Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 403532 fois)

0 Membres et 9 Invités sur ce sujet

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 744
Re : Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2685 le: 16 Octobre 2019 à 08:43:53 »
Bonsoir Philippe
Salut Philippe
Désolé mon dernier message a été coupé..
Je voulais te souhaiter plein de courage.
C'est pas tous les jours faciles mais on s'accroche :)

There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2686 le: 19 Octobre 2019 à 15:03:12 »
Mike même seulement un  petit bonsoir me console
Katrinap merci de me dire que vous êtes là, en période de grande crise on se croit vraiment seul au monde avec son désespoir
Alors Eva Luna toujours à me pousser à voir des Spécialistes de la Santé Mentale
Et ben chère Eva, je suis presque sûr de prendre rdv chez la psychiatre hypnothérapeute qui vient de s'installer dans mon village, voir de quoi elle se compose, de quoi elle est faite, empathie, compétence ????? je vais freiner ma colère contre cette profession
Et puis la comportementaliste, c'est plus loin c'est à 7 km, (je rigole, mais puis je avoir confiance)

Mes nuits sont vraiment terribles avec des cauchemars incroyables, mes problèmes de tension, de dents, de difficultés à vivre dans une maison bordelique sans savoir quand ce cauchemar va se terminer. Ma fille semblant avoir d'autres priorités que la partie de ma maison, de ma douche, de ses meubles entassés

MAIS comme dit Mike je m'accroche en faisant deux balades au chien par jour, en sciant d'énormes branches pour avoir un jardin plus agréable et faire travailler un peu mon cœur

Je suis même en train d'arrêter de fumer car la cigarette est un poison certainement plus grave que le Xanax

Pour l'instant plus de lettres aux députés et a Bfmtv, le nez dans le guidon pour pouvoir survivre

Mais mon dieu quelle solitude, alors vive le forum

Mes amitiés


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2687 le: 19 Octobre 2019 à 18:22:54 »
Merde j'ai des pubs qui viennent s'insérer au milieu de nos messages humains, non mercantiles, faits de sentiments gais ou très sombres.
Bon sang pas de place pour les grivoiseries
C'est la même chose pour vous ? Après que Mike me dise qu'on doit s'accrocher une pub pour mercedes. Inacceptable

Je vous aime sur ce forum
« Modifié: 19 Octobre 2019 à 18:35:28 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2688 le: 19 Octobre 2019 à 18:42:49 »
je n'avais pas lu le message de Yacine concernant  la publicité et les sommes d'argent que l'entretien de ce forum impose.
Je ferai mon possible pour donner quand j'aurais réussi à boucler les fins de mois

Merci tellement Yacine pour ton dévouement pour faire vivre cet oasis d'empathie, j'essaierai d'aider

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2689 le: 20 Octobre 2019 à 11:09:12 »
je craque totalement, je n'en peux plus e ne pa avoir une vie normale
je ne pense pas qu'un théapeute puise aire l'faire, j'ai eulement besoin de contacts amicaux, rigolos, faire la cuisine ensemble, se promener ensemble, jardiner ensemble, faire les choses quotidiennes ensemble
j'en ai marre d'être seul à me tourmenter sur ma santé mentale et physique
je pleure, la vie est trop dure
et puis ces pubs cette société marchande qui ne met rien au point pour la possibilité  pour tout le monde, surtout ceux qui ont des problèmes de créer des liens
Des liens plutôt que des biens

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2690 le: 20 Octobre 2019 à 11:44:12 »
j'avais besoin d'être entouré, et encore plus maintenant. A quoi me sert toute ma panoplie de psychotropes, à m'aider à me suicider
oui c'est bien les pubs, c'est la preuve de la monstruosité de ce monde déshumanisé
MERDE

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2756
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2691 le: 20 Octobre 2019 à 14:33:03 »
Tu as raison, aucun thérapeute ne peut transformer radicalement ta vie dans le sens que tu souhaites.
Il elle pourra t"aider dans un ou deux domaines de ta vie pour en reprendre le contrôle, ne plus être victime de ce qui t'est arrivé dans le passé et qui colore encore ta vie de ses sombres couleurs.
Déposer ta peine, tes doutes, tes tourments, tes larmes,tes questions...dans l’oreille attentive et non jugeante de quelqu'un ça peut soulager, redonner des forces pour avancer... pas à pas...
J'y crois.
j'y crois pour toi.
Laisse une chance à cette nouvelle psychiatre... tu auras peut être une bonne surprise...en plus elle n'est pas loin, ça facilitera  pour sortir de cette agoraphobie qui limite ta vie sociale.et tu pourras aller au club de ... je sais pas moi... toi tu sais... et renouer des liens avec des vrais gens près de chez toi...
Bref... hop... je sais que c'est très dur pour toi.. mais essaye...tente...

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 744
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2692 le: 21 Octobre 2019 à 13:44:08 »
Très cher Philippe,

Nos vies sont certes différentes, avec des caractères, un cadre de vie et un passé, un entourage différent.

Je suis d'un naturel plutôt réservé à la base (comme Ludovic l'était d'ailleurs) mais j'ai la chance d'avoir eu une base plutôt équilibrée avant que ce drame ne m'explose un plein visage.

Pour autant, je pense qu'on doit tous, lorsqu'on est poursuivi par un tel drame, composer avec ses tourments, ce qui suppose un certain enfermement face à ce tourment, ces sentiments intérieurs que personne d'autre ne comprend parfaitement.
Cela engendre nécessairement une part de solitude, c'est inévitable, un isolement peut être aussi nécessaire ( le rejet par rapport à la consommation, le retour à l'essentiel)
Je suis dans la capitale, et pour autant, je suis moi aussi englué dans une forme de solitude. J'essaie de prendre sur moi, mais ce n'est pas toujours aisé de se forcer lorsque l'on est pas léger, moins insousciant que la moyenne, faire des activités, reprendre pied dans la vie.

Je suis donc de tout cœur avec toi
« Modifié: 21 Octobre 2019 à 13:45:39 par mike67 »
There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2693 le: 24 Octobre 2019 à 02:27:10 »
Avoir la chance de recevoir des messages comme ceux de Eva Luna et de Mike c'est vraiment réconfortant
Tant d'années sans communication avec des personnes telles que vous, chut, j'oublie.....

Bon, Eva Luna tu m'avais dit de me rapprocher de ma sœur, je l'ai fait aujourd'hui, abstraction faite de la guerre que ma fille et elle se font, et d'ailleurs en reprenant les contacts avec cette sœur je vais bien pouvoir atténuer le malaise
Pour la nouvelle psy j'étais chaud, malheureusement elle est en vacances jusqu'à lundi, et j'espère être toujours chaud pour la contacter…. Ah ces traumatisés des spécialistes de la santé mentale, pas facile à comprendre.

Mike, quel beau message, tellement vrai
Oui ce besoin de solitude, peut être, ce qui vient en contradiction avec ce que j'ai dit au début sur mon regret de ne pas avoir pu communiquer avec des personnes concernées par un deuil
Disons besoin certainement de s'isoler des personnes trop bien dans leur vie, avec tous ces sentiments compliqués, tristes mais un petit échange avec d'autres pairs

j'essaie d'arrêter ma guerre contre ceux qui m'ont fait du mal, et mon envie de changer les choses. Trop difficile pour un cardiaque pas trop équilibré….. Petite pause, ou fin complète d'un combat….

Oh Yacine, j'ai une très belle photo de Jeany mais trop nul je ne peux te la transmettre et je n'ose pas demander à ma fille qui est en ce moment face à de nouvelles difficultés.
Son copain doit être muté à Toulouse et Manon veut rester à Montpellier. Elle préfère que son copain démissionne.
Choix extrêmement difficile pour eux deux

Mes amitiés

Philippe

 

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2694 le: 25 Octobre 2019 à 00:31:10 »
non je n'en ai pas fini avec la colère
Une personne de suicide écoute me disait qu'il était connu que le Xanax affectait les fonctions cognitives
(les personnes de suicide écoute sont formidables et normalement ne devraient qu'écouter mais pour moi, il est très important qu'un échange puisse se faire entre nous, je veux encore ici les remercier de tout mon cœur)

Voilà donc ce message est écrit par une personne diminuée par 32 ans de prise de Xanax
Mais il me reste assez de neurones pour gueuler encore haut et fort 'stop au massacre, donnez nous des alternatives"
Bandes d'idiots et de criminels

Oui Eva Luna, je vais essayer d'aller voir cette psychiatre hypnothérapeute mais je ne sais vraiment pas comment les mots vont sortir de ma bouche, quelle va être ma réaction face à une psychiatre.
PROFIL BAS, peut être, ou COLERE peut être......….

Je sais, je n'ai pas eu le courage d'aller voir un médecin addictologue, mais c'est incroyable pour moi d'aller voir un médecin pour mon addiction alors que c'est ce corps médical qui m'a poussé dans le gouffre.

Et ma fille qui ne veut pas que je parle de mon addiction au Xanax, chut, tabou, tabou, t'es à bout

Mes amitiés à toutes et à tous

Philippe

Calme mon corps est lourd, il est chaud, ma respiration est lente et profonde, mon cœur bat lentement (training autogène de Schultz)

« Modifié: 25 Octobre 2019 à 07:42:01 par assiniboine »

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2756
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2695 le: 28 Octobre 2019 à 21:35:09 »
Ni profil bas ni grosse colère...
juste toi et ta souffrance,
posément... sincèrement...
et ton projet de sevrage progressif
et ton envie d'aller mieux
et ton besoin d’être aidé
et ...
bref...tu feras de ton mieux  pour que ce premier rendez vous te donne envie de revenir.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2696 le: 29 Octobre 2019 à 12:49:08 »
Eva Luna, j'ai rdv à 15h00
Un peu dur comme nouvelle expérience, mais il faut tenter

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2756
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2697 le: 29 Octobre 2019 à 14:06:31 »
Danse de la joie et félicitations!

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 922
  • Terra Incognita
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2698 le: 29 Octobre 2019 à 14:13:34 »
Comme Eva... C'est un grand pas que tu fais là, même si c'est difficile. La confiance est une chose bien fragile, j'espère que tu pourras placer la tienne dans cette personne.

Faik

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2260
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2699 le: 29 Octobre 2019 à 18:02:59 »
Eva Luna et Faik  je ne pouvais pas vous remercier avant d'aller la voir tellement j'étais angoissé

Elle est GENIALE. Il se disait que ma thérapeute astrologue était un  peu folle mais elle n'en revenait pas quand je lui ai raconté sa façon de faire. Elle disait même qu'il faudrait la dénoncer au cnseil de l'ordre. Non seulement avoir un peu de regret d'avoir été soigné par elle pendant 9 ans

Elle a changé mon traitement et m'a diagnostique que j'étais borderline

Enfin je sais et je vais pouvoir avoir un traitement plus adapté

En tous les cas elle trouve normale ma colère et apprécie mon militantisme sans que cela prenne de trop grandes proportions

Mes amitiés, pour un monde meilleur

Philippe