Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 383565 fois)

0 Membres et 5 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2565 le: 05 Juillet 2019 à 15:24:12 »
certains sur ce forum seraient étonnés que je sois en colère contre tout le monde

balance ta société, voilà un slogan que j'aimerais lancer

certains m'ont dit qu'au niveau des thérapeutes on n'est pas en Afrique ou en Urss, je leur répondrai pas si sûr que cela, et puis en Afrique, je pense qu'on ne laisse pas une personne dans la plus grande solitude
C'est le privilège de nos sociétés, va voir ton psy, bouffe tes médocs, et on te laisse seul, rien à cirer
et oui je suis en COLERE contre beaucoup de monde

Qu'on me jette la pierre

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2566 le: 05 Juillet 2019 à 15:30:43 »
quand j'avais une quinzaine d'années, j'étais joyeux et quand je voyais toutes ces lumières de télévisions allumées, je criais mais sortez donc de chez vous
De nombreuses années plus tard j'ai attrapé ce syndrome et je suis un vieux con incapable de sortir et de rencontrer les gens
Enorme échec de ma vie, comme d'autres, envie de pleurer

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2567 le: 05 Juillet 2019 à 16:30:34 »
ok c'est de ma faute si je ne sors pas pour rencontrer des gens. Mais demande t on à une personne paralysée de se lever et de marcher
Après les restos du cœur pour la bouffe, et un peu suicide écoute, ne faudrait il pas créer les compagnies du cœur pour celles et ceux qui crèvent de solitude
En cas de canicule on peut s'inscrire à la mairie pour qu'on nous téléphone si on ne meurt pas de chaud
Pourquoi ne pas imaginer de tels registres faites par une énorme association ou les gens agoraphobes et autres solitaires
pourraient trouver des âmes compatissantes pour passer un moment avec eux et même comble du plaisir sortir un peu voir ce qui se passe aux alentours du petit périmètre de sa maison et de son jardin
je ne veux pas crever de solitude ou de folie
Quand le  copain de ma fille a décidé de m'emmener en Espagne avec eux pour un week end, j'ai vu une énorme lumière, j'ai ressenti un véritable bien être à en oublier suicide écoute et le Xanax
Il faut passer à une vitesse supérieure pour remédier aux failles de notre société en ce qui concerne de bonnes relations humaines
Votre frère vous dit de vous suicider, alors on laisse tomber mais dans ce cas d'autres personnes plus gentilles et prêtes à donner un peu de temps prennent le relais d'une famille à vomir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2568 le: 05 Juillet 2019 à 18:46:41 »
Gaspard mon grand copain de chien je ne guérirai jamais de cette merde d'agoraphobie
en tuant mon père on m'a tué aussi
Je t'aime mon chien
les humains sont méchants et incapables de réparer leurs fautes

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2569 le: 05 Juillet 2019 à 18:49:49 »
je pleure papa de cet emprisonnement de 42 ans,  non seulement on provoque ta mort et on me donne une pathologie que ces cons de psychiatres ne savent pas soigner

PAPA j'en ai ras le cul du manque d'aide, vraiment ras le cul, bordel ton pays dans lequel tu m'as fait naitre

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2570 le: 05 Juillet 2019 à 19:28:53 »
l'enfant gravement blessé que je suis encore s'est calmé un  peu en téléphonant à suicide écoute
Deux choses, peur d'être encore abandonné et peur d'être un poids pour ma fille
pas facile d'en sortir et il ne faut raconter des sornettes à propos des psychiatres

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2571 le: 06 Juillet 2019 à 11:39:57 »
je comprends rien de rien de la psychologie, de celle de ma fille, de la mienne…….

Tellement complexe alors qu'à la télé tout parait si simple

et pourtant des drames arrivent à cause de déséquilibrés qui ne comprenaient rien à la psychologie

psychologie science balbutiante retardée par les vautours des labos et les collabos de psychiatres

Vive la psychologie

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2572 le: 06 Juillet 2019 à 13:32:09 »
le copain de ma fille est venu m'apporter encore des meubles à mettre dans mon salon

En  partant il m'a dit merci pour le stockage permanent. Lui doit comprendre que ce n'est pas drôle pour moi de vivre dans le bordel

j'espère qu'il en fera prendre conscience à ma fille, ou c'est moi qui doit absolument lui dire

je veux bien les aider dans leurs histoires de couples quand ca va mal, mais il serait bon aussi que ma fille pense à mes conditions de vie. Bordel que tout ce bordel finisse et que je puisse inviter des gens

Dehors la chaleur est suffocante, le seul moyen est de rester calfeutrè à la maison, pas marrant
Je ne me rappelle avoir eu une chaleur aussi grande et aussi longtemps

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2573 le: 06 Juillet 2019 à 16:54:02 »
Philippe,

Je te lis depuis le début et j'avoue que je suis effaré par tant d'immobilisme.

Ce n'est pas en restant calfeutré chez toi entre deux conversations avec "suicide écoute" que tu vas rencontrer des gens (et qui sait, de futurs amis !) ...

Quant à ton "bordel" qui t'empêche d'inviter des gens chez toi, j'avoue que là non plus, je ne te comprends pas ... Tant que tu ne mettras pas fin définitivement à ce stockage permanent que l'on t'impose, je considère que tu es le seul responsable de cette situation ... Il te suffit de dire : "stop ... c'est fini maintenant ... "

Si le copain de ta fille comprenait ta situation, il ne t'aurait pas encore apporté des meubles supplémentaires !

En plus, ce "bordel" comme tu dis ne t'empêche pas d'inviter des gens chez toi ... Quand je suis invité quelque part, je me focalise sur la relation et non pas sur les signes extérieurs d'ordre ou de non ordre ! (en plus, j'aime bien le "bordel")

A chaque fois que je te lis, j'espère te voir prendre une décision ferme et définitive, quelle qu'elle soit ... Mais non ! Tu te contentes de subir sans broncher.

Je suis désolé, car malgré toute l'empathie et la compréhension que j'ai pour toi, il fallait que quelqu'un te le dise : agis !

J'ai supposé un trait d'humour quand tu as parlé de l'éventualité d'une association qui organiserait des réunions pour les agoraphobes ... Imagines-tu 50 agoraphobes réunis dans un même lieu avec la proximité que cela engendrerait ?

Je plaisante bien entendu, mais je ne te plaindrai pas ... Tant que tu ne bougeras pas, rien ne changera ... A toi de prendre TON avenir en mains !

Courage, Philippe !



La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2574 le: 06 Juillet 2019 à 19:51:37 »
j'ai pris mon anxiolytique, mon antipsychotique et je me sens mieux
Mais je trouve bizarre qu'il y ait encore des éléphants roses dans ma maison comme dirait mon beau frère
Vive l'affection l'amour tout cela qui m'a manqué tellement
Gaspard, il fait chaud mais on va tenir le coup
Dur, dur d'avoir une satanée maladie psychique
Voilà en quelque sorte ma réponse à ton message jean luc
je te remercie


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2575 le: 06 Juillet 2019 à 19:55:19 »
si vous voulez fragiliser le malade psychique gardez votre jugement pour vous et ne me lisez pas
De toutes façons je n'ai aucun espoir de me tirer de mes blessures d'enfance
Alors je m'exprime sur ce forum seulement comme témoignage
je suis malheureux et triste, et très immobile

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2576 le: 06 Juillet 2019 à 19:58:41 »
je suis désolé d'être ferme mais on ne doit jamais déconseiller à une personne suicidaire de ne pas téléphoner à suicide écoute, ou dévaloriser ce geste de rechercher un lien avec des personnes habituées à écouter des suicidaires
Que cela soit dit

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2577 le: 06 Juillet 2019 à 20:23:28 »
jean luc j'ai du respect pour toi comme pour tous les autres membres de ce forum*

Critiquerais tu une vingtaine de paralysés en fauteuil roulant qui joueraient au basket

pas question que tu prennes en rigolant un regroupement d'agoraphobes  qui s'entraident

Jean luc attention de ne pas tomber dans la stigmatisation des malades psychiques et surtout de s'en moquer

D'ailleurs tu as l'air de penser comme la plupart que l'agoraphobie est la  peur de la foule ou d'être dans un groupe important

Or l'agoraphobie ce n'est pas cela du tout  (c'est d'ailleurs ce que pense ma conne de psy) la peur de la foule porte un nom que j'ai oublié. Pas la force d'expliquer tous les symptômes de l'agoraphobie

je ne parlerai pas de ma fille trop longtemps mais j'estime qu'elle a de gros problèmes psychologiques suite au suicide de sa maman, et en aucun cas je ne veux trop la brusquer

Mes amitiés
« Modifié: 06 Juillet 2019 à 20:30:27 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2578 le: 06 Juillet 2019 à 20:49:25 »
jean luc, je suis désolé de m'emporter

Je pense que quand on fait un récit de sa vie, on ne peut pas toujours écrire l'ensemble des faits
Si je prenais le point de vue de ma fille me concernant, l'histoire serait un peu différente car elle dirait qu'elle m'a apporté beaucoup au contraire de certains
Alors quand je parle du bordel chez moi, j'exagère ce fait sur l'ensemble de mes relations avec ma fille

Et quand je dit que je n'invite personne à cause du bordel, c'est que pour l'instant je n'ai personne à inviter

Encore une fois la psychologie des individus est très complexe, surtout chez  ceux qui ont été traumatisés alors il faut faire attention aux raccourcis maladroits et injustes

Calme

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2579 le: 07 Juillet 2019 à 09:27:17 »
Bonjour Philippe,

Désolé d'avoir été peut-être maladroit dans ma démarche ... Je te prie de bien vouloir m'en excuser.

Je continuerai à te lire en espérant de tout coeur déceler une quelconque amélioration de ta situation ... Crois-moi, c'est mon souhait le plus cher.

Toutefois, je n'interviendrai plus dans ton fil qui, comme tu le dis, est plus un témoignage qu'une demande de partage  et/ou d'aide.

Je te souhaite le meilleur pour toi et ta fille.

Toute mon amitié,

Jean-Luc
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...