Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 389727 fois)

0 Membres et 6 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2475 le: 14 Juin 2019 à 02:15:28 »
que les  médecins addictologues publient leurs façons de vous sevrer des psychotropes
quelles thérapies sont efficaces, moi pas envie de me déplacer pour tomber sur une psychologue
LAMENTABLE

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2476 le: 14 Juin 2019 à 02:24:54 »
merde ma femme s'est pendue il y a 17 ans et c'est toujours le BORDEL dans les soins en santé mentale
les labos bloquent le développement des psychothérapies peut être efficaces pour vendre leur poison

Et SURTOUT ce n'est que mon avis personnel, je ne veux dégouter personne de prendre des psychotropes

REVOLTE

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2477 le: 14 Juin 2019 à 02:30:47 »
A la naissance de ma fille adorée, après déjà avoir eu mon  fils adoré, première visite chez un spécialiste de la santé mentale
trois petites séances de je ne sais quel sorte de thérapie et va voir ton généraliste il va te filer la drogue
le début de ma déchéance, rien n'a été dit sur le deuil difficile de mon père
alors monsieur FAURE l'heure est grave, n'est ce pas ?
Les spécialistes de la santé mentale m'ont détruit et en plus comme le dit cet expert psychiatre je suis nuisible
et ben oui je le suis maintenant
 juste après le suicide de Jeany un psychiatre me dit que j'ai eu un amour névrotique
et cerise sur le gateau un hypnothérapeute dit devant ma fille que je ne l'aime pas parce que je suis trop égoiste
Allez vous faire voir spécialiste de la santé mentale

au revoir à toutes et à tous et bon courage
« Modifié: 14 Juin 2019 à 02:56:11 par assiniboine »

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 341
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2478 le: 14 Juin 2019 à 09:52:56 »
Non cher Philippe
pas au revoir, restes parmi nous, nous sommes là pour toi
le chemin est dur, long, mais tant que tu te battras l'espoir de vivre mieux sera présent
protèges toi de tes pensées morbides et de ta relation ambivalente avec ta fille, peut être trouver un groupe de parole pour elle et toi pour arriver à pacifier ces relations qui semblent très contrastées selon le jour?
je t'embrasse
katrin

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2479 le: 14 Juin 2019 à 19:16:51 »
Très chère Katrin, je t'obéis, je reste

pacifier mes relations avec ma fille qui semblent ambivalentes comme tu as raison

par contre trouver un groupe de parole cela me semble assez difficile dans cette région

oui nous avons parlé très longtemps ce soir, et en effet il y a parfois des choses qui me gênent vraiment dans ses idées

j'en parlerai peut être plus tard

oui je me sentirai mieux si je reste sur ce forum avec des personnes très humaines et compréhensives comme toi

Bisous

Philippe

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2480 le: 15 Juin 2019 à 02:10:22 »
mes relations avec ma fille sont compliquées
j'en ai vraiment marre
je ne supporte plus le bazar qu'il y a dans ma  maison depuis un an et demi
je ne peux inviter personne tellement j'ai honte
et puis cette idée qu'elle a de m'interdire de profiter du premier étage qu'elle s'est accaparée
elle s'est paralysée souvent depuis maintenant quatre ans et je n'ose rien lui dire
elle est autoritaire souvent et c'est pénible
ce n'est pas une relation pacifiée du moins vu de mon côté
oui elle m'a apporté beaucoup durant sa vie mais là je trouve qu'elle manque d'humanité
voilà ce que je pense parfois de  ma fille et cela me fait  mal

hier c'était  l'anniversaire de mon fils, je l'ai appelé, il semble si calme au contraire de moi et de sa sœur
cet anniversaire m'a rappelé  le moment de sa naissance ou nous étions si heureux sa maman et moi

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2481 le: 15 Juin 2019 à 02:24:32 »
ma fille hier m'a dit que ma sœur et son mari exagérait du temps ou ma femme vivait car ils venaient souvent à la maison pendant l'été pour des vacances
ils ne payaient rien selon elle et cela leur faisait des vacances gratuites
elle ne se rend pas compte que sa maman et moi étions contents de les voir et que le problème d'argent ne se posait
pas. et là encore je n'ose pas rectifier le tir et lui dire ce que je pense surtout que nous aussi nous passions parfois nos vacances chez eux et qu'on ne leur payait pas une location
très bizarre ma fille quand elle exprime ce genre d'idée
un peu découragé

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2482 le: 15 Juin 2019 à 02:31:32 »
et puis un jour j'ai surpris ma femme et mon beau frère bien proches et ma femme étant très légèrement vétue quand ils m'ont vu ils se sont vite éloignés l'un de l'autre
ma femme et mon beau frère avaient ils des relations plus qu"amicales
voilà une question de plus qui me taraude

AU SECOURS ma tête explose

bisous à vous toutes et à vous tous, et pardon de raconter ma vie
« Modifié: 15 Juin 2019 à 02:34:23 par assiniboine »

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2483 le: 15 Juin 2019 à 13:00:37 »
Bonjour Philippe,

Je n'interviens pas souvent sur ton fil, mais je te lis régulièrement en espérant y trouver de bonnes nouvelles, à savoir, une amélioration sensible de ton état sur tous les plans.

Crois moi, je suis très sensible à tes écrits et je crois sincèrement que, nonobstant l'amour que tu portes à ta fille, il serait grand temps pour toi de reprendre la totale maîtrise de ta vie et de mettre un peu d'ordre dans la relation que tu entretiens avec elle.

Sans vouloir, ni te vexer, ni m'immiscer dans ta vie, je crois sincèrement que ta fille est une grande manipulatrice qui profite de ta faiblesse pour prendre l'ascendant sur tous les plans et qui joue avec la menace affective qu'elle agite devant ton nez dès que tu renâcles à faire exactement ce qu'elle veut - on touche là au domaine de la perversion narcissique qui ne mène jamais à rien de bon.

J'en veux pour exemple l'état de ta maison qui t'empêche de recevoir dans des conditions décentes et le fait qu'elle t'interdise l'accès au premier étage après avoir démoli des cloisons, sans compter le fait qu'elle t'encombre avec ses affaires.

C'est très bien d'avoir visité 5 pays, mais ce serait bien qu'elle te rende la liberté de profiter de TA maison comme tu l'entends.

Tu dois comprendre que tu es Maître chez toi et que personne, je dis bien personne, n'a le droit d'aller à l'encontre de ton désir de profiter de TA maison et d'y recevoir qui tu veux et quand tu veux.

D'accord ou pas d'accord, ta fille devrait comprendre la situation et faire en sorte que tu puisses vivre chez Toi en toute tranquillité sans te menacer de ne plus venir te voir ou d'autres choses peut être plus graves - il ne faut jamais accepter de tomber sous le coup d'un chantage affectif qui ne mènera de toutes manières à rien.

Sois le Maître de ta propre vie et n'accepte jamais que quiconque ne mette en doute le fait que tu as le droit de vivre comme tu l'entends, que ce soit ta fille ou n'importe qui d'autre.

Et surtout ... ... ... ne cède jamais au chantage !

Je te souhaite le meilleur Philippe, tu le mérites !
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2484 le: 15 Juin 2019 à 17:54:13 »
Merci Jean Luc pour me dire ce que tu penses de ma fille. Ma sœur utilise les mêmes mots que toi,  perverse narcissique

Jean Luc, cela fait une demi heure que ma fille s'est garée devant chez moi, elle a fait rentrer son chien dans le jardin et elle est retournée dans sa voiture ou elle semble dormir ou je ne sais trop quoi

A d'autres moments je serais aller me renseigner, mais là je suis dépassé, j'attends qu'elle bouge

oui Jean Luc je souffre beaucoup de l'état de ma maison et pas d'idée précise sur ma fille, peut être perverse, peut être très malheureuse, cher Jean Luc j'en ai un peu marre de cette situation

mes amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2485 le: 15 Juin 2019 à 17:59:48 »
comment a t elle pu dire à son hynothérapeute que son seul problème c'était moi et que c'était à cause de moi qu'elle ne  voulait pas d'enfant alors qu'avant son avortement je lui avais dit que je serais content d'être grand  père

Jean Luc je suis très malheureux car tu sais ma femme m'a quand même fait beaucoup beaucoup souffrir et maintenant j'aspire à une vie plus tranquille

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2486 le: 15 Juin 2019 à 18:19:36 »
durant les périodes de souffrance avec ma femme je n'en parlais à personne
la ma fille est encore dans sa voiture
je commence à avoir des attaques de panique alors j'ai pris un Xanax
j en ai vraiment marre et je suis content d'être moins seul avec vous toutes et vous tous qui me lisez

Bisous

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2487 le: 15 Juin 2019 à 18:32:47 »
je suis allé voir quand même pour voir si elle n'avait pas eu un malaise, elle est en train de téléphoner

je ne comprends plus rien et je suis au bout du rouleau

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2488 le: 17 Juin 2019 à 21:07:05 »
Au bout d'une heure, je suis allé la voir et je lui ai demandé comment elle allait
Elle m'a dit "tu crois que c'est drole" je lui ai seulement demandé que je l'attendais à la maison
Une minute après elle venait avec plein de cadeaux qu'on utilisait immédiatement car c'était surtout des outils de jardin
Puis on est rentré, et là elle a eu envie de se confier
Elle venait de se disputer avec son copain et elle se demandait si il était violent
je l'ai longtemps écouté
Puis j'ai voulu lui dire enfin que par moments elle avait des attitudes qui semblaient un peu brusques

Le soir même elle m'envoyait un texto comme quoi elle essayait de faire attention à ce comportement

Et puis aujourd'hui une longue conversation, je lui disais que ma sœur la trouvait perverse narcissique (peut être d'après ce que je racontais) que moi je ne trouvais pas et que ma psychologue non plus. On a longtemps discuté de ma sœur et de son mari et sur leur tendance à être méchants

Non ma fille n'est pas perverse narcissique

Et puis elle m'a rappelé qu'à cinq ans je lui demandais de m'accompagner chez le dentiste et que je lui offrais après un petit cadeau

Oui mon agoraphobie, mal soigné, dans l'indifférence des psychiatres et de ma généraliste, pouvait entrainer des catastrophes chez mes proches, d'ailleurs pour ma femme, ma part de tort avec mon agoraphobie a pu entrainer son éloignement affectif de moi

Enfin une très bonne discussion avec ma fille qui va nous faire progresser l'un et l'autre

Et j'espère qu'en changeant son comportement avec son copain il n'y aura plus de colère de sa part

Bisous à toutes et à tous, et bien souvent on fait ce que l'on peut


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #2489 le: 18 Juin 2019 à 03:15:45 »
Ma femme n'était pas consciente des soins (je dirais plutôt l'absence de soins) que je recevais pour lutter contre mon agoraphobie et plongée dans ses problèmes de viol et d'enfant abandonné avait certainement d'autres chats à fouetter

En tous les cas quand ma fille de cinq ans m'accompagnait chez le dentiste, j'avais eu cinq ans auparavant trois séances chez une psychiatre et vogue la galère avec mon initiation au Xanax et son utlisation. Manque total d'une psychothérapie efficace pour ce trouble de panique dont je souffrais déjà depuis 10 ans

Est ce que je m'y prends mal encore avec ma fille ?
Peut être. Alors qu'aujourd'hui je lui écrivais un texto comme quoi cela avait peut être été traumatisant pour elle de m'accompagner chez la dentiste, elle m'a répondu "arrete cela tout de suite" et puis "tu me fais chier"
Toujours son caractère mais qui fait écho à des propos certainement maladroit de ma part

Demain je vais voir ma neurologue psychologue astrologue et je me demande ce que je vais lui dire
J'ai envie pour une fois de faire éclater ma colère en face d'elle, mais enfant bien gentil je vais fermer ma geule, pleurer peut être et là elle me dira sûre d'elle "ne faites pas l'enfant blessé"

Ma fille qui a cessé d'aller la voir aprè-s 14 ans de soins avec elle, a essayé enccore aujourd'hui de me dire qu'elle au moins voulait m'aider (par rapport au psychiatre précédent). Bon elle m'aide avec ses propres moyens en me disant de raconter toute  ma vie sexuelle avec ma femme à ma fille, ce que je n'ai pas fait

Quel mot utiliserai je pour qualifier les soins en santé mentale, j'ai déjà utilisé lamentable, je dirais alors seulement désespérant
Et voilà une pensée obsédante qui a toute raison d'être et de m'obséder encore et encore

bisous et vive la France

Ah non ne me parler pas du médecin addictologue, j'attends de sa part une information complète sur les différentes psychothérapies efficace pour le traitement de l'anxiété et pas seulement une action toute simple me faire aller voir le psychologue de service. J'attends bien plus et cela est bien normal d'avoir du mal à me déplacer chez cet addictologue