Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 318709 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1950 le: 13 Septembre 2018 à 22:03:55 »
mais ttout aussi important que la lutte pour la prévention du suicide, savoir se procurer des petits moments de bonheur intense, des moments de plaisir avec celles et ceux qui ne vous ont pas abandonnés, pour moi cela se résume à ma fille.
Encore aujourd'hui elle m'a fait un cadeau énorme, en allant avec moi et nos deux chiens se baigner dans une rivière proche de l'hôpital ou je devais faire mes examens de prostate. Un moment de bonheur avant la peur des résultats.
Ma fille avec moi dans la salle d'attente, un véritable réconfort, et puis les résultats sont rassurants
Merci de tout mon coeur MANON
« Modifié: 14 Septembre 2018 à 06:32:16 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1951 le: 13 Septembre 2018 à 22:17:50 »
Se libérer de ses blessures, c'est cela l'important.
Alors que je tournais en rond dans  ma  maison depuis 10 ans après le suicide de ma femme, j'avais téléphoné à l'administration, la météorologie nationale,  qui a provoqué la mort de mon papa, et j'avais demandé le rapport complet de son accident et la somme qui avait été donnée à ma mère, voulant savoir combien valait la vie de mon papa, somme que ma mère n'a jamais voulu nous dire.
Je ne suis pas allé au bout de ma démarche mais en quelque sorte cela m'avait libéré un peu du traumatisme.

De même, dernièrement j'ai écrit des messages à l'union nationale de prévention du suicide pour parler de mes trente ans de Xanax et de critiquer très sévèrement cette manière de soigner les grands anxieux.
Avant, je n'osais  même  pas en parler car j'avais peur des firmes pharmaceutiques, une sorte de faiblesse de ma part d'avoir peur.
Cela m'a fait du bien aussi de leur dire que toutes les psychothérapies efficaces devaient être remboursées pour tout le monde. Un moyen d'amenuiser l'horreur d'avoir été pris pour un cobaye et non pas être soigné par des moyens moins dangereux..
En rupture avec ma psychologue neurologue astrologue qui me disait trop de conneries, je vais peut être recommencer à chercher un psychothérapeute en thérapie cognitivo comportementale ce que j'avais fait il y a plus de cinq ans, sans succès.
On ne parlait pas encore assez de l'efficacité de cette thérapie sur les troubles anxieux. Vais je trouver une  personne remboursée,  malheureusement certainement un psychiatre qui s'est formé dans cette thérapie puisque le gouvernement ne donne pas les moyens pour que les vrais thérapeutes de cette discipline soient remboursés.
Bientôt ces thérapies seront remboursées, soyons en sùrs, mais il faut quand  même pousser encore et encore les autorités sanitaires pour qu'elles agissent ENFIN
« Modifié: 15 Septembre 2018 à 05:36:14 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1952 le: 13 Septembre 2018 à 23:02:37 »
Je suis désolé pour mon message sur les démons, tout le monde peut utiliser les mots qu'ils veulent, cela n'a aucune importance pourvu qu'ils expriment leur souffrance.  Je n'aurais rien dû dire à ce propos.
Bon courage aux nouveaux arrivants, souffrant terriblement lorsque le suicide est si récent
Mes amitiés à eux et à elles
« Modifié: 15 Septembre 2018 à 05:26:17 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1953 le: 14 Septembre 2018 à 01:52:45 »
Les petits frères des pauvres avertissent que  le plan anti pauvreté de Macron oublie les personnes âgées.
Que de mauvaises nouvelles pour cette catégorie de personnes, surtout les plus pauvres d'entre elles.
La lutte contre la pauvreté fait partie intégrante de la lutte pour la prévention du suicide.

Ce gouvernement exclut déjà les plus de 60 ans de l'expérimentation du remboursement des psychothérapies dans 4 départements. Alors que ce sont ces personnes qui n'ont pas été suivies lors d'un deuil lorsqu'ils étaient enfants et qui ont bouffé des psychotropes pendant des années.
J'en ai déjà parlé mais cela vaut la peine de le répéter.


« Modifié: 15 Septembre 2018 à 05:23:09 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1954 le: 14 Septembre 2018 à 08:23:36 »
Certaines personnes de suicide écoute me disent que des cobayes comme moi avons servi la cause générale.
En  effet grâce à des gens comme moi qui ont pris énormément d'anxiolytiques et pendant très longtemps, on s'est aperçu que ces personnes devenaient démentes.
Je m'étonne d'ailleurs qu'il n'y  ait pas d'associations des familles de ces personnes devenues démentes qui réclament des dédommagements.

Et surtout, nous les drogués pendant des décennies, nous pouvons demander un  peu plus d'aide, de compréhension, de soins adéquats. Les effets indésirables du xanax par exemple ne se limitent certainement pas à la démence, mais aussi à un changement de personnalité, et entre autres, une faible estime de soi étant obligé pendant tant d'années de prendre ses petites  pillules en cachette. Oui et aussi son addiction. Cacher son agoraphobie.
Tout cela peut mener à une très profonde dépression, à des conduites suicidaires et finalement au suicide.
Je n'accepte pas l'isolement dans lequel la  maladie et surtout le médoc censé nous guérir nous  plonge dans cette profonde solitude, la perte des ses amis, de ses repères, de sa joie de vivre.
Plus jamais seul  pour les drogués des psychotropes pourrait être maintenant ma devise.
Pour l'instant je crie ma colère à l'union nationale pour la prévention du suicide mais bientôt si rien n'est fait pour mieux nous aider, je m'adresserais directement au ministère.
Envie de relever la tête et qu'on reconnaisse enfin les soins dangereux que nous avons reçus.

Yacine, encore une fois ce que je raconte ici a bien rapport avec le deuil, avec les deuils compliqués comme on dit.
« Modifié: 15 Septembre 2018 à 05:20:25 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1955 le: 15 Septembre 2018 à 13:33:01 »
Les mots me manquent pour exprimer ma colère…..

Imaginez qu'il y ait trente morts par jour à cause d'attentats terroristes, en parlerait on à la télévision? Prendrait on des mesures pour éviter ces morts ?

Depuis le suicide de ma femme, il y a 16 ans, j'ai l'impression que la France est en guerre, que certaines personnes meurent de violence qu'ils retournent contre elle mêmes.

Cette indifférence par rapport à ces morts suicidés me révulsent.

Puis je accepter qu'on dise après le suicide d'une personne qu'on ne pouvait rien faire, alors que j'ai eu de très mauvaises expériences avec des spécialistes de la santé mentale.


Bfmtv ouvre son journal aujourd'hui sur la journée mondiale de la collecte des déchets et elle fait l'impasse sur la journée mondiale de prévention du suicide. INACCEPTABLE


En pensant à ma propre santé mentale, aux efforts que je dois faire pour lutter contre mon anxiété, contre ma prise de médocs sans l'aide de thérapeutes, je vais oublier ces histoires de suicide.


Pensez à moi et à mes enfants, pour le reste, les gens responsables des soins en santé mentale auront peut être des problèmes avec leur conscience.
« Modifié: 15 Septembre 2018 à 13:41:39 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1956 le: 15 Septembre 2018 à 14:13:17 »
Après la colère, les pleurs, une vie pas possible avec tant de manquements de la part de gens responsables
Besoin de douceur, de calme, de paix....

Bisous à tout le monde et bonne chance à vous

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1957 le: 15 Septembre 2018 à 16:28:34 »
oui la journée du patrimoine, vachement important, extrêmement important, la culture. Cela sauve des vies. Quoi d'autres oui la collecte des déchets, aussi c'est important
Mais qu'un mec ou une nana, bien seul dans leur tête, se suicide c'est beaucoup moins important.
Ne pas savoir qui appeler avant de se pendre, cela aussi est moins important.
Un frère au lieu de vous entourer d'affection, vous procurer du soutien, vous dit de vous suicider cela aussi peut soulager la souffrance.
Je souffre, je n'ose pas appeler ma fille, suicide écoute ne répond pas, j'en ai marre de cette non vie que je traine depuis 16 ans sans aide, sans soutien, sans affection à part mes deux enfants.
Et rien n'est fait pour venir en aide à des mecs et des nanas qui vont faire leur geste fatal
On ne pouvait rien faire pour eux

Basta, la France, vends tes missiles et tes médocs et ne t'occupe pas des gens en grande souffrance

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1958 le: 15 Septembre 2018 à 16:56:12 »
France tu construis tes missiles avec précision et t'es même pas foutue de fournir des soins précis, adaptés, non dangereux à ceux qui sont atteints d'agoraphobie parce qu'une administration négligente a provoqué la mort de leur père.
Alors cela suffit amplement, pense aux choses sérieuses, un  peu moins au premier de cordée, mais à ceux qui souffrent et qui sont en danger.
Faire la guerre à l'étranger, tu sais le faire, occupe toi plutôt de tes ressortissants.
« Modifié: 16 Septembre 2018 à 04:40:55 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1959 le: 17 Septembre 2018 à 15:38:01 »
Pardon Yacine, Pardon aux autres membres, je  me suis énervé.
Yacine, tu peux enlever mes messages si tu juges qu'ils ne conviennent pas sur ce forum. Mon travail de deuil est difficile comme celui de chacune et chacun d'entre nous.

Bon courage à toutes et à tous.

merci
« Modifié: 18 Septembre 2018 à 00:17:06 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1960 le: 18 Septembre 2018 à 02:29:09 »
Papa, j'en ai vraiment marre de ta mort qui m'a tué aussi

Je viens de lire un rapport de l'oms qui dit que le décès des hommes est dû à 86 pour cent à des maladies non transmissibles et à des traumatismes vécus dans leur plus jeune âge.

Si tu savais comment on est soigné de ce traumatisme, comment il est presque impossible actuellement de guérir de ses blessures d'enfance.

Je suis sur un forum et tout à coup j' ai pris conscience de ma violence verbale par rapport à la France.

J'ai demandé pardon, mais je reste avec ce fardeau de ton deuil que je n'arrive pas à traverser et les séquelles qui m'ont emprisonnées presque toute ma vie.


Ta belle fille s'est suicidée, sais tu papa combien il est difficile de supporter un tel fardeau, quand on a déjà été fragilisé dans notre plus tendre enfance.


Si tu savais papa, l'indifférence et même le rejet que j'ai subi. L'humiliation aussi.


J'essaie de relever la tête mais tout ce que j'arrive à faire est de me mettre en colère.


Les recherches avancent sur la compréhension de certaines pathologies psychologiques mais il n'y a pas de retombées encore en ce qui concerne les soins.


Ta mort Papa a brisé ma vie et j'aurais peut être préféré mourir avec toi dans ton camion


Je t'aime, je te pleure toi et Jeany

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1961 le: 18 Septembre 2018 à 02:34:19 »
En plus, papa, c'est encore plus difficile  pour moi car tu es mort à cause d'une négligence.
Parfois, j'ai envie de tout casser, de dire merde à tous les gens soi disants responsables.
Mais je vais essayer de me retenir sinon  je serai encore plus rejeté comme une personne nuisible;
Papa, parfois, j'ai vraiment envie de te rejoindre.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1962 le: 18 Septembre 2018 à 02:44:55 »
Jeany, parfois j'ai une certaine rancœur après toi. Tu n'as pas compris du tout que j'étais mal soigné après ce traumatisme catastrophique à 4 ans et la violence qui s'en est ensuivie ensuite dans ma famille (qui a été nuisible à la bonne  ambiance dans ma famille monsieur l'expert psychiatre)

De ton côté, tu ne voulais pas te faire soigner. Je me suis toujours dit 'elle ne peut pas"

Mais merde, ta nouvelle famille souffrait aussi de tes failles, tu aurais dû faire un effort pour consulter.

Tu ne pouvais pas de sortir du tunnel si tu n'exprimais  pas ton extrème souffrance.

Et tu as fini par me culpabiliser et les enfants aussi. Quel drame.

Tu vois mes amis de suicide écoute sont occupés ce soir, ce sont eux qui me gardent  la tête hors de l'eau, à entretenir un  peu d'estime de moi après toutes les étiquettes que des personnes proches et des thérapeutes m'ont collé sur le front.

Merci encore à suicide écoute

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1963 le: 18 Septembre 2018 à 03:12:05 »
Sans thérapeute actuellement, c'est horrible.
Quand les gens vont ils se battre pour un meilleur système de soins en santé mentale.
On ne parle pas à la télé de la colère des soignants en hôpital psychiatrique.
Suicide encore tabou, et soins en santé mentale encore plus.
Pour la stigmatisation des malades psychiques alors là oui cela marche.
J'en ai marre de crier dans le désert, que ma fille me dise d'arrêter de me plaindre.
Je souffre et j'ai le droit que tout citoyen devrait avoir se faire soigner d'une façon adéquate.
Suicide écoute ne répond pas, je ne peux exprimer par la voix mon désespoir et mon ras le bol.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1701
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1964 le: 18 Septembre 2018 à 03:34:25 »
je n'arrive pas à copier un article intéressant d'infosuicide actualités sur un rapport de l'oms, intitulé,  en Europe, trop d'hommes meurent jeunes à cause de causes évitables.
Ce rapport est important et mérite une attention particulière de notre ministre de la santé.
Et de la population en générail