Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 389794 fois)

0 Membres et 5 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1410 le: 03 Mars 2018 à 01:01:09 »
En ce qui me concerne l'épuisement professionnel est aussi au RDV. Reprendre le travail comme thérapie en gagnant moins qu'en restant invalide psychologique, et peut être en perdant mes droits à la retraite (on ne veut pas me dire si je vais gagner 700 ou 900 euros à la retraite) était un pari risqué. Au début cela semblait fonctionner, mais avec l'augmentation des tâches c'est devenu difficile surtout que cela  me  prend toute mon énergie et m'empêche de me consacrer à des activités plus intéressantes en dehors du boulot.
j'ai choisi ce chemin donc je ne peux pas me  plaindre mais maintenant c'est avec impatience que j'attends la retraite, dans six mois. Si mois à tenir dans le stress le  plus complet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1411 le: 03 Mars 2018 à 02:51:24 »
Oui les parents d'autistes ont compris que les soins en  santé mentale dispensés par les psychiatres ne sont pas adaptés.
Oui ils se battent pour avoir des psychothérapies remboursées.
Oui c'est vers ces personnes que je devrais me tourner mais je n'ose pas car mes problèmes sont différents.
Pourtant comme eux, je trouve que la santé mentale n'est pas bonne en  France.
A celles et ceux qui disent mais change de psychiatre, sachez que les psychiatres de Montpellier sont tous complets,,,qu'il y a eu un mouvement de greve à l'hôpital psychiatrique de Montpellier dénoncant le manque de moyens.

Trouvez vous mêmes un spécialiste des troubles anxieux et sortez de l'argent de votre poche;

Ce n'est pas  ma conception des soins en santé qui devraient être gratuits peu importe la maladie dont on souffre.

Alors oui une pétition pour lever le tabou du suicide pour mieux le prévenir (seulement 6000 signatures), alors oui une pétition pour demander des soins en  santé mentale mieux adaptés, mais qui lancera cette pétition ????...

Je comprends la souffrance des membres de ce forum, toutes nos histoires de suicide sont souvent bien différentes mais notre point  commun ne devrait il  pas  pour que le suicide de nos proches ne semblent pas aussi horribles, nous battre ensemble pour la prévention du suicide et de réclamer des soins plus adaptés, des groupes de parole pour les différentes pathologies pouvant amener peu à peu au suicide, à la lutte contre l'abus de l'utilisation de psychotropes.


Je m'accroche à la vie. Amitiés a tout le monde

Oui à des moments on a envie de s'endormir tellement on n'arrive plus à gérer tous les problèmes qui peuvent etre des facteurs de suicide.
Maladie psychique
Maladie physique
Un deuil  pathologique
Addictions aux psychotropes, au tabac, à l'alcool
Le manque de bons psychothérapeutes
Problèmes financiers
Boulot stressant
Solitude, sans conjoint
La honte de faire porter le poids au peu de proches qui essaient encore d'aider
Mais aussi l'absence du soutien familial et amical
Oui le suicide est multifactoriel.. J"aime l'expression il faut déconstruire le suicide. Pour cela il faut être aidé dans tous les domaines qui posent problème..... Et pour peu de facteurs on peut trouver de l'aide. D'où une dépression augmentée
et l'envie de SUICIDE qui arrive pour mettre fin à tous ces problèmes non résolus.
Non au SUICIDE et pour la résolution des problèmes qui sont les facteurs bien connus qui amènent à ce geste

J'ai fait cette liste en pensant un peu à ma propre situation, je pourrais faire une liste un peu différentes pour ma chère femme qui s'est pendue il y a 16 ans. Beaucoup de facteurs l'ont amenée à faire ce geste horrible.
Et les facteurs protecteurs comme ses enfants n'ont pas été suffisants pour la sauver.

C'est avec minutie, détermination, intelligence que l'on doit s"attaquer au suicide et à ses causes. Mettre fin à l'indifférence coupable face à ce problème majeur de santé publique. J'espère que nous serons de plus en plus nombreux à réclamer des moyens accrus pour mettre enfin un terme à cette mort évitable
« Modifié: 04 Mars 2018 à 12:25:01 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1412 le: 05 Mars 2018 à 11:01:22 »
Membres du forum, je me sens bien seul avec mon anxiété et mon agoraphobie. Personne ne comprend.

comme je n'ai plus de voiture, ma fille a dit à ma mère qu'il suffisait que je prenne le bus en bas de chez moi et qu'il m'amenait au boulot. Mais en fait il faut que je change trois fois de bus et comme je suis dans une  période d'anxiété prononcée j'en suis incapable

Donc ma fille au lieu de renseigner ma mère sur ma maladie renforce le fait que je ne suis pas capable de prendre le bus.

Ma fille ne comprend pas l'agoraphobie, d'ailleurs elle croit que c'est seulement la peur de la foul

Ma thérapeute ne comprend pas plus cette maladie.

Voilà je suis malheureux et je n'ai pas encore trouvé d'association qui pourrait me comprendre
et bien entendu encore moins de thérapeute.

La mort de mon  père qui m'a rendu comme cela, aurais je du mourir en même temps que lui pour ne pas souffrir de cette maladie psychique et de l'humiliation qu'elle entraine

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1413 le: 05 Mars 2018 à 11:06:49 »
Ami e s du forum, ma femme m'a quitté à cause de cette bon sang de maladie psychique que les thérapeutes ne savent soigner qu'avec des médicaments, et puis ensuite ma femme s'est pendue

J'en ai vraiment ras le bol de cette indifférence, méconnaissance à propos de cette maladie qui est fortement invalidante et qui pousse à l'utilisation abusive et dangereuse d'anxiolytiques, et que les thérapeutes n'essaient même pas de soigner.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1414 le: 05 Mars 2018 à 19:16:43 »
Que ce forum puisse continuer à être un endroit ou on peut vider toute sa souffrance, toute sa colère, toutes ses faiblesses.
Je sais je critique trop le système de soins en santé mentale car je n'arrive pas à me débarrasser de mon anxiété.
Oui je me suis construit dans une enfance difficile, oui j'ai râté des choses avec ma femme et mes enfants.
Mais malgré cela je leur ai apporté tout mon amour et les coups de main quand ils avaient besoin
Mes amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1415 le: 05 Mars 2018 à 22:36:22 »
Un garage super qui m'a prêté une vieille voiture le temps des réparations. Je ne pouvais supporter que ma fille se sente obligée de m'accompagner au boulot....
C'est cela que j'appelle de l'aide, dans le concret, autour de soi.....

Ma fille a eu terriblement besoin de moi durant ses problèmes de paralysie, je l'ai assez bien aidée. Et puis ensuite je l'ai écoutée pour ces histoires difficiles de boulot.

Maintenant elle est soutenue par un copain, et je dois prendre mes distances, travailler mon autonomie comme on peut dire.
Certes je vais avoir des attaques de panique mais maintenant je les garderai pour moi, avec cette peur de mourir, cette sensation de devenir fou, plus de membres, le cœur qui bat à 100 à l'heure.

Depuis 40 ans, j'ai eu besoin de l'appui d'une personne qui m'aimait et que j'aimais pour calmer un peu ses attaques de panique, me rapprocher d'elles alors que j'avais l'impression de mourir.

Je ne me plains pas je constate et toi papa tu dois pouvoir me comprendre ainsi que toi Jeany aussi

Comme tout le monde mon cœur est plein d'amour et cela me gave un peu qu'on me traite d'égoiste même si ces attaques de panique ont fait que je sois un peu plus centré sur moi même et mes sensations que bon nombre de personnes.

Je n'ose plus sortir de ma rubrique et c'est de loin que j'envoie toutes mes amitiés à Sylvania. J'ai vraiment peur maintenant sur ce forum de me faire remettre en place d'une façon méchante.

Mes amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1416 le: 05 Mars 2018 à 22:48:07 »
Depuis 2004 lors des bouffées délirantes on m'a donné des neuroleptiques, et je n'ai cessé d'en prendre depuis ce temps.

Du côté des médicaments j'ai la totale, benzo, antidépresseurs et neuroleptiques.

De quoi pas mal agiter le cerveau dans tous les sens et quelquefois perdre le sens de la mesure

Ce matin je vais voir ma psy je ne sais plus quoi lui dire, envie de pleurer toute la séance. Elle ne peut rien pour moi au contraire, elle me stresse. Devenir autonome  pour ne plus peser sur ma fille. Tout s'embrouille. Souci qui dit que je jette mon fiel sur tout le monde. Je suis perdu. J'en ai marre de ma vie, de moi..... J'en ai marre de tout.
Je suis en colère parce qu'on a tué mon père et empeché d'être mieux construit, Que voulez vous que je les aime, les remercie de m'avoir fait ce cadeau empoisonné
« Modifié: 06 Mars 2018 à 11:01:33 par assiniboine »

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1417 le: 06 Mars 2018 à 15:02:32 »
Bonjour Assiniboine,

A mon humble avis, et si réellement tu veux te sortir du marasme dans lequel tu vis actuellement, tu dois mettre au point une stratégie à long terme pour recouvrer indépendance et autonomie.

Cette stratégie doit absolument passer par un sevrage très progressif de tout ton arsenal médicamenteux couplé à une thérapie appropriée qui t'aidera à supporter les effets de manque qui ne manqueront pas de se produire durant cette phase critique.

Pas de miracle ! Ce sera long et difficile compte tenu du long laps de temps durant lequel tu as été soumis à ces médicaments, mais comme je le dis plus haut, un thérapeute sérieux pourra t'aider à surmonter cette épreuve tant physiquement que moralement.

D'autre part, il est impérieux que tu fasses une thérapie de type comportementale qui t'aidera à retrouver ta place dans la société et soigner ton agoraphobie et tes angoisses.

Ne me dis pas qu'il n'existe pas de thérapeutes sérieux capables de t'aider ... Oui, il en existe, mais il faut se bouger pour les trouver et il faut le vouloir !

Ta vie future est tracée sur le chemin de l'indépendance et de l'autonomie ... et de l'acceptation et du pardon ! Tu n'es en rien responsable de ce qui s'est passé antérieurement, mais tu es entièrement responsable de ce qui va se passer dans les mois et les années qui vont venir - sois en bien conscient et pense à la relation épanouie que tu pourras développer avec ta fille en redevenant un père responsable et autonome.

Si tu veux sortir de ce cercle vicieux, il faut que tu t'y mettes sérieusement et que tu arrêtes de ruminer sur le passé en rejetant la responsabilité de ton état actuel sur X ou Y ... Au risque de me répéter, tu n'es en rien responsable du passé, mais pleinement responsable de ton avenir !

Alors, n'attend pas demain ou après demain ... jette toi dans la bagarre et je suis certain que dès que tu auras commencé, tu retrouveras la fierté d'avoir osé et ta fille sera fière de ta décision.

On répète : sevrage très progressif et thérapie appropriée pour compenser le manque + thérapie comportementale et surtout, laisse tomber tes psys neurologues, astrologues et voyants qui ne sont que des charlatans qui se nourrissent de tes problèmes.

Voilà, les cartes sont dans tes mains et évite de venir geindre à tout va quant à ta situation ... tu as ton avenir dans tes mains ... à toi de le gérer !

Courage, assiniboine ! Si tu veux, tu peux !



La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1418 le: 07 Mars 2018 à 12:02:34 »
Merci Jean luc pour ton long message, je  vais y réfléchir. Pour l'instant pris dans une nouvelle situation. Ma fille m'annonce hier qu'elle est enceinte, malheureusement son copain n'en veut pas. Le même qui a voulu qu'elle avorte il y a deux ans, avortement qui a fait beaucoup de mal à ma fille.
Voilà comment la  meilleure nouvelle du monde peut être un peu assombrie.

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1419 le: 07 Mars 2018 à 14:11:36 »
Je comprends le dilemme et j'espère que ta fille prendra la décision la plus appropriée à sa situation ...

Mais, raison de plus pour prendre conscience qu'il vous faut à tout prix briser le cercle infernal dans lequel ta fille et toi êtes enfermés depuis de longues années.

Tu n'as "que" 60 ans et encore beaucoup d'années à pouvoir espérer profiter de la vie à condition de choisir sans attendre les bonnes options qui s'offriront à toi ... Tu dois absolument prendre soin de toi et être entouré de personnes compétentes et attentives qui te guideront dans ta démarche.

Et ce qui paraissait impossible aujourd'hui deviendra possible demain à condition de faire petit à petit les efforts nécessaires ... Je suis certain que tu seras toi-même étonné des ressources qui sommeillent encore en toi.

C'est ce que je te souhaite, assiniboine ... De tout coeur !
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1420 le: 08 Mars 2018 à 19:45:32 »
Zut ma fille me demande de l'aider à déménager.  Pas plus. Son copain ne doit vraiment pas vouloir de l'enfant....

Il y en a d'autres que ma fille et moi qui sommes dans un cercle infernal. Ce copain ne sait pas ce qu'il veut et cela fait du mal à ma fille



Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1421 le: 08 Mars 2018 à 19:52:55 »
Ma fille avec sa  maladie neurologique, ses problèmes très graves au boulot, n'avait pas besoin de cela.

Fonder une vraie famille, voilà ce qu'il lui faudrait maintenant.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1422 le: 08 Mars 2018 à 20:34:03 »
Jean Luc, ma première étape dans ma guérison c'est de savoir voir les choses positives pas que les négatives.

Que ma fille soit enceinte est une extrêmement bonne nouvelle. Ma fille verra bien si son copain tient à elle,  sinon elle s'en séparera

Mes amitiés.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1423 le: 08 Mars 2018 à 20:41:43 »
Merci encore Jean Luc d'avoir pris tout ce temps pour m'aider à mieux analyser ma situation.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1424 le: 16 Mars 2018 à 03:33:18 »
Cher Jean Luc,

Je perds espoir de pouvoir mettre en place une stratégie à long terme comme tu le dis. Je perds espoir de trouver à Montpellier des personnes attentives et compétentes capables de m'aider.
J'ai bien sûr peur des conséquences subies par mon cerveau par ces substances si dangereuses.
En plus je suis fatigué sur ce forum de me faire traiter d'égoiste, de parano et de toutes sortes de méchancetés.
D'après un membre de ce forum, je jette mon FIEL sur tout le monde.... Non pas sur vous les personnes en souffrance, seulement sur celles qui ont tué mon père,  bourré de médicaments et peut être volé une partie de ma retraite.
Enfin peu importe ce que disent certaines personnes de ce forum, c'est leur souffrance qui leur fait dire des bêtises.......

Fais attention encore une fois Jean Luc de ne pas me culpabiliser sur ma difficulté de trouver des thérapeutes capables de me sevrer.
Ce n'est pas aussi évident que pour le sevrage d'alcool ou de drogues illicites.
Les psychotropes ne sont pas encore considérés aussi dangereuses que cela, malgré les avertissements de l'OMS, et la France championne du monde de vente d'anxiolytiques n'est pas en tête du sevrage de ces satanés psychotropes.

Ma fille en arrêt de maladie depuis maintenant deux mois doit aussi trouver un psychiatre, mais  elle a peur que celui ci la détruise. Ce n'est pas seulement mon expérience qui lui fait penser cela  mais  la vidéo que j'ai mis sur ce site un peu plus haut de ce psychologue clinicien qui critique vertement les soins  en santé mentale en France et qui considère cet état de fait comparable au scandale du sang contaminé

Pour en venir aux TCC, j'ai essayé il y a 6 ans de trouver un psychiatre formé à cette psychothérapie, il n'y en avait que trois à Montpellier et ils étaient tous complets.

Je ne sais pas si les choses ont changé depuis.

Merci d'essayer de me donner un peu de courage, mais il faut dire que je n'en ai plus beaucoup.......

Mes amitiés

Philippe


« Modifié: 21 Mars 2018 à 03:46:42 par assiniboine »