Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 352270 fois)

0 Membres et 5 Invités sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1350 le: 10 Février 2018 à 04:25:54 »
Désolé de parler encore mais je ne voudrais pas décourager des personnes qui pensent que les antidépresseurs soignent et qui veulent en prendre; mais encore une fois il faut veiller à avoir une bonne psychothérapie en même temps et alors on n'échappe pas à la nécessité de demander des psychothérapies efficaces et remboursées.

Mme Buzyn vous êtes bien silencieuses lors de ces journées de prévention du suicide. J'ai lu dans infosuicide que vous alliez vous occuper de la souffrance des personnels de la santé. Madame vous êtes responsable de la société toute entière pas seulement des personnes travaillant pour votre ministère.

Agissez pour toutes les personnes en souffrance et ayant des envies suicidaires.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1351 le: 10 Février 2018 à 05:05:13 »
Purée on doit être au courant des signes qui montrent qu'une personne pense au suicide.

Un exemple. Un an avant son suicide, ma femme disait à ma sœur et à son mari que le meilleur moyen de se suicider était la pendaison.

Putain ils ne m'en ont pas parlé, j'aurais été plus conscient de l'urgence de la situation.

Quand une personne envisage vraiment la façon se suicider c'est qu'elle a vraiment besoin d'aide.

Quand elle a quitté la maison, je lui téléphonais  tous les deux jours pour savoir comment elle allait mais de moi elle ne voulait plus rien entendre.

Le suicide est évitable, si on essaie de résoudre les problèmes bien en amont, plus on attend plus c'est difficile de soigner.

Je suis resté seul pendant 20 ans avec ma femme qui avait un papier dans son sac qu'elle devait envoyer pour donner la permission que son fils abandonné puisse la retrouver.

Après m'avoir quitté, son frère l'a mise en contact avec le père de l'enfant abandonné, qu'est ce qu'ils se sont dits. Ma femme je crois a appris que son fils ne voulait pas la revoir.........

Tout va très vite avant un suicide, quand c'est trop tard, quand l'aide n'a pas été apporté à la personne suicidaire ou l'aide apporté au conjoint vivant le désespoir de son être cher..........

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1352 le: 12 Février 2018 à 20:21:46 »
Excellentes journées de prévention du suicide avec un bon thème bien relayées par les médias.

Ma fille vient de me dire qu"elle a personne ans sa vie et elle m'engueule parce que je né m"occupe pas assez de mon chien
Et moi, physiquement et moralement je suis dans les choux

Grace à ses journées formidables, l'aide tant attendue va nous tomber dessus.

Quel sale pays

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1353 le: 12 Février 2018 à 20:28:49 »
Un pays qui reste indifférent aux personnes qui se suicident et à leurs survivants.......

Le choix entre neurologue qui vous parle de vos vies antérieures et des psychiatres complètement abrutis par la propagande des labos pharmaceutiques.

La France est mon pays, selon moi elle a pris mon papa, elle s'est foutue de ma santé mentale enfant, elle s'est foutue de mon désarroi après le suicide de ma femme et ma petite fille a été aussi dégoutée par le psychologue neurologue atteinte
par l'astrologie.

Je veux des psychothérapeutes formés et intelligents, ce n'est pas le cas encore maintenant

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1354 le: 12 Février 2018 à 20:59:46 »
Veuillez me pardonner pour mon agressivité mais j'ai un mal de dents terribles et dans une semaine je vais savoir s'il faut que je porte un dentier complet ce que je crois pour l'instant ne pas pouvoir supporter.

La souffrance psychologique débouche souvent sur des  conduites néfastes à la santé physique et là il faut tenir le coup

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1355 le: 12 Février 2018 à 21:03:18 »
Ma fille s'est excusée de m'avoir malmené à cause de mon chien, elle souffre ma petite fille pris dans l'étau de sa maladie neurologique et la méchanceté extrème de son employeur.
De plus elle souffre encore de la mort de son compagnon fidèle, une chienne morte il y a seulement quelques mois.




Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1356 le: 12 Février 2018 à 21:12:13 »
Ma fille a cessé depuis deux ans environ d'aller voir notre neurologue psychologue astrologue dégoutée par sa façon de faire. Elle aurait pourtant besoin d'un bon soin psychologique....
Comme ma sœur qui a abandonné depuis longtemps
Tant que les gens ne seront pas conscients de la mauvais formation des psychiatres, s'en foutant car ne se sentant pas concernés, on n'avancera pas vers une amélioration des soins en santé mentale pour enrayer la souffrance psychique qui débouche tout naturellement sur le suicide
Du nerf les acteurs visibles de la prévention du suicide

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1357 le: 13 Février 2018 à 10:56:57 »
Aucune intention de sembler avoir le monopole du malheur

Mais malheureusement sont rares les enfants qui ont perdu leur papa à cause d'une négligence d'une administration.
Rares ceux qui ont été soignés pendant 30 ans par du Xanax

C'est pour cette raison que les groupes de parole ne me seraient d'aucun secours à moins de rencontrer des gens ayant ma dose de colère.

Pour faire ma thérapie j'ai repris le boulot mais cela a peut être été une erreur car j'ai éprouvé encore plus de colère quand ils me refusaient ma retraite d'instit.

Je me suis senti souvent humilié à cause de mes troubles anxieux et j'aimerais avoir un t shirt ou il serait écrit merde on a tué mon p ère et ma femme s'est suicidée.

Quand ma thérapeute me parle de des angoisses en Algérie, j'ai envie de lui sauter à la gorge

Elle n'a pas à me parler de sa souffrance, j'ai assez avec les miennes.

Quant aux autres thérapeutes je n'ai aucune confiance et c'est dur à vivre, mais c'est mon kharma comme dit ma psychologue astrologue


Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1358 le: 13 Février 2018 à 11:03:20 »
Kharma, mon œil, une société mal foutue qui en 1961 se foutait pas mal des enfants qui perdaient leur père, qui dans les trente dernières années a fait bouffer du Xanax pour résoudre les problèmes
Ou alors mon kharma c'est de faire changer les choses.......
Humour noir

Bisous et au revoir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1359 le: 13 Février 2018 à 11:24:29 »
Karma s"écrit sans h...................................

Je me fous de tout sauf de la santé de ma fille, de mon fils et de mon chien actuel..... C'est tout ce que je peux faire et c'est déjà beaucoup

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1360 le: 13 Février 2018 à 11:32:04 »
Non je ne me fous de rien mais quand je vois combien on parle de la journée de prévention du suicide j'ai envie de dire France Revéille toi, il n'y a pas que les attentats terroristes dont il faut parler et y remédier.

Le suicide est aussi un problème pour lequel on peut trouver des remèdes encore faut il en parler, comme l'a si bien dit la campagne de prevéntion du suicide au Québec......

En France, beaucoup de choses sont tabous, sclérosés au niveau de la santé mentale

Et ils sortent un livre disant que les soins en santé mentale sont bons en France, c'est leur opinion que je ne partage pas du tout

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1361 le: 15 Février 2018 à 02:44:31 »
REBELLE et suicidaire. Voilà oû j'en suis. Comment ma psy positive peut elle comprendre cela.

Un de mes plus grands regrets dans ma vie c'est de n'avoir pas fait un procès contre l'administration qui a tué mon papa.

Le deuil mal fait de ce papa a entrainé en grande partie le suicide de ma femme.

Et maintenant je vis dans la souffrance psychologique, physique et la précarité.

Parlons de ces deuils qui tournent très mal, du moins moi je parle de ces deuils râtés, de ce manque de soutien familial et de la société.......

Ma fille est en bagarre contre son employeur qui lui a fait subir un harcèlement moral..... Elle tient à son combat même si en ce moment elle est encore en arrêt de maladie car elle a du mal à subir l'épreuve..... Au moins elle est aidée par une avocate qui semble être une excellente avocate.

pour moi il faut que je me restreigne sur le chauffage car j'ai malheureusement d'autres priorités.

Arrêtez de vous plaindre me dira t on, c'est cela exactement. Cette société me dégoute et je vois que Monsieur Macron n'a pas fait une apparition pour parler de prévention du suicide.

REBELLE

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1362 le: 15 Février 2018 à 02:49:44 »
Quand j'apparais manquer d'amour pour mon prochain, croyez bien que j'aime encore ma femme, et que j'adore mes enfants.

Alors REBELLE, pas suicidaire mais parfois désespéré, et aussi AIMANT.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1363 le: 15 Février 2018 à 03:06:07 »
Cette différence que j'ai ressentie durant mon enfance, moi l'enfant sans papa, je la ressens encore quand je suis au boulot, avec ma psy, avec les autres gens que je peux croiser autour de moi.

C'est une enfance saccagée, entourée de violences, de pleurs, de chagrin qui fait que j'ai du mal à vivre maintenant.

Cette colère que je n'arrive pas à maitriser et qui me tue peu à peu.

La première fois que mon fils m'a dit Papa, je me suis réconcilé avec ce mot PAPA avec le monde. J'avais  ma petite famille complète malheureusement ma fille n'avait pas le même problème, elle voulait des enfants mais je pense à cause de son viol ne voulait pas de mari avec qui il fallait avoir des contacts.....

Mon Dieu que c'est simple à comprendre, Mon Dieu que font ils avec leurs psychotropes qui soi disants sauvent du suicide ?

Ils sont fous.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1925
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1364 le: 15 Février 2018 à 03:13:21 »
Qu a t on fait pour que ma femme se sente moins coupable de l'abandon de son enfant ?

Je me rappelle seulement d'une émission à la télé que nous avons regardée ensemble et qui montrait des enfants abandonnés en colère contre celle qui avait cela.....

Aucun réconfort pour les femmes qui à cause de leur jeune âge avait été poussées à faire ce geste///

On n'a rien fait pour ma femme, elle ne pouvait pas se faire soigner, j'ai fait mon possible, j'ai accepté de mettre en parenthèse ma vie d'homme, en espérant que cela aille mieux, tout cela pour finir par une horrible pendaison.

Comment se remettre de tant de souffrances ? De regrets ?