Auteur Sujet: mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme  (Lu 171789 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1215 le: 01 Septembre 2017 à 21:12:00 »
Et que c'est dur de voir sa fille s'enfoncer par moments, dire qu'elle en a marre et ne même plus penser au combat contre ses chefs. Je dois être là pour l'écouter quand elle en a besoin et ne pas trop en dire sur son boulot, sur sa maladie.
Elle a trouvé un moyen pour les pauvres d'améliorer leur  habitat et si elle veut absolument réparer ma maison je vais aller dans son sens.
J'aimerais tellement qu'elle trouve un homme gentil et équilibré qui la soutienne et avec qui elle puisse fonder une famille
plutôt que de rester bien souvent dans le désespoir

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1216 le: 02 Septembre 2017 à 14:12:43 »
Pour la première fois de ma vie, j'ai rêvé que je rencontrais mon père, homme beau et jeune, que j'étais tout emu, et que j'allais faire un gros calin.

Colère d'un fils dont on a volé le père par négligence, ce qui a entrainé une vie de merde

La météorologie nationale de l'époque est bien coupable de tout ce qui m'est arrivé et aussi à ma femme

Merde de merde, sans aucun soutien moral pendant toutes ces années, pour moi la société ne vaut rien.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1217 le: 02 Septembre 2017 à 17:59:03 »
Et moi non plus. Pour celles et ceux qui penseraient que je ne me remette pas en question. Je suis d'une anxiété maladive qui m'empêche souvent de sortir. J'en ai vraiment marre de moi.

Amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1218 le: 03 Septembre 2017 à 00:09:00 »
Alors que ma fille avait une maladie neurologique avec toute l'inquiétude que cela peut provoquer pour un père, on m'a fait croire pendant deux ans que je perdais mes acquis d'instit.
Ce n'est que par un combat désespéré qu'enfin je peux apprendre que je ne perds pas mes droits d'instit parce que je suis tombé malade suite au suicide de ma femme.
C'est vrai que je me remets en question, mais je suis malade, les autres ne sont pas malades mais ils vous disent des choses qui vous désespèrent et qui peuvent vous pousser au suicide.
Alors un peu de sérieux, de conscience professionnelle, d'empathie pour celles et ceux qui nous dirigent.
Quand aux thérapeutes, loin de chercher avec vous une solution, leur travail est de vous faire accepter l'inacceptable, avec si possible l'aide des médicaments.
Oui la société ne vaut rien

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1219 le: 03 Septembre 2017 à 00:28:26 »
Dans une grosse entreprise du cac 40 ma fille a été harcelée par un chef avant de tomber malade.
Maladie neurologique ou psychologique, cela dépend à quel neurologue on parle.
En tous les cas, ma fille est dans le désespoir, ayant perdu l'envie de combattre contre ses supérieurs qui lui mènent la vie dure. Aucune organisation pour l'aider, seule avec ses chefs harceleurs qui veulent seulement la dégouter pour qu'elle démissionne.
Une fille qui a subi le suicide de sa maman, si c'est cela prendre soin des endeuillés du suicide
Une société qui ne vaut rien

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1220 le: 04 Septembre 2017 à 04:28:21 »
Je vais arrêter de me plaindre à propos de la société.
Mais une dernière chose Dans mon lycée une personne absente depuis plus d'un an. Il est seulement remplacé de temps en temps. Pas pendant cette rentrée, oû nous avons pourtant une classe de plus à gérer. Donc énormément de travail, obligation pour moi de travailler à plein temps avec une charge de travail pas possible.

meme dans la fonction publique les restrictions font mal, poussent les gens au burn out, et quelquefois plus.

Alors que les gens qui disent que la société n'a rien à voir dans le taux de suicide devraient réfléchir à deux fois.

Amitiés

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1221 le: 04 Septembre 2017 à 05:02:29 »
En parallèle de cette pression accrue sur celles et ceux qui travaillent, ils semblent avoir, comme me disait une personne de suicide écoute, une forte réticence, même un refus des généralistes et des spécialistes de vous arrêter quand manifestement vous faites du burn out.

Ces deux faits, sont extrêmement dangereux et ne peuvent qu'amener les personnes surmenées à p$eter vraiment les plombs et à se suicider.

Voilà le point de vue d'un instit qui en a bavé des classes surchargées, tenant le coup avec l'alcool et n'étant pas assez à l'écoute de sa femme souffrante.

Stop au suicide et à toutes les causes qui peuvent pousser à ce geste fatal

Au revoir pour un moment

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1222 le: 09 Septembre 2017 à 17:47:12 »
Jeany,

Ta fille souffre parce que sa chienne adorée a une tumeur et qu'elle va partir.

Manon dit qu'elle sera perdue sans son chien.

Demain la journée mondiale de prévention du suicide, que cela me fout les boules, je suis totalement dépressif et je me sens totalement seul sauf avec ma fille chérie que je dois aider à faire ce deuil.

Ton suicide n'est pas tout  à fait un mystère pour moi, toutes les conditions étaient réunies.

Tu me manques terriblement et j'essaie de faire au mieux pour les enfants

Bisous

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1223 le: 10 Septembre 2017 à 19:32:04 »
Mon Dieu Afterlive avec toute mon amitié.

Que ton message me rassure, je ne suis pas le seul à trouver insensé que ces journées passent aux oubliettes.

Surtout le thème de cette année de la journée mondiale "prends une minute et change une vie" même si il semble un peu utopique et simpliste, mais c était un thème qui s'adressait au plus grand nombre, comme on dit la prévention du suicide est l'affaire de tous, au plus grand nombre, et pas un effort des médias télévisuelles.

Pour le reste tu as raison, sur le Québec, sur la France.......

Oui cela fait 16 ans que je veux que cela change, et rien ne change

Amitiés à toutes et à tous


« Modifié: 10 Septembre 2017 à 19:49:06 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1224 le: 10 Septembre 2017 à 19:46:29 »
Je me sens trop mal pour critiquer. Mais quand même que l'union nationale de prévention du suicide disent que les journées sont un grand succès grâce aux médias. Sont ils idiots pour ne pas voir que ces journées mondiale et nationale sont loin d'être des succès et ne sont pas connus de la population en général.
On dit aux journalistes de ne pas parler de suicide pour ne pas provoquer de contagion mais bordel prendre un jour pour discuter à fond de la problèmatique du suicide, d'un si important soutien aux endeuillés du suicide, ce n'est pas poussé les gens au suicide bien au contraire c'est l'enrayer

Bon je vais essayer de m'en sortir avec ma fille et oublier ce manque de volonté politique qui ne fait qu'augmenter la peine de l'endeuillé du suicide que je suis, que nous sommes, 

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1225 le: 11 Septembre 2017 à 21:13:05 »
La meilleure amie de ma fille, sa chienne, vient de partir.

Hors ligne afterlife

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1226 le: 11 Septembre 2017 à 22:29:33 »
Bien souvent "relativisée" la perte d'un animal de compagnie est souvent très difficile.
Un chien est un compagnon tellement attachant que beaucoup de personnes ne peuvent vivre sans lui.
Je les comprends. Je ne "hiérarchise" pas. Parfois comme on dit, "il ne leur manque que la parole". Et c'est peut-être ce qui fait que l'attachement se produit à un niveau plus instinctif, et probablement plus authentique.
D'ailleurs si je ne prendrai pas de chien avant un certain temps c'est que j'ai sans doute trop peur de cet attachement.

Je suis de tout coeur avec vous.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1227 le: 12 Septembre 2017 à 03:31:29 »
Merci Afterlive pour votre message de soutien.
Après une tempête comme celle qu'occasionne le suicide d'un être proche, il est naturel pour certains de s'entourer de l'amour inconditionnel d'un chien. Sans parole en effet, que de l'amour, de la reconnaissance mutuelle
, quelque chose de bien simple, bien loin de la complexité que le cerveau rencontre après un suicide.
Enfant, j'ai eu besoin du soutien de mon chien qui venait me fare des calins alors que la violence verbale et physique faisait rage dans ma maison. Une chose qu'on n'oublie jamais, une chose qui m'a rendu si fragile.
Dans la rubrique sur la journée de prévention du suicide, j'apporte mes mots, mais quel épuisement, quel désespoir.
Ma psychologue m'a dit aujourd'hui que ma fille n'était pas empathique, merci c'est tout ce que j'avais besoin de savoir/
« Modifié: 13 Septembre 2017 à 02:20:43 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1228 le: 14 Septembre 2017 à 04:24:57 »
Manque d'empathie pour ma fille oui c'est cela

Mes attaques de panique qui durent depuis 40 ans, un problème d'oreille interne, oui c'est cela.

Il faut avoir une maladie psychique et avoir rencontré des thérapeutes imbéciles pour juger de la situation des thérapies en France. Il faut vivre cela. Il ne faut pas se mettre en colère c'est mal vu.

Bouts de vidéo mal expliqués, sur le problème des attaques de panique, on chemine peu  à peu.

On n'est pas en URSS (c'est mieux d'être champion du monde de vente d'anxyolitiques), on n'est pas au fin fond de l'Afrique (ah oui quelle solidarité avons nous ici)

Oui je critique, et je préfererais être soigné que critiquer.

Agoraphobes, personnes atteintes de troubles anxieux, gardons courage et sang froid/

Ne nous jetons pas par la fenêtre, nous allons nous en sortir.

Peut être..........................................;

Ps je cite l'URSS et le fin fond de l'Afrique, parce que des membres de ce forum n'ont rien trouvé de mieux pour me culpabiliser de ne trouver un thérapeute pouvant me soigner, Je ne leur en veux pas mais ils ne sont pas atteints d'agoraphobie depuis 40 ans et n'ont pas eu à subir les maltraitances des soi disants thérapeutes

Oui il faut croire que la France va se bouger et parler aux malades psychiques d'une manière intelligente, de leur fournir les ressources nécessaires pour mieux comprendre leur pathologie

Répétons que l'immense majorité des gens qui se suicident sont atteints d'une maladie psychique/

Alors oreille interne pour les attaques de panique, basta, mettez vos connaissances à jour, messieurs dames les thérapeutes
 
« Modifié: 14 Septembre 2017 à 04:35:17 par assiniboine »

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1010
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Réponse #1229 le: 14 Septembre 2017 à 04:54:57 »
L'effet Werther a bon dos, pour se donner bonne conscience en ne faisant rien pour lutter pour la prévention du suicide.

Bien plus que l'effet papageno dont je ne prendrai pas le temps d'expliquer pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c'est, il y a bien plus que cela

Et laisser les endeuillés du suicide dans la non reconnaissance me parait dangereux. Tout comme laisser un adulte dont on a tué le père quand il était enfant sans réels soins efficaces, bien réfléchis et efficaces.

Allez la France