Auteur Sujet: Morgane, mon amour.  (Lu 3955 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #15 le: 24 Juin 2017 à 21:00:16 »
Bonjour Muriel

Ton témoignage me touche jusqu'aux larmes. Je t'en remercie. Merci pour tes paroles de soutien.

Je suis désemparée face à cette souffrance humaine que nous devons traverser toi, ton frère, ma fille. ..la liste est malheureusement trop longue.

Les premiers temps après le décès de Morgane, j'ai dit plusieurs fois qu'on ne comprendrait peut être jamais. Elle est partie avec son secret. Puis, c'est l ' infernale raison dans ma tête qui a pris la domination de mon être comme pour Sarah, comme pour mon mari. La question qui a hanté mes jours et mes nuits : pourquoi?  Pourquoi? Pourquoi?
Une véritable torture.

Puis, le temps, et mes séances d ' hypnothérapie, mes alliés dans ce combat quotidien m'aide sur le chemin du deuil. Comment dire, j'apprends à laisser redescendre les émotions dans mon corps, dans mon coeur.  Aujourd'hui, je répète ces mots : Morgane est partie avec une partie de son secret.

Sarah est moi, nous sommes très proches. D'autant plus après le traumatisme que nous avons vécu. Même si nous l'avons vécu différemment, même si nous vivons notre deuil différemment.
J'ai perdu mon bébé.
Sarah a perdu sa petite soeur.

Mes bras ont toujours été grands ouverts, accueillants, réconfortants, rassurants, protecteurs, forts et tendres à la fois  pour mes deux filles depuis leur naissance, et ils le sont encore aujourd'hui et ils le seront encore demain et pour toujours.
Sarah vient s'y blottir quand elle a besoin. Morgane n'est plus là pour le faire comme on le faisait si souvent et si tendrement avant toute les trois.

L'absence est indéfinissable. . .

Morgane a ouvert les portes de l'impossible....

On essaie de retrouver Morgane dans nos coeurs, dans notre vie....






Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #16 le: 24 Juin 2017 à 21:16:42 »

   Morgane a ouvert chez vous les portes de l'impossible ...
   Comme Kalahan, chez nous ...
   Bien solidairement, Martine.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #17 le: 24 Juin 2017 à 22:09:28 »
"L'absence est indéfinissable. . . "; la souffrance aussi.
"Morgane a ouvert les portes de l'impossible.... "; oh oui, nos envolés nous ouvrent les portes de l'impossible et de l'inconnu aussi.
"On essaie de retrouver Morgane dans nos cœurs, dans notre vie....", elle y est, assurément, bien ancrée; comme l'est Alexandre pour nous.
Nos enfants continuent de vivre en nous. En rechoisissant la vie en leur nom, nous honorons leur mort.

De tout cœur avec vous.
Tendresse
Liesel

« Lorsque nous souffrons, nous comprenons mieux la souffrance des autres. Il y a des épreuves dont il faut avoir eu personnellement l’expérience pour aider les autres à les supporter et à en sortir. ». (G.Courtois)
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #18 le: 29 Juin 2017 à 02:21:07 »
Sarah a une maman formidable... Morgane est partie avec son secret tout comme mon frère s'en est allé avec le sien. C'est vrai que de ne pas avoir de réponses à la question du "pourquoi" est difficile. C'est quelque chose qui me taraude toujours, 29 ans après...
Comment va Sarah ? Comment vas-tu, toi ?
Je vous embrasse tendrement toutes les deux et vous ouvre à nouveau et toujours mes bras pour que vous puissiez trouver une forme d'apaisement...
Muriel.

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #19 le: 16 Juillet 2017 à 04:15:06 »
Ma réponse s'est perdue dans la toile du net.

En résumé, voici ce qu'elle disait :

J'ai toujours eu les bras grands ouverts pour mes filles depuis le jour de leurs naissances. Mon coeur débordant d'amour sans limites. Ce qui n'a pas empêché Morgane de partir... Alors, l'impossible est devenu possible...

Combat quotidien, sans fin.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #20 le: 16 Juillet 2017 à 14:00:59 »

   Pour se reposer du combat,
   un petit banc
   un sous-bois
   les chants des oiseaux
   nos soupirs ...
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #21 le: 14 Août 2017 à 19:47:22 »
Le temps passe. Oui, c'est un allié même si il se révèle être un traite par moment.

Aujourd'hui, je n'ai pas envie de vous parler de ces émotions de crainte, de tourmente, de culpabilité, de douleur.... qui m'habite. J'ai juste le goût de vous rassurer sur le lien qui nous unis ma fille Sarah et moi.

Au nom de Morgane que ce lien d'amour mère, fille soient le lien  qui nous sauve la vie. Qu'il perdure à travers ce traite temps...

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #22 le: 14 Août 2017 à 23:48:25 »

    OUI, Nadette,
    Entièrement d'accord avec toi,
    il nous est possible de préserver courageusement et optimistement, des sentiments SAINS
    malgré la maltraitance ignoble infligée par le destin ...
    Répondre à la violence par la douceur: OUI.
    Mille fois OUYiii ...
    Amicalement et solidairement, Titine.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #23 le: 26 Août 2017 à 14:09:44 »
Deux ans et cinq mois que ma vie s'est arrêtée.

Que le chemin du deuil parcouru depuis le départ de ma petite fille est long,pénible, éprouvant. Chaque jour, chaque instant est un combat.

J'ai beau regarder le chemin parcouru, la douleur de l'absence me surprend encore de façon inattendue au coin du rayon de l'épicerie, je vois les biscuits préféré de Morgane, sur la cheminée sous trois couche de peinture, son dessin de cheval, dans le fond d'une remise les déguisements qu'elle portait enfant. Les souvenirs enfuis ressurgissent  et les larmes avec! Ma souffrance, je ne la comprends pas!
Je veux me souvenir de ma fille. Les traces du passé sont rares autour de moi : photos, objets, vêtements, lectures partagées....
Mais lorsqu'ils apparaissent,qu'ils sortent de l'ombre, je me noie, je perds contrôle et  la douleur est aussi vive que j'ai juste le goût de me laisser tomber dans ce gouffre sans fond.

Les résultats obtenus de ce combat quotidien me paraissent insignifiants en dehors du fait que ma fille aînée est encore en vie.
 
La présence de Morgane dans mon coeur,dans mon âme ne balance pas son absence.

Je reviens sur mes émotions de culpabilité, d'incompréhension. ..
Les événements remontent dans ma tête et mon coeur se vide.

Comment faire pour que les souvenirs heureux de votre enfant ne se teintent pas de l'attrocité du geste violent de son suicide par pendaison? De la souffrance  qui l'a poussé à poser ce geste? De ma culpabilité de mère ?

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2166
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #24 le: 26 Août 2017 à 15:25:46 »

    Chère Nadette,

    Ma réponse s'est volatilisée, zut !
   
    Le suicide est un MYSTÈRE, nous n'avons pas le pouvoir de le résoudre. Nous sommes en-dehors, exclus, de par ce passage à l'acte.
    Si nous y pénétrons, c'est pour rencontrer des tortures semblables à celles qui ont piégé nos enfants ! Et crois-moi il m'arrive d'être à "deux doigts", des fois !
   
    Humilité et surtout Douceur peuvent nous ramener vers la sérénité ... nous pouvons librement, humblement, nous inclure dans l'Amour, ce n'est pas radical, l'Amour ...
    Mais je sais, l'horreur du suicide se rappelle à nous, impuissants !

    Une vie de funambule ...
    Tendrement, Martine.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 289
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #25 le: 26 Août 2017 à 16:05:59 »
Bonjour Nadette,

J'ai perdu aussi ma fille de la même façon que toi, comme tu t'en  souviens peut-être. Moi, ça fera 6 ans bientôt.
Dis-toi bien que tu n'es en rien responsable de son geste et elle non plus. C'est une certitude que j'ai acquise en consultant des médiums. Est-ce que tu as essayé d'en voir un ? Même si tu es sceptique, je t'assure que ça vaut le coup d'essayer. Tu verras que tout lien n'est pas coupé. Je continue à en voir à peu près une fois par an et ça m'aide beaucoup.

Personnellement je ne conserve que les souvenirs heureux. Le souvenir des derniers mots que nous avons échangés, de la façon dont je l'ai découverte, tout cela est toujours très présent, mais ça a cessé d'être traumatique. Tu peux peut-être essayer l'EMDR si c'est trop pénible.

Je ne pense pas que nos enfants aient forcément eu une souffrance de long terme qui les a poussés à ce geste, comme dans le cas d'un adulte. Ce sont plutôt des hauts et des bas et une impulsion qui les a poussés à ça, sans réfléchir aux conséquences.

Quoi qu'il en soit, j'ai de bonnes raisons de croire qu'elle sont heureuses maintenant et qu'elles voudraient que nous le soyons aussi. Donc, j'essaie de l'être, pour elle. Je lui parle et je suis sûr qu'elle m'entend.

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #26 le: 29 Août 2017 à 00:58:24 »
Oui en effet, le passage a l'acte s'appelle un raptus suicidaire. C'est l'explication que m'avait donné ma prof de psycho lors de mes études au moment de la mort de mon frère. La fraction de seconde qui conduit la personne, pas forcément dépressive mais parfois "simplement" malmenée, perturbée, au passage à l'acte.

Mon frère était quelqu'un de terriblement gai, souriant, entouré de bons copains de longue date, d'amies. Je ne l'ai jamais vu triste. Et en un claquement de doigt, le passage à l'acte... Ca reste incompréhensible pour les amis, la famille...

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #27 le: 30 Août 2017 à 14:14:42 »
Merci pour vos réponses.
Merci.

Hors ligne Nadette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #28 le: 24 Septembre 2017 à 17:54:39 »
Mon petit coeur,

Le manque toujours et encore.

J'ai toujours été là. Toujours!

           Depuis le premier jour. À chaque instant de ta vie,
mon coeur et mes bras grands ouverts pour te bercer, te nourrir, te raconter des histoires, te chanter des berceuses, te tenir la main pour tes premiers pas, te soigner, te consoler, jouer, t'aider à faire des devoirs et tes leçons, répéter encore tes tables de multiplication, m'asseoir à côté de toi pour étudier, t'écouter répéter tes présentations orales, t'apprendre à nager, jouer dans le sable, regarder l'océan, cueillir des pommes, planter des fleurs, des arbres, te conduire chez ta gardienne et à l'école, t'accompagner à tes entraînements de patin, aller aux réunions de professeurs, t'écrire des petits mots pour tes collations, préparer tes lunchs, s'asseoir dans le gazon et chercher des insectes, sauver les grenouilles qui traversent la route, plonger dans le lac, faire du parapente, chanter à tue tête dans la voiture, danser dans le salon, regarder un dessin animé collées dans le fauteuil, te conduire et te rechercher au centre de ski, t'apporter une fois ton casque ou tes mitaines oubliés, chercher jusqu'à tard dans la nuit ton sac d'école disparu au fond d'une poubelle du gymnase, aller à ta visite annuel le dentiste, faire du patin sur  patinoire municipale jusqu'à la brunante, te soutenir dans tes efforts de réussite scolaire, partir à la découverte des musées, aller observer les baleines, prendre le train du fleuve, t'encourager à tes compétitions de Voley Ball, crier ton nom sur le bord du terrain, jouer avec le chien dans la neige, fabriquer des bonhomme de neige, te déposer chez tes amis, cuisiner tes plats préférés comme les Spaghettis ou les sushis, préparer les fêtes d'anniversaire, aller choisir le sapin de Noël dans les bois, niaiser pour tout et pour rien ...
Et surtout pratiquer notre sport favoris à nous deux: l'équitation.

 


Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1292
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Morgane, mon amour.
« Réponse #29 le: 24 Septembre 2017 à 19:26:23 »
bonjour Nadette
J'ai beau regarder le chemin parcouru, la douleur de l'absence me surprend encore de façon inattendue au coin du rayon de l'épicerie, je vois les biscuits préféré de Morgane, sur la cheminée sous trois couche de peinture, son dessin de cheval, dans le fond d'une remise les déguisements qu'elle portait enfant. Les souvenirs enfuis ressurgissent  et les larmes avec!
 cette phrase m'a tellement touché je déménage et je trouve des menus objets de l’enfance de mon fils , ça me brise a chaque fois
pensées pour toi et ta grande fille