Auteur Sujet: Mon père.  (Lu 1070 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ashes

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Je ne sais plus.
Mon père.
« le: 10 Février 2017 à 00:23:49 »

Je ne sais pas par où commencer, ni quels sont les mots qu'il faut.

Mon papa a choisi de mourir il y a une semaine. Je suis son unique fille de 25 ans.
Nous avions été séparés pendant plus de 15 ans à cause d'une séparation très compliquée avec ma mère qui a tout fait pour me "garder pour elle". J'ai réussi à m'en détacher et à retrouver mon père, à 18 ans.
Depuis nous nous réapprivoisions, peu à peu. Des lettres, des petites cartes, des visites, des photos, des petites blagues.
On ne se disait pas, foutue fierté, qu'on s'aimait et qu'on était heureux de se retrouver.

Ma mère continuait de nous ennuyer, chacun de notre côté, avec des demandes d'argent, des menaces. Elle me disait souvent, quand j'habitais encore chez elle, haïr mon père de toutes ses forces. Il ne l'aimait plus non plus. Depuis que je revoyais mon père, ma mère a beaucoup fait de chantage au suicide. Plusieurs fois même, des lettres d'adieux, des décomptes sur mon répondeur, des mots horribles ...

... et puis mardi dernier, c'est arrivé. Sauf que c'est Papa qui est parti. (colère en sourdine contre elle) Je ne comprenais pas pourquoi je ne parvenais plus à l'avoir au téléphone. Nous échangions encore des sms, il me disait qu'il était fatigué et un peu déprimé par sa retraite récente, mais qu'il allait s'habituer. Il disait que sinon ça allait, qu'on se parlerait plus tard.

Et j'ai appris.

Depuis je vis dans un état de "pause" permanent, je pleure dès que la nuit tombe. J'ai récupéré son médaillon de baptême et je m'y accroche comme une noyée ou presque. Il avait envoyé une lettre à son frère pour expliquer son geste. Je n'ai rien retrouvé qui me soit adressé. Et dans sa maison, mes lettres avaient disparues. Je ne comprends pas. Je ne lui en veux pas, je comprends que dans sa tête, il n'avait plus d'autre solution.

Il était fort, vous savez, mon Papa. Le plus fort de tous. Le plus digne.
Je pleure ce qu'il ne verra pas. J'ai l'impression qu'une partie de moi est partie avec lui.
J'ai l'impression que je me suis renfermée en moi-même, je ne supporte que le silence et la réflexion. Je suis aphone depuis quelques jours.

Il me manque. Le vide est insupportable. Le quotidien est si mécanique. J'étais quelqu'un de plutôt artistique, coquette, malicieuse. J'ai perdu tout cela, et honnêtement, cela sonnerait faux si ça revenait.

Je sais seulement que ça brûle en moi et que mes yeux fondent à chaque pensée pour lui.
J'ai peur qu'il n'ait pas su assez tout le bonheur que nos retrouvailles m'ont apporté.
Je donnerais tout pour lui parler, même en rêve.

 :-[
Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

[Le vent nous portera - Noir Désir]

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : Mon père.
« Réponse #1 le: 10 Février 2017 à 01:26:23 »
Bonsoir Ashes,

Je te présente mes condoléances, et te souhaite la bienvenue sur le forum.
Tu trouveras ici des personnes qui traversent le même drame, des mains tendues, et des partages de peines.

Je te souhaite de t'accrocher fort et de parvenir à Remplir ton "petit journal", par tout l'amour que tu portes à ton papa.
L'amour ne meurt jamais.

Amicales pensées.
Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.

Hors ligne celemara82

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #2 le: 10 Février 2017 à 08:28:05 »
Bonjour Ashes
Mes sincères condoléances pour la perte de ton papa.
Je sais et comprends ce que tu dis quand tu expliques que ça sonnerait faux de recommencer la coquetterie et ce que tu étais avant.
Tu t'es mis en mode pause et tu as bien raison. C'est ce qui nous aide à nous protéger au début .
Saches que je suis de tout cœur avec toi et que je te lis.
Prends tout le temps nécessaire pour toi et accepter ce quil s'est passé .
Chaleureusement
Celemara

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1962
Re : Mon père.
« Réponse #3 le: 10 Février 2017 à 09:45:33 »

    De tous les non-dits d'une vie,
    le suicide est le plus assourdissant ...

    Je te souhaite bien de la force,
    et l'amour-malgré-tout
    pour vivre avec la toxicité de ces blessures ...

    Tendrement et solidairement, Martine.

   
   
J'aime donc je suis !

Hors ligne Ashes

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Je ne sais plus.
Re : Mon père.
« Réponse #4 le: 17 Février 2017 à 01:27:38 »
Je vous remercie pour vos messages qui me touchent énormément.

Maintenant que toutes les affaires administratives sont passées, mon copain est retourné travailler (et c'est bien normal) moi je suis officiellement en vacances (et en même temps à l'arrêt - je suis professeur) et les journées sont des éternités. J'ai reçu des coups de fils malveillants. Des gens intéressés par l'argent. Ma propre famille me demandant des comptes, soupçonneux. Ma mère, évidemment, qui a osé reparler de se faire du mal si je ne venais pas la voir très vite.

J'ai du mal à m'apaiser.

Je commence vraiment à entrer dans une phrase de tristesse insondable.

Parfois mon statut d'orpheline de papa me heurte de plein fouet et je me dis que jamais je ne pourrais revivre comme avant. Ces temps-ci je n'ai plus d'affection pour rien de ma vie d'avant, je lis difficilement, me concentre encore plus rarement, je souris ou ris à quelques plaisanteries de mes amis mais rien n'est profond, tout est en surface, je ne sais pas comment expliquer cela mais j'ai le sentiment qu'il y a un gouffre à l'intérieur de moi.

Parfois je suis encore dans le déni et je me demande comment tout cela a pu arriver.
Mais surtout, comment se fait-il que je sois encore debout ? Cela fait 5 ans que je suis sous traitement lourd (antidépresseurs, anxiolitiques, somnifères) avec suivi psy mais je me dis actuellement qu'il n'y a plus que ça qui doit brûler assez mes synapses pour les anesthésier assez pour que les journées passent.

Est-ce que mes réactions vous semblent exagérées ? Est-ce que, comme le disent certaines de mes connaissances, "il suffit de vouloir se reprendre et se concentrer sur le positif" ?

Si vous avez quelques minutes à me consacrer, vos mots m'aideront, j'en suis sûre. :(
Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

[Le vent nous portera - Noir Désir]

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #5 le: 26 Février 2017 à 11:47:46 »
Bonjour,

Pour te dire que tes sentiments, sensations, interrogations  actuelles ne sont que la résultante de cette expérience très particulière que tu subis.
Tout ce que tu ressens est normal.
Tous, ici, vivons la même expérience psychologique et mentale, chacun à notre manière, chacun à notre vitesse.
Te donner un conseil ?
Pas évident d'être juste et efficace.
Je te conseille ( modestement ) de lire certains textes ici.
De te méfier des '' charlatans '' qui ont la solution '' clef en main ''.
Des donneurs de leçons.
D'avoir pour ambition de sortir de cet état handicapant et de ne pas t'y complaire.
De poursuivre ton chemin tranquillement en transformant, petit à petit, cette expérience tout d'abord traumatisante ( elle l'est pour chacun de ceux qui la subisse),  en une force et non pas en un boulet.

Bref, d'aimer la vie.
Et tu verras, on peut faire et vivre avec...
Plus fort, plus beau à l'intérieur.
Plus humain.
Plus soi-même.

Au fond, tirer de cette expérience que personne ne souhaite vivre et ne devrait vivre, une expérience positive et humaine enrichissante  qui fera de toi, au final, une personne extraordinaire et à jamais différente de ce que tu étais avant.
Parce que tu l'as compris ou le comprendras, qu'il y a un avant et un après, et que se faire à cette évidence n'est pas ce qu'il y a de plus simple.

Tu seras alors fière d'avoir vécu '' ça '', ce chemin et d'être devenue ce que tu seras  devenue.
Pour cela, il te faut du courage, de la patience, de la persévérance.
Tu passeras par des moments plus difficiles.
Dis-toi qu'il font partie de ton nouveau parcours de vie et que nous l'empruntons tous ici, sans exception.
Et qu'au bout de cette route, il y a le soleil qui t'illuminera et te fera plus belle, plus forte dans ta capacité à aimer la vie et à la partager avec d'autres.

domi
« Modifié: 27 Février 2017 à 00:57:41 par dom1 »

Hors ligne Laure R

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #6 le: 26 Février 2017 à 23:55:33 »
Magnifique ce que te dit Dom!
Je te dis qu'en plus, tu auras besoin de scander le temps, de marquer les mois, et nous serons là pour partager.
J'ai passé deux mois à pleurer, en arrêt maladie.
Maintenant, je vis. Et tous les 24 du mois, je me recueille, j’appelle mes amis à rendre hommage, avec moi.
Tu vas, tout comme nous tous, vivre, avec le disparu en toi.
Mais ta mère qui te menace et te fait chanter? C'est quoi ça?  Les coups de fil malveillants?
Éclaire nous.
Cordialement
https://www.youtube.com/watch?v=65ifb1Sj6sY

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #7 le: 27 Février 2017 à 10:54:15 »
Poème de Jorge Luis Borgès

Tu apprendras la vie ....



Après quelque temps,
Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme.
Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.

Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses…

Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant.
Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et que le futur a l’habitude de ne pas tenir ses promesses.

Après un certain temps,
Tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop.
Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.

Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme.

Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourrais faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.

Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation. Et que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu possèdes, mais qui compte dans ta vie.
Et que les bons amis sont la famille qu’il nous est permis de choisir.

Tu apprendras que nous n’avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent.

(...) Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère les personnes qui nous importent le plus ; et pour cela nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…

(...) Tu apprendras qu’il ne faut jamais dire à un enfant que ses rêves sont des bêtises, car peu de choses sont aussi humiliantes ; et ce serait une tragédie s’il te croyait, car cela lui enlèverait l’espérance!

Tu apprendras que, lorsque tu sens de la colère et de la rage en toi, tu en as le droit, mais cela ne te donne pas le droit d’être cruel.

Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires, cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver…
Il ne suffit pas toujours d’être pardonné par les autres, parfois tu auras à apprendre à te pardonner à toi-même…

Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs…

Alors, et alors seulement, tu sauras ce que tu peux réellement endurer ; que tu es fort, et que tu pourrais aller bien plus loin que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer !

C’est que réellement, la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 504
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #8 le: 06 Mars 2017 à 17:49:55 »
Après les superbes paroles de Dom
tout ce que je vais dire va te sembler insipide
je t'adresse mes sincères  condoléances pour la perte de ton papa.

La douleur est immense et on se sent perdu dans cette océan de tristesse qui pour l'instant doit te paraitre sans fin.
Le chantage de ta maman est une douleur de plus et tu as besoin de te protéger.
Tu as très certainement encore besoin d'elle et tu aurais besoin d'être entourée et choyée encore plus en ce moment.
Est elle présente pour toi ?

as tu le soutien d'autres personnes à qui tu peux te confier et parler de ton papa ?
As tu un soutien d'une psychothérapeute ?

ton deuil est si récent et c'est si difficile de trouver son chemin.

As tu reçu des signes de ton papa ?

Je t'envoie plein d'apaisement et d'amitié

Hors ligne Laure R

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #9 le: 29 Mars 2017 à 01:43:36 »
Superbes paroles de Borgès
J'espère qu'elles te soutiennent
Merci Dom pour nous tous!
Donnes des nouvelles
Amicalement

Hors ligne Laure R

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père.
« Réponse #10 le: 11 Avril 2017 à 01:24:56 »
Partage absolu, anniversaire de nos émotions.
J'ai les cendres de mon père à déposer dans la mer. Quatre mois.
Je pleure ce soir.
https://www.youtube.com/watch?v=NrgcRvBJYBE
C'était quand son cercueil est parti en fumée
et aussi
https://www.youtube.com/watch?v=65ifb1Sj6sY
Mon père était un marin.
Ce soir, je craque un peu