Auteur Sujet: Mon Papa  (Lu 3584 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2179
Re : Mon Papa
« Réponse #30 le: 06 Décembre 2017 à 11:44:51 »

   Chère Charlotte,

    Je me permets de replacer ici une partie de ton chaleureux échange avec Minou sur le fil "ce deuil pour les autres", où bien sûr tous mes amis mexicains sont les bienvenus ...
    Je fais ce geste parce que le lien avec ton papa adoré existe hors de la souffrance, en plein milieu de tes rires, de tes appétits de vie ...
   Et c'est important ...
   
   
Citer
j'ai essayé de vraiment faire tout comme si je n'allais jamais y revenir de le vivre à fond alors que je suis une loque depuis trois mois. Je pense que j'ai réussi même si c'était pas toujours simple. Va vers les gens, regarde le travail magnifique qu'ils font dans les souks, sent l'odeur du thé et des épices, mangé un tagine ou un couscous. Partage le plus possible avec ces personnes d'une autre culture qui ont tant à nous apprendre.
Je suis allée faire un hammam traditionnel, au début je me suis dit mais qu'est-ce que je fous là ! Et finalement c'est un de mes meilleurs souvenirs de voyage, parce que ce n'était pas que de la détente mais du partage (et oui on se lave ensemble !)
Je ne suis pas partie toute seule mais avec ma chef qui est devenue je pense une amie. Il fallait aussi que je ne gâche pas ses vacances et je pense qu'elle m'a découverte sous un nouveau jour, et elle a adoré. On a fait du karaoké et une élection de miss : bref les débiles ! Je n'avais pourtant pas envie de faire la fête. J'ai pensé à mon papa chaque jour mais en mettant peut-être plus de distance (ce que je n'arrive pas à faire chez moi). Je me suis fait du bien, alors que je ne voulais que me punir. Mon papa a choisi de partir et j'ai pas encore fini de travailler là-dessus, la culpabilité est toujours là mais j'ai réussi à la laisser de côté pendant un moment.
   J'aime ta personnalité pleine de ressources,
   sourire, M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Charlottine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 33
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Papa
« Réponse #31 le: 07 Décembre 2017 à 08:01:26 »
Bonjour Martine,

C'est gentil ce que tu dis, ça me touche.
Moi j'aime bien ta façon d'être aussi.

Hors ligne Charlottine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 33
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Papa
« Réponse #32 le: 08 Décembre 2017 à 22:24:22 »
En tant qu' archéologue ma vision scientifique des choses à toujours été la plus forte : pas de croyance. Pour moi, si les rites et autres religions existent c'est bien pour se rassurer; et pour espérer une vie idéale après tout ça.
Je crois qu'au fond de moi je n'ai pas changé d'avis. Aujourd'hui c'est une question qui m'obsède alors qu'avant pour moi c'était juste un sujet passionnant de pouvoir comparer toutes les pratiques qui ont existé au fil du temps.
Seulement aujourd'hui ma vérité est inconcevable et je pense que c'est parce que je rentre dans la catégorie des gens qui ont besoin de s'inventer une belle histoire pour après pour supporter celle d'aujourd'hui bien plus pourrie.

Alors j'ai pris une décision qui finalement s'est immiscée chez moi toute seule. J'ai décidé que comme les égyptiens j'allais passer ma vie à préparer ma mort. Eux qui tout au long de leur existence sur terre ne faisaient que préparer tout ce qu'ils auraient besoin pour leur grand voyage. Alors moi je ne vais pas accumuler des barques, des statuettes divines et autres choses encombrantes qui feront le bonheur des archéologues dans 2000 ans (et qui au passage me prendront pour une princesse), mais je vais me créer un monde dans ma tête : mon propre paradis, ma propre croyance.

Au premier rdv chez la psy, elle m'a demandé si j'avais des croyances spirituelles : j'ai évidemment répondu que non qu'après la mort c'était rien. Puis quelques semaines après, je lui ai demandé si elle elle pensait qu'il existait quelque chose. Elle croit à la réincarnation c'est comme ça qu'elle s'est construite. Elle pense qu'elle a peut-être déjà été un loup car elle fait des rêves où elle se voit à cette hauteur et elle aimerait dans une vie prochaine être un homme pour voir ce que c'est. J'ai trouvé ça drôle sur le moment. Mais cette vision ne me convient pas : hors de question que mon papa ait d'autres enfants qu'ils soient poissons, marcassins ou nénuphars.

À l'enterrement je me suis dit que peut-être maintenant il avait accès à toute la connaissance. Mais finalement ça ne me plaît plus non plus. S'ennuyer toute l'éternité c'est pas cool. Justement l'éternité pour apprendre ça me va bien. Par contre, je pense qu'il suit toujours ce qu'on fait ici.

Je me suis dit aussi que si on vivait au paradis on aurait certainement pas le même. Moi mon paradis je l'imagine chaud près de la mer et des palmiers, le sable blanc et tout le tralalas. Je ne pense pas que le sien soit comme ça. Alors dans ma tête, j'imagine que chacun vie dans sa bulle de préférence, peut aller dans n'importe quel endroit qu'il aimerait visiter sur la Terre mais aussi dans toutes les galaxies. Et que nos bulles sont connectées par des réseaux de communication plus ou moins proche de si on a envie de voir cette personne dans l'au-delà. Si bien que les personnes qui pourraient nous faire du mal existent puisque dans mon monde tout le monde y va, mais qu'on ne peut pas rencontrer quelqu'un qui va nous nuire.

Quand j'étais au Maroc, j'ai fait le plein de petits trucs que j'avais envie d'avoir dans mon paradis. Une accumulation immatérielle pour l'autre côté du chemin.

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2179
Re : Mon Papa
« Réponse #33 le: 08 Décembre 2017 à 23:32:56 »

   Oh, archéologue, je voulais faire ça quand j'étais petite !  8)
   Et ado, bien que j'avais pas trop de sous, je m'offrais chaque mois la revue "Archeologia"
   Je rêve toujours de tomber sur un vieux coffre en faisant mon jardin, mais chuut !
   Ah, l'art, la mort, l'immortalité, nos besoins ...

   Mon mythe est oublié, à jamais obscur ...
   seul brille Son nom, Kalahan ... M.
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.