Auteur Sujet: Mon grand frère, la personne qui comptais le plus à mes yeux,à décider de partir  (Lu 2853 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ange perdue sur terre

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Bonsoir

Un ange s'est perdu sur terre, il n'as pas réussis à trouver le chemin du bonheur et il est remonté au ciel, si peu de temps après sa venue.. Me laissant seule dans l'obscurité, contrainte à lutter malgrès moi, face à une vie qui semble dénuée de sens sans lui

Cet ange, c'était mon grand frère. On a toujours été proches tout les deux, malgré nos 4 ans de différence, on passais notre temps ensemble, on se racontais tout tristesses comme joie..On peut être étonnés de voir un frère et une sœur qui s'entendent bien.. C'étais notre cas, même bien plus que cela, il étais mon ange gardien
Quand il souriais, mon visage s’illuminait tant j'étais heureuse de le voir sourire.
Quand il étais triste, en rage, malheureux, mes larmes se mettaient à couler..car l'idée qu'il souffre m'étais insupportable
On s’aimait tant et on survivais l'un grâce à l'autre.

C'étais le 23 novembre 2013, qu'il a décidé de mettre fin à ses jours, 10 jours avant ses 20 ans.
J'ai l'impression d'être devenue un robot, incapable d'exprimer mes émotions, par peur de blesser ceux que j'aime
les larmes refusent de couler et pourtant...
Je donne aux autres l'impression d'aller bien, mais ils ne se rendent pas compte à quel point je me sens morte à l’intérieur
IL étais la personne que j'aimais le plus sur cette terre, je le croyais invincible, indestructible...
Nada te turbe, nada te espante; quien a Dios tiene nada le falta. Nada te turbe, nada te espante... solo Dios basta.

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Il ne faut pas que tu gardes toutes des émotions pour toi. Elles sont tellement violentes ! Comme le dit le Dr. Fauré qui a créé ce site, il faut user son deuil pour moins souffrir.  N'as-tu pas une amie à qui tu peux te confier ? Et surtout, continue à venir sur ce site. Ici, nous comprenons ce que tu vis.
Plus nous aimons une personne et plus nous souffrons à son départ.
Essaie de surmonter un jour après l'autre.

Je t'embrasse

Méduse

Hors ligne Ange perdue sur terre

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Je sais tellement à quel point on peu souffrir, et ça me rend tellement triste de me dire que si j'evacue ma douleurbet mes émotions sur quelqu’un, cette personne se sentira moins bien par ma faute.. je parle, avec des amis, mes les discussions se terminent vite car c'est normal pour eux de se lacer, d'oublier un sentiment qu'ils n'ont pas vécu...

De plus, j'ai l'impression que les gens ne veulent pas savoir se que je ressens, ce qui va mal, ils voudraient que j'aille bien, et je ne suis capable de leur donner qu'une carapace souriante et joyeuse, calme et seraine qui à l’intérieur de la quelle se cache une autre .. perdue..
Nada te turbe, nada te espante; quien a Dios tiene nada le falta. Nada te turbe, nada te espante... solo Dios basta.

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Je t'ai répondu aussi sur le fil "bienvenue" où tu as commencé par écrire.

Tu as le droit d'être triste !!!! Bien sûr, ils voudraient que tu ailles bien, mais pendant un bon moment ce ne sera pas possible. Ne te sens pas fautive s'ils se sentent mal-à-l'aise. Qu'ils se mettent un instant à ta place. Je sais bien que seul ceux qui ont perdu un proche savent ce qu'on ressent, mais tout de même.

Ne peux-tu pas parler avec tes parents ? Ils te comprendront. Ne reste pas seule. Il faut que tu puisses t'exprimer.

Ou cherche une association pour les endeuillés. Tu en trouveras sur le site principal : Les mots du deuil  sous "être accompagne". Tu y trouveras aussi une ligne d'écoute.

Et revient nous parler.

Affectueusement

Méduse
« Modifié: 27 Février 2014 à 15:37:37 par Webmaster »

Hors ligne Orchidée

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 61
Bonsoir,
Je comprends ta souffrance, moi j'ai perdu mon fils et ma fille a perdu son frère. Il allait aussi avoir 20 ans. Il faut en parler, car celà permet d'évacuer ta tristesse. C'est vrai, hélas! que beaucoup de personnes ne comprennent pas cette souffrance et préfèrent ne pas en parler mais nous, on en a besoin. Avec ma fille, nous en parlons régulièrement, une chanson qu'il aimait bien et qu'on écoute, une photo, un dessert "il était très gourmand" ... c'est certain on finit souvent en larmes toutes les 2, mais çà nous fait du bien de parler de lui. Ma fille a eu la chance d'avoir de nouveaux ami (es), eh! oui ces ami(es) d'avant l'ont délaissé. Je sais qu'ils en parlent entre eux . Ils font souvent des petites soirées ou après-midi entre-ami(es), "une patinoire, un ciné, ou tout simplement se retrouver chez les parents de l'un ou de l'autre", çà l'aide beaucoup, il faut se changer les idées. Ne te renferme pas sur toi-même. Et si çà ne va pas, viens nous parler, nous sommes là.
Courage,
Amicalement,
Orchidée

Hors ligne alicec

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Bonsoir, 

Je comprends totalement ce que tu ressens et me reconnaît totalement dans ton histoire, car mon grand frère s'est suicidé en mai dernier. Depuis, la vie n'a plus aucun sens, et bien sur personne ne peut comprendre ou ressentir cette douleur.
Non seulement nous devons faire le deuil de cette personne qui nous a tout appris, mais nous devons également faire le deuil du geste, qui est en soit extrêmement difficile à accepter.
Pour ma part, j'ai 18 ans et mon frère s'est suicidé un mois avant le BAC, mais j'ai su trouver la force, cette petite lueur que tu peux trouver au fond de toi qui te permet de tenir chaque jour afin de ne pas commettre le même geste que lui, car j'imagine que cela t'a traverser l'esprit plus d'une fois.
Je ne sais pas si ton frère avait laissé une lettre "d'au revoir", pour ma part oui, et cela m'a beaucoup aidé et m'a donné une petite force en moi qui me dit de continuer.
Il est partout, chaque seconde, chaque minute, on pense à lui, il nous regarde, il nous écoute, et il n'aurait pas souhaité ça pour nous... Si tu acceptes, j'aimerais bien te parler en privé afin que nous puissions partager nos ressentis, car jusque la je n'ai rencontré personne dans le même cas que moi.

Hors ligne alicec

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Et je pense aussi que parler à ses amis de ça n'est pas la bonne solution, du moins ils ne pourront pas nous donner des conseils pertinents ou ils ne sauront nous réconforter, car perdre un membre de sa famille dans un accident et le perdre par suicide, même si la douleur est la même, le deuil ne s'approche pas de la même manière...
J'aimerais vraiment pouvoir parler avec toi si possible.