Auteur Sujet: Mon fils s'est suicidé  (Lu 76111 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne monsibeaunicolas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #225 le: 02 Avril 2013 à 21:18:11 »
quel merveilleux signe que votre ange vous a apporter cette journée du 16 mars
vous souhaitant une bonne journée
Kathy

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #226 le: 04 Avril 2013 à 11:08:12 »


 Merci Kathy.

Je viens de vous lire, Ephémère, Mélie et aussi Marieso, Méduse, Stellarose , Maria ... Je suis d'accord avec vous : cette maladie, la schizophrénie est mal acceptée, mal comprise surtout et donc, elle fait peur. Nous devons lutter pour que cela change, c'est une évidence !

Ce qui me vient à l'esprit, ce matin, et qui m'a aidée ô combien ! c'est ceci ...

J'ai lu quelque part, oh il y a déjà deux ans, bien  avant que mon fils décide de s'en aller, quelque chose qui a attiré mon attention, m'a fait réfléchir , méditer  et que j'ai retenue :

( je le dis avec mes mots, ne trouvant plus la Source)

Imaginez un très grand pianiste, comparable à Mozart, par exemple. Quand vous l'écoutez jouer, vous êtes ravi, c'est tellement beau ! cette musique vous enchante ... etc ...
Bon, ce pianiste soudainement se retrouve devant un piano désaccordé ... il joue ou plutôt essaie de jouer ce qu'il a dans la tête et le cœur , comme il en a l'habitude ... en vain ! Le piano ne répond plus comme le pianiste voudrait. Les fausses notes "pleuvent" ; notre pianiste ne reconnaît plus "sa" musique, même si lui n'a pas changé, il l'a toujours en lui cette musique. Pourtant, il se sent impuissant à la transmettre.

C'est une image bien sûr, vous l'avez compris.
C'est un peu ce qui arrive aux personnes atteintes de maladies psychiques.  Le piano désaccordé,  c'est leur cerveau qui ne fonctionne plus comme avant ; c'est lui qui est malade. Pas l'esprit qui lui est .... INTACT.

Cela m'a aidée à comprendre la grande détresse que doivent ressentir ces personnes atteintes par ce mal psychique atroce. Et le fait de mieux les comprendre, de le leur dire, cela les rassure en les apaisant en même temps. Au moins, elles se sentent respectées, aimées, comprises.

C'est un grand pas déjà : se savoir accepté, intégré et non rejeté voire exclu, comme c'est souvent le cas, hélas !

Je rêve d'un monde où tous les malades, quelles que soient leurs maladies, soient traités de la même façon, avec beaucoup de respect et d'amour.
Si nous nous y mettons tous ... si nous le voulons et si nous nous battons pour cela,  pourquoi ce jour n'arriverait-il pas ?

Bien à vous

Yuna


Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #227 le: 20 Avril 2013 à 16:06:08 »

Bonjour à toutes,

Aujourd'hui je ne sais pas par où commencer....envie, pas envie. J'ai beaucoup de mal avec la perte de mon fils. C'est comme une muraille que j'édifie autour de moi, pas besoin d'envahisseur, pas envie de parler ou seulement à moi-même, ou lui parler tout simplement.
Je lis, je lis beaucoup, des livres du Dr Charbonnier, du Père François Brune...d' Elisabeth Kubler Ross, mais je ne trouve pas de réponse qui me satisfait pour le moment. J'ai recherché ce qu'était le raptus suicidaire et le fait d'être boderline, mais c'est pour moi un début d'explication, mais pas entièrment. ( un bout d'explications seulement ) Je voudrais me terrer dans un coin et ne plus penser, mais je sais que ce n'est pas possible. Il me semble que je vis en dédoublement. Je suppose que tout le monde vit cette sensation.
Je n'ai pas envie que les jours passent, mais ils passent...10 mois. C'est peu et beaucoup à la fois. Où en est-il sur son chemin? où en sommes-nous ?
La maladie n'est pas comprise, on rejette la faute sur un psy peu compréhensif, sur l'entourage, sur qui, quoi, comment ? J'ai beau relire les lettres qu'il nous a laissées, j'en ai besoin régulièrement comme pour m'imprégner à tout jamais de son écriture, de ses mots ( maux ), de lui et je ne comprends toujours pas.
Je préfère arrêter d'écrire pour aujourd'hui, trop de tristesse et d'incompréhension.

Parfois les larmes coulent toutes seules, parfois, rien, et je m'inquiète de l'oubli. j'ai peur. J'aimerais tant qu'on me parle de lui, mais je sens de la gêne de la part des autres, comme s'il fallait passer à autre chose. On tourne la page et on oublie ou en fait ça fait trop mal et on veut stopper l'hémorragie ????
Allez, j'arrête.
Mille pensées à vous toutes et aux êtres qui vous sont chers.
Stellarose

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #228 le: 21 Avril 2013 à 10:18:44 »
 "Il me semble que je vis en dédoublement. Je suppose que tout le monde vit cette sensation."

Oui, Stellarose, c'est exactement cela ; je ressens la même chose, très souvent. Comme si j'étais détachée de mon propre corps, de ma propre vie ... spectatrice, non plus actrice. Oui, comme dédoublée, comme si je me regardais vivre, un peu de loin, détachée ... c'est moi et en même temps ce n'est pas moi.

Je crois que c'est une manière de se protéger, quand ce que l'on vit est trop dur, trop cruel ... une façon de lutter contre la réalité qu'il faut pourtant bel et bien accepter ; oui, c'est une protection, se  dire : non, pas ça ! ce n'est pas possible que cela soit arrivé.

C'est quelque part, si intolérable, le suicide de notre enfant, qu'il est nécessaire , pour ne pas devenir folles ( ou fous) d'adoucir d'une façon ou d'une autre ce qui EST, qu'on le veuille ou non. On ne peut pas revenir en arrière, hélas, alors ... cette "protection" peut paraître illusoire, je sais bien, mais elle émousse  quand même la dureté de l'épreuve et permet de survivre, puis parfois de dépasser cette blessure qui n'en finit pas de saigner.

Je laisse quant à moi parler cette petite voix qui est à l'intérieur de moi ... je m'imagine que c'est mon fils qui me souffle à l'oreille du cœur des paroles de réconfort et d'espérance ... et ça me fait du bien.

 De tout cœur avec vous Stellarose ; de la  douceur ; je pense à vous et vous envoie par la pensée plein de lumière, de paix et d'amour.
Bien à vous

Yuna



Hors ligne marieso

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #229 le: 25 Avril 2013 à 10:33:19 »
Yuna,

Ta métaphore du pianiste est tellement juste ! Je n'avais jamais lu quelque chose de si pertinent quant à cette maladie.
Il y a quelques années, je m'étais inscrite sur un forum dédié à la schizophrénie, et j'ai discuté avec des malades atteints de divers formes de cette maladie. Parce que j'ai appris lors de mes recherches qu'il y a différentes formes, différents degrés d'atteinte... J'ai aussi appris, trop tard, que cette maladie est souvent fatale. On pourrait presque parler de maladie mortelle.
Bref, malgré l'extrême souffrance que je ressentais chez mon frère, je n'aurais jamais imaginé à quel point cette pathologie entraîne un immense chaos intérieur. C'est bien ça Yuna, une justesse des sentiments, et des fausses notes de comportement, de mode de pensée...
Merci pour cette image que je ne manquerai pas d'utiliser si je le dois pour expliquer la maladie de mon frère.

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #230 le: 15 Mai 2013 à 14:22:20 »


 Merci Marieso de m'avoir répondu.

Aujourd'hui mon fils fêterait son anniversaire. Je me sens très unie à lui, bien sûr. Tout à l'heure, j'irai mettre sur sa tombe une belle plante toute fleurie que j'ai achetée, il y a déjà presque une semaine. J'avais ainsi l'impression, en la gardant à la maison et en la regardant, d'être encore plus proche de mon fils.

Pour son anniversaire, je remets ici le poème que j'avais composé pour lui, il y a déjà quelques années ; j'avais l'espoir alors qu'il guérisse ...

J'élèverai un pont


J'élèverai un pont pour t'atteindre et te voir
Interpréter tes sons, faire jaillir l'espoir,
Retrouver dans le noir le fil de nos échanges
Et s'ouvrir au savoir intuitif et étrange.

J'élèverai un pont de genêt, de bruyère,
Frangé d'or et d'ajoncs éclatants de lumière.
Un arc-en-ciel ciboire auréolé d'argent,
De pépites d'ivoire étoilées de diamants.

Et ce sera le don d'un coeur à nu, vibrant
Comme un volcan perdu dont la flamme soudain
Renaissant de ses cendres éblouit le chemin.
J'élèverai ce pont pour toi seul , mon enfant.

Yuna ( Yorlane) Plein de pensées de lumière, de douceur et de paix pour vous tous qui me lisez .

Hors ligne lapuce

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 535
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #231 le: 15 Mai 2013 à 17:54:22 »
Une pensée pour toi aujourd'hui Yuna, ton fils a du sourire pour la plante et le poème, c'est sûr
lapuce

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #232 le: 15 Mai 2013 à 20:01:42 »


  Merci Lapuce .  Qu'est-ce qu'il me manque mon Cédric ! Ton petit mot me touche ô combien !
Yuna

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #233 le: 15 Mai 2013 à 20:32:49 »

Douces pensées Yuna pour  Cédric et sa maman.
J'allume une petite bougie en l'honneur de votre fils, de ma Cath, de tous les enfants que nous aimons tant, qui ont tant embelli
et enrichi nos existences,  qui occupent tant de place dans nos coeurs.

Chaleureusement à toutes et tous.
Mj

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #234 le: 22 Mai 2013 à 08:42:48 »
Merci pour ce beau poème Yuna,  c'est comme un rayon de soleil qui éclaire et réchauffe nos coeurs qui sont dans " l'hiver".

Cela fait quelques jours que je n'ai pas écrit et ni lu vos messages, mais une perte vient à nouveau de me frapper : mon petit frère vient de mourir brutalement des suites d'une opération  et comme c'est dans un pays lointain, je n'ai pas pu y aller à temps pour lui parler et lui dire au revoir.  J'ai beaucoup de mal et ne sait plus de qui je suis en deuil : mon fils , mon frère ? les deux se mélangent.

J'ai quelque chose de particulier à demander à ceux et à celles qui ont perdu quelqu'un par suicide : qu'avez-vous fait lors de la date anniversaire du décès ?  je suis tiraillée entre le sentiment d'organiser quelque chose d'intime avec ses proches amis, mais pas quelque chose de triste car mon fils aimait faire la fête, et en même temps j'ai peur de choquer ou d'être trop submergée par la tristesse. Je voudrais faire quelque chose où l'on pourra se rappeler de bons moments, même s'il y a de l'émotion, je pense que l'on ne peut pas l'éviter. Je me dis qu'il ne faut peut-être pas le faire chez nous.
J'attends vos réponses, positives ou négatives.
Mille pensées affectueuses à vous toutes et à vous tous, que cette journée vous soit douce.
Stellarose

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #235 le: 22 Mai 2013 à 20:09:15 »
  Merci d'avoir exprimé tous vos ressentis.

Pour le premier anniversaire de l'"envol" de mon fils, c'est récent, son père biologique qui l'avait abandonné, s'est senti sûrement coupable quelque part, et je le comprends. Il a désiré  inviter tous ses amis ( qui ne l'étaient d'ailleurs pas forcément) à dîner dans un beau restaurant du centre ville de Rennes, ville où vivait notre enfant. J'étais là. Nous avions plein de photos bien sûr et des souvenirs ... des cadeaux pour chacun et ce fut une fête asse exceptionnelle.
Maintenant, je ne sais pas si ça va continuer ... J'aimerais bien, mais je n'y compte pas trop ...

Ce qui est essentiel, c'est de penser à cet être humain, CEDRIC, ô combien beau et lumineux, qui est parti pour échapper à l'enfer qu'il vivait et ne supportait plus.

Cédric est vivant bien sûr ; je le sens à travers tout ce que je vis ... il est dans mon cœur et dans mon esprit . Un jour, je sais avec certitude que je le retrouverai et que nous serons heureux, comme vous tous le serez avec les êtres humains qui vous manquent tant.

Plein d'amour, de lumière et de douceur pour vous ...qui me lisez

Yuna 

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #236 le: 23 Mai 2013 à 19:38:00 »
lumineuse Yuna merci

Hors ligne Maria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #237 le: 23 Mai 2013 à 21:47:41 »
Merci Yuna d'être toujours là, lumineuse et chaleureuse, pleine de tendresse pour tous ceux qui souffrent tellement de l'absence d'un être aimé et de nous prendre la main tout simplement. Fête des mères   sans mon fils, pour la seconde fois et cette fois ci, c'est moins violent pour moi, durant tous ces mois j'ai beaucoup lu, écouté et accepté qu'il s'envole sans essayer de le retenir, je le sens plus loin mais en même temps toujours présent, plus que jamais. Pour le 2ème "anniversaire" de son départ, au mois de juillet nous nous réunirons sous son arbre, chacun amènera un galet décoré d'un dessin ou d'un prénom, que l'on déposera et sans doute ma sœur jouera un air d'accordéon et il sera là sans doute, se moquant gentiment de nous comme il savait si bien le faire, disant qu'on en fait trop !  Je pense déjà à cette journée que je veux pleine d'amour et pleine du rire des enfants, peut-être que le soleil sera là, que les oiseaux chanteront à tue-tête, que les voiliers passeront au loin et que dans la brise du vent, nous entendrons son rire léger... Plein de douces pensées à vous, Maria

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #238 le: 24 Mai 2013 à 08:28:44 »
Merci Béa, Yuna, Mélie et Maria et tous les autres,

Vos réponses m'ont aidé à faire un choix en accord avec ma famille, et je sais bien que mon fils qui aime, aimait faire la fête saura apprécier la venue de ses amis pour cette journée spéciale. A nous d'en faire quelque chose de beau avec le rire des plus petits en cadeau.
Je vais préparer cette journée, cela me permettra de faire un pas de plus.
Pour moi aussi la fête des mères est douloureuse, l'année dernière je n'étais pas auprès de mon fils suite à un problème familial et je sais qu'il avait eu beaucoup de peine. Sur mes trois fils, il est celui avec qui j'ai le plus de complicité. Je ne parle pas de la fête des pères car c'est le week-end où il a choisi de partir. Ces deux fêtes sont désormais difficiles à vivre, mais je n'oublie pas que mes deux autres fils sont avec nous, surtout pas l'oublier.
Que cette journée vous apporte un peu de réconfort.
Stellarose

Hors ligne Maria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #239 le: 03 Juillet 2013 à 14:26:54 »
Aujourd'hui 2 ans que mon fils s'est envolé, un beau dimanche ensoleillé, après tant de souffrances et de courage mais la dépression
a eu raison de sa volonté immense de s'en sortir. La douleur est maintenant moins violente mais est par contre lancinante,
je ne sais pas si c'est mieux. Cet après-midi, nous irons au jardin de la mémoire, où il repose désormais, du moins
une partie de lui et ensemble, nous allumerons des bougies, déposeront des fleurs, des pétales de roses de notre
jardin, une façon d'être près de lui et peut-être qu'il sera là, sur ce banc rose ou bleu, face à la mer, aux bateaux,
avec le chant des oiseaux, un moment douloureux mais aussi d'apaisement.
Toutes mes pensées les plus douces pour toutes et tous, Maria