Auteur Sujet: Mon fils s'est suicidé  (Lu 74815 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Mon fils s'est suicidé
« le: 07 Novembre 2011 à 18:22:14 »


 Il y aura deux mois le 16 septembre . Il a attendu que je sois assez loin pour se défenestrer ; j'étais en voyage pour une petite semaine et il savait que je ne reviendrai que lorsqu'il serait déjà à la morgue. Je l'en remercie.
Il était extrêmement mal et ne supportait plus la dépossession de lui-même, vu sa maladie, la schizophrénie. L'hopital pour lui , c'était la prison, insupportable , comme ses cauchemars à répétition.  Il m'a laissé des lettres d'amour. Je ne me sens pas coupable.

Pourtant, je souffre ; il m'arrive de ne plus me sentir en vie ; j'ai l'impression parfois d'être en dehors du monde ; ni ici, ni ailleurs. J'aimerais savoir si c'est une réaction "normale", je veux dire, est-ce que ceux et celles qui ont connu, vécu cette cruelle expérience sont aussi passés par cela ?

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #1 le: 07 Novembre 2011 à 19:34:25 »
bonsoir Yuna

je suis une maman qui vit aussi ce drame dans des circonstances très différentes(pour moi cela fait 13 mois) , ce sentiment de n'être plus tout à fait présente, de vivre un peu en recul de la vie, et un sentiment partagé par beaucoup de parents, se sentir aussi comme coupée en deux l'une faisant face et l'autre voulant hurler aux autres sa peine mais c'est impossible, accepter au fur et à mesure du temps qui passe de n'être plus jamais ce qu'on a été,  gérer le manque au jour le jour, fuir parfois la douleur en évitant trop de penser et puis au détour de la journée être pris par cette peine immense.
peu à peu la peine se vit plus de manière silencieuse, on peut sourire  et rire, il faut sans arrêt se trouver des dérivatifs pour ne pas être submergé et on y arrive, la paix est là .....pour un temps.
bon courage

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #2 le: 08 Novembre 2011 à 19:36:48 »

  Merci Mélie de m'avoir répondu. Tu es bien la seule.


Je t'embrasse

Yuna

Hors ligne soprano

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #3 le: 08 Novembre 2011 à 20:59:10 »
bonsoir YUNA
Nous venons malheureusement toutes MAMANS en peine :la même dans des circonstances differentes mais avec en commun notre enfant qui s'est suicidé
PHILIPPE  a 31 ans s'est suicidé ce 15 aout alors que nous etions a 1700 kms .Il était en weekend  chez nous et nous a appelé le vendredi ,tout allait bien  mais dans la nuit du DIMANCHE AU LUNDI c'est le samu qui nous a appelé  PHILIPPE a mis fin a ses jours .Sa souffrance devait etre terrible et rien ne laissait présager un tel acte ,il travaillait et rentrait tous les vendredis aussi POURQUOI?
Cela va faire 3 mois le 15 et mon désespoir est immense ,au début je ne pouvais pas marcher ,j'étais (a côté de moi ) .mais on a l'instinct  de survie aussi on s'accroche a tout ce que l'on peut quand viennent les larmes  il faut accepter.ce sont des ouragans mais avec le temps il faut garder confiance en une accalmie même si rien ne sera plus pareil Courage ET Confiance

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #4 le: 09 Novembre 2011 à 20:38:11 »



  Merci Soprano.

  Il est nécessaire, pour survivre de converser avec son enfant chéri ; c'est ce que je fais , la nuit, quand je ne dors pas et c'est si fréquent.

J'ai la chance d'avoir une vie intérieure intense qui m'aide énormément. J'offre mon chagrin immense à tous ceux qui, comme mon fils, souffrent d'angoisses terribles. Que ce chagrin, cette lourde peine ô combien dure et insupportable soit mué(e)  en lumière, en amour et en paix , pour tous ces êtres qui souffrent tellement.

Puissent-ils connaître la paix de l'âme.

Merci Soprano ; cela fait du bien de se sentir soutenue dans l'épreuve.

Yuna


Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #5 le: 14 Novembre 2011 à 21:59:24 »
Yuna

Je ressens beaucoup ce que vous dites, comment transformer notre souffrance, chacun chacune trouve au fond de soi des ressources, des manières de diminuer sa douleur pour un temps, je crois profondément que c'est la seule chose à faire pour  que nos enfants puissent s'alléger de la peine qu'ils ont crée autour d'eux, car ils ne voulaient pas cela. (enfin c'est ma conviction)
j'écris pour exprimer ce que je ressens, sa tombe est devenue un petit jardin et cela me fait du bien....
Nous traversons  des passages difficiles qui reviennent régulièrement, mais quand je ressens que je risque de m'y noyer alors moi aussi je lui parle et cela m'apaise (cette année le 13 décembre il aurait dû fêter ses 30 ans)
en pensées avec vous

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #6 le: 15 Novembre 2011 à 09:18:31 »
Merci Mélie ; cela fait du bien de s'exprimer.

Demain, cela fera deux mois que mon fils s'est envolé. Je partirai en voyage ( je n'ai pas choisi la date) ....

Ce soir, je vais à ma seconde réunion avec l'association Jalmalv qui est une écoute pour les personnes endeuillées. J'ai appécié la première rencontre, dirigée par un médecin spécialisé dans l'aide psychologique.

J'ai aussi décidé de changer de cadre de vie ; je cherche un nouvel appartement qui soit clair et où je me sente bien. cela aussi m'occupe l'esprit et le soir je suis fatiguée mais contente aussi de ma journée chargée ; je dors bien mieux. Je sais que mon fils vit en moi, alors .... peu à peu la douleur s'estompe pour faire place à la Vie qui continue et qui est belle.

Ce sont les T.P. que je pratique, comme nous tous ici, je crois, métaphoriquement "parlant" ; et je constate alors combien la phrase : " L'amour est plus fort que la mort" se révèle être juste, vraie, profonde ...

Bon courage !

Yuna

Hors ligne mitzou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #7 le: 15 Novembre 2011 à 22:57:39 »
Bonsoir Yuna,

Cela fait si longtemps que je ne suis pas allée sur le site et ce soir je vous lis comme je lis le chagrin des autres parents. Comme vous, j'ai une vie intérieure, suffisamment riche pour qu'elle comble le manque de mon fils parti en 1998, tant d'années se sont écoulées par  rapport à vous mais le vide de son absence physique est toujours intolérable parce que perdre son enfant pour moi c'est en prendre pour la vie, perdre pied, perdre la vie mais il vit en moi, je lui parle, mon mari l'a rejoint en 2000 et c'est difficile pour moi de vivre sans les voir, si difficile de voir les couples, les familles dont les enfants grandissent, les projets etc... mais j'ai une telle foi et espérance qui sont des grâces reçues et qui me permettent de continuer la route. Oui, je pense qu'il est nécessaire d'avoir une vie intérieure, une spiritualité qui donnent la force de vivre comme des petites piles qui font repartir mon coeur qui a tant de mal à battre. Ma solitude terrestre me semble parfois immense et insupportable, c'est le lot des coeurs aimants alors je vis avec mon fils, je l'aime tellement, tant d'années après voyez vous et mon amour pour lui, mes pensées sont les mêmes, j'espère qu'il y a une vie après, une autre vie, oui c'est ce qui m'aide à me lever chaque jour.
Sèche tes larmes. Si tu pouvais me voir, tu serais toute consolée. Maman, ton amour pour moi était si grand !...
Au diapason du ciel de Marcelle Jouvenel

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #8 le: 08 Décembre 2011 à 07:38:30 »
Oui, Mitzou, moi aussi je garde espoir. Tout n'est pas fini après le départ de nos êtres chers, je le sens aujourd'hui. Mon fils unique qui s'est envolé il y a deux mois et demi déjà me le rappelle chaque jour et chaque nuit. Il vit en moi et c'est par la pensée, le coeur que je ressens sa présence en moi. Il me donne des forces, paradoxalement, pour que je continue à vivre dignement, pour qu'il soit fière de sa maman.
Aujourd'hui, c'est en donnant le meilleur de moi-même que je parviens encore à sourire et à avoir envie de vivre. Auprès de nous, les personnes qui n'ont pas vécu l'horreur d'un tel deuil, font ce qu'elles peuvent bien sûr pour nous aider, sans savoir et je les comprends. Peut-être serais-je pareille à leur place !

Les fêtes de Noël sans difficiles ; nous côtoyons des personnes qui sont entourées de leur famille et le manque, l'absence  se fait bien sûr d'autant plus sentir. J'ai trouvé un moyen pour apaiser cette peine ô combien intense pourtant. Dans mon esprit et surtout dans mon coeur, et ceci sans le dire à personne bien sûr, je m'imagine que les enfants de mes proches, tous les enfants d'ailleurs et puis leurs parents, leurs amis .... tous, sont un peu comme mes enfants ou comme des membres de ma famille, mes amis .... Je sais ça fait sourire tant ça semble naïf et je suis la première à le reconnaître et à ne pas être dupe .... mais cela fonctionne ! Je parviens à me fondre dans la grande communauté humaine ... et je parviens à estomper mon chagrin qui fonde alors comme neige au soleil ! ( suis-je bête, pas vrai !)

De tout coeur avec tous, vous qui êtes  "mes semblables, mes frères", comme le chanterait le poète ...

Yuna

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #9 le: 08 Décembre 2011 à 08:29:49 »
Non Yuna, tu n'es pas bête. Tout ce qui peut maintenir à flots est bon à prendre. Chacun trouve une façon de faire vivre celui qui manque.
Depuis 7 mois que mon fils s'est envolé, je rame. J'ai souvent l'impression de faire du sur place mais si je relis mes messages ici je sais que j'avance quand même.
Noël qui approche m'angoisse un peu mais moins que j'aurai pu l'imaginer... J'espère seulement que ce jour là, je pourrai profiter de ceux que j'aime et surtout de mes loulous (24 et 13 ans) qui ont besoin de moi. Je vais m'y efforcer.
Pour que leur frère soit présent ce jour là, j'ai commandé pour eux et leurs cousins, des porte-clés en coeur avec la photo gravée de lui d'un côté, son prénom et une petite phrase de l'autre... J'ai un peu peur que cela les bouleverse mais ça m'a aidé à envisager ces fêtes en étant moins triste.
Affectueusement à tous
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #10 le: 08 Décembre 2011 à 15:40:37 »
Oui, Mitzou, moi aussi je garde espoir. Tout n'est pas fini après le départ de nos êtres chers, je le sens aujourd'hui. Mon fils unique qui s'est envolé il y a deux mois et demi déjà me le rappelle chaque jour et chaque nuit. Il vit en moi et c'est par la pensée, le coeur que je ressens sa présence en moi. Il me donne des forces, paradoxalement, pour que je continue à vivre dignement, pour qu'il soit fière de sa maman.
Aujourd'hui, c'est en donnant le meilleur de moi-même que je parviens encore à sourire et à avoir envie de vivre. Auprès de nous, les personnes qui n'ont pas vécu l'horreur d'un tel deuil, font ce qu'elles peuvent bien sûr pour nous aider, sans savoir et je les comprends. Peut-être serais-je pareille à leur place !

Les fêtes de Noël sans difficiles ; nous côtoyons des personnes qui sont entourées de leur famille et le manque, l'absence  se fait bien sûr d'autant plus sentir. J'ai trouvé un moyen pour apaiser cette peine ô combien intense pourtant. Dans mon esprit et surtout dans mon coeur, et ceci sans le dire à personne bien sûr, je m'imagine que les enfants de mes proches, tous les enfants d'ailleurs et puis leurs parents, leurs amis .... tous, sont un peu comme mes enfants ou comme des membres de ma famille, mes amis .... Je sais ça fait sourire tant ça semble naïf et je suis la première à le reconnaître et à ne pas être dupe .... mais cela fonctionne ! Je parviens à me fondre dans la grande communauté humaine ... et je parviens à estomper mon chagrin qui fonde alors comme neige au soleil ! ( suis-je bête, pas vrai !)

De tout coeur avec tous, vous qui êtes  "mes semblables, mes frères", comme le chanterait le poète ...

Yuna


Yuna vous avez trouvé le moyen pour vous d'apaiser votre douleur, j'aimerai trouver moi aussi cette grandeur là;  donner de l'amour autour de soi nous permet en effet d'aller vers demain, même si tout reste fragile....
ce qui m'aide c'est aussi en me sentant reliée comme vous à mon fils, ils souhaitent plus que tout que nous nous en sortions...car leur geste ils le regrettent sincèrement (enfin c'est mon ressenti)
à vous toutes de tout cœur en pensées


Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #11 le: 08 Décembre 2011 à 20:41:15 »
Merci Angelick et Mélie de m'avoir répondu.

Savoir qu'ensemble nous vivons cette absence si éprouvante et si cruelle nous relie, c'est vrai ! Nous ne sommes ainsi pas si seuls ...

Vous dire et redire ô combien je me sens proche de vous et de tous ceux qui sont en deuil ...

Je vous embrasse

Yuna

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #12 le: 09 Décembre 2011 à 08:38:20 »

Bonjour Yuna, bonjour à toutes et tous,
Cinq mois que ma fille est décédée, par suicide, je crois que mes larmes sont taries....
mais mon coeur continue à saigner. C'est mon unique enfant !
Elle est  partie sans crier gare.... un soir où elle s'est trouvée seule, ce qu'elle appréhendait le plus,
qui n'aurait pas dû se produire  dans sa dépression mal diagnostiquée mal soignée
après pourtant deux mois et demi d'hospitalisation dans l'espoir d'aller mieux pour elle et ses enfants.
Aujourd"hui, je me dis qu'on parle beaucoup de prévention du suicide, mais qu'est-ce qu'on fait
vraiment de ce côté, les médecins ne sont-ils pas les premiers concernés ? Plus de morts
par suicide que par accident de la route, un suicide toutes les cinquante minutes... et cela reste
un, sujet tabou !
Si bon nombre de mamans sont en quête de force, je les  trouve toutes extrêmement  courageuses.
Moi je n'avance pas ne pouvant encore m'adapter à cette réalité que je réfute !
Je suis par la pensée près de vous. Bien chaleureusement.   Mammj

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #13 le: 09 Décembre 2011 à 10:37:33 »
"Moi je n'avance pas ne pouvant encore m'adapter à cette réalité que je réfute !"

Mammj, comme je vous comprends !

Mon fils aussi était hospitalisé ; c'est ce qui me rassurait d'ailleurs .... j'avais tort !

 Face à certaines maladies comme la très grande dépression ou les maladies mentales, les médecins se sentent démunis ; ils manquent de moyens et se sentent impuissants. Ils me l'ont dit.

Cette cruelle réalité du suicide, je l'ai acceptée , sinon, je n'arrivais pas à vivre. Apprivoiser la mort, ce n'est certes pas facile et pourtant il est nécessaire de parvenir à ne pas la réfuter. Comment faire !
Combler le manque, le vide par la présence de l'être chéri disparu ; la pensée pour cela est efficace et plus encore l'amour où là alors l'âme agit.

C'est ainsi que je procède et petit à petit la douleur ne disparaît pas mais elle s'estompe. La disparition de mon fils est d'une certaine façon métamorphosée, élevée, oui, grandie ; c'est comme si mon enfant était parti à l'étranger, ailleurs mais toujours vivant. Il me donne la force, le courage et l'envie de continuer à vivre , pour le meilleur.

Courage! je suis avec vous et vous embrasse fraternellement

Yuna

Hors ligne soprano

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
Re : Mon fils s'est suicidé
« Réponse #14 le: 09 Décembre 2011 à 22:37:27 »
BONSOIR A TOUS ET A TOUTES
JE M'APERCOIS QUE NOUS SOMMES TOUTES SI SOUFFRANTE QUE L'ON FERAIT TOUT POUR QUE CELA CESSE ET QUE L'ON PUISSE PENSER A NOTRE DISPARU SEREINEMENT .
J'AI DES FOIS DES DROLES D'IDEES AINSI HIER JE SUIS ALLEE MARCHER AU BORD DE L'EAU JE PLEURAI A EN HURLER DE PENSER A PHILIPPE ,A SA SOUFFRANCE QU'IL N'A PAS LAISSE PARAITRE,ET BIEN SUR POURQUOI CE SUICIDE,CETTE VIOLENCE SUR SA PERSONNE ?J'AI TANT DE MAL A AVANCER EN VOYANT NOTRE FAMILLE CASSEE
LA MER MONTAIT ET J'AI FAIT UN RAPPROCHEMENT ENTRE LA MER  SALEE ET MES  LARMES AU GOUT DE SEL.
APRES JE ME DIS QUE JE DEVIENS FOLLE DE PENSER DES TRUCS PAREILS MAIS TOUT EST BON POUR S'EVADER DANS LA DOULEUR
COURAGE A NOUS