Auteur Sujet: Mon compagnon m'a quitté  (Lu 1306 fois)

Eva Luna et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #15 le: 01 Août 2018 à 12:30:44 »
Un peu comme toi... La culpabilité, que je pourrais écrire avec tes mots, ne me quitte pas.

J'oscille entre "je lui ai fait tellement de mal qu'il s'est tué" et "il  s'est tué parce qu'il ne pouvait pas vivre avec qqun d'aussi pénible que moi ni me quitter parce que trop dépendant de notre relation."

J'ai une très belle image de moi-même, moi aussi.

J'essaie de cogiter sur ce qu'une psychiatre m'a dit hier, à savoir qu'être en colère contre eux serait tout aussi légitime :
le suicide est une agression, il n'est pas acceptable.
Je me dis que répartir la colère entre eux et nous allègerait un peu le fardeau.
Donc j'essaie de me représenter ce que je peux lui faire porter.
La fragilité identitaire, la vulnérabilité ou maladie psychique, d'accord, mais ils nous font beaucoup de mal.
Plus qu'on ne leur en fera jamais, et ça, on ne l'a pas mérité.

Ils nous ont condamné sans le savoir à une souffrance perpétuelle. Quelle autre définition de l'enfer peut-on donner ?
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #16 le: 01 Août 2018 à 14:13:33 »
Je n'arrive pas à avoir de la colère contre Ludovic.
C'est impossible. Il a toujours êté gentil et adorable avec moi. Vraiment, cela m'est impossible.
Comme il me l'a dit, sans menace, "la vie sans toi m'est insupportable". Il a essayé je pense, mais il n'a pas pu.
Voilà où j'en suis.
Je repensais à ce que tu me disais: la clé serait peut être de répondre à cette question? : que nous ont-il trouvé de spécial, pourquoi se sont-ils attachés à nous en particulier?

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #17 le: 01 Août 2018 à 14:16:24 »
Comme il me l'a dit, sans menace, "la vie sans toi m'est insupportable". Il a essayé je pense, mais il n'a pas pu.

Le poids qu'il a mis sur tes épaules est énorme. Remettre sa vie entre les mains de l'autre, lui donner un tel pouvoir, c'est une forme d'emprise, non ? Est-on libre quand on nous fait une déclaration pareille ?
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #18 le: 01 Août 2018 à 14:22:32 »
J'ai culpabilisé après. J'etais triste, je me suis inquiété pour lui, je voulais qu'il soit le moins malheureux possible.
et finalement, c'était au delà  du pire que je pouvais imaginer.

Non, vraiment, je ne peux pas lui en vouloir. Il a été pris dans une spirale infernale, une dépression qui était déjà lattente, et dont il n'a pas pu sortir. Je crois qu'il avait perdu tout espoir dans un futur. et il a préféré arrêter la souffrance à ce moment là.
Et là, je m'en veux. Je ne connais pas les mécanismes de la dépression, mais je pense qu'elle était là avant, qu'elle s'est développé quand on était ensemble. On avait eu une période de pause il y a 2 ans de cela, pendant 15 jours pour réfléchir. Je pense que cela l'a complètement déstabilisé et qu'il a commencé à douter...
J'aurais dû davantage l'inviter à me parler de ses angoisses, de ses peurs. La difficulté est que j'avais mes propres incertitudes et j'avais peur de ne pas pouvoir y répondre. C'est moche...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #19 le: 01 Août 2018 à 14:22:58 »
que nous ont-il trouvé de spécial, pourquoi se sont-ils attachés à nous en particulier?

Je crois qu'il est très important de creuser ces questions.
qq ébauches de réponses de mon côté : Bruno m'idéalisait. Il me trouvait brillante, il me parait de toutes les qualités intellectuelles possibles. J'avais selon lui ce qui lui manquait : l'assurance, la facilité à aller vers les autres et à communiquer, l'aisance avec les mots, une culture générale étendue.
Il était très fier de moi, il disait à sa psy que jamais il n'aurait cru que qqun comme moi puisse s'intéresser à lui.
Du grand n'importe quoi, mais c'était sa croyance.
Il projetait sur moi ce qui compensait son sentiment d'infériorité.

Des idées concernant Ludo ?
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #20 le: 01 Août 2018 à 14:31:03 »
J'aurais dû davantage l'inviter à me parler de ses angoisses, de ses peurs. La difficulté est que j'avais mes propres incertitudes et j'avais peur de ne pas pouvoir y répondre. C'est moche...

Ludo n'a jamais voulu te faire de mal, c'est évident vu ce que tu décris.
Vous aviez une très belle relation.
Ne m'en veux pas, j'ai une petite question pas facile, tu n'es pas obligé de répondre : ce n'était pas un peu lourd pour toi ?
Difficile d'écouter les angoisses de celui qu'on aime.
Comment l'aurais-tu rassuré ?
C'est peut-être plutôt le rôle d'un psy, non ?

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #21 le: 01 Août 2018 à 14:47:59 »
Je pense que c'est bien qu'il n'y ai pas de gènes entre nous.
C'est le meilleur moyen de dégoupiller la culpabilité, qu'il n'y ai aucune zone d'ombre.

Je pense que Ludo savait cela, que c'était trop lourd à porter pour moi de me confier ses angoisses.
Je pense qu'il se disait que je n'étais pas là pour cela, et je pense qu'il avait un peu peur pour lui aussi.

Mais d'un autre côté, il n'a pas souhaité consulter. Pourtant,  si notre relation était bien au début, je dirais, même si c'est difficile à jauger, que j'ai perçu un malaise après deux-trois ans.... des gênes, une certaine distance... J'aurais dû dégoupiller tout cela dès le début, mais je ne l'ai pas fait.
Pourquoi n'a t'il pas consulté? Il était pourtant censé et intelligent.  Y a t'il songé? A t t'il pensé que c'était trop compliqué, qu'il ne parviendrait pas à solutionner son problème? ou que cela aurait réveillé des douleurs trop enfouies? Je ne le saurai jamais.

Aussii, il me cachait le moindre sujet qu'il considérait comme négatif le concernant. Une fois je m'étais faché, car il m'apprends qu'il était allé à l'hôpital dans la journée pour une consultation... sans m'en avoir parlé????? J'étais stupéfait,  je lui ai dit : mais enfin Ludo, pourquoi ne m'avoir rien dit, même si c'était une consultation anodine? il faut se dire ces choses là.


Je pense aussi que j'étais peut être trop exigeant, que j'attendais peut être trop de lui. Mon défaut personnel, je pense, est d'etre un eternel insatisfait. J'ai peut être fait des dégâts sans le vouloir (mais je suis pourtant un gentil ;-)), surtout face à quelqu'un qui avait l'angoissse de perdre son objet d'amour.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #22 le: 01 Août 2018 à 19:35:38 »
Bruno,  Ludo, pudiques, secrets et blessés par la vie.
Pas dans une recherche d'aide psy, et c'est bien dommage.

Je suis sûre que tu as été très gentil avec Ludo. Ta gentillesse se sent dans tes messages.
Tu ne lui as pas fait de mal. Je ne crois pas une minute à ce qui fonde ta culpabilité.
J'y crois même de moins en moins.
Il n'y a pas, il n'y a jamais dans un couple le bon d'un côté et le méchant de l'autre.
Ce sont des croyances infantiles qui sont réactivées par le choc qui te font penser ça.
Tu cherches les défauts en toi qui peuvent expliquer son geste, et tu vas en trouver beaucoup, si ça peut te rassurer. ;)
Tu n'auras pour autant pas les réponses que tu attends, il les a emportées avec lui.
T'a-t-il laissé un message, ou à qqun d'autre ?

Nous devons rester humbles devant la souffrance de nos hommes.
S'ils ont pensé que nous étions tout pour eux, c'est parce qu'il y avait résurgence de carences affectives précoces.
Elles ont été réactivées par la force de leur attachement pour nous, mais nous n'y pouvions rien.
Eux-mêmes n'en avaient pas conscience.
Les raisons de leur geste, même si elles semblent en apparence liées à notre relation avec eux, se situent ailleurs.

Je le pense sincèrement, et ça me fait du bien de te l'écrire, parce que je me traîne une sacrée culpabilité ces jours-ci.
Rien ne l'apaise, la sale bête.

Je t'embrasse.

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #23 le: 01 Août 2018 à 19:49:06 »
C'est gentil à toi.
Il reste très difficile de se dire qu'on a émis, à un moment, le souhait d'être séparé de personne si attachante.
Je suis en congés ce soir.
Je n'ai jamais été aussi triste de ma vie d'être en congés.

Je t'ai envoyé un message sur ta boite où je te relate mes dernières vacances avec Ludo, les dernières... à jamais...

Je ne culpabilise pas trop aujourd'hui, mais c'est le manque, le tristesse et l'envie qu'il soit là qui est si dur à tolérer, à accepter.
Je vais aller me recueillir sur sa tombe vendredi, enterré près de sa famille. J'ai deux belles plaques à déposer pour lui : une très belle avec lui en photo et une autre offerte par ses collègues de travail.

Je sais que je me flagelle par rapport à l'idée du couple. IL n'y a rien à faire, je me crois responsable de tout ce qui ne fonctionnait pas.
et tu es d'accord avec moi pour dire que face à des personnalités comme Ludo ou Bruno, il est très rapide de s'en vouloir.

Il faut tenir, laisser la plaie se cicatriser en douceur pour qu'elle soit le plus joli possible pour nous et pour notre souvenir d'eux.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #24 le: 01 Août 2018 à 19:57:08 »
Je suis en train de lire tes mp. Merci pour ce partage.

Contente que la culpabilité te lâche un peu, les doux souvenirs seront d'autant plus présents.
Tu m'étonnes qu'on se sent dépositaires de beaucoup de choses avec des personnalités aussi attachantes et sensibles.
Trop sensibles pour ce monde.
Bruno s'est durci à la fin de sa vie parce qu'il ne trouvait plus sa place nulle part.
C'est une succession de déceptions et de coups durs qui l'ont plongé dans une détresse abyssale.

Pour Ludo, c'est pareil je crois. Votre relation est ce qui lui donnait la force de continuer, mais les blessures étaient là depuis longtemps.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #25 le: 02 Août 2018 à 09:03:31 »
Je crois effectivement que les blessures de Ludovic étaient présentes depuis longtemps.
Etre avec moi lui permettait de les dompter.
Ludo s'etait un peu construit son monde, son abri intérieur dans lequel personne ne pouvait rentrer.
Il etait assez mal à l'aise ou tres distant, en retrait dans un groupe.
Il n'etait jamais vraiment festif car il n'arrivait jamais à completement lacher prise, peur d'etre lui même peut etre?
Pour autant, son intelligence, sa culture, sa curiosité intellectuelle, son immense passion pour tous les arts, son talent artistique et plastique immense, lui ont donné un solide assise dans la vie.
Je pense qu'il se sentait mal à l'aise dans sa relation avec les autres, car il sentait qu'il avait peut être du mal à s'intégrer ou qu'il ne se sentait pas légitime (même au travail, hormis avec certains collègues tres rares et triés sur le volet, il restait à l'écart, il etait poli, cordiale, gentil, mais il gardait une distance,  une reserve que les autres n'osaient pas franchir. aucun pot ou repas entre collègues par exemple, jamais, même sur le lieu de travail, il rentrait systématiquement. Je lui disais que c'etait peut etre dommage de se couper ainsi, mais non.... rien à faire)
Je ne crois pas en l'au delà, mais j'espère vraiment qu'à ma mort, je le rejoindrai, je pourrai faire un avec lui. Je j'aimerai toujours.
Je pleurais un peu au reveil, mais je me sens moins triste qu'hier.
Je n'ai jamais pensé cela avant mais je sais aujourd'hui que la vie peut nous reserver de sacrée putain de saloperie! Destinée, je te hais!!! Rends moi Ludo et prends un mauvais, un méchant, à sa place!

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #26 le: 04 Août 2018 à 10:32:35 »
Première vacances sans toi... respirer l'air de la montagne, marcher pour essayer de me retrouver.
Toujours ce voile de chagrin de culpabilité et cette tristesse tapie qui m'empêche d'être insouciant, heureux (ce n'était pas ton moment pourpartir mon Ludo).
Les souvenirs de nos vacances reviennent par moment et cela fait mal.
Je sais que tu souffrais, je ne t'en veux pas mais tu masinflige un poids perpétuel... toi tunas rien affronté, tu as laissé tes démons te rattraper.
Quel douleur immense de se dire que je t'ai brisé le coeur et que tu as préféré mourir.
Comment vivre avec ce chagrin éternel, des remords que j'apprendrai à apprivoiser mais qui ne me quitteront jamais.
Comment rebondir, comment vivre avec ton souvenir?
Tu as été con. On apprend à régler ces problèmes, tu avais surmonter tant d'épreuves dans la vie...
Culpabilité : tais je déçu mon Ludo? T'ais je épuisé?  Fais perdre tout espoir? Suis je responsable de ton chagrin?
Je t'aimerai toujours
Je trouverai le moyen, au delà de ta mort, de te rendre hommage, pour toujours.
J'en ai marre que les personnes sensibles et talentueuses se taisent, restent en fond, alors que tu croises tant de tocards qui brillent sur du vide.
Le monde n'a pas de moralité et ne protège pas les bons. Voila le résumé...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #27 le: 04 Août 2018 à 10:52:10 »
Il savait que tu l'aimais. On ressent ton amour à travers tes mots.
Continue à le lui dire...
Il était trop abîmé par la vie, pas par toi.

Je t'embrasse, Michaël.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne mike67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #28 le: 05 Août 2018 à 03:42:29 »
Réveillé... impossible de me rendormir.la peine de Ludovic habite mes pensées. Toujours cette angoisse:je n'ai pas été là pour lui alors qu'il n'avait que moi.
Je repense à ce moyen utilisé : l'asphyxie.
C'est horrible mais c'est comme de dire:j'etouffe dans cette vie, autant en finir.
Inconsciemment j'ai parfois le sentiment de lui avoir dit: tu me dis que tu souffres? C'est ton probleme
...
Je ne l'ai pas protégé
Je n'ai pas cherché à l'aider.
Je n'ai pas joint ses amis pour quils l'appellent...
En même temps je n'avais le numéro d'aucun, sauf d'un ami commun que j'avais déjà embêté par le passé. ..Je n'ai pas voulu..
J'aurais du passer chez lui, vérifier qu'il allait bien... mais j'avais peur que la présence le fasse souffrir.
Je l'ai abandonné à son sort.
Je n'ai même pas compris qu'il était en deoression alors que tous les signes étaient là...la vie insupportable sans moi,ce corps quil naimait plus, ce travail qui le gonflait, son appart oú il ne se sentait pas bien...
Et je l'ai laissé...
Mon dieu
Au pire je suis un monstre
Au mieux je suis irreponsable
Je n'ai rien fait, je l'ai abandonné avec son coeur brisé et face à cette vie qui l'angoissait.
Impression parfois d'être une ordure.
A quoi bon être ensemble si je n'ai pas été là quand il etait en difficulté, besoin d'aide.
Je l'ai laissé mourir, je l'ai condamné.
Et il ne m'a laissé aucun mot.. hormis cet étouffement.
Que faire pour s'aboudre quand on a commis le pire, conduire la personne aimée à la mort...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1025
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon compagnon m'a quitté
« Réponse #29 le: 05 Août 2018 à 12:27:41 »
Cher Mike...
Et oui, on se pose toutes ces question, et bien d'autres encore.
Mais tu sais, la seule personne qui pouvait vraiment l'aider, c'était lui-même. Tu as fait ce que tu as pu avec les éléments qu'il t'a laissés, c'est à dire rien d'autre que ton intuition.
Et franchement, la plupart des gens, la plupart du temps, ne pensent pas que leur proche va se suicider.
Surtout s'il n'en parle pas.

Tu refais le film en connaissant la fin, donc tu déformes tout. Je sais, on ne peut pas s'en empêcher, mais ça ne sert qu'à se torturer, se faire payer une soi-disant faute.
On ressasse sans fin, et évidemment, on trouve des tas de choses à se reprocher.

Que te dirait Ludo, s'il était toujours là ? Qu'il est mort à cause de toi ? J'ai du mal à y croire.
Il est mort à cause de votre séparation ? Alors c'est sa réaction à cette séparation qu'il n'a pas supportée, et malheureusement, tu n'y pouvais rien.
Tu es très empathique, tu ressens fortement les émotions des autres, mais là, il faut te protéger.
J'ai passé des semaines à vivre le passé à travers les yeux de Bruno.
Je le transformais en victime de ma méchanceté. J'en ai beaucoup souffert, et ça n'a servi qu'à me donner envie d'en finir moi aussi.

Si Ludo n'a laissé aucun mot, c'est qu'il s'agissait de lui face à lui-même. Il ne s'aimait pas depuis longtemps, et il doutait que quelqu'un puisse l'aimer un jour. Tu lui as prouvé le contraire, mais ça n'a pas suffi, la faille était trop profonde.
C'est dur de se dire ça, mais votre séparation n'a peut-être rien à voir avec son geste.
Sans doute, même.

Essaie de te reposer, prends soin de toi, tu ne mérites pas de souffrir.
Absolument pas.
 

Un vacillement identitaire, une vulnérabilité et un contexte relationnel difficile sont les ingrédients du suicide.
Et même avec tous ces facteurs, on ne sait pas pourquoi dans la même situation, certains se tuent et pas d'autres.

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes