Auteur Sujet: mon amour  (Lu 37176 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : mon amour
« Réponse #60 le: 02 Octobre 2018 à 12:28:20 »

    Chère Catherine,

    ton texte est d'une telle vérité humaine ...
    Comme tu le dis, le suicide "en général", ça n'existe pas ...
    Chaque vie, chaque histoire, chaque sensibilité, reste essentiellement individuelle ...
    Je relève:
    " je t’aurai bien donné un peu de mes « gâteries » en échange d’un peu de ta souffrance pour équilibrer un peu mais ça ne marche pas comme ça).
    Il y a tant de choses qu'on voudrait partager, porter pour alléger ceux qu'on aime, or "ça ne marche pas comme ça" ... ô non ...
   
    Tenace et souple courage à toi, Catherine, sur les chemins semés d'amertume où marchent ceux qui restent après le suicide d'un proche ...
    Merci pour tes mots, M. 

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #61 le: 02 Octobre 2018 à 14:26:24 »
Amertume, oui, c'est le mot. Terrible amertume. Cruelle amertume.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 719
Re : mon amour
« Réponse #62 le: 06 Octobre 2018 à 00:00:51 »
Merci à toi avant tout Catherine, pour ta confiance et ton sens du partage :)
There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 395
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #63 le: 06 Octobre 2018 à 06:09:19 »

Merci Julie pour cette découverte.

 Nos Absents par Grand Corps Malade https://www.youtube.com/watch?time_continue=177&v=3ppUSafaAWo

C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte,
qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte.
C'est ceux qu'on a aimé qui créaient un vide presque tangible,
car l'amour qu'on leur donnait est orphelin, il cherche une cible.

Pour certains on le savait, on s'était préparé au pire,
mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prévenir.
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord,
car la mort a ses raisons que notre raison ignore.

Alors on s'est regroupé d'un réconfort utopiste.
A plusieurs on est plus fort mais on est pas moins triste.
C'est seul qu'on fait son deuil, car on est seul quand on ressent.
On apprivoise la douleur et la présence de nos absents.
 Nos absents sont toujours là, à l'esprit et dans nos souvenirs.
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires.
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés,
ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n'était.

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou,
en se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous.
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure,
dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur.
Nous on a des projets, on dessine nos lendemains.
On décide du chemin, on regarde l'avenir entre nos mains.
Et au coeur de l'action, dans nos victoires ou nos enfers,
on imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire.

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant.
J'me suis bien renseigné, on en sortira pas vivant.
Faut apprendre à l'accepter pour essayer de vieillir heureux,
 mais chaque année nos absents sont un peu plus nombreux.
Chaque nouvelle disparition transforme nos coeurs en dentelle,
 mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastelles.
Ce temps qui pour une fois est un véritable allié.
Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers.

Moi les morts, les disparus, je n'en parle pas beaucoup.
Alors j'écris sur eux, je titille les sujets tabous.
Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous.
Qui fait qu'on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousse.

C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte,
qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte.

C'est ceux qu'on a aimé qui créait un vide presque infini, qu’inspirent des textes premier degré.
Faut dire que la mort manque d'ironie.
« Modifié: 14 Mai 2019 à 03:23:44 par Mircea »

Hors ligne Bibou07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 565
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #64 le: 06 Octobre 2018 à 07:09:04 »
Merci. J’en pleure.

Hors ligne adajul

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #65 le: 06 Octobre 2018 à 10:31:42 »
Oui Catherine, 
Un magnifique texte...

Julie.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #66 le: 06 Octobre 2018 à 12:05:32 »
C'est tout simplement sublime.
C'est tout simplement vrai.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : mon amour
« Réponse #67 le: 09 Octobre 2018 à 15:49:58 »

Apprendre à s’aimer

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Assez pour se respecter,
Assez pour s’accepter,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Pour à son tour aimer,
Pour à son tour donner,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Afin de ne pas se blesser,
Afin de ne pas en chagriner,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Dans cet amour, s’abriter,
De ses racines, se relever,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
S’estimer et s’en habiller,
Se mouvoir avec dignité,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Éducation inachevée,
Celle qui ne l’a enseigné.

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Contours clairement tracés,
De cette âme, à toujours respecter.

Nashmia Noormohamed
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : mon amour
« Réponse #68 le: 09 Octobre 2018 à 16:48:58 »
J’ai même eu un début de réponse qui me convient par rapport à la phrase concernant le suicide sur le fil de Pascal « la pire agression d’un vivant sur son âme », une meilleur compréhension de « c’est ni bien, ni mal »…

Si tu veux partager ce début de réponse, je suis intéressée...

Je te serre fort dans mes bras, Catherine.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne adajul

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #69 le: 09 Octobre 2018 à 20:13:52 »
...pour moi c'est le taichi...qui me fait beaucoup de bien aussi...j'ai envie de partager mon histoire avec l'animatrice...qu'elle comprenne bien mes motivations...pourquoi ce besoin de redécouverte de mon corps, ce besoin de travailler ma concentration, ma respiration...ce besoin de me recentrer sur moi-même...je n'en ai pas encore eu l'occasion...
Je t'embrasse Catherine...Douce soirée...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #70 le: 10 Octobre 2018 à 09:23:59 »
Merci Catherine, au plaisir de te lire.  :-* :-*
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 719
Re : mon amour
« Réponse #71 le: 11 Octobre 2018 à 12:31:22 »
Bonjour Catherine,

Je repasse un petit peu par le forum :)
Ton texte de Grand corps malade est magnifique et rertanscrit parfaitement les choses.
De mon côté, j'apprivoise davantage le décès de Ludovic, ou plutôt la possibilité d'une vie sans lui.
Mais cela reste difficile à certains moments, le cortège de culpabilité et le sentiment de l'abandonner revient à chaque fois.
Je t'embrasse
There is a light that never goes out

Je t'emmène ce soir

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #72 le: 11 Octobre 2018 à 12:31:45 »
Tu as raison Catherine, il est magnifique ce poème, tout en légèreté et en simplicité, merci Federico

Oui, il est important de s'aimer "un peu", pour prendre soin de soi, on s'oublie tellement dans un deuil et pour beaucoup dans l'accompagnement avant le deuil.

Il ne s'agit pas d'egoïsme ou d'égocentrisme, mais simplement de bienveillance et de douceur, envers soi et les autres,


Alors excellente idée Catherine le yoga, ma voisine d'en face accueille des cours chaque semaine, je vais peut être me laisser tenter


tendrement
loma
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : mon amour
« Réponse #73 le: 11 Octobre 2018 à 15:13:24 »
Entier, le poème est en effet magnifique !!!!

(recoller le post ici pour voir éventuellement dans quelques temps si ça avance ...)

Lorsque tu parles de LA personne, je ne sais pas si pour toi c’est l’amoureux-se. (ma réponse : NON !)
Je ne veux surtout pas que donner un sens à ma vie dépende d’une autre personne. (ma réponse : donner un sens à ta vie t'appartient , c'est personnel ... et ne peux en aucun cas dépendre d'une autre personne !)
LA personne, je pense que je ne  peux la trouver qu’en moi pour vivre pleinement. (entre le souhait et la mise en œuvre : un océan, mais qui se traverse petit à petit, avec plein d’escales et certainement pas complètement).

Et ça ne m’empêche pas de vibrer pour des personnes, des valeurs, causes qui me tiennent à coeur etc ...

(Le poème, apprendre à s'aimer, m’avait fait réfléchir à s’aimer soi-même)
Le « prends bien soin de toi » est, je crois, ce que l’on peut « conseiller » de mieux à soi, aux autres, une priorité …. pas si égoïste que ça ...

s’aimer soi pour mieux aimer les autres,
être bienveillant avec soi pour pouvoir l’être avec les autres,
prendre du temps pour soi pour ensuite en donner aux autres,
se respecter, être indulgent avec soi etc …

Un pas vers soi …. nos deuils, j’ai l’impression, nous en donnent l’opportunité  …

Apprendre à s’aimer

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Assez pour se respecter,
Assez pour s’accepter,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Pour à son tour aimer,
Pour à son tour donner,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Afin de ne pas se blesser,
Afin de ne pas en chagriner,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Dans cet amour, s’abriter,
De ses racines, se relever,

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
S’estimer et s’en habiller,
Se mouvoir avec dignité,

Il le faut, un petit peu,
Apprendre à s’aimer,
Éducation inachevée,
Celle qui ne l’a enseigné.

Il le faut, un petit peu,
S’aimer soi-même,
Contours clairement tracés,
De cette âme, à toujours respecter.


Nashmia Noormohamed
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #74 le: 20 Octobre 2018 à 09:24:31 »
De douces pensées pour Mircea et toi, Catherine.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes