Auteur Sujet: mon amour  (Lu 23605 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Lilou42

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #240 le: 16 Mars 2019 à 23:58:24 »
Pensée particulière pour Mircea ce soir en regardant les étoiles et mes bras grands ouverts pour toi Catherine. Je te sers fort.
Plein de tendresse

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 731
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : mon amour
« Réponse #241 le: 17 Mars 2019 à 11:50:10 »
Toutes mes plus douces pensées pour toi Catherine, pour Mircea.

Et un instant d'émotion

https://www.youtube.com/watch?v=nJp23-9K0mM

Nora

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3018
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : mon amour
« Réponse #242 le: 17 Mars 2019 à 13:40:35 »

Pardonne moi - Stephen Moysan -

Pardonne moi de n’avoir pas su
Préserver la chance d’être deux
Amoureux en quête de l’absolu
 que mon coeur est douloureux
Au loin de toi vit ma souffrance
Fidèle fardeau lié à nos vœux
Je suis porteur de cette alliance
Ton souvenir est mon précieux.

Mircea
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3018
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : mon amour
« Réponse #243 le: 17 Mars 2019 à 13:58:08 »

A celle que j’aime - Nérée Beauchemin

Dans ta mémoire immortelle,
Comme dans le reposoir
D’une divine chapelle,
Pour celui qui t’est fidèle,
Garde l’amour et l’espoir.

Garde l’amour qui m’enivre,
L’amour qui nous fait rêver ;
Garde l’espoir qui fait vivre ;
Garde la foi qui délivre,
La foi qui nous doit sauver.

L’espoir, c’est de la lumière,
L’amour, c’est une liqueur,
Et la foi, c’est la prière.
Mets ces trésors, ma très chère,
Au plus profond de ton coeur.

Mircea
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #244 le: 20 Mars 2019 à 00:20:29 »
C’est encore un peu compliqué (dates qui se mélangent : avec le soir où il n’est pas rentré, les jours d’attente, le jour où son corps a été retrouvé …. )

Je reviendrai ici un peu plus tard ....

Mais je voulais vous dire MERCI pour vos mots, pensées pour Mircea et moi, vos cadeaux, musique, poèmes, mais surtout MERCI à VOUS d'être là. Vous avez mis, sur mon nuage bien gris, un arc-en-ciel ….


En pensant à vous d’ici et d’ailleurs, ami-e-s ou personnes appréciées ….

L’ARBRE DES AMIS

Il existe des personnes qui nous rendent heureux dans la vie, par le simple hasard de les avoir rencontrées sur notre chemin.
Quelques-unes parcourent le chemin en entier à nos côtés, et voient passer beaucoup de lunes, mais il en est d’autres que nous voyons à peine, d’un pas à l’autre. Toutes, nous les appelons amies, et il en est plusieurs sortes.

Chaque feuille d’un arbre pourrait caractériser un de nos amis.

Les premiers à éclore du bourgeon sont notre papa et notre maman qui nous enseignent ce qu’est la vie.
Ensuite, viennent les amis frères, avec lesquels nous partageons notre espace pour qu’ils puissent fleurir comme nous.
Nous en arrivons à connaître toute la famille des feuilles, nous la respectons et lui souhaitons du bien.

Mais le destin nous présente d’autres amis, ceux dont nous ne savions pas qu’ils allaient croiser notre chemin.
Parmi ceux-là, il y en a beaucoup que nous appelons amis de l’âme, du cœur. Ils sont sincères et vrais. Ils savent lorsque nous n’allons pas bien, ils savent ce qui nous rend heureux.

Parfois un de ces amis de l’âme étincelle en notre cœur, nous l’appelons alors ami amoureux. Il met du brillant dans nos yeux, de la musique sur nos lèvres, fait danser nos pieds et chatouiller notre estomac.

Il existe aussi des amis d’un temps, peut-être de vacances, de quelques jours ou de quelques heures. Pendant ce temps où nous sommes à leurs côtés, ils s’habituent à mettre de nombreux sourires sur nos visages.

Parlant de près, nous ne pouvons oublier les amis lointains, ceux qui se trouvent au bout des branches et qui, lorsque souffle le vent, apparaissent d’une feuille à l’autre.

Passe le temps, s’en va l’été, l’automne s’approche et nous perdons quelques unes de nos feuilles, certaines naîtront lors d’un autre été et d’autres restent pendant plusieurs saisons.

Mais ce qui nous réjouit le plus, c’est de nous rendre compte que celles qui tombèrent continuent d’être proches, en alimentant notre racine de joie. Ce sont les souvenirs de ces moments merveilleux lorsque nous les avons rencontrés.

Je te souhaite, feuille de mon arbre, paix, amour, santé, chance et prospérité.
Aujourd’hui et toujours… tout simplement parce que chaque personne qui passe dans notre vie est unique.
Elle laisse toujours un peu d’elle-même et emporte un peu de nous. Il y a celles qui auront emporté beaucoup, mais il n’y en a pas qui n’auront rien laissé.
C’est la plus grande responsabilité de notre vie et la preuve évidente que deux esprits ne se rencontrent pas par hasard.


Jorge Luis Borges
« Modifié: 20 Mars 2019 à 00:25:12 par Mircea »

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #245 le: 26 Mars 2019 à 00:11:34 »
Ouf, c’est passé ….
 les « un an »,
et ce dimanche, plus d’une semaine après le départ de Mircea, jour où il a été retrouvé, c’était un grand mur, épais, qui se dressait devant ….

Besoin, dans ces moments tumultueux, de calme (même pas de musique), d’isolement (je peux rester toute la journée sans voir une personne, même fuir le voisin qui passe chaque jour ….).

C’était aussi la reprise de l’habitude des tout premiers mois de deuil : du temps le matin avant de réussir à émerger du chagrin et des peurs puis marcher longuement sur le terrain en regardant ce qui pousse (les bourgeons qui grossissent, les nouvelles feuille, fleurs, plantes ….), voir les fruitiers que Mircea a planté, sentir les caresses du soleil et du vent léger, écouter les oiseaux (sans pleurer) ….
Après ce moment dehors, ça allait un peu mieux, ça permettait de raccrocher ….

Depuis hier soir, c’est plus apaisé, plus léger …..

Ce soir, un pincement au coeur en lisant les messages sur le fil de Pascal …..  :(

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 586
  • Cancer, tu as pris mon amoureuse, pas mon amour
Re : mon amour
« Réponse #246 le: 26 Mars 2019 à 23:40:00 »
Tendre Catherine,

Oui toutes les créations de Katia sont merveilleuses !
...
Ce message que tu viens de déposer me fait vraiment chaud au coeur, je suis conscient d'avoir eu une chance inouîe de vivre avec une femme extraordinaire.
(Son prénom officiel est Catherine, son père lui disait que la mairie n'avait pas voulu enregistrer Katia)
Merci d'avoir pris le temps de mieux la connaitre, tout ce que tu écris est très émouvant.

Pour ce qui est du dessin, c'est vrai que j'aurai tout ce qui faut pour m'y lancer, mais je n'ose pas, peut-etre un jour...

Je suis heureux que la tempête des "un an" se calme pour toi.

Je t'envoie plein de la tendresse et la douceur que Katia m'a laissé en réserve.


Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Un rêve devenu réalité, restera toujours un souvenir.

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #247 le: 27 Mars 2019 à 23:53:02 »
(repris sur le fil de Mike)
Oui c’est vraiment dur ces périodes noires, toutes moches ...

Lorsque l’on est au fond du fond, rien n’est possible, plus d’énergie pour essayer ce qui habituellement donne du réconfort, même plus possible de réaliser que ça va s’arrêter, que l’on va sortir de cet état …..
Pas d’autre solution que de se laisser traverser par la douleur, de laisser les larmes couler ….
 
Les moments de « mieux », je me raccrochais, entre autre, aux mots posés par des plus « ancien-nes » sur mon fil : je me retrouvais dans les ressentis évoqués.
Relire aussi les messages de soutien de tous et toutes.
Comme souvent depuis mon arrivée sur le forum, j’allais lire les textes postés dans « Mon petit monastère » et quasiment tout le temps, ils correspondaient à ce dont j’avais besoin à ce moment là (textes d’espoir etc ...) (certains disent qu’il n’y a pas de hasard, d’autres que le hasard fait bien les choses ….).
Réécouter le Dr Fauré aussi etc ….

Avec le constat, après coup, que c’était bien moins violent, moins traumatisant que ces premiers mois de deuil et moins continus aussi (périodes de « mieux » entre deux).

Une fois passée cette période, c’est bien moins tourmenté, beaucoup plus léger, plus en paix aussi avec Mircea …..
Je me rends compte que, malgré tout, j’ai « appris », j’ai un peu grandi …. (même si je m’en serai largement passée, cette période a quand même servi ….)

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : mon amour
« Réponse #248 le: 28 Mars 2019 à 01:03:11 »
Plonger dans les profondeurs abyssales du chagrin, là, au plus profond de nous même, où personne ne peut nous rejoindre.

Même pas ceux que l'on aime, même pas ceux qui nous aiment.

Ressentir cet immense chagrin, cette immense solitude, cette profonde détresse, cette peur , qui nous clouent.
Oui c'était tout à fait cela !

J'ai été aussi carrément ambivalente pendant cette période : je me suis isolée, j'ai fui, évité un maximum de personnes.
Et le vendredi 15 : je me suis sentie seule, abandonnée etc ....  :P

Ce n'était qu'une impression : des personnes (ici et ailleurs ) (famille et ami-e-s) ont été présentes (c'est moi qui me suis isolée).
Rdv avec "ma" psy ce soir-là : elle m'a reçue longuement (1h30 ! J'étais son dernier rdv).

Pendant cette période,  j'ai appris (par la force des choses) à arrêter de m’agripper aux mains tendues (les tenir mais pas m’y accrocher à tout prix).

J'aurai pesé +++ sur celles et ceux qui me soutiennent .....
J'aurai été "crampon" sans pouvoir trouver ce que je cherche ....

Comme le dit Nora : je ne pouvais qu'y aller, y plonger seule ....
(après coup, mais vraiment après coup, j'en sors un peu grandi, avec un peu plus de confiance en moi : je peux, je sais le faire seule)


« J'ai quelques recommandations à te faire pour essayer de sortir vivant de tout ça : d'abord tu dois combattre seul.
 Ne mêle personne à ça, même ceux que tu aimes, surtout ceux que tu aimes.
Je ne te dis pas de vivre en reclus, au contraire, mais le combat intérieur, tu dois l'effectuer seul. »


extrait de « maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi » M. Malzieu


citation de Loma (le 16 mars) : "je te souhaite des chants d'oiseaux en ce jour, des chants qui te parlent de l'amour de Mircea , de vos doux souvenirs" : ce matin là, mon plus jeune fils a dit "ils chantent fort les oiseaux !" : ça devait être pour Mircea !  :)

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #249 le: 29 Mars 2019 à 23:08:58 »
"Perdre un être cher, c'est perdre un morceau de sa vie, une pièce d'un puzzle que l'on ne pourra finir et qui restera à jamais inachevé au plus profond de notre coeur."   (Descrea)

À peine commencer à construire notre vie à deux …..
Pourtant, je sais que, même avec tout notre amour, toute sa volonté de faire du mieux qu ‘il pouvait, vu son état, ça n’aurait pas été possible, on allait dans le mur ….
Il ne pouvait pas faire autrement …. Il a fait ce qu’il fallait
Le savoir, ça ne suffit pas, actuellement, pour pouvoir accepter ….

Combien de fois vais-je devoir le dire, l’écrire encore pour pouvoir l’intégrer ?



Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3018
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : mon amour
« Réponse #250 le: 30 Mars 2019 à 00:08:09 »
"Perdre un être cher, c'est perdre un morceau de sa vie, une pièce d'un puzzle que l'on ne pourra finir et qui restera à jamais inachevé au plus profond de notre coeur."    (Descrea)

Il ne pouvait pas faire autrement …. Il a fait ce qu’il fallait
Le savoir, ça ne suffit pas, actuellement, pour pouvoir accepter ….

Combien de fois vais-je devoir le dire, l’écrire encore pour pouvoir l’intégrer ?


                                                                                                                      *****************

Bonsoir Catherine,

 Tu écris : Mircea ne pouvait pas faire autrement..... il a fait ce qu'il fallait !

 Je suis profondément convaincu que : Raphaël pouvait faire autrement ..... il a fait ce qu'il ne fallait pas faire !

Je comprends ton infinie tristesse et ta terrible désolation pour Mircea...

Tout comme toi, j'éprouve une infinie tristesse mêlée à une terrible frustation pour Raphaël...

Mircea et Raphaël se sont privés, dépossédés du plus précieux de tous les biens : la vie !

.... .... .... .... ....

Je t'embrasse
Federico



- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne sylvie44

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 33
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #251 le: 30 Mars 2019 à 00:10:28 »
Bonsoir Catherine
Le puzzle je croît qu'il restera malheureusement inachevé, l'accepter c'est autre chose je sais pas si ont arriveras
à l'accepter vraiment,vivre avec cette idée me déroute complètement. Peut-être plus tard je ne sais pas ?

C'est une vie qui s'arrête  d'un coup ! Cette nouvelle vie sans lui c'est indéfinissable je trouve pas les mots !!
accepter accepter ça veux dire quoi ?
Pour le moment j'essaye d'être positive et de me construire des journées un  peu mieux .enfin j'essaye pas gagné !

Bises :-*
Sylvie

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #252 le: 05 Avril 2019 à 01:21:09 »
Il fallait bien un petit temps pour me réconcilier avec ce que j’ai écrit ….

Ce que j’ai avivé (la souffrance de Mircea), je vais le mettre en veille avec d’autres choses. C’est bien trop explosif actuellement. (je verrai si ça se calme avec le temps ou après l’avoir travaillé avec la psy)

Je me demande également comment écrire ce que je vis, ressens, pense, sans risquer de blesser d’autres …. (qui n’ont vraiment pas besoin de ça en plus de leur douleur ….)

Je me retrouve dans les mots (moins bruts que les miens) d’Olivia de Lamberterie ci dessous (même si la situation de Mircea est différente de celle de son frère).
                                                                                                                         
« La certitude que, cette fois-ci, il n’hésiterait pas me suivait comme une ombre. Aurais-je dû tirer une sonnette d’alarme ? Exiger qu’on le ligote à un fil de fer avec une perfusion dans le bras pendant des mois [...] Empêche-t-on un tsunami de déferler, un volcan d’exploser et de figer le paysage sous sa lave ?
La liberté individuelle ? J’ai toujours respecté celle de mon frère. S’il pensait que sa paix résidait dans un au-delà aussi doux que l’en-deça d’où l’on vient sans s’en souvenir, pouvait-on, devait-on s’y opposer ?" 
« sa vie lui était insupportable : je lui reconnais ce droit à mourir
"

Dans une interview elle va plus loin. C'est difficile à dire, alors elle parle très vite, en avalant ses mots .... Mais ça ne se dit pas ..., le médecin bifurque immédiatement sur la prévention (certes indispensable).

Tant de choses sont taboues dans le suicide ....

Une personne du forum a écrit «  le suicide "en général", ça n'existe pas ...
Chaque vie, chaque histoire, chaque sensibilité, reste essentiellement individuelle ..
. "

Concernant Mircea, je pense qu'à un moment, il faudra bien que je clarifie ma pensée (pour moi), que je cherche auprès d'associations, de personnes, que j'aille jusqu'au bout.

Mais pas maintenant ....
« Modifié: 05 Avril 2019 à 01:26:47 par Mircea »

Hors ligne mike67

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 681
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #253 le: 05 Avril 2019 à 11:40:40 »
Bonjour Catherine,

Ce que tu écris est absolument essentiel.
Depuis un an, malgré la douleur, j'ai toujours ce questionnement en toile de fond :
Ce droit à mourir, ce droit à espérer que la souffrance cesse, ce droit sacré à l'appaisement.
Peut-être essayer de l'accepter, même si la disparition et l'absence est bien triste aujourd'hui.
Sommes nous égoïstes en pensant trop à notre seul et unique douleur?
La réponse à ces questions, ce cheminement très profond, je pourrai (ou pourrais) le faire si j'avais la certitude de ne pas avoir basculé Ludovic dans une dépression brutale et un désespoir profond... seulement, même si je ne m'attribue aucune responsabilité, je dois accepter d'avoir malencontreusement contribué à sa plongée terrifiante.

J'oscille donc entre la sensation que tu décris (et qui correspond aux états d'âme de Mircea) et celle que décris Federico :
Ludo  (ne) pouvait (pas)  faire autrement ..... il a fait ce qu'il ne fallait pas faire / il ne pouvait pas faire autrement.
Ce questionnement est essentiel. Arriverai-je à avoir un jour  une position tranchée sur la question ? Je n'en sais rien.

J'ai commencé à lire le livre d'Olivia de Lamberterie. Je ne l'ai pas lu jusqu'au bout, car je ne retrouvais pas Ludovic dans son histoire. J'ai préféré me tourner vers des livres qui avaient une importance pour Ludo.

Beaucoup de questionnement dans mon message finalement... désolé..

Je t'embrasse.

« Modifié: 05 Avril 2019 à 11:47:25 par mike67 »

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 594
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour
« Réponse #254 le: 05 Avril 2019 à 13:08:04 »
Bonjour à Mike, à tous et toutes,

Mike, ton questionnement est légitime. Les réponses à nos questions sont vraiment très personnelles .... et nous les auront , je crois, quand ça sera le moment ....

J'aurai besoin d'y aller par rapport à Mircea mais aussi pour moi (pour avancer sur mon rapport à la mort ....) et surtout pour que je sache me positionner au mieux face aux personnes en souffrance (avec des idées suicidaires etc ...) pour éviter de faire pire que mieux ....

Mais "l'essentiel", pour moi, se situe, entre autre, aujourd'hui à qu'est-ce que l'on fait, qu'est-ce que l'on peut faire pour qu'il n'y ait plus de Ludo, Raphaël, Kalahan, Florine, Rémi, Gilles et tant d'autres qui en arrivent là ....

Et qui est de notre responsabilité à tous, surtout pour les jeunes et les enfants, (parce que ça interroge notre responsabilité collective avec une multitude de questions : quel monde on construit pour les plus jeunes, nos relations les uns avec les autres, quelle place pour la souffrance ? Comment on la reçoit, on l'accompagne etc, etc ....). Tout est lié ....