FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Après le suicide d’un proche => Discussion démarrée par: Balgarth le 06 Mars 2015 à 01:52:05

Titre: Mon amie..
Posté par: Balgarth le 06 Mars 2015 à 01:52:05
Bonjour, bonsoir.

Je m’appelle Jérôme et j’ai 25 ans.

J’ai découvert ce forum par hasard, et quelque part je suis soulagé de l’avoir trouvé.
J’ai perdu quelqu’un à qui je tenais beaucoup. Cela va faire un an le 12 mars.

Jamais je n’ai pu exprimer ce que je ressentais, à quel point j’ai mal, à quel point je culpabilise. Je reconnais beaucoup ma souffrance dans vos témoignages, et c’est un peu grâce à vous tous si j’essaie de m’exprimer à ce moment précis.

Afin de préserver son anonymat, par le respect que je lui témoignerai eternellement, je l’appelerai M..

J’ai rencontré M. il y a maintenant 5 ans (en 2010), à la fac. J’avais 20 ans, elle en avait 16. J’étais dans une mauvaise passe. On a rapidement sympathisé, pour ne plus jamais se lâcher. Elle est devenue ma meilleure amie. Jamais je n’ai eu autant confiance en quelqu’un. Jamais une personne ne m’avait fait sourire aussi facilement. Jamais personne ne lisait à ce point en moi comme dans un livre ouvert. Nous étions tous les deux passionnés de musique. On composait des chansons, juste pour nous, pour se faire plaisir.

En 2012, elle est partie à l’autre bout de la France. On communiquait toujours, on s’appelait tous les soirs. On se disait qu’on se manquait en chanson, on se rappelait des bons souvenirs. Puis tout commença à déraper. Elle m’avoua qu’elle m’aimait. Mais pour moi elle était ma meilleure amie. Je ne voulais pas autre chose.

Plus le temps passait, moins j’avais de nouvelles d’elle. On ne se parlait quasiment plus. Et lorsque l’on se parlait, elle était froide. Sa joie de vivre avait disparu. Je pensais que c’était passé, son amour pour moi. Elle ne me parlait pas de ce qui lui faisait du mal. Et moi je continuais à lui raconter mes soucis. Sans savoir à quel point elle souffrait. Sans savoir que c’était moi qui la faisait souffrir. Je pensais vraiment qu’elle était passée à autre chose, ne laissant rien transparaître.
 
Je l’ai revue, en janvier 2014. Son sourire était là, alors j’étais heureux. Je me disais que tout allait bien. Que tout allait redevenir comme avant. Nous avons passé plusieurs jours ensemble. J’avais retrouvé ma meilleure amie. Elle avait l’air heureuse elle aussi. Mais c’était un masque. Un masque qu’elle conservait en ma présence.

Lorsqu’elle est rentrée chez elle, par le train, je me disais que j’allais la revoir bientôt.. Deux mois après. J’ai reçu une lettre. Dans cette lettre, dans sa lettre.. Il y avait écrit qu’elle m’aimait encore. Et que c’était insupportable pour elle. Qu’elle n’arrivait pas à me voir en tant qu’ami. Que j’étais l’homme qu’elle aimait. J’ai essayé de la joindre sur son télephone, mais il était déjà trop tard.

Encore aujourd’hui je n’arrive pas à exprimer tout ce que je ressens en y repensant. Mais je n’ai pas les idées claires.. Je n’ai plus les idées claires depuis qu’elle est partie. Une boule dans la gorge depuis que son téléphone sonnait dans le vide.. ça ne me quitte pas. J’ai l’estomac noué. Je ne sais pas si ça partira un jour. Je culpabilise de ne pas avoir pu lui donner ce qu’elle a toujours espéré. J’ai arrêté mes études, je ne sors plus, je ne fais plus rien. Je ne sais pas quoi faire.  Je sais que tout ça est de ma faute, vous devez aussi le penser.. Mais j’avais besoin d’en parler.

Merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout.

Jérôme
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: cory22 le 06 Mars 2015 à 02:58:56
Salut Jérôme,

J'ai lu ton histoire et je me dis que ça doit pas être facile de vivre ce que tu vis. Mais croit moi, ce n'est pas de ta faute si elle a fait ça. C'était son choix. Tu ne pouvais quand même pas savoir et même si t'avais su, tu ne peux pas t'en vouloir de ne pas être amoureux d'elle. L'amour n'est pas un sentiment qu'on peut avoir simplement pour faire plaisir à quelqu'un.
En plus, c'est sur qu'elle n'a pas fait ça seulement par amour. Un suicide ne se fait jamais pour un seule raison. Il y en a toujours plusieurs.

Ça doit être très dure à vivre, je ne dis pas le contraire, mais essaye de te mettre dans la tête que ce n'est pas de ta faute. Là où elle est, elle est bien. Elle t'a pardonné. Continue ta vie. Soit heureux. Elle n'est plus malheureuse maintenant. Un jour tu arrivera à avoir la conscience tranquille. J'en suis certaine.

Ne t'embrouille pas de pensées noires. Bon courage. 

Corinne
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 06 Mars 2015 à 03:18:58
Merci de votre réponse.

Je ne peux pas m'empêcher de me dire que tout est de ma faute. J'aurais voulu qu'elle me parle.. J'aurais voulu l'aider. Comme elle m'a aidé. Quand je l'ai rencontrée j'étais dans une période où je me mutilais, où je songeais au suicide. Et c'est elle qui m'a sorti de là.
Et au final c'est elle qui est partie. Elle était malheureuse, et c'était de ma faute. Je ne peux pas penser le contraire. Je n'y arrive pas. Je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser. Je n'arrive pas à arrêter de faire couler ces larmes de honte.
Je ne peux me séparer de cette dernière chose qu'il me reste d'elle, sa lettre.. Chaque jour je la relis, chaque jour je me répète que c'est de ma faute.
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: cory22 le 06 Mars 2015 à 03:55:15
Salut

Je comprend que tu aurais voulu l'aider comme elle l'a fait avec toi mais tu ne pouvais pas savoir qu'elle était aussi malheureuse. Ce n'est pas de ta faute. J'en suis absolument certaine. J'aimerais pouvoir enlever ton sentiment de culpabilité mais je ne peux pas. Le mieux que je puisse faire c'est de te conseiller à te répéter les raisons pour les quelles rien est de ta faute.
Je te souhaite sincèrement de te remettre de tout ça. N'ésite pas à réécrire sur ce forum si tu en ressens le besoin.

Cordialement

Corinne
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 06 Mars 2015 à 04:21:45
Je vous remercie de tout mon coeur..
En un an je n'ai pas réussi à avancer. J'ai l'impression que je n'avancerais pas. Je ne parle à personne. Je ne sais pas comment traverser cette épreuve.
Je me sens déjà coupable, et à venir me plaindre ici je me sens en plus égoïste..
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: cory22 le 06 Mars 2015 à 16:20:25
Jérôme, ne te sent pas égoïste de venir ici. Tu as besoin d'aide. C'est tout à fait normal d'en chercher.

Tu pourrais aller voir un psy. Je suis sur qu'il t'aiderait à te pardonner toi même et à reprendre goût à la vie.
Sinon, je te conseille de
Premièrement: Te conveincre que tu n'a rien à te reprocher.
Deuxièmement: Sortir, voir du monde. Être heureux à nouveau.

Je te souhaite de tout mon coeur que tu arrives à te sentir mieux un jour.
Écrit moi quand tu veux, ça me fait plaisir.

Amicalement

Corinne

Ps- Tu n'as pas à me dire "vous". J'ai 15 ans  :P
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: fleurdecoton le 06 Mars 2015 à 20:51:25
Bonsoir Jerome

Difficile la mort par suicide! d 'abord il y a l’état de choc, le  POURQUOI, et les sisisi si si à l'infini, la colère contre tout le monde, contre soi,  la tristesse, la colère, la honte , et quand il y a des écrits, on les lis et on relit.....

Si tu permets un conseil, fais toi aidé par un psy (CPM)

le sentiment de culpabilité  personne n 'échappe! pour la simple raison, que nous sommes pas des psychopathes, et dis toi que tu ne pouvais rien faire, car la personne avait pris sa décision, il y a bien longtemps ....  la seule personne qui pouvait savoir ce qu il y avait vraiment dans sa tête , c est la personne qui se suicidé!

Honte, est attribué au système médical, qui ne sait pas reconnaître cette maladie, et encore moins la traiter; et tu remarqueras qu'il n' y a même pas de prévention (spot radio , tv comme pour le VIH) quasi nul!  donc la honte est plutôt de ce coté

Nous les victimes du suicides, je préfère que l'on nous appelle ainsi , car nos symptômes ressemblent aux traumatisés de guerre, des attentats, des personnes prises en otage, c est à dire nous développons aussi des crises d'angoisses et des crises de panique..... et nous sommes laissés pour compte d'ou l'intérêt de la psychothérapie, espace de parole associé aux EMDR

Si t 'as un peu d'argent,je te conseille de lire le livre du docteur FAURE  sur le suicide, et parcours le forum  tu trouveras aussi qq video

Enfin je te dirai, ne reste pas seule, viens sur ce Forum, pour discuter sans tabou et sans honte.... j'ai perdu ma nièce de 26 ans par ce suicide et je n'ai rien ou peu vu!!!!!!!

Douce nuit
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 07 Mars 2015 à 03:11:50
Je me sens égoïste de venir chercher l'aide que je n'ai pas pu lui apporter..
J'ai vu un psy pendant deux mois. ça s'est très mal passé. J'ai essayé d'en voir d'autres.. Mais je n'arrive pas à parler. ça me stresse. Je ne peux pas.

Je ne peux pas sortir, j'ai l'impression que les gens savent ce qui s'est passé. ça me poursuit et ça me hante. ça me rend fou. J'ai perdu toutes les personnes que je fréquentais, je n'ai personne pour me changer les idées.

Je regarderais si je peux me procurer ce livre.

Merci à vous deux.
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Mamoure le 07 Mars 2015 à 06:32:28
Jérôme,

Toutes les personnes qui vivent une déception amoureuse ne se suicident pas , sinon , il n'y aurait plus grand monde sur cette terre
Ton amie a souffert que tu ne l'aimes pas comme elle t'aimait , certes , mais ce n'est certainement pas la cause unique de son geste fatal , si tu lis certains témoignages concernant le suicide , tu verras que certaines personnes étaient très entourées , aimées et elles se sont suicidées quand même...
Je comprends ton sentiment de culpabilité mais que pouvais-tu faire ?
La dernière fois que tu l'as vu , tu as eu l'impression que tout allait bien , comment aurais-tu pu deviner?
Et quand bien même , l'amour ne se commande pas , tu ne pouvais pas lui donner ce qu'elle te demandait , on ne peut pas faire semblant d'être amoureux , on l'est ou on ne l'est pas ...

Je te souhaite de trouver de l'aide , un psy avec qui tu pourrais parler , vider tout ce que tu as sur le coeur
Et n'hésite pas à revenir ici , raconter quand tu en ressens le besoin
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Stefy le 07 Mars 2015 à 09:29:03
Bonjour Jérome
Tu n es coupable de rien du tout. Le sentiment amoureux ne se commande pas, et ce qui fait la magie de la chose. Tu ne pouvais pas te forcer a etre amoureux de ton amie, cela n aurait d ailleurs pas été juste pour toi et pour elle.
Mais le sentiment de culpabilité que tu ressens est normal, malgré tout.....
Tu sais si elle a décidé de partir, il y avait beaucoup plus de raisons que celle la. Un mal etre enfoui depuis longtemps, qui n a rien a voir avec toi. Puis tu n as rien vu? Ben oui le plus souvent c est comme cela que ca se passe. J ai connu le suicide et je n ai rien vu non plus, meme si les appels étaient la. Comment croire que cela peut arriver? On ne peut pas tout simplement.....
Tu as perdu un etre cher et ta douleur est immense, essaie de ne pas te rajouter cette culpabilité qui n a pas a etre.
Je sais que cela est plus facile a ecrire qu a faire, tout le monde ici te dira, que pour tous les etres disparus ici, chacun a ressenti de la culpabilité, culpabilité de n avoir pas vu, pas su, d etre encore en vie........aujourd hui encore moi, je me demande comment je n ai pas su, comment je n ai pas vu, que j aurais pu l aider, et qu il serait encore la.....
Mais non, ce mal la est tellement complexe, et tellement de choses y sont liées, tellement de ressentis propres, que l on n y pouvait rien, ni toi, ni moi, ni tous les autres
Cela n enlève en rien a cette douleur que tu ressens....
Le chemin est long, accroche toi et n hésite pas a venir ici...
Stefy
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: fleurdecoton le 07 Mars 2015 à 10:08:47
Bonjour jerome

tu ne sors plus parce que  tu penses que les gens savent ...... oui j 'ai aussi vécu ça,  que c’était inscrit sur mon front!  que les gens vont dire tiens, elle n' a même pas pu sauver sa nièce? ça me hantait, comme toi, et puis , je me suis rendu compte que les gens continuer leur chemin, qui  c est moi qui n ' a rien compris....... cette honte et culpabilité, vient du fait de notre impuissance! impuissance de méconnaître cette maladie et donc d'agir...certain ont agit (lis sur le forum , les parents qui ont accompagné  leurs enfants ou parents) , et au bout le suicide!

  les personnes qui se suicident , souffrent, ça fait bien longtemps très longtemps.... voir bien antérieur à votre rencontre....

essaye de changer de psy, c important de parler,  et de reparler, et de reparler encore et encore.....c très important, c est comme cela que tu vas prendre un peu de recul sur ce qui s'est passé

amicalement
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 07 Mars 2015 à 14:24:52
Quand j'y repense, il y avait tellement de choses qui montraient qu'elle souffrait. Et moi je n'ai rien vu. Je m'en veux tellement.

J'ai l'impression que tout le monde sait ce qui est arrivé. J'ai l'impression que tout le monde sait que c'est ma faute. Je ne supporte plus de sortir et de voir les sourires hypocrites des gens. Même sortir quelques minutes dehors est devenu un calvaire. Sans elle j'ai l'impression que je n'ai pas le droit de recommencer à vivre.

J'ai complètement abandonné l'idée de voir un psy et de parler. J'ai eu suffisamment de crises d'angoisse, de panique en les voyant. Et rien n'a changé. Toujours cette honte en moi, toujours cette haine de moi même.. Et toujours la gorge serrée.

J'ai l'impression que je ne verrais jamais la lumière au bout du tunnel. Que tout ce qui m'attend est un ravin encore plus profond.
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Oriane le 07 Mars 2015 à 20:40:12
Même sans suicide,nous avons perdu un être cher,et nous avons l impression que tout le monde sait...

Mais non, c'est juste quel ’on voudrait que tout le moNDE sache...

sache que nous avons s perdus une partie de nous,que nous culpabilisons...que nous avons été impuissants


cela fait partie de notre vie  maintenant,il va falloir beaucoup de temps,pour assumer tout cela,pour vivre comme cela
Amicalement





Titre: Re : Mon amie..
Posté par: fleurdecoton le 07 Mars 2015 à 22:48:08
Bonsoir Jérôme

et si tu commençais par le début, nous raconter  qui était ton amie, de quoi  était faite sa souffrance , son vécu ....nous parler de ton amie ....


douce nuit
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 16 Mars 2015 à 22:42:49
Bonsoir,

Je ne suis pas venu sur le forum pendant quelques temps.. Parce que je n'arrivais pas à  appréhender l'approche de cette date fatidique.. La date des un an.
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: cory22 le 20 Mars 2015 à 22:50:19
C'est vrai, la date fatidique est toujours difficile......
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 31 Mars 2015 à 22:34:22
Je ne m'en sors plus... J'ai envie de crier à l'aide, mais aucun son ne sort de ma bouche..
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: fleurdecoton le 31 Mars 2015 à 23:29:22
Bonsoir Jérôme

Et si tu utilisais le clavier , pour crier, pour t'exprimer , pour faire sortir ces mots qui restent bloqués ...... viens nous raconter ce qui fait mal!!!!!!! ici on peut t'aider....nous avons tous perdu qq'un de cher par suicide....Nous sommes tous dans ton cas si tu le permets....

Dis, si tu commençais par écrire tous les jours ce que tu ressens, ce qui te passe par la tête ....tu sais un gros tonneau rempli d'eau, on le vide petit à petit .....




Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Balgarth le 19 Avril 2015 à 12:06:03
Bonjour,

Actuellement moi même je ne sais plus ce que je ressens... Il n'y a plus qu'en moi des idées noires qui se font de plus en plus pesantes...
Titre: Re : Mon amie..
Posté par: Oiseau-de-Pluie le 14 Mai 2015 à 15:52:19
Tu n'as pas à t'en vouloir, tu n'y es pour rien.

Tu dis "il y a tellement de choses qui montraient qu'elle souffrait, je m'en veux tellement" ---> Elle se serait sans doute sûrement quand même suicidée même si tu avais été là, tu sais...

Je vais très mal depuis plusieurs années, ma famille est au courant mais ne peut absolument rien faire pour moi, et les "spécialistes" encore moins (enfin mon histoire est un peu spéciale).

Un exemple : une des filles de Patrick Poivre d'Arvor  était anorexique et boulimique. Elle avait des parents qui l'aimaient, une grande fratrie (un frère et 2 soeurs), des cousins, des cousines etc qui la soutenaient, qui étaient là pour elle.
J'ai lu les livres que ses parents lui ont dédié après sa mort, ils avaient vraiment tout essayé pour la sortir de là, étaient toujours autour d'elle, la comblaient d'amour, lui faisaient faire le tour du monde dans les plus beaux hôtels du monde.
Dans le livre "Elle n'était pas d'ici", PPDA écrit : "Guérir une maladie, mentale ou non, par l'amour : t'envoyer des rayons cosmiques au coeur de ton âme noyée par ce mal de vivre." et d'autres choses comme celle-ci.

Malgré tous leurs efforts, elle s'est jetée  sous une rame de métro en laissant un mot à sa famille : "Je vous aime, mais je n'aime pas la vie".


Moralité :  tu n'aurais sans doute rien pu faire, même si tu avais été là.


Bon courage.