Auteur Sujet: Ma soeur ,Anne ....  (Lu 9579 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

TETE DE BOIS

  • Invité
Ma soeur ,Anne ....
« le: 22 Octobre 2011 à 15:13:08 »
Bonjour aux différents lecteurs de ces messages ;à ceux qui amené par une souffrance ou des interrogations arrivent sur ce forum .
Je suis arrivée hier sur ce forum aidé par un cheminement de thérapie ,encore actuel .Je suis une femme de 43 ans ,mariée et mère de quatre enfants .J'ai lu ici combien il était difficile de continuer à vivre après le décès ou le suicide d'un proche .Pour ma part ,cela fait 25 ans que je traîne une blessure semblable .Ma soeur ,Anne ,de son prénom ,s'est suicidée par médicaments à l'âge de 20 ans .Je l'adorais et l'adore toujours ,bien évidemment .Pourquoi son départ aurait-il changé quelque chose dans mon coeur pour elle .Tant de souffrance et de solitude pour en arriver là ...Dans l'inconscience de ma jeunesse et de mes propres difficultés ,je n'ai pas mesuré l'intensité de sa motivation lorsqu'elle a compté ses médicaments devant moi .La seule phrase dissuadrice que j'ai trouvé à lui dire a été : " je te préviens ,si tu le fais (suicide) ,je le ferai car je ne pourrai pas vivre sans toi ".Cela fait 25 ans que je porte cette phrase en moi et toute la douleur de l'absence ,mélée de culpabilité .Je l'aimais pourtant ;il me semblait qu'elle le savait mais cela n'aura pas suffi à éclairer son horizon .Je n'ai toujours pas fait le deuil de ce terrible départ ,de cette souffrance cachée et insurmontable .Souvent ,j'ai la tentation de la rejoindre .Pardonnez-moi de vous écrire cela sur ce site et d'être ,de ce fait ,sans doute maladroite .Mais vivre avec un tel fardeau dans la tête n'est pas aisé .Le thérapeute qui me suit m'a parlé du livre "après le suicide d'un proche "de C.Fauré et je vais me le procurer pour le lire .En attendant ,j'envoie ce message pour ne plus être seule dans cette démarche et peut-être un jour dépasser cette douloureuse épreuve qu'est le deuil par suicide . Merci d'avoir posé votre regard sur ma propre souffrance en mettant sans doute la vôtre de côté pour quelques instants .Je m'appelle Armelle .

Hors ligne thalie72

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 101
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #1 le: 22 Octobre 2011 à 15:48:10 »
Bonjour Armelle,

Vous n'êtes pas seule.
Excusez moi pour ce court message, je manque de mots en ce moment.

Thalie.

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #2 le: 22 Octobre 2011 à 17:52:26 »
Thalie ,bonjour ,vous voyez,je guettais une éventuelle réponse :merci pour votre réponse ,même courte .J'ai été chercher quelle était votre souffrance ;j'ai lu votre message d'origine .Le premier anniversaire de la mort d'un proche est difficile ;certains autres seront moins difficiles au fil du temps .Votre quotidien doit être douloureux car dans une maison tout rappelle l'être aimé .Vos journées sont longues et ternes sans doute ,fatiguantes parce que vos repères ont été bousculés ;arrachés .Je vous souhaite de meilleurs journées ,un jour le soleil reviendra éclairer votre maison et vos souvenirs seront moins douloureux ;vous vous surprendrez à sourire à nouveau .Vous écrivez en réponse à mon message que ,en ce moment vous manquez de mots ;pas de maux hélàs et la date anniversaire ne fait sans doute que réactiver tout cela .Je vous souhaite du courage pour cheminer dans cette épreuve ,au combien difficile .
Armelle

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #3 le: 22 Octobre 2011 à 18:41:06 »
Bonjour Armelle
Moi non plus, ce n'est pas un très bon jour... ça fait 6 mois aujourd'hui que mon fils de 20 ans s'est suicidé par pendaison.
Je comprends que cela peut être difficile meme après des années. Je me demande même parfois si j'arriverai un jour à vivre normalement.
Mon fils occupe toutes mes pensées du matin au soir et j'ai bien du mal à m'intéresser à autre chose et pourtant j'ai 2 autres fils qui ont besoin de moi.
Vous avez bien fait de commencer un suivi psy, je pense que c'est indispensable dans ces situations là. trop difficile de vivre ça seule. J'ai commencé aussi mais je me sens souvent frustrée de ne pouvoir parler plus, ça me hante tellement. Toutes ces questions m'épuisent...
Le livre est très bien, je l'ai lu et j'ai compris que toutes les étapes et les ressentis depuis ce jour là sont tout ce qu'il y a de plus normal, ça rassure car on a souvent l'impression de devenir maboule !! et je crois que je le relirai bientôt pour ne pas me perdre sur ce chemin si chaotique.
Et je veux aussi vous dire que je trouve que je trouve dommage que l'on ne fasse pas assez attention à la peine des frères ou soeurs qui perdent un des leurs... je peux vous assurer que mon fils aîné qui a presque 25 ans en souffre terriblement, certainement autant que moi. et c'est très douloureux pour moi car je lis ma souffrance dans ses yeux comme dans un miroir et je sais ce qu'il ressent mais je suis complètement impuissante à le soulager, et n'ai pas de mots pour le consoler. Pour une maman, c'est terrible.
Alors j'essaie d'être très attentive et leur demande régulièrement comment ils se sentent. Au début, nous parlions beaucoup de leur frère mais maintenant cela devient difficile et douloureux. Mais je me force régulièrement à leurs tendre des perches pour en parler même brièvement.
Vous n'êtes plus seule. Vous trouverez toujours une écoute sur ce forum et nous vous comprenons.
Affectueusement
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne slm

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #4 le: 23 Octobre 2011 à 10:20:23 »
Bonjour à tous

Je ne m'exprime pas beaucoup en ce moment mais je continue à vous lire tous chaque jour.
Je suis peinée de voir combien le suicide est fréquent à tous les âges, pourquoi toute cette souffrance chez ceux que l'on aime pourtant.
Sujet toujours aussi tabou, même si je considère le suicide comme le résultat d'une maladie mal prise en compte par le corps médical,
"le cancer de l'âme" comme l'a dit sur ce forum Thalie je crois.
Pour ceux qui restent la souffrance du deuil est multiplié par le sentiment d'incompréhension quand celui qui part ne laisse pas d'explication,
la culpabilité de ne pas avoir pu les aider, le sentiment aussi d'avoir été abandonné ou de ne pas avoir assez compté pour eux.
Le suicide d'un proche, une épreuve dont on ne sort malheureusement pas indemme, mais il faut essayer de s'accrocher à ceux qui sont
toujours auprès de nous, pour leurs éviter justement à subir à leur tour cette épreuve.

Toute mon affection pour ceux et celles dont je me sens si proche
Sylvie

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #5 le: 24 Octobre 2011 à 09:44:36 »
Bonjour à tous ,
Angelik nous écrit "je me demande parfois si j'arriverai un jour à vivre normalement ".Je crois ,comme l'écrit Sylvie ,que personne ne peut sortir indemne de ce type de souffrance .Cela modifie le regard que l'on porte sur la vie et sa fragilité,ses limites si vite atteintes .Limites de l'être humain ,en tant qu'être responsable de sa vie et de ce qu'il en fait ;limites des êtres qui entourent cet être en souffrance .Je pense pour l'avoir ressenti ,que lorsque le monde ,la vie nous fait mal ,nous nous enfermons parfois dans une spirale infernale où l'autre n'existe plus .L'être en souffrance extrême n'est plus qu'une boule de sentiments douloureux où la raison ,les mots ou les attentions de l'autre ont du mal à avoir sa place .Celui qui vit aux côtés de cet être en souffrance a beau lui tendre la main ;l'autre ne peut la prendre sauf si il le décide .On ne peut aider quelqu'un que si il est prêt à être aidé et là réside toute la complexité de l'être humain ,qui ,selon sa propre histoire ,ses propres résistances ,aura ou n'aura pas ce déclic de se faire aider .On ne sait pas ce que le cours de la vie aurait pu changer pour ceux qui se suicident .L'essentiel est dans notre conscience .Nous avons aimés ces êtres malheureux ,c'est notre vérité .Laissons leur vérité ,leur part de mystère qui les a poussé à ne plus avoir d'espoir .C'est une façon de  respecter ceux qui sont partis,même si nous restons de ce fait ,le coeur meurtri par leur absence et toutes les questions qui découlent de cet élan "contre-nature".Ces mots ,ces pensées ,peuvent être décalées face à la douleur extrême que certains de ce site peuvent vivre dans leurs coeurs mais c'est peut-être une façon de voir les choses .La mienne a 25 ans d'interrogations et de douleur ,mais autant d'années d'amour pour celle qui est partie .
Armelle

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #6 le: 25 Octobre 2011 à 19:10:33 »
Bonsoir
Je pense que je me suis mal exprimée et je suis très consciente que la vie ne sera plus jamais "normale" pour moi. ce que j'espère c'est que j'arriverai un jour à voir les choses autrement et à profiter un peu plus des moments agréables de l'existence car pour l'instant ça m'est impossible
je comprends et pardonne le geste de mon fils. Je l'ai toujours soutenu dans tous ses problèmes... Je ne l'ai jamais rejeté malgré les difficultés et ce n'était pas toujours facile... mais ce n'était pas assez.
Et en tant que parent, je me sentais "responsable" de lui comme de mes autres enfants. Je crois que c'est humain...
Reste à me pardonner à moi même de ne pas avoir compris que c'était à ce point là. Je pense que ce sera long. Mais je sais qu'il le faut...
Merci de partager votre façon de voir les choses, je pense qu'elle est juste et rassurante pour tous ceux ici qui sont au début du chemin.
Angelik
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #7 le: 26 Octobre 2011 à 18:20:46 »
Angelik,
Merci pour votre message-réponse;j'avais le sentiment d'être très décallée par rapport à votre/vos souffrances .
Vous pensez vous être mal exprimée,Angelik,dites-vous ;c'est peut-être moi qui ai mal compris ce que vous écriviez .Lorsque nous écrivons des messages sur les forums et que nous ne connaissons pas la personne qui se trouve derrière l'ordinateur ,il est parfois difficile d'avoir une interprétation juste des dires de l'autre .
J'espère que votre douleur s'estompera un jour et que vous pourrez de ce fait goûter à nouveau pleinement aux joies que la vie procure parfois ,sans avoir la douleur de l'absence et la culpabilité comme bouclier ,comme obstacle .Je pense comme vous ,qu'en tant que "parent" vous devez vous sentir en partie "responsable" de "n'avoir pas compris que c'était à ce point-là "que votre enfant souffrait .Mais votre fils a peut-être bien dissimulé aussi sa douleur.Il n'existe pas d'échelle des douleurs en ce qui concerne les maux de l'âme et cette douleur ne se voit pas forcément ,en tous cas pas autant qu'elle ne fait mal à l'intérieur;c'est tout le drame des maux de l'âme .
Je vous souhaite de vous "pardonner à vous-même de n'avoir pas compris"pour reprendre vos propos .Vous pardonner d'être humain et pas devin .Vous avez  fait tout ce qui était en votre pouvoir pour aider votre fils "malgré les difficultés et ce n'était pas toujours facile";continuez à l'aimer;continuez à vivre avec lui ,même si ce n'est plus qu'avec un souvenir ,une image ,une pensée .Ainsi votre fils gardera sa place .Prenez soin de vous reconstruire ;ce n'est pas facile ,c'est vrai ;il faut aussi s'en donner l'autorisation ,malgré l'absence ,le deuil .Je vous souhaite de trouver un apaisement au fil du temps ,un jour vous penserez à votre fils sans avoir cette douleur qui vous tenaille le ventre et vous sourirez à l'évocation de son prénom .Courage et affection ;je sais combien cela doit être douloureux .
Armelle
« Modifié: 26 Octobre 2011 à 18:23:10 par TETE DE BOIS »

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #8 le: 26 Octobre 2011 à 23:25:05 »
merci Armelle
Ce décalage que vous ressentez est certainement normal et heureusement... cela laisse penser que les saisons qui passent jouent leur rôle et que vous avez réussi à avancer malgré tout.
L'important n'est pas de savoir qui n'a pas bien compris... il s'agit seulement de s'exprimer et de partager.
Merci pour votre réponse, cela me touche.
Angelik
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #9 le: 27 Octobre 2011 à 11:30:58 »
Angelik ,
Je suis heureuse si mon message a pu vous apporter une émotion .
Concernant la compréhension des messages ,il est vrai "que l'important est de s'exprimer et de partager" .Seulement dans la construction de certaines personnes ,comme la mienne à vrai dire ,je m'interroge toujours sur la portée de mes mots ,de peur de blesser celui ou celle qui les reçoit ,car parfois je peux être maladroite à mon insu ,et que je sais aussi que selon ma propre expérience ,je ne comprends pas toujours les dires de l'autre ;j'interprête selon mon propre vécû .(mais là n'est pas le sujet de fond du message ).
Je vous souhaite beaucoup de courage pour traverser ce deuil ,comme le dit ce site ;traverser ,et voir ainsi le bout du tunnel aussi long soit-il pour chacun . Un jour vous verrez à nouveau la lumière .
Amitiés .
Armelle

Hors ligne soprano

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #10 le: 03 Novembre 2011 à 22:39:32 »
bonsoir a toutes et a tous
Malheureusement notre raison d'être sur ce site est le deuil:mot difficile a dire a penser surtout lors du depart par suicide .J e m'arrete beaucoup sur le mot SUICIDE ,il m'est douloureux car comme c'est PHILIPPE mon fils qui s'est suicidé je m'interroge  .Il paraissait heureux de vivre et malgré tout que lui est t'il arrivé pour qu'a 31 ans il décide de s'interdire de vivre ce 15 aout ?Je n'ai rien vu ,la nuit je cherche et j'écris pour tenter d'avoir une réponse ,je cherche dans sa chambre un petit bout de quelque chose .Pourquoi devons nous vivre ? a quoi ça sert?Je ne lui en veut pas je l'aimais comme une mère ,comme ses 2 soeurs et pourtant le pire est arrivé je ne descendrai pas plus bas c'est pas possible y'a pas .Je ne le verrai plus arrivé souriant tout va bien ,comment remonter de cet etat? Je suis epuisée par la douleur a force de chercher des pourquoi et des pourquoi.MERCI BON COURAGE A NOUS

Hors ligne Sista

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Mon frérot... Je t'aime
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #11 le: 10 Novembre 2011 à 14:20:53 »
J'ai perdu mon frère, Yannick, que j'aime tant.... j'ai l'impression que dans 25 ans, j'en serais au même point, avec la culpabilité d'avoir gacher mes enfants...., de leur faire subir mon chaos interieur même que je lutte... 7 mois déjà....je me sens si seule, je fais une depression, je refuse ces traitements qui ont donné à mon frère la "force" d'agir.... sur mon ^post pas de dialogue... je comprend, mais c'est dur, moi aussi je lis vos témoignages et j'ai rarement la force d'écrire... mais je me dis qu'apres 25 ans, vous pouvez peut-etre m'aider? je n'arrive plus à écrire, désolée...
A bientot peut-etre
courage
Sista

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #12 le: 10 Novembre 2011 à 18:36:09 »
Bonsoir Sista ,
J'ai lu votre message avec intêret et si je peux vous aider je vous promets que je le ferai ,avec mes limites néanmoins ,car je ne suis pas toujours dotée de psychologie ,mais juste d'un coeur .Je ne peux vous livrer une réponse sans avoir lu vos messages au préalable (et rassembler mes idées) et ce soir nous arrivons à l'heure du repas .Je suis une maman de quatre petits bouts de 8 à 2,5 ans .Je viendrai vous voir par le biais d'un message dans la journée de demain .D'ici demain ,je vous souhaite du courage pour votre quotidien et pour votre nuit aussi si votre douleur vous empèche d'avoir un sommeil paisible .A demain Sista ;accrochez-vous .
Armelle

Hors ligne Sista

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Mon frérot... Je t'aime
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #13 le: 11 Novembre 2011 à 14:48:17 »
merci... j'ai posté quelques textes, comme ca. c'est bête car quand je les relis ca me fait pleurer mais ca me fait du bien. je comprends que l'on n'y soit pas sensible, c'est tellement personnel, lais peut etre quelqu'un s't retrouvera, et lire ses émotions vécues par d'autre, c'est ca  qui apaise un peu. enfin, moi c'est ce que je recherche ici. Merci pour votre réponse, c'est gentil

TETE DE BOIS

  • Invité
Re : Ma soeur ,Anne ....
« Réponse #14 le: 12 Novembre 2011 à 11:27:54 »
Bonjour Sista ,
J'ai lu vos messages et votre histoire m'a touchée ;c'est pour cela que j'ai pris un peu plus de temps pour venir vous répondre .Je comprends votre douleur :deux êtres si soudés depuis l'enfance jusque dans la violence (parentale ,je suppose) puis la vie continue le frère et la soeur grandissent et prennent nécessairement des chemins en parallèle .Votre frère avait vraissemblablement de grosses difficultés à vivre ;vous vous avez construit une famille et continuez à vivre ,tout en prenant soin de votre frère dans la disponibilité que vous pouviez .J'ai lu que votre frère était frappé,battu ,étant enfant : je ne sais pas dans quelle proportion mais je peux vous assurer que cela abîme un enfant ;pouvant le détruire même .Je pense que c'est un point clé de sa souffrance ,de son manque de confiance en la vie ,de son manque de confiance en lui .Dans sa souffrance jusqu'au dernier jour ,il a cherché votre protection ,à être avec vous .Mais vous n'étiez pas disponible parce que vous assumiez votre rôle de mère auprès de votre enfant en difficulté de santé .Vous ne l'avez pas abandonné ,votre Yannick ,vous ne pouviez simplement pas répondre tout de suite à son besoin de protection et de consolation sans doute ;il devait être à bout .Cela s'est produit le jour où vous n'étiez pas disponible ;bien sûr que si vous aviez mesuré sa détresse ,vous auriez sans doute trouvé une solution pour gérer votre enfant malade et la détresse de votre frère : ne vous culpabilisez pas  .Je sais combien cela est dur de faire rentrer cela dans sa tête mais c'est une réalité à intégrer ou à garder dans un coin de votre coeur .J'ai été surprise aussi ,je vous le dis ,et mal à l'aise ,je ne vous le cache pas non plus ,de lire tant de colère contre votre belle -soeur .Je pense ,sans toute fois la connaître ,qu'elle ne porte pas toute la responsabilité du désespoir de votre fréro .Votre fréro était fragile et ce n'est pas toujours facile de vivre avec qq'un de fragile ,de sensible .Je vous parle en connaissance de causes : je suis fragile et les évènements du quotidien ,les dires de mon mari sont souvent blessants pour moi .Pourtant mon mari ne cherche pas à me blesser mais ce que j'interprète de ce qu'il dit qui me fait sombrer : je prends bcp de choses mal parce que j'ai une mauvaise estime de moi et qu'un rien me fait basculer dans l'idée que je ne vaux rien .Ce genre de fonctionnement ,les enfants ,les adultes qui ont reçu de la violence dans leur enfance l'intègre ,et ce n'est pas facile de vivre à leurs côtés ,vous savez .De plus ,votre frère est, malgré sa détresse ,le seul responsable de son geste .C'est lui qui l'a décidé ,mis en action ....même si sa souffrance avait des causes multiples .Votre frère était en colère certes ,votre belle-soeur l'a effectivement appellée juste avant mais vous ne savez en aucun cas le contenu de leurs conversations ,acceptez-le comme tel .Et si elle a fuit ce n'est pas nécessairement qu'elle est fautive ,quels étaient vos rapports avant le décès de votre frère ?Protège-t-elle sa fille et elle-même contre des accusations ?Essayez de renouer avec elle ,comme le dit une autre interlocutrice de ce site ,vous avez le droit de voir la fille de votre frère ;votre mère en a juridiquement le droit .Ne le faites pas n'importe comment ;il y a une enfant qui a perdue son père et qui est au milieu de sa mère et de la famille de son frère ;par amour pour votre frère ;il devait bcp aimer sa fille .Comprenez-vous le sens de mes paroles ?C'est en dialoguant que l'on apaise les malentendus et il y en a certainement comme dans toutes familles .
Sista ,voilà ,ce que je peux vous dire pour aujourd'hui .Je peux comprendre que certains de mes dires soient en décalage avec ce que vous ressentez de si violent .Je vous comprends néanmoins même si je suis plus loin sur la route du deuil .N'oubliez pas : ne prenez pas la responsabilité ,la culpabilité du deuil de votre frère :vous avez fait ce qui était en votre possible au moment de ce drame .Et avec tout l'amour qui ressort de vos mots dans vos messages pour votre frère ,il est évident que vous l'aimiez très très fort .Lui garder une place ,c'est aussi parler de lui ,de vous et de lui ,à vos enfants quand ils seront à même de l'entendre .Je l'ai fait auprès de mes enfants pour ma soeur et qque part elle a une place ,imaginaire certes mais une place néanmoins et elle vit symboliquement par ce biais .Quant à votre culpabilité face à vos enfants d'avoir une période douloureuse ,de dépression ;là aussi donnez -vous le droit d'avoir mal .Vos enfants vous aiment telle que vous êtes et si ils ont en plus des explications ,des mots sur l'origine de votre souffrance ,vous verrez qu'ils n'en seront pas traumatisé .Le temps vous aidera aussi .
Je vous souhaite ,Sista ,beaucoup de courage ,de la douceur envers vous ,des larmes ,si vous en avez besoin ,et une écoute ici ou ailleurs pour vous aider à cheminer .J'espère ne pas vous avoir blessée et je suis prête à répondre à vos interrogations ,à votre colère aussi si ce que j'ai pu écrire est déplacé .Je reviendrai lire une éventuelle réponse de votre part et de la part d'autres lectrices .Accrochez-vous ,Sista ,les premiers temps sont un véritable chaos intérieur puis peu à peu les jours seront meilleurs ;je vous l'assure .Je vous recommande aussi le livre du Docteur Christophe Fauré sur le deuil par suicide :il est humainement beau et retrace bien le cheminement intérieur de ceux qui restent au bord de la route ,assis par terre ,les jambes coupés quand quelqu'un de proche décide de mettre fin à ses jours .
A bientôt ,Sista ;je l'espère .
Armelle