Auteur Sujet: Le matin ou m'a vie à basculée a tout jamais  (Lu 1914 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne waalad2000

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Le matin ou m'a vie à basculée a tout jamais
« le: 31 Mars 2013 à 21:54:17 »
Bonjours a vous tous sœurs et frères de deuil. Je viens tout juste de découvrir ce forum. Il y a 16 mois déja quemon amoureux nous a quittés, me laissant seule avec notre petite princesse a élever. J'ai rencontré mon amoureux j'avais à peine 17 ans, exactement 13 jours apres l'avoir rencontré on est emménager enssemble, j'ai partager presque 8 ans avec lui, les 8 plus belle années de ma vie. De notre amour est née ma petite Zoé, le 22 juin 2010. Mon amour avais de grave probleme de dos, qui le clouait au divan, pot d'opiacés à la main. le 16 novembre on s'est chicaner, j'ai éclatter, cela fesais maintenant 17 mois que j'élevais notre fille tout seul, le regardans dormir toute la journée et jouer au play station toute la nuit, je n'en pouvais plus. Depuis qu'il prenais c'est medicament la, c'était plus le meme homme. Je lui est dit ce matinla qu'Il devais s'aider aller en desintoxe, ou du moin vivre de jour avec moi ... a 31 ans il devais maintenant viellir un peu. Je lui est dit que si il ne changeais pas je partirais... laisser moi vous dire, que ce n'était qu'une menace, je n'avais aucunment l'intenssion de l'abandonner, je voulais juste le brasser un peu. Ce soir j'ai laisser ma fille chez ma mere et je suis partis chez des ami, disant a mon conjoint que je revenais le lendemain matin, lui laisser le temps de reflchir a ce qu'il voulais faire de ca vie, c'était maintenant la drogue ou sa famille. Le lendemain matin, je suis rentrer chez moi, en entrain, j'ai remarquer que le divan était avancer dans le milieu du salon, a l'écran un panorama de photos de moi et notre fille, la doudou de ma fille autour de son coup, ma couverture dans ses bras, 3 flacons de pillulle vide a coter de lui.... le teint vert blanc seras la derniere chose que j'aurais vu de son corp, j'ai trouver des lettre 4 jours plus tard, sur la laveuse du sous-sol, ou il dit de ne pas men vouloir, qu'il n'était plus que l'ombre de lui-meme et qu'il était desoler de ne pas avoir été ala hauteur de mes reves.... ce matin la, ma vie a basculler, une partie de moi cest endormi a tout jamais et est partis avec son corp sur la civiere.... Apres 16 mois la vie continu, j'ai été quelque mois ou je n'arrivais plus a prendre soin de ma fille, ma mere la garder tres tres souvent, maintenant je me releve et je continu, mais chaque jours, chaque heure je pensse a lui, la dechirure est encore la, moin vive certe, mais toujours la.

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Le matin ou m'a vie à basculée a tout jamais
« Réponse #1 le: 02 Avril 2013 à 10:38:19 »
je viens de lire votre témoignage, merci de nous confier votre peine,
il vous a écrit la raison de son mal être sa souffrance à vivre, sa peine de vous décevoir de ne pas être à la hauteur, mais ne soyez pas trop dure avec vous même, vous n'êtes pas responsable de ce mal être. (ce qui est dommage c'est qu'il n'est pas voulu se faire aider !)
votre vie sera à jamais transformée c'est une évidence, mais je vous souhaite de trouver en vous la force d'avancer pour reconstruire un jour.
toute ma sympathie

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Le matin ou m'a vie à basculée a tout jamais
« Réponse #2 le: 05 Avril 2013 à 00:40:10 »
Chère Walaad,

J’ai du mal à trouver des mots. Ton récit me touche beaucoup car elle me fait penser à ce que j’ai trouvé. Ma fille avait disposé des photos des personnes auxquelles elle tenait autour d’elle. Elle m’avait dit qu’elle avait tout gâché. Dans son cas, il n’y a pas eu de dispute, mais une hospitalisation dont elle avait peur.

Il est normal d’avoir essayé de secouer ton conjoint. Tu ne pouvais pas le laisser continuer dans la même voie et ne serait-ce que dans l’intérêt de votre enfant. Probablement, il avait déjà pensé au suicide avant ce jour sinon, d’où sortait-il les médicaments ?

As-tu lu « Après le suicide d’un proche – vivre le deuil et se reconstruire » de Christophe Fauré : Albin Michel 2007 ? Il m’a beaucoup aidé.

Soit indulgente avec toi-même. Il aurait souhaité que tu puisses prendre soin de votre petite princesse. Pour ce faire, il faut que tu prennes soin de toi d’abord.

Reviens nous parler. Cela te soulagera

Affectueusement

Méduse