Auteur Sujet: La phase de deconstruction et les idées noires  (Lu 5044 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
La phase de deconstruction et les idées noires
« le: 10 Janvier 2016 à 17:59:03 »
Et ben voilà, moi qui pleurais peu jusqu'ici, je crois que je suis passée à une autre étape. A la culpabilité, et la colère viennent se mêler le manque, la tristesse...la sensation de néant...La phase de déstructuration.
Pendant cette phase, vous est il souvent arrivé d'avoir les idées noires? Et qu'est ce qui vous raisonnait à rester en vie, finalement? Je ne peux pas faire subir ce que je subis à ma famille, mais est ce que cela suffira longtemps à me retenir? Après tout, ça n'a pas suffi pour lui...Comment on fait pour avoir envie de continuer?
En ce moment, je pense vraiment à le rejoindre, déjà parce qu'il me manque terriblement et que je n'envisage pas ma vie sans mon âme sœur , que je me dis à quoi bon vivre sans lui?et aussi pour me punir de ne pas avoir été  à la hauteur (dans le sens ou je ne suis pas digne de vivre).
J'ai besoin de vos témoignages pour m'aider à tenir.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #1 le: 10 Janvier 2016 à 19:09:21 »

    Bonsoir Vanech,

    Une des choses qui m' empêche de me suicider, c'est que la mort par suicide est TROP terrible pour les proches.
    Lorsqu'on en a souffert soi-même, on ne peut pas se dire qu'ils s'en remettront ! Rien à faire, il FAUT tenir !
    Pour tenir, j'ai pris soin de moi, je me suis reposée, car le deuil est épuisant. J'ai envoyé promener pas mal d'emmerdements matériels.
    A vrai dire, je n'ai quasi rien foutu pendant presque trois ans, vlà seulement maintenant que qqch d'intéressant se présente. Sinon, démotivation de de ce qu'on appelle "épanouissement personnel", parce que PLUS DE MOI, tout simplement.
    J'avance dans la vie sans plus m'en faire pour ma pomme, par contre je me préoccupe beaucoup des autres.
    Il y a tant de détresse ... on me dit "ne porte pas le poids du monde sur tes épaules", mais le poids du monde est moins lourd que le poids du suicide de mon neveu de 14 ans !!!
    Je dérive pour le reste de mes jours ... une bouée par-ci, une bouée par là ... précarité mais qu'est-ce que je m'en fous ! La vie humaine est pas éternelle, j'en ai encore pour 2-3 décennies ou demain je reçois un pot de fleurs qui me fracasse la bobinette, qu'importe !
   Tu vois, je crois que ne rien trop prendre au sérieux, aborder les choses avec un certain humour, c'est faire la nique au suicide !
   Ah, ce connard de suicide, je lui envoie de temps à autre une bonne rage et ça, ça défoule !
   Exprimer ses douleurs, ici ce n'est pas tabou ...
   Bisou, Vanech, solidairement, Martine.

Hors ligne chantal62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #2 le: 10 Janvier 2016 à 19:56:51 »
Bonsoir vanech, souci
Il y a 5 moins j'ai perdu mon compagnon d'une crise cardiaque, ma belle sœur il y a un mois et demi et son mari mon frère il y a un mois !
et en ce moment je suis dans la phase de destruction, ca me prend comme ça, je n'arrive pas à maitriser simplement que j'ai dit à Dieu "que j'étais prête que je pouvais rejoindre mon compagnon mon frère et ma belle sœur , la famille !
 cette phase arrive tout doucement quand j'ai une grosse contrariété, une fatigue au boulot ! j'en ai marre de souffrir ... A me dire que mon compagnon n'est pas mort et qu 'il faut aller ouvrir le cercueil ! il est vivant c'est une
erreur du médecin ! mon frère et sa femme ont eu une crémation (le vase de cendre) horrible l'année 2015
Bonne soirée

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #3 le: 10 Janvier 2016 à 21:43:50 »
@ vanech

Lorsque l'on perd une personne chere , quelque soit les circonstances , on va dans un premier temps souffrir .... Et petit à petit , en traversant cette période , on gagne en profondeur , le superflu n'a plus sa places....Notre coeur s'ouvre ... Assez paradoxal que cela puisse paraître , mais nous acquérirsons une autre dimension de l'humain .... Nous gagnons plus en empathie envers les autres .... Tu comprendras alors que se suicider , c'est aussi ignorer l'autre ... C'est aussi fermer la porte à ta dimension humaine ....
 Ces épreuves aussi dur , t'ouvre les yeux sur la beauté de la nature , alors tu verras que même dans ta souffrance le beau t'entoure, l'empathie des gens meme virtuelle, t'accompagne .... Tu évolueras vers une personne vraiment vivante ....

A bientôt

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #4 le: 10 Janvier 2016 à 23:59:24 »
Vous avez l'air de beaucoup vous tourner vers les autres pour les aider. Quand cela ira mieux, je pense faire du bénévolat pour aider. Peut être une manière de me rattraper de ne pas avoir pu le sauver.

Hors ligne Jeanne.v

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #5 le: 11 Janvier 2016 à 11:24:39 »
Bonjour,

 c'est terrible cette phase  de  deconstruction. .... je crois que j'y suis en plein dedans 9 mois après le suicide de ma fille....

plus rien ne m'émerveille, chaque matin je me lève et je mets un pied devant l'autre....


au bout de 9 mois, je suis comme une source qui n'à plus d'eau...... je me comparre  à une poupée de chiffons....

j'arrive tout juste à prendre un peu soin de moi, et ça me demande un effort surhumain

je ne peux plus comme avant prendre soins  des autres......  peut être que ça reviendra un jour.....

je suis  soignante à l'hôpital,  j'ai prefere etre en arret maladie, car je suis devenue hyper sensible.....comme m'a dit un collègue  soignant.... "tu ne peux plus, ton corps et ton mental sont epuisés. Ne te mets plus en danger,  tu as besoin de repos. La première anée de deuil est un long chemin de souffrance, "

oui je me rends compte  que je ne peux plus , le verbe pouvoir. ... faire la différence  avec vouloir

certains jours je voudrais.... mais je ne peux pas

la mort par suicide...... reste inacceptable, la personne aimée  à choisi  sà mort..... alors oui c'est dur.....

je vous embrasse

jeanne




Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #6 le: 11 Janvier 2016 à 11:47:37 »
Je rejoins Souci et Fleurdecoton, on ne peut pas faire subir un suicide à ses proches. Alors, il faut tout faire pour tenir.

Accroche-toi, un instant à la fois. Permets-toi des « pauses » dans ton deuil. Faits-toi des petites douceurs pour mieux tenir les vagues du deuil.

Bientôt, cela fera 5 ans depuis le suicide de ma fille, 4 ½ ans depuis le décès de mon mari et 1 ½ ans depuis celui de mon père âgé. Je commence seulement à reprendre des choses en main et ne plus uniquement survivre. Je ne croyais pas possible de revivre un jour.

Patience, ce jour arrivera. Tu l’auras bien mérité.

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #7 le: 11 Janvier 2016 à 13:36:58 »
Merci pour vos réponses. Le problème Meduse, c'est que je n'ai pas l'impression que je mérite un jour d'aller mieux. Je me dis que comme j'ai été nulle cette dernière semaine avec lui, je mérite ce qu'il y a de pire et ce qu'il y a de pire c'est bien s'infliger la même souffrance voir la même issue..C'est comme si je méritais ce qui arrive...pour ne pas avoir été à la hauteur les derniers jours auprès de lui :-\

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #8 le: 11 Janvier 2016 à 14:16:58 »
Je te comprends. Je suis sure que je n’ai pas été à la hauteur les derniers jours et surtout la veille. Mais comme toi, cela était un long processus et pour moi, trois années de peur en continu que « cela » arrive. A chaque parole, je me demandais ce que j’allais déclencher.

Tu as fait ce que tu as pu selon ton savoir et ton état psychique du moment. Tu n’étais pas soignante de ton ami ! Te serais-tu sentie responsable d’un cancer s’il en avait eu un ? La bipolarité est dure à vivre.

Ma fille devait entrer en clinique quelques jours plus tard. Elle l’avait mis en place tout en disant toujours qu’elle ne voulait pas y aller. Je ne voulais pas lui laisser d’échappatoire pour qu’elle se soigne. J’ai été trop impatiente. Mais serait-elle encore là si elle était rentrée chez moi au lieu de se faire soigner ? Elle était si mal.

Nous ne pouvons savoir que ce qui n’a pas pu les sauver !!!!!

Tu es restée auprès de lui. Cela devait être difficile à vivre et à le soutenir. Ton conseil était bien. S’il l’avait suivi jusqu’au bout, il aurait pu être soutenu médicalement.

Sois indulgente avec toi.

Il ne voudrait pas que tu te détruises. S’ils peuvent nous voir, alors, nous devons essayer d’aller mieux pour qu’ils puissent trouver la paix. Accroche-toi, un instant à la fois. Patience.

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #9 le: 11 Janvier 2016 à 14:40:15 »
C'est ce que je me dis qu'il n'aurait pas aimer me voir me détruire, ça m'aide à tenir.Je ne regrette de ne pas l'avoir suffisamment soutenue contre son sevrage alcoolique mais j’étais désemparée...De plus ses réactions des derniers temps m'ont fait un peu peur et je crois qu'il a senti cette peur en moi...Je sais que je ne suis pas responsable de sa bipolarité ni de son alcoolisme qui en a découlé. Je ne suis pas responsable non plus du fait qu'il n'ait rien avoué à son psy pendant ses années et qu'il ait pris sa maladie et son traitement à la légère...Mais je me sens responsable des derniers jours passés avec lui. Je me dis souvent si il avait connu quelqu'un de mieux , de plus patiente, de meilleures conseils alors peut être que...J’étais très prise par mes cours et du coup je n'ai pas été suffisamment à l’écoute...Mais comme m'a dit sa mère "il était un grand garçon"...

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #10 le: 11 Janvier 2016 à 15:09:32 »
Tu vois que sa mère te soutient. Elle pense donc que tu as fait ce qui était en ton pouvoir.
C'est normal d'être sérieux pour ses études. Si tu avais plongé avec lui, tu n'aurais pas pu le soutenir non plus.

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #11 le: 11 Janvier 2016 à 15:46:47 »
C'est sur et j'avais peur de plonger et quand je l'ai laissé rentrer chez lui le soir, j'ai pensé que ça allait me faire du bien d'être un peu seule pour être plus présente après...Besoin de souffler en quelque sorte pour reprendre des forces pour m'occuper de lui par la suite.Et puis comme sa mère devait passer le lendemain et qu'il devait voir son psy , j’étais rassurée.En plus , ma reprise d’études c’était aussi dans le but qu'on puisse partir tous les deux dans la même ville, je voulais un projet professionnel, je me voyais mal passer toutes mes journées sur le canapé... Même si au final c'est ce que je fais aujourd’hui..

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #12 le: 13 Janvier 2016 à 03:00:44 »
Tout le monde a besoin de souffler de temps en temps. C'est un besoin vital si on veut soutenir quelqu'un de malade. Tu ne peux pas te le reprocher !

Comme toi maintenant, je restais assise ou couchée pendant des mois quand je ne travaillais pas en attente et en réfléchissant. De par ma douleur, j'ai mieux compris ce qu'avait ressenti ma fille.
Quand tu auras assez attendu et réfléchie, tu pourras doucement reprendre ta vie. Patience, ce moment viendra. Le deuil fera son chemin, même s'il faudra beaucoup de temps, de larmes et de douleur.

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : La phase de deconstruction et les idées noires
« Réponse #13 le: 13 Janvier 2016 à 03:12:06 »
C'est exactement ça Meduse, on comprend mieux ce que vivait l'autre. Je comprends même mieux pourquoi il avait besoin de sa bouteille de vin le soir, car si je ne détestais pas le gout de l'alcool, je serais tentée de m'ouvrir une bouteille le soir pour noyer mon chagrin. J'ai l'impression qu'il a passé "le relai" de ses souffrances. ..J'espére un jour revivre oui Meduse et non pas juste faire un effort surhumain pour mettre un pied devant l'autre et attendre que les journées s'ecoulent en se torturant l'esprit avec tout plein de questionnements .