Auteur Sujet: l'amour de ma vie s'est suicidé  (Lu 1468 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne nadia69

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
l'amour de ma vie s'est suicidé
« le: 07 Novembre 2017 à 16:31:11 »
Bonjour et d'avance merci de me lire
il  y a 7 mois un homme est entré dans ma vie ..en écrivant les plus beaux mois de ma vie je vivais un comte de fée...
divorcée 2 enfants depuis 1 an et demi j'avoue au début je ne recherchais rien de spéciale pas à me remarier ou vite me remettre en ménage mais juste trouver une belle personne avec qui partagé physiquement intellectuellement  les rires...et les plaisirs de la vie quoi
et là David est arrivé ...ça a été tout de suite le good feeling on étais rééllement sur la même longueur d'ondes ...un homme attentionné avenant pleins de surprise qui me disait vouloir me faire vivre pleins de première fois ...ma vie était intense à ses cotés...j'ai vécu les week ends surprises les beaux voyages l'amour avec un grand A...on avait pas peur de se dire je t'aime
simplement pour moi je continuais à cloisonner les choses ma vie de maman de working girl et de femme ...j'étais pas encore prete à présenter mon prince charmant à mes enfants et à ma famille ...je voulais faire les choses dans l'ordre et poser de vrais jalons ...on était de culture différente moi avec une religion et un carcan d'éduquation lui athée...
mais il me disait savoir être patient et comprenais ...
nous avons passé 3 semaines tous les jours ensemble cet été quand nous nous remis dans notre routine il était triste a pleurer m'a dis je crois que j'ai une petite déprime tu me manques quand tu n'es pas avec moi ( on habitait à 45 minutes l'un de l'autre et on se voyait 2 fois par semaine pendant la routine et le week end ou je n'avais pas mes enfants)
ajouter à ça david est un vrai sportif vélo course ....il a repris mal cet été à son pyramidale et avait mal cette douleur et le fait de ne pas refaire de sport le bouffait ...les rv chez l'osthéo le debloquait mais il se rebloquait très vite ça le saoulait on essayait de trouver des solutions...
il y a 3 ans il avait déjà souffert de ça et avait été au plus mal ....il me disait et ben voila je suis heureux avec toi tout allait bien et là j'ai l'impression de repartir 3 ans en arrière ....je l'encourageait par des paroles positives et attitudes à adopter il était très porté sur la spiritualité boudhisme et accord de toltèques ...donc je lui disais d'^étre patient et indulgent envers lui qu'à tout problème il y avait une solution
à ce moment je ne sentais pas au top mais pas depressif
résultat il a fait une Ts le 25 septembre avec des cachets c'est moi qui est remué terre et ciel pour savoir ou il était s'il était chez lui par les collègues , voisin et on l'a retrouver sur son canapé complétement assomé
il s'était raté.... ouffffffffff je me dis il est en soins intensifs il émerge se rend compte de son acte
et pleure en disant que c'était un instant ou il n'avait pas eu de discernement que ça n'avais pas de sens
il a un fils de 24 ans qui du coup viens voir son père le lendemain il pleure me dis que la detresse dans les yeux de son fils et les miens lui était insurportable me remercie de l'avoir sauvé ...et que tout était devant nous qu'il allait se battre pour sortir de cet état
il est sorti 5 jours après rv chez une psy tout se passe bien il a l'air bien on part en week end il me reconfirme que je suis la belle chose qui lui soit arrivé dans sa vie qu'il m'aime et que je n'imagine pas à quel point ....je suis Heureuse et lui dis que je suis là qu'on est fort que j'ai confiance en lui qu'il va y arriver
(a la suite de cette TS j'ai appris qu'il avait déjà essayé il y a 3 ans en arrière suite à son divorce et une relation toxiques avec une jeune femme)
et 3 semaines après avoir vu la psy la veille avoir passé un moment avec moi ....il était bien du moins on le croyait bien
il se pend dans son jardin ....je n'oublierais jamais ce 18 octobre ....ma vie s'est arreté je ne me sentais plus vivante , vide un vraie zombie non c'est pas vrai il a pas fait ça ....pourquoi
il a laissé un mot en disant que la douleur physique de ce P......... de nerf au pyramidale lui était insupportable .....
je me pose mille et une questions qui tourne en boucle dans ma tete était ce vraiment ce mal physique est ce que c'était plus que ça est ce le fait qu'il ne pouvait plus vivre seul ....pourquoi ni son fils ni moi n'avont pu le retenir par notre amour
ai je eu les bons mots la bonne attitude je m'acharnais à consulter les sites sur son mal physique au lieu de comprendre la dépression....
7 mois ça peut etre peu de temps dans une relation mais cette mois intense avec notre vrai moitié ....
Tout était encore à écrire ...et il a fait un choix ...je me suis beaucoup demandé si pour moins souffrir je devais le vivre comme une rupture amoureuse mais je n'y arrive pas ces JE T'aime BB résonne en moi
il me manque cruellement j'ai l'impression que je n'arriverais pas à surmonter ce manque de lui ce manque d'amour sincère
quand on rencontre un amour aussi fusionnel et évident ça n'est donné qu'une fois dans une vie
j'ai 42 ans et j'ai l'impression que je n'aurais plus de vie de femme ...
la semaine dernière meme l'amour de mes enfants ne m'a pas suffit et je n'avais qu'une envie en finir pour le rejoindre ...
Est ce que l'on arrive à se sortir de ce questionnement et de cette culpabilité
merci de me lire
Nadia


Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #1 le: 09 Novembre 2017 à 01:50:47 »
Bonsoir,
tu vis là ce que vivent ou ont vécu beaucoup de gens sur ce site.
Tous avons subi la mort prématurée d'un être cher et chéri.
Malgré cet amour, rien n'y a fait, rien n'a retenu ces êtres en perdition psychologique.
Et tu vis là une expérience unique et très particulière au cours de laquelle tu vas passer par plusieurs phases et dans lesquelles il te faudra faire preuve de courage et de ténacité.
Courage pour admettre cette injustice qui a été faite et qui t'est faite.
Ténacité pour continuer à vivre, à avancer, malgré tout, malgré les pleurs et les pensées sombres.
Je peux te dire que c'est possible, qu'il faut du temps et de la patience mais que le moment où cette injustice pèsera moins fortement sur ta vie et ta conscience arrivera.
Et que lorsque cela arrive, on en ressort changé, plus fort, plus riche et plus vivant encore avec un appétit décuplé d'aimer la vie et ceux qui croisent ou suivent notre route.
La vie est belle, non pas parce qu'elle est simple et limpide, mais aussi et surtout parce qu'elle est plus forte que le désespoir et les élans destructeurs.
Oui, j'ai perdu un être cher, de façon dramatique et injuste mais j'ai été capable de contrarier et de dépasser la tentation du vide.
Je vis et suis heureux.
Malgré tout, malgré son geste fou, malgré ce choc émotionnel très particulier à encaisser.
Je l'aimais, et malgré et peut-être à cause de sa mort, j'aime encore plus la vie.
domi...
« Modifié: 09 Novembre 2017 à 01:58:46 par dom1 »

Hors ligne nadia69

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #2 le: 09 Novembre 2017 à 14:24:54 »
Merciiiiiiiiiii Dom1
pour ton message d'avoir pris le temps de me lire et me répondre
tes mots résonnent oui j'espère y arriver pour l'instant je n'ai pas assez de force
mais ça sera mon objectif , pourtant j'aimais lui dire que je suis une guerrière ...
depuis combien de temps es tu en deuil?
Quels ont été les choses qui t'ont aidés à avancer et être plus fort
Merci encore
Nadia

Hors ligne dom1

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
« Modifié: 09 Novembre 2017 à 17:43:11 par dom1 »

Hors ligne nadia69

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #4 le: 10 Novembre 2017 à 10:59:20 »
Bonjour Dom1
j'ai lu ton histoire avec attention ...
j'ai fait comme toi au départ de David j'ai essayé d'avoir toutes les informations que je vous pouvais récolter de ses amis famille pour comprendre si il était vraiment malade ou pas si j'aurais pu changer la fin de l'histoire surtout
si j'avais eu toutes ses informations avant .... mais on ne le saura jamais
quand tu rencontres quelqu'un et quand c'est fusionnel tu es en confiance et tu attend de l'autre celui avec qui tu vis l'histoire de te raconter les choses s'ils avaient eu envie qu'on les aide à dépasser tout ça Nathalie comme David nous l'aurait dis
toi comme moi on était complètement capable de l'entendre de leur prendre la main et d'avancer et pas fuir comme ils devaient le croire...
j'espère qu'ils sont en paix ....cette paix qu'ils cherchaient avant tout ...
et que nous le seront également
bonne journée
Nadia

Hors ligne Coccie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #5 le: 10 Novembre 2017 à 12:20:50 »
Bonjour Nadia, j'ai perdu mon compagnon voici 4 mois, il s'est jeté d'une falaise.
Malade aussi, et obsédé par sa pathologie qui n'avait rien de dramatique mais qu'il a vécu comme telle.
Bref, il pouvait vivre avec cet emphysème léger, mais il a paniqué. Et rien ne laissait présager cette issue, ce coup de tête fatal à 10 jours de notre départ en vacances.
J'ai compris, après beaucoup de souffrance (état zombie, impression qu'on se liquéfie sur place, qu'on est en morceaux, en vrac, et pour toujours...), souffrance toujours présente même si, contraintes obligeant, on "revient dans la vie quotidienne" parce que pas le choix, qu'il faut accepter cette part d'inconnu que nous a montrée quelqu'un qu'on pensait connaître par cœur.
On ne peut pas tout comprendre, et le mécanisme du suicide, un deuil terrible, entraîne des phases de culpabilité, de colère (pourquoi m'a-t-il laissée ???), de chagrin, et ça recommence, dans le même ordre ou dans le désordre.
Puis viennent des petits moments "d'acceptation". On ne valide pas, mais on a l'intuition, le sentiment intérieur, qu'on perd son temps à se battre contre cette réalité : elle est là ! Elle fait partie de nous pour toujours...
Cette part inconnue de l'autre, celle qui a déclenché le passage à l'acte, nous restera inconnue pour toujours.
C'est le grand mystère qu'il nous a laissé, et qui me laisse encore stupéfaite parfois, sans doute pour longtemps, pour toujours même.
Ce grand mystère existait avant nous, et cette "possibilité" de choisir sa fin de vie devait être là aussi, sous-jacente, pas forcément exprimée, mais cachée dans les tréfonds de sa personnalité. Peut-être n'en avait-il même pas conscience... ou s'il l'avait, ne pensait même pas lui-même qu'il puisse un jour passer à l'acte.
Je connais, et bien d'autres aussi, tous tes sentiments, y compris celui d'avoir envie de le rejoindre, quasiment en permanence. Au début ce désir est très concret. Puis il se transforme : j'ai toujours envie de le rejoindre, mais pas forcément en passant à l'acte. Ce moment viendra bien un jour, de toutes façons... Je le rejoins déjà dans certains rêves, et dans des signes que j'ai appris à voir au quotidien, de tout petits signes, qui me font sentir sa présence, me font sentir que le lien existe toujours, qu'il n'est pas détruit. Il est à vivre "autrement". Cette acceptation n'est pas évidente.
Voilà, je te parle aujourd'hui, en me sentant à peu près bien. Il n'en est pas ainsi tous les jours. Le travail de deuil est un long cheminement, propre à chacun. Les rechutes sont fréquentes. Prends le temps, comme je le fais, de rester seule avec toi-même, avec lui, quand tu en as besoin. Prends soin de toi, et accorde toi le moindre moment, la moindre occasion d'avoir un petit plaisir, même le plus minuscule, pour moi c'est allumer une bougie, faire de la cuisine (ça me détend...), lire un peu, me mettre au chaud sous la couette, manger du chocolat, voir une amie... ce sont des petites choses qui sont précieuses dans le travail de deuil, prendre soin de soi comme d'un tout petit enfant. Je ne me projette pas dans l'avenir, impossible. J'essaie de vivre au jour le jour, et au mieux... autant que faire se peut. Courage à toi, il n'est pas complètement disparu, il est juste sur un autre plan. Et je suis sûre qu'il est près de toi, comme je suis convaincue de la même chose concernant mon compagnon, car il me l'avait écrit dans son dernier message. Amitiés.

Hors ligne nadia69

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #6 le: 10 Novembre 2017 à 17:52:34 »
bonjour Coccie
et merci pour ton message...
que ça fait du bien d'être lu et que l'on nous réponde ...vous compagnons de douleurs ...
merci pour tes conseils tes mots sont juste prendre soin de nous comme d'un petit enfant c'est vraiment ça
je me mets souvent en position foetale  et les matins quand comme tous les matins depuis ce maudit 18 octobre je pleure comme une fillette de 10 ans.....
je vis cette P...... de courbe de deuil dans tous les sens aussi dans l'ordre et le désordre ...
j'arrete pas de relire les phrases sur la résilience
Le malheur n'est jamais pur, pas plus que le bonheur
un mot permet d'organiser une autre manière de comprendre le mystère de ceux qui s'en sont sortis
LA RESILIENCE  qui désigne la capacité à réussir , à vivre, à se développer en dépit d'adversité.
En comprenant cela nous changerons notre regard sur le malheur et, malgré la souffrance ,
nous chercherons la merveille.
aspirer à ça cette notion et cet état j'espère y arriver.
courage
je t'embrasse
Nadia

Hors ligne Coccie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #7 le: 13 Novembre 2017 à 16:43:49 »
 :)
Oui... le manque de l'autre est cruel, souvent, dans les petits moments ... la perspective du WE, les choses que l'on faisait ensemble et que l'on doit faire seule désormais, les projets de vacances et de tas d'autres choses...
Ce WE, j'ai fait de la musique (nous sommes/étions musiciens tous les 2, et c'est autour de cet univers que nous nous sommes connus et avons tant partagé) avec des amis. Belle énergie, presque de la joie à me retrouver dans "mon" élément... mais quel contre-coup le soir, quand tout le monde était parti ! Une belle crise de larmes... parce que justement, il n'avait pas été là, et qu'avant de jouer avec d'autres, c'est avec lui que j'aurais voulu jouer pour le restant de ma vie.
Voilà, quelques mots aujourd'hui pour te dire que je comprends, nous comprenons tous ici toutes les phases difficiles que tu traverses, parce que nous les traversons, les vivons aussi. Ce forum est vraiment bénéfique, pour l'effet de communauté "dans le chagrin du deuil" qu'il génère, puisque, vraiment, seuls ceux qui vivent la même chose peuvent comprendre les ressentis extrêmes, les contradictions, cette longue bataille avec soi, avec l'adversité.
Est ce que finalement, la résilience ne serait pas naturelle, dès lors qu'on n'a pas le choix ?
Amitiés

Hors ligne nadia69

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'amour de ma vie s'est suicidé
« Réponse #8 le: 14 Novembre 2017 à 12:23:02 »
coucou Coccie
oui c'est dur tous ses moments sans eux ...il faut se reformater en quelque sorte dans notre vie et s'ancrer bien au sol avec de nouveaux paramètres..
la résilience vient je pense aussi naturellement instinct de survie ou juste de vie ? peut être les deux
mais quoiqu'il en soit il faut avancer et pas rester sur place ..
je suis allé sur les conseil de ma microkiné allé voir une personne qui a un don médium ou passeuse d'âme car
depuis que David est parti je l'ai beaucoup senti à côté de moi des signes des choses surprenantes sont venus a moi ...
cette femme extraordinnaire m'a fait passé un moment inoubliable avec lui...
on a pu se dire aurevoir mais pas Adieu je sais que lorsque mon tour viendra il sera là il va venir me chercher
ne me prend pas pour une folle mais j'ai eu des réponses et me suis allégé de la culpabilité
je le sais en paix ça m'a apaiser d'une force que je n'aurais pas soupçonner
un contact d'ame à ame ....mon dieu le bien que ça me fait ...et j'accepte cette blessure à vie
c'est tout frais et j'espère que ce sentiment va durer
peut etre que vers chez toi il y a ce genre de personne
biz Nadia