Auteur Sujet: JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS  (Lu 7235 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne HOPPE

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« le: 21 Décembre 2013 à 19:25:21 »

Mon mari et moi avions quelques problèmes de couples depuis de nombreuses années.
Je demandais de l'attention pour notre famille et moi et apparemment nous ne nous comprenions pas.
Nous avons eu 2 enfants un garçon 2002 et une fille 2006 puis nous nous sommes mariée en 2007.
C'était quelqu’un de très impulsif.
Les discussions devant les enfants quasi obligatoirement tournaient aux cris, trous dans les murs ... ou alors entre nous quand j'essayais de lui faire comprendre ce sentiment de manque la réponse était "Je sais, j'y peux rien suis comme ca".
J'étais allée pendant plusieurs années jusqu'à l'automutilation avec un couteau en me coupant juste de quoi me faire saigner les avant bras pour qu'il comprenne ce manque que j'avais.
Je voulais tout simplement qu’il me prenne dans ses bras.
Depuis que nous avions emmenager je pleurait, je me sentais seul et même quand il était là, il ne l'était pas vraiment à croire qu'il reproduisait le schéma familliale, sa mère pleurait elle aussi dans la salle de bain !!! Devais je subir le même sort

Mais non, il ne comprenait pas ou savait mais ne pouvait pas!!!
« Ma mère ne m’a jamais fait de câlin, ne m’a jamais dit qu’elle m’aimait et mon père faisait que travailler et nous mettait une « crevée » quand on avait fait une connerie. »

Alors fin d'année 2011 je lui ai dis que si il n'allait pas voir quelqu’un pour l'aider à comprendre la situation je ne pourrais pas rester.
Je pleurais depuis de trop nombreuses années devant lui et j'étais à bout moi aussi.

Je l'ai menacé de partir à de nombreuses reprises je suis même parti en mars de cette année et j'ai du revenir mais rien n'a changé.

Et toute une accumulation de petites situations ont détérioré notre relation
* Nous étions mitoyen avec ses parents.
* L’arrêt du tabac avec Champix pour lequel son docteur "l'avait chouté" avec des anxiolytiques
* Le fait que je reprenne une activité à temps complet dans une usine essentiellement masculine et surtout le fait que je gagnais autant que lui qui avait plus de 20 d'ancienneté
* Le fait que je m’entendais bien avec ces personnes.

Avant moi il avait connu une grosse période d'alcool suite à une déception amoureuse
Et puis oui je faisais des sorties avec un collègue divorcé mais avec nos enfants c'est tout.
Cela me permettait de sortir de voir d'autres tête que toujours la belle famille...
Mon mari travaillait tout le temps et était ensuite toujours fatigué comme si il fuyait quelque chose.
C’était ce sentiment que je ressentais moi vis-à-vis de lui.
Et cela depuis que nous étions ensemble je ressentais ce mal être chez lui et je voulais que ca sorte mais lui c'était comme si il le voulait mais ne pouvait pas.

Notre fils était très actif physiquement à l'école et les maitresses avait beaucoup de mal à la canaliser. Alors après l'avoir emmené chez le Docteur, Pédiatre, Psychologue, Homéopathe, j'ai fini par l'emmener chez un Pédopsychiatre dont la conclusion a été en quelques mots, votre enfant n'a pas de problèmes mais son papa devrait consulter un psychiatre.

Après l'avoir presque forcé à y aller il a fait 2 séances et ensuite à juré de ne jamais retourner voir des personnes comme ca qui ne parle pas et on ne parle pas aux personnes que l'on ne connait pas.

Voila ensuite la situation s'est dégradé au fil des années
Jusqu'a un dimanche matin où il m'a mis dehors dans un élan de colère et j'avoue oui je suis partie car depuis toutes ses années je faisais maison - extérieur - enfant - rôle de mère pour lui et ses enfants - rôle de femme au foyer et en plus je devais avoir mon rôle d'épouse et moi personne ne prenait soin de moi alors j'ai craqué

Et ce mépris quand il m'a mis dehors et que son père de dehors à dit "elle ne cherche que ca"

Je suis retourné chez mes parents il est revenu me chercher en disant qu'il m'aimait qu'il avait besoin de moi mais moi je ne pouvais plus je voulais qu'il se fasse soigner car rien n'aurait changé
Alors il a de nouveau sombré dans l'alcool avec chantage au suicide, de me priver de mes enfants .....

Le mauvais film est devenu alors un film d'horreur
Un jour j'ai ramené mes enfants il était soul, j'ai lavé nos enfants et quand j’allais repartir il m'a jeté les clefs de la voiture dessous.

Croyant protéger mes enfants je les ai envoyé chez leur grands parents (vu que nous étions mitoyens) le père m'a traité "Les p.... n'en font pas plus" j'ai rampé sous la voiture devant ma fille retenue par ma belle mère qui me traitait de mauvaise mère.
Ma fille pleurait me voulais, lui était soul, mon fils était dans la maison et moi j'ai du repartir en pleurant ....
Et les enfants ont dormi chez leur père qui était soul.

Ensuite il y a eu aussi chantage au suicide il avait appelé ses enfants qui était chez mes parents pour leur dire au revoir
Quand j'ai eu le message en sortant du travail je l'ai rappelé, la menace du suicide était toujours présente
J'ai appelé les pompiers qui après lui avoir parlé ont estimé qu'une intervention n'était pas nécessaire
Il m'a rappelé pour me dire qu'il avait pleuré au tél des pompiers que je devais être contente mais je voulais seulement qu'il comprenne qu'il avait besoin d'aide c'est tout.
J'avais précisé au 18 que je ne pouvais pas y retourné par rapport à mes beaux parents et apparemment lui aussi leur avait dit qu'il y avait ses parents par rapport à moi.

Une autre fois j'ai appelé son médecin traitant car je savais qu'il avait rendez vous ce jour là pour lui expliqué qu'il buvait avec menace au suicide il savait mais lui avait conseille d'aller voir un psychiatre mais ne voulait pas

Alors un jour j'ai pensé qu'en appelant ses parents qui habitait à coté - Nous étions mitoyen, un seul mur de maison nous séparait- il comprendrait
J'ai essayé un 1er num de portable je suis tombé sur son père alors je n'ai pas eu le courage vu qu'il sait tout et à toujours raison
Puis j'ai essayé le portable de sa mère et c'est de nouveau lui qui a décroché alors cette fois ci je l'ai affronté

Je lui ai dit que je ne pouvais plus rien faire de mon coté chantage suicide, alcool qu'il avait besoin d'aide et comme ils étaient toujours ses parents et qu'il le voyait se dégrader il fallait faire quelque chose

Voila ce que j'ai tenté de dire mais on m'a dit que c'était ma faute que si il arrivait quelque chose il n'en resterait pas là

J'ai eu droit à des reproches mais rien sur son fils qui était allongé sur son canapé depuis plus de 1 mois à picoler même quand il avait les enfants

Nous étions toujours en contact par tél, sms et des jours tout allait très bien
Puis il voulait absolument partir en vacances ensemble car nous avions réservé. Mais je lui avais bien expliqué que la situation ne changerait pas
On n'efface pas plus de 10ans de chagrin de pleurs cris en 1 semaine de vacances il devait se faire soigner avant tout

Je savais qu'il souffrait mais je ne savais plus quoi faire alors nous sommes partis en vacances
Entre temps pour soulager mes parents âgés j'avais du me trouver un studio pour mes enfants et moi - car on se débrouillait pour la garde vu que lui était en arrêt et moi je travaillais en équipe-

Nous sommes rentrés le Samedi dans la nuit de vacances et le lundi matin il n'était pas bien (nos enfants étant chez mes parents pour récupérer des vacances et dans un endroit neutre) l'après midi je suis allé faire le ménage et le repassage du retour des vacances
Nous ne nous sommes quasiment pas parler il travaillait dehors en plein soleil (période canicule)

Le soir a commencé à m'envoyer des sms comme quoi il y avait quelqu’un chez moi que je le trompais, mais en habitant en centre ville les gens se gare ou ils veulent et ou ils peuvent

Vers minuit une nouvelle menace de suicide et cette fois ci je n'y ai pas plus prêté attention que ca
Il était tard
Et pourtant le lendemain matin c'est comme si je savais je suis reste à l'appart volet ferme à attendre un sms qui n'est jamais venu

Il avait mis fin à ses jour par pendaison dans la maison et c'est son frère qui l'a découvert.
Quand je l'ai appris j’étais avec nos enfants j’avais interdiction d'aller à la maison j’étais coupable responsable pour la famille et surtout pour Le Père
J’ai été prévenu par la sœur de ma belle sœur.

Ce que je vais dire va peut être vous surprendre car vous pensez peut être comme eux que je suis responsable
Mais pour moi il n’est pas mort, je ne l'ai pas vu mort
Je suis retourner à la maison pour les enfants et je lui parle ....


Parallèlement il faut gérer les enfants, la belle famille qui m'a complètement tourné le dos, les papiers et moi (et oui depuis toujours je suis un être humain mais apparemment personne ne l'a encore compris)
Donc je suis seul contre tous, ma famille habitant à plus de 50km, donc depuis cet accident je gère tout, toute seule comme toujours après la culpabilité en plus

Et oui parce que maintenant il faut parler succession :
Le portable de mon mari ou il y a le dernier sms ne me sera jamais rendu c'est la relique de la famille
Selon les mots du notaire, « il faut un coupable un responsable : un bous émissaire est c'est vous vous n'y changerez rien même si les séparations ne se termine pas toujours en suicide, les parents de mon mari devraient consulter mais ce n'est pas du tout leur mentalité alors c'est comme ca »

Pour l'enterrement j'ai choisit de faire un enterrement "traditionnel" pour moi avec cérémonie religieuse mais eux l'aurait fait bruler - pour ma part les connaissant un suicide est un acte de faiblesse alors il aurait aimé que cela se fasse en toute discrétion

Mais moi j'ai choisit de lui rendre un dernier hommage par rapport à ce qu'il représentait pour moi mon mari même si nous avions des problèmes et le père de mes enfants (mais eux n'ont pas assisté aux funérailles)

Et pourtant lors des funérailles « Le Père » m'a autorisé à m assoir à droite du cercueil car « j'étais encore sa femme »

Et au moment de la bénédiction du corps, l humiliation a commencé pour moi
Etant une famille connue et nombreuse, les personnes ont présenté leurs condoléances à toute sa famille et moi j’ai été ignoré

Ceci dit cela est normal, car le notaire m a gentiment fait remarque qu’on ne me connaissait pas donc même elle ne m’aurait pas adressé ses condoléances

Seules les personnes de ma famille et qui me connaissait se sont adressé à moi

Mais ce n’est pas tout
Car cela à continué au cimetière, j’ai suivi le corbillard à pied seul heureusement que ma belle sœur (la femme de mon frère) est venue à mes coté car sinon toute la famille de mon mari était derrière moi sans aucun mot ni réconfort
Les personnes que je connais me dise que je suis resté digne jusqu’au bout mais ca ne change rien l’humiliation était bien la

Et lorsque le cercueil a été déposé au cimetière la famille s’est aligné et moi j’ai estimé que je devais rester a coté de lui car je n’avais pas su l’aider comme j’aurais du
Et bien la, de nouveau les gens sont passés devant le cercueil avec pour certains une indifférence total vis-à-vis de moi, d’autres me jugeait dans leur regard et ensuite tous allait présenter les condoléances à la famille et moi j’ai été de nouveau ignoré

Jusqu'à la mise en terre où sa sœur à gérer les personnes qui devaient lancer une rose sur le cercueil
Et le livre des condoléances à été remis à ses parents
Puis à la sortie du cimetière « Le Père » a Gentiment lancé alors que j’étais face à lui  « Et elle, elle voulait qu’il l’a prenne dans ses bras ca sert à quoi »

Voilà je vous ai certainement ennuyé avec cet accident de mon mari.

Mais j’aimerais savoir ce qui m’a échappé?
Je savais qu’il souffrait et je suis même sur qu’il le savait mais il ne pouvait pas, pourquoi ?
Maintenant mes enfants et moi-même sommes suivis par des psychologues mais je n’y arrive plus, pendant toutes ces années je lui ai demandé pourquoi et maintenant il a choisit de partir et je n’aurais jamais de réponse.
Mais je ne saurais jamais si il avait fait mélange cachets alcool, car c’est lui qui voulait ses enfants alors je n’arrive pas à comprendre son geste. Même si il me disait qu’il préférait des enfants heureux que des enfants avec un papa malheureux.
Maintenant voilà où nous en sommes de notre couple, avant je parlais à mon mari qui n'avait pas de réponse, puis j'ai parlé à un cerceuil et maintenant à une tombe.
Et si lui m'a inconsciemment fait revivre la vie qu'il avait eu petit


Hors ligne HOPPE

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #1 le: 21 Décembre 2013 à 19:38:11 »
Cela fait plus d'un an et demi mais sa famille me juge toujours responsable
Je suis allée moi même rencontrer le juge des affaires familliales afin qu ils puissent voir leurs petits enfants mais ils n'ont as compris que la démarche venait de moi, nous sommes toujours dans l'incompréhensible
Les enfants mettent des fleurs au cimetière (pour etre sur nous écrivons papa sur les coupes) mais eux ne font que les déplacé et les mettre derrière leurs vases qui cachent tout.
Je sais qu'ils souffrent et sont encore malheureux mais en tant que mère de 2 enfants j'ai choisit d'avancer
Après avoir été hébergé presque 1 an par mes parents, nous avons rencontré une personne avec laquelle nous partageons notre vie.Il est présent pour moi ( et c'est pas facile tous les jours, car je lui parle du père de mes enfants, je pleure  .....) pour mes enfants auxquels ils accordent bcq de temps pcq il sait ce qu ils ont vécu
Peut etre me jugerez tant pis, j'aimerais juste savoir si des personnes se sont trouvées dans une telle situation et comme les enfants ont réussi à se construire

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #2 le: 22 Décembre 2013 à 17:06:38 »
Bonjour Hoppe,

Ton calvaire me touche beaucoup. Tu as eu beaucoup de patience et tu t’es battue jusqu’au bout. Que pourrait-on te reprocher ? Et combien te portes closes as-tu rencontré ou des démarches qui n’aboutissaient à rien ?!!!!

Après un décès même naturel cela « aide » souvent l’endeuillé de rejeter la faute sur quelqu’un, alors après suicide !!!!

Le livre du Christophe Fauré qui est à l’origine de ce site d’entre-aide
« Après le suicide d’un proche – vivre le deuil et se reconstruire »
Christophe Fauré : Albin Michel 2007
m’a fait comprendre ce qui je vivais après le suicide de ma fille. (Moi aussi, je la savais suicidaire, nous en avions parlé de nombreuses fois, et je n’ai pas réussi à la retenir).
Il paraît que de nombreuses familles explosent après un suicide car ce serait si bien de trouver un coupable. Alors, on se rejette la faute. C’est presque miraculeux, je crois, quand on arrive à se soutenir alors que chacun se dit pour lui ou les autres « et si ».

Essaie de ne pas le prendre sur toi. Tu as vraiment fait tout ce qui était en ton pouvoir. En plus, cette vie n’était certainement pas facile pour tes enfants. Cela ne pouvait pas continuer ainsi. Tu as eu beaucoup de patience et de courage. La difficulté des maladies psychiatriques, c’est que le malade n’accepte souvent pas de se soigner et sans le déclic, rien ne peut changer. Ton départ à moins qu’il se fasse soigner aurait tout aussi bien pu provoquer ce déclic chez lui. 

Essaie d’oublier les personnes néfastes dans ton environnement et de te concentrer sur toi, les enfants et ton compagnon. Ce sont eux qui sont en cause et pas toi ! Fais-toi du bien.

Je te mets un lien d’un autre message que j’ai posté aujourd’hui. Peut-être que tu pourrais y trouver des clés par rapport à la maladie de ton mari : http://forumdeuil.comemo.org/index.php/topic,1553.30.html#bot

Tes enfants, voient-ils un psychologue ? Je crois qu’ils ont besoin d’extérioriser leur vécu avec une personne extérieure et connaissant le deuil après suicide. Peut-être tu pourrais en trouver un ici : Les mots du deuil
Sur le forum, il y a eu plusieurs témoignages ou un suivi à pu aider les enfants à se reconstruire. Pourquoi ne pas essayer.

Probablement, tu ne trouveras pas beaucoup de témoignages de personnes ayant du recul par rapport à l’évolution de leurs enfants, car ils ne viennent sans doute pas sur ce forum puisque leur deuil est ancien.

La résilience existe, alors pourquoi pas pour tes enfants. Tu t’es battue comme une lionne. Prends bien soin de toi et reprends confiance en toi et tu pourras ainsi aider davantage tes enfants.

Affectueusement

Méduse
« Modifié: 27 Février 2014 à 15:38:12 par Webmaster »

Hors ligne Célineda

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 178
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #3 le: 24 Décembre 2013 à 16:54:19 »
Ce que je vais dire va peut être vous surprendre car vous pensez peut être comme eux que je suis responsable
Mais pour moi il n’est pas mort, je ne l'ai pas vu mort
Je suis retourner à la maison pour les enfants et je lui parle ....


Coucou,
Grand a été ton courage et grand encore il devra l'être.
C'est un homme malade qui est mort.
Un homme qui p etre s'en serait pris autrement a toi et tes enfants. Tu as donc pis la bonne decision.
Pour les mots que tu cites au dessus.
Non tu ne choc absolument pas.
Tu es un peu dans le déni car comment admettre une chose aussi anormale, pour pas dire stupide!, non ne pas "integrer" physiquement l'info est normal.
Et non ut n'es pas coupable.
On l'est tout(e)s aux yeux de ceux qui ne voit que par la petite mirette.
Voilà 19mois quej 'ai decouvert mon mari pendu chez nous et plus aucun contact avec la belle famille...
Aprés... vu "les cas" qu'on l'air d'etre tes beaux paretns... p etre que tant mieux aprés tout... qu'ils aillent pas te plomber.
Les papiers sont longs, lourds mais ca comble aussi l'absence, ca permet de formaliser que... oui, il est mort.

Bref. N'hesite pas si tu as besoin.  :-*

Hors ligne marie l

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #4 le: 08 Janvier 2014 à 06:15:16 »
Ce que tu as vécu, ce que tu vis, ressemble à un enfer... Ton mari était malade, très malade. Il souffrait beaucoup.
(tu as subi aussi beaucoup).
Tu ne pouvais pas l'aider. Tu as essayé de le sortir de là, tu as fait tout ce que tu as pu, tu as appelé de l'aide autour de toi mais tu es restée bien seule.
Il ne pouvait pas se soigner et vous avez été tous très malheureux.
Maintenant, pense à toi, à tes enfants. Essaie de vous faire une vie douce et heureuse pour arrêter ce malheur.
Tu le mérites, tes enfants aussi. Vous avez assez souffert.
Fais-toi aider par un psychologue (en CMP, on trouve des professionnels formidables et c'est gratuit) parle et sors de toi toutes ces blessures (celles actuelles mais aussi celles de ton enfance).
Laisse tomber cette belle famille, qui ne t'apportera rien ! Tourne-toi vers des personnes bonnes pour toi et tes enfants.
Je pense bien fort à toi, je t'embrasse.


Hors ligne HOPPE

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #5 le: 06 Août 2015 à 20:36:53 »
Bonsoir,
Cela fait qqtps que je ne suis pas retourné sur le site, non pas par manque d'envie mais plutôt peur que tout remonte à la surface. :'(
Et j'avoue que je viens quand je repense à lui et que je me pose toujours la même question. Pourquoi n'a t-il pas pensé à ces enfants. :'(

Cela fera 3ans à la fin du mois, pour les enfants cela devient très dur surtout pour ma fille (en primaire) qui a du mal à exprimer ce qu'elle ressent contrairement à son frère (au college).

Et toujours cette ex belle-famille qui est restée fidèle à elle même et nous en sommes aux avocat car ils n'ont pas compris pourquoi je n'avais pas accepté qu'ils disent à mon fils qu'ils allaient lui donner le portable de son père avec le chantage au suicide.
Ils ont fait cette annonce à mon fils en ma présence et lui disant que c'était moi qui avait quitté la maison, mon fils à oser s'opposer aux grand père en lui disant que c'était faux, que c'était "Papa qui avait mis maman dehors" il etait là.
Ils font toujours courir des bruits sur le fait que j'ai bien profité de sa mort,.....

Nous n'osons toujours pas allé au cimetière et si nous y allons nous le faisons en coup de vent par peur qu'un scandale éclate en plein cimetière si ils me voient.

Puis je espérer qu'un jour cette situation se calme ?

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #6 le: 07 Août 2015 à 05:37:01 »
je ne te connais pas mais ton histoire m'ébranle...
dans une telle souffrance , après un tel drame .... famille , belle-famille , épouse etc... devraient tous se serrer les coudes , se soutenir , partager
ta belle-famille se rend-t-elle compte du mal qu'elle fait non seulement à toi mais aussi à tes enfants ?
tes enfants qui sont leurs petits-enfants , qui sont  la trace indélébile de leurs fils ?
un tel comportement me laisse sans voix , incompréhensible , inimaginable...

ne pas oser aller au cimetière  :o

je te souhaite vraiment que cette situation s'arrange , perdre son conjoint est suffisamment dévastateur , on n'a pas besoin de conflit

je t'embrasse ainsi que tes enfants
mamoure

Hors ligne Holly

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 74
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #7 le: 09 Août 2015 à 18:44:34 »
Hoppe,
je suis aussi très touchée par ce que tu as écrit. Quel calvaire en effet ... De ce que je "capte", ton mari était psychologiquement très fragile, rien ni personne n'aurait pu arrêter son geste.  Et ce drame a probablement ravivé d'anciennes blessures chez toi, ce qui ne facilite pas le processus de deuil . Je ne peux que te conseiller de te faire aider
(mais pas par ton beau-père ;) )
Pensées affectueuses
Holly

Hors ligne verovero

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #8 le: 21 Mai 2016 à 05:51:02 »
bjr,
je vie à peu près la même chose donc je comprend ce que vous vivez, je n'ai plus aucun contact avec ma belle famille ces derniers temps , ils veulent me revoir pour discutés du passé et comprendre et pour eux même peu être avancés, mais eux n'étaient pas la pour mes enfants et moi il y a 26 mois aucun soutien et critique et accusations 'sans commentaires' donc j'ai refusée tout contact car j'estime et sait légitime que mes enfants et moi ont mérite mieux et ont est forts tout les trois car ont essayent de  surmontes la perte moi de mon amour de 25 ans de vie commune et mes enfants surtout leur papa et ont le fait sans eux depuis ce drame  , c'est triste pour la belle famille  mais c'est la réalité rien ne sert les regrets faut avancés malgré tout courage à vous

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #9 le: 26 Août 2018 à 14:24:36 »
Bonjour Hoppe,
Je lis ton histoire, et je me dis "Quel courage, quelle force il faut avoir pour ne pas sombrer."
Tu as fait preuve d'une grande sincérité face à la souffrance de ton mari.
Malheureusement,  je pense qu'il aurait fallu du soin, c'est sûr, mais aussi qu'il décide de s'éloigne de sa famille.
Tu t'es battue avec le courage d'une lionne, tu l'as aimé malgré tout.

J'espère que tu as pu te reconstruire. Vous méritez, les enfants et toi de connaître enfin la paix.
Je t'embrasse affectueusement.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne mike67

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 342
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #10 le: 26 Août 2018 à 14:55:33 »
Bonjour Hope,

J'avais lu ton histoire il y a quelques temps.
Ce que tu as du supporter est extrêmement dur...
Depuis que je suis sur ce site, je n'arrête pas de croiser des warriors ;-)

L'acte suicidiaire est si dur à accepter, qu'on cherche des réponses ou des coupables.
Comme tu le mentionnes dans l'intitulé de ton fil.

Pour autant, il n'y a pas de responsable à ce geste effroyable. Ton conjoint, à te lire, était impulsif et a été débordé, dévoré par sa propre violence.
Il est normal après une telle perte de chercher des responsables pour projeter sa colère sur quelqu'un... manière pour sa famille de se protéger, de ne pas s'interroger sur leur structuration familiale.
Face à un tel drame, un bon psy, de l'appaisement, et un profond recul sur soit même est nécessaire, si l'on veut, comme le disait Christophe Fauré, que la cicatrice soit la plus belle possible.

Malheureusement, intenter un procès, quel qu'en soit l'issue, n'appaisera pas leur souffrance. Ils s'en apercevront.
A te lire encore, outre un shéma familial originel déficient (décidément on le retrouve partout celui-là dans les actes suicidaires), on a aussi le sentiment que l'épouse obéit à un modèle d'un autre temps, qu'elle doit être soumise sans réagir.

Comme tu le sais déjà, tu n'est pas responsable de son geste, évidemment. Pas aisé à faire certainnement, mais si tu en éprouves le besoin, rends toi au cimetierre tant que tu le souhaites. Tu es aussi naturellement légitime que ses parents à te recueillir et à éprouver du chagrin pour la disparition de quelqu'un que tu as aimé et qui est le père de tes enfants.

Concernant tes enfants, ont-il pu exprimer leur souffrance, leur ressenti à un psy? (de même que toi, car le regard extérieur d'un spécialiste est primordial dans ce cas précis).

Michael
« Modifié: 26 Août 2018 à 15:00:10 par mike67 »

Hors ligne HOPPE

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : Jugee responsable du suicide du pere de mes enfants
« Réponse #11 le: 14 Septembre 2018 à 18:42:18 »
Bonjour à toutes et a tous, et merci pour vos messages de soutien

Nous avons avancés cela à été très dur compte tenu du conflit familial (qui perdure encore à ce jour)
Nous nous sommes beaucoup fait aider par notre entourage proche et un suivi psychologique pour nous 3.

La vie a repris son cour si on peut dire ainsi, nous ne l'oublions pas même si ma fille a très peu de souvenirs de son papa et qu'elle ne peut toujours pas regarder les photos sur lesquelles il est.
Mais il y a un mieux car elle est capable de regarder des photos d'elle petite mais avec les yeux pleins de larmes. :'(
Elle est devenue une très jolie pré ado avec des copines et le hasard à fait qu'elle a rencontré une amie qui vit la meme situation que nous, mais depuis moins longtemps mais elles n'en parlent pas entre elles ...

Quant à mon fils, il est maintenant au lycée et il semble avoir trouvé sa voie  ::) il est dyslexique ++++ mais les appréciations sont bonnes donc on y croit. Son père aurait été fier de lui

Il nous manque je sais que ça parait compliqué à comprendre en ce qui me concerne mais c'est vrai
Je pense qu'il ne comprennait pas du tout ce que j'attendais et qu'il n'aurait jamais pu me le donner ni partager cette vie de famille que je voulais tant avec nos enfants et lui

Mais la vie nous permet ds de telle situation de rencontrer de belles personnes, avec qui la vie semble une évidence
Ne me jugez pas s il vous plait, mais j'ai rencontré un homme merveilleux avec lequelle nous nous sommes mariés cette été et que mes enfants ont tt de suite accepté (allez savoir pourquoi? il n'y a jamais eu aucun souci etre eux, il se comporte avec les miens comme avec les siens et pourtant les miens ne sont pas toujours faciles, mais nous avons tous ce besoin de communiquer de dire les choses afin que pour la suite nos enfants deviennent des adultes responsables)
 
Je voulais juste vous l'annoncer pour donner de l'espoir à toutes ses personnes qui sont dans la souffrance.
La vie vaut vraiment la peine d'etre vécue, certes il y a des épreuves très difficiles à traverser mais chacun trouve la force en lui de se relever et notre entourage est également très précieux

Le temps ne fait oublier ce que l'on a vécu, au contraire ces épreuves nous font devenir la personne que l'on est
Mais on ne réagit pas tous de la meme facon certains voudront profiter de la vie car ils savent qu'un accident est si vite arrivé et d'autre 'plus pessimiste (comme moi) imagineront que cela n'est pas normal et que nous allons avoir de nouvelles épreuves

Chacun avancera à son rythme, à sa manière, ne l'oublions pas et surtout ne jugeons en aucune manière les personnes qui décident volontairement de mettre fin à leur vie.
Comme le dirait mon fils "je ne lui en veut plus trop, je sais qu'il souffrait et que là ou il est maintenant il ne souffre plus. Mais quand on est malade on doit accepter de se faire soigner il ne faut pas penser qu'à soit il faut aussi penser à ceux qui restent....."

Amicalement

Hoppe

Hors ligne biche07

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 232
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #12 le: 14 Septembre 2018 à 20:47:51 »
merci Hoppe pour ton message  d'espoir je te souhaite tout le bonheur du monde dans les années qui viennent ,tu es certainement une femme pleine  de générosité et de bienveillance,soit la plus heureuse des mamans et des épouses ,tu as tellement à donner et surtout a recevoir. amitiés.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #13 le: 14 Septembre 2018 à 22:08:36 »
Un très grand merci à toi, Hoppe.
Tu as bien mérité d'être heureuse.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne katrinap

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 98
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : JUGEE RESPONSABLE DU SUICIDE DU PERE DE MES ENFANTS
« Réponse #14 le: 17 Septembre 2018 à 10:58:59 »
comment pourrions nous vous juger HOPPE? la vie est là et je suis très heureuse pour vous d'avoir retrouvé le bonheur on n'a qu'une vie  et c'est essentiel
soyez heureuse on l'est pour vous
katrin