Auteur Sujet: Joli Coeur  (Lu 1911 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Joli Coeur
« le: 25 Septembre 2017 à 00:26:26 »
Bonsoir a tous,
Il y a 9 ans jour pour jour je rencontrai l amour de ma vie. Et il y a 6 mois je le perdais. Il était tout pour moi, j étais sa jolie fleur et il etait mon joli coeur. Nous étions heureux amoureux, complice,meilleurs amis. Un couple uni. Il avait des démons que je connaissais mais je ne pensais pas qu'un jour ils auraient le dessu sur lui. Ce jour du 20 mars à commencé comme toutes les autres. Je suis partie travailler, nous nous sommes appelés comme d'habitude.  Et début d après midi lorsque j ai quitté le travail je l ai appelé comme d'habitude, mais la pas de réponse, je ne me suis pas inquiété.  Et j ai réessayé et réessayé toutes les 10 minutes. Quand je suis rentrée, je pensais qu'il avait fait un malaise. Et non je l ai trouvé sous les marches (désolée je n arrive pas a écrire la manière dont je l ai trouvé c' est encore très douloureux). Il était si blanc. Je le revois encore si souvent.
Quand cela va cessé ?  Aujourd'hui au delà de la perte de mon bien aimé je n ai plus de maison. Je n ai plus d espoir plus d envie. J ai 37 ans et je suis retournée chez mes parents.  Woua. ....merci à eux mais grosse claque retour à case départ.  Je le vie ainsi. Il me manque tellement.  J ai encore cette impression que rien n'est arrivé. Les jours passent et J' ai cette sensation étrange que ces 9 ans n' ont jamais existé.  Est ce normal ?
Merci à toutes les personnes qui me liront

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #1 le: 25 Septembre 2017 à 08:08:39 »
Bonjour sabie,

Je t'ai lu et je suis touchée par ton témoignage. J'ai perdu mon mari il y a 4 mois. Nous étions ensemble depuis 17 ans. C'était une relation fusionnelle et aujourd'hui moi aussi jai tout perdu. Sa présence me manque chaque jour et je me demande ce que je fais ici sans lui. Je suis aussi retournée vivre chez ma mère.  Chaque nuit je fais le même rêve, qu'il est à côté de moi et que tout ça n'est jamais arrivé.
Moi je tourne en boucle sur le pourquoi et n'arrive pas à passer outre. Je le connaissais tellement bien et je ne le reconnais absolument pas dans ce geste que je n'ai pas vu.
As tu recommence ton travail ? Moi je retravaille depuis 2 semaines et cela me vide un peu la tête même si un rien me déborde.
Jai 32 ans et je me sens aussi repartir de 0. Je remets en doute toutes ses années ensemble car je me dis que je me suis trompée et en même temps je suis convaincue que je le connaissais mieux que personne et que ce geste ne reflète pas nos années de bonheur.

Jespere que nous pourrons discuter.
Je te souhaite pleins de courage
Aline

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #2 le: 25 Septembre 2017 à 09:47:16 »
Bonjour Aline,

J'ai repris le travail il y a 5 mois. Mon dieu quelle épreuve.  Je l' avais rencontré sur mon mieux de travail donc forcément c est un peu compliqué.  Mais mes collègues sont très présentes pour moi.

Consulte tu un psy ? C' est important il te donnera beaucoup de réponses.  Biensure pas celle tant espérer.  POURQUOI

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Joli Coeur
« Réponse #3 le: 25 Septembre 2017 à 12:32:45 »
Sabie,
tes mots me touchent, e suis émue en te lisant,
j'en perds les miens
je viens te déposer un peu de tendresse et de douceur pour tenter de te soutenir dans cette épreuve
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #4 le: 25 Septembre 2017 à 23:01:55 »
Oui je consulte et un psychiatre (suite à mon hospitalisation après le décès de mon mari) et un psychologue pour traiter le traumatisme. Et toi ?

Ah oui tu as repris rapidement le travail. Moi aussi je voulais reprendre tout de suite pour me vider la tête mais jai ete hospitalisée pendant 2 mois.

Les psy m'aident mais tu as raison je ne trouve pas de réponse à cette question qui m'obsède. Je me demande comment on peut se remettre du suicide d'un etre proche. Rien de pire ne peut arriver ?

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #5 le: 25 Septembre 2017 à 23:16:48 »
J ai repris rapidement....car je tournais en rond . Je voyageait entre chez mes amis mes parents.  J en avais besoins pour ne pas tomber encore plus bas.  Je pense qu' il faut apprendre à vivre avec une cette blessure, cette cicatrice qui nous marquera a tous jamais. Qui changera pour toujours.
Je l aimais si fort,  les larmes me viennent ...

Je voulais partager avec vousle texte choisi pour la cérémonie de Pascal

Nos Absents

C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte,
qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte.

C'est ceux qu'on a aimé qui créaient un vide presque tangible, car l'amour qu'on leur donnait est orphelin, il cherche une cible.

Pour certains on le savait, on s'était préparé au pire, mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prévenir.
 
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord, car la mort a ses raisons que notre raison ignore.

Alors on s'est regroupé d'un réconfort utopiste. A plusieurs on est plus fort mais on est pas moins triste.

C'est seul qu'on fait son deuil, car on est seul quand on ressent. On apprivoise la douleur et la présence de nos absents.
Nos absents sont toujours là, à l'esprit et dans nos souvenirs. Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires.
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés, ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n'était.

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le ventre, en se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous.

Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure, dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur.

Nous on a des projets, on dessine nos lendemains. On décide du chemin, on regarde l'avenir entre nos mains. Et au coeur de l'action, dans nos victoires ou nos enfers, on imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire.

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant. J'me suis bien renseigné, on en sortira pas vivant. Faut apprendre à l'accepter pour essayer de vieillir heureux, mais chaque année nos absents sont un peu plus nombreux.

Chaque nouvelle disparition transforme nos coeurs en dentelle, mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastelles. Ce temps qui pour une fois est un véritable allié. Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers.

Moi les morts, les disparus, je n'en parle pas beaucoup. Alors j'écris sur eux, je titille les sujets tabouts. Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous. Qui fait qu'on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousse.

C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte, qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible, nous supporte. C'est ceux qu'on a aimé qui créait un vide presque infini, qu'inpirent des textes premier degré. Faut dire que la mort manque d'ironie.

Grand Corps Malade
« Modifié: 26 Septembre 2017 à 00:18:18 par Sabie »

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2029
Re : Joli Coeur
« Réponse #6 le: 26 Septembre 2017 à 06:04:48 »

    Merci pour ce texte, Sabie ...
   
Citer
Alors on s'est regroupé d'un réconfort utopiste. A plusieurs on est plus fort mais on est pas moins triste.

    "Utopie, ami.
      Tel est le monde, utopie"
      Federico Garcia Lorca.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #7 le: 26 Septembre 2017 à 09:16:27 »
Merci joli cœur  pour ce texte très émouvant.
Chaque jour est un jour passe sans lui, sans sa joie de vivre sa bonne humeur. Les journées me paraissent longues et sans goût et la solitude me ronge

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #8 le: 26 Septembre 2017 à 23:52:39 »
Merci souci de m' avoir  lu.

Ce soir j ai l 'âme en peine. Comment a t il pu me laisser, m abandonner me laisser seule avec pour seule compagnie ma tristessee et mes larmes. Ce qu il aimait chez moi c est ma joie de vivre et ma pêche quotidienne.  Aujourd hui ma joie de vivre et ma pêche ce sont éteins avec lui. Comment continuer ? Pourquoi continuer ? La vie a se goût amer, qui me déchiré le ventre.
Je vais me coucher avec cette journée de moins dans ma vie, une autre  journée sans lui.

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #9 le: 27 Septembre 2017 à 08:03:19 »
Bonjour Sabie,

Jespere que ça va mieux et ta nuit fut reposante. Oui ces questions je me les pose aussi. Comment continuer ? Quoi attendre de la vie après ça ?
Pense à tes proches et tes parents que tu ne voudrais pas qu'ils subissent ça. Cest ce que j'essaye de me dire moi pour me motiver. Qui mérite de vivre cette souffrance ? Cette culpabilité ? Cette colère ?
Même à son pire ennemi on ne souhaiterait pas ça.

Courage pour cette journée

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #10 le: 27 Septembre 2017 à 11:02:49 »
Bonjour Aline

La nuit c'est bien passé, je t'en remercie. Je me couche tellement fatiguée que le sommeil m'emporte avec mes larmes.
C'est sure que ne souhaite cette douleur et ce traumatisme à personne.
Oui je me raccroche a ma famille mes neveux surtout qui sont mon souffle, ma bouée pour continuer. Aujourd’hui le plus grand à 11 ans, mon dieu que le passe défile.

Je savais que la vie était semée embûche mais je  ne pensais pas un jour devoir surmonter l'Himalaya .

Prends soin de toi également,

Belle journée a vous tous , le soleil est présent il va nous aider à continuer

Sab
« Modifié: 27 Septembre 2017 à 11:34:01 par Sabie »

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #11 le: 27 Septembre 2017 à 16:30:22 »
Bonjour Sabie,

Pendant mon hospitalisation j'ai lu le livre de mike horn et je te le conseille "chacun de nous, dans sa vie  à sa propre montagne à gravir".

Moi non plus je ne pensais pas que c'était possible de souffrir autant. Moi aussi jai mes neveux et nièces. Ils ont déjà perdu leur tonton.

Je n'arrive malheureusement pas à dormir encore sans somnifère.

Bonne journée à toi aussi
Aline

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #12 le: 30 Septembre 2017 à 00:28:05 »
Bonsoir Aline, et merci Mononoké

Je vais voir pour se livre.  Et je te conseillé les " les 100 reponses sur le dueil et le chagrin"

Aujourd hui la journée était difficile cette douleur qui nous prends sans prévenir.  La vie chez mes parents est difficile. Je ne les remercierai jamais assez de m avoir accueilli.  Mais ils.sont leur vie et j avais la mienne. La semaine je vivais " seule" il etait routier et les week end étaient calme doux chaleureux reposant amusant....chez mes parents les jours sont un peu" ok chorale " mais c est leur mode de vie. Tous les 2 à la retraite.
Je m essouffle chaque jour, je n arrive plus a vivre dans LEUR vie, mais suis je prête à vivre MA nouvelle vie sans lui seule dans une nouvelle maison avec de nouvelles habitudes, avec cette place vide dans NOTRE lit.
Vais je arriver à continuer sans lui. Il était mon souffle ma vie, j aurai donné ma vie pour la sienne.

Je l aime je l aimais et je l aimerai toujours. 

La vie est dure comme de l acier mais c est de cet acier qu etais forgé la clé de notre amour.

Joli Coeur n oubli pas de ne pas m' oublié
« Modifié: 30 Septembre 2017 à 00:31:14 par Sabie »

Hors ligne Alba1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #13 le: 30 Septembre 2017 à 23:15:10 »
Bonjour Sabie,

Merci pour la référence je vais regarder si je le trouve.

Je te comprends tellement. Ce que tu décris je le ressens. Moi non plus je ne me sens pas à ma place. Je Suis redevenue une petite fille dont sa maman s'occupe. Jai du mal à faire les choses de la vie quotidienne. Heureusement que ma mère est la et en même temps je donnerais n'importe quoi pour retrouver ma vie d'avant. Ma vie de femme et d'épouse.

Les we sont difficiles, l'absence est encore plus grande. Moi aussi je me demande bien comment je vais continuer sans lui.

Douce nuit
Aline

Hors ligne Sabie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Joli Coeur
« Réponse #14 le: 09 Octobre 2017 à 00:49:55 »
Comment les aider et trouver les mots ?

Dans ce malheur que je vie  je ne suis pas seule. Mon bien aimé avait 2 enfants et un petit fils. Ses enfants ont perdu leur maman il y a 10 ans.  La maladie l a emporté. Il y a 6 mois leur père mon amour.
Et ce jour mon "beau fils" m annonce que leur grand mère maternelle atteinte d un cancer va bientôt les quitter et que papi est rentré à l hôpital après une attaque.
Je n ai su trouver les mots, je ne sais pas qu elle place j occupe pour ces jeunes adultes. Nous n étions pas marié et aujourd'hui j ai cette sensation de n être rien.
Mais j ai tellement de peine pour eux, la vie s acharne après eux.

J aimerais tellement en  faire plus sans en faire trop...