Auteur Sujet: je n'ai pas de titre  (Lu 5155 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ophélie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
je n'ai pas de titre
« le: 22 octobre 2015 à 18:05:32 »
J'ai du mal à ecrire mon histoire
Au fond je pense que je ne suis pas légitime de cette peine qui m'inonde.
je n'etais pas sa femme , nous avions passés une semaine intense ou nous etions avoués nos sentiments et pendant laquelle je devais faire un choix.

Mais ce choix je n'ai pas eu à le faire car il a pris sa décision tout seul il m'a laissé. je ne sais pas ce qui s'est passé dans sa tête il m'avait envoyé un mail et une lettre que j'ai reçue posthum. Il disait qu'il allait briser ma famille qu'il me faisait du mal.
C'est à moi qu'il a laissé une lettre dans sa voiture. rien pour son ex ni pour ses enfants
le jour de son enterrement je me sentais responsable je me sens toujours responsable et pas à ma place
je dois faire le deuil de cette histoire qui n'en est pas une, le deuil de cet homme que j'aime encore profondemment .
En ce moment c'est pas la grande forme...

Je ne me sens même pas légitime par rapport à vos douleurs ...
Mais il faut que ça sorte

Kairys

  • Invité
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #1 le: 22 octobre 2015 à 19:51:22 »
Bonsoir Ophélie,
Ta souffrance est légitime, comme chaque souffrance est légitime. Tu as aimé un homme, qui a décidé de quitter cette
vie, "tu ne sais pas ce qui s'est passé dans sa tête",  tu n'es pas responsable de sa décision, elle lui appartient.
Maintenant, c'est important de mettre des mots sur ce que tu ressens face à ce deuil : colère, douleur, culpabilité...
Ton chagrin est légitime, prends le en considération,  sois douce avec toi.

fleurdecoton

  • Invité
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #2 le: 22 octobre 2015 à 21:05:31 »
Ophelie

Ta douleur est légitime , même si ton histoire d'amour n'a pu être vécu . Ta douleur est la, tu la vie et tu l'as ressent, elle est à exprimer , a écouter et à respecter .
Tu es  au bon endroit la ou la souffrance se sculpte à travers les mots ... Ici personne ne ne te juges ... Prends le temps de lire les témoignages des uns et des autres ... Et reviens nous parler tu trouveras toujours des bras ouverts ... Même si ce n'est que virtuel

A bientôt

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #3 le: 23 octobre 2015 à 00:14:05 »

    Bonsoir Ophélie,

    Ton histoire est très touchante, un amour "avorté" ...

    Mais tu n'es absolument pas responsable du mal-être de cet homme que tu as aimé profondément !
    Il était très tourmenté par bien des choses, une très longue liste de "choses" en lui ... !
    Tu lui as donné ton amour, cela n'a pas suffi ... il avait des enfants, cela n'a pas suffi ... il pouvait vivre, cela n'a pas suffi ...
    Le suicide nous place TOUS en posture d'impuissance et de frustration, mais personne ne porte la "culpabilité" d'un suicide !
    Ce deuil choquant est déjà assez dur sans s'en rajouter !

Hors ligne ophélie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #4 le: 23 octobre 2015 à 09:30:52 »
Ses premiers mots dans sa lettre me disaient que je n'étais responsable de rien.

C'était un homme qui se confiait peu, on s'en était plus dit en une semaine qu' en deux ans qu'on se connaissait.

Merci beaucoup pour vos messages.

Ce qui est dur c'est d'avoir touché du doigt quelque chose qui aurait pu être très beau et puis de le voir s'effriter et disparaître.
Au début je pensais que faire comme si malgré tout permettrait de garde ce lien vivant mais je me trompais réaliser que non il ne serait jamais plus là était pire alors on vit avec ou plutôt sans en prenant chaque jour comme un pas.
En ce moment je suis entre la colère et l'acceptation et la déprime totale.et donc pas particulièrement agréable pour mon entourage

En faisant du tri dans un disque dur,je suis retombée sur des conversations MSN que j'avais enregistré c'est bizarre mais j'ai ressenti sa présence.



Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 373
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #5 le: 23 octobre 2015 à 09:56:57 »
Bonjour Ophélie,

On ne peut pas juger quelqu'un qui a fait ça. Ca prouve simplement que son mal-être profond était plus fort que son bien-être récent.

C'est très positif que tu aies ressenti sa présence. Ca veut dire que maintenant il est près de toi et qu'il veut t'aider. Sois attentive aux signes qu'il pourrait t'envoyer.

Hors ligne ophélie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #6 le: 26 octobre 2015 à 10:05:19 »
Quand le jour se lève et que je me réveille il ya une demi seconde ou je me dis ça n'est pas arrivé.
une demi seconde où je me perds et puis la réalité reprend le dessus.

Et puis la journée s'enchaine entre la maison le boulot les enfants. Jusqu'à ces dernières semaines c'est comme ça que cela fonctionnait et puis on ne peut plus faire semblant, faire comme si et alors on se retrouve dans une situation où on se demande je fais quoi je continue de sombrer jusqu'à ce que l'inéluctable arrive ou alors on regarde ces petites racines pour voir si on peut s'y accrocher et on va voir si on peut pas trouver d'autres aides ailleurs car celle qu'on nous propose  au niveau familiale et amicale sont inexistantes et d'aucune aide.

Alors on prend son téléphone et puis on appelle un psy qui nous donne des petits cachets pour nous aider à faire face.
Et puis lui il veut bien qu'on en parle  des souvenirs de la colère de ce sentiment d'avoir été abandonnée, de la culpabilité de n'avoir rien vu et de faire vivre ça à mon entourage.
Et puis aussi on trouve un site et un forum où on peut se livrer sans avoir peur d'etre jugée ou on lit des douleurs atroces
Et puis l'envie d'écrire des poèmes me reprend. c'est comme ça que je lui avais avoué mes sentiments

Je sais que le chemin est long et que j'ai mis du temps a briser cette carapace que j'avais construit après son déces pour entamer ce processus parce que je ne voulais pas. Je me disais que faire mon deuil c'est l'oublier, faire mon deuil c'est vraiment faire de cette parenthèse un souvenir et de dire que notre histoire est finie.
Mais je sais que non mais puréée que c'est dur!!!!
 





fleurdecoton

  • Invité
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #7 le: 26 octobre 2015 à 20:20:33 »
Chère ophelie

Au début , on y crois pas ... Au début , c'est insoutenable... Au début , c'est le début du long chemin ...ou d'une longue période d'acceptation ... Enfin si on n'accepte ...

Demander de l'aide à était pour moi nécessaire , pour le début de tous les débuts ... Chaque jour, était un début ... Mais on n'oublie pas on ne peut pas c'est marqué à jamais dans notre chair ...

Ce qui change , c'est nous ... Chacun prendra le cap qui lui conviendra le mieux

A bientôt

Hors ligne Ophelia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #8 le: 23 septembre 2020 à 16:26:01 »
Bonjour

Je reviens ici apres quelques temps d'absence ( oui 5 ans ca fait une longue absence)
Je ne me souvenais plus de mon mot de passe et mes tentatives de récupération ont échouées . Je me suis donc décidée a me reinscrire avec un pseudo quasi similaire.
Il s'en est passé des choses donc..
Quelques jours apres mon dernier message ici il s'est passé 3 choses.. un coeur est apparu sur le sol de ma cuisine alors que je la nettoyait.  J'ai ressenti une immense bouffe d'amour et de chaleur qui m'a fait fondre en larme.  Et j'ai trouve un mediator ( il jouait de la guitare) .
Ca peut paraître idiot mais j'ai ressenti ces choses comme des signes ..

Alors j'ai essayé d'avancer et avec le recul pas de la meilleure des façons.  Je suis redevenue femme apres toutes ces annees dans  ce costume de mère.  Cette femme que j'avais sacrifié pour le bien etre familial. 
J'ai fait des rencontres,  plusieurs .
. j'etais irrémédiablement attirée par les mecs un peu geek sur les bords et musiciens.
Et puis un homme me fait ressentir ces sentiments que je croyais ne plus pouvoir avoir de nouveau.. seulement en reponse je prend un mur monumentale. 
Ai je eu envie de mourir ? Non. Ai-je ete dévastée oui un peu. J'ai fait le deuil de cette histoire tres rapidement .  Et j'ai décidé de m'occuper de moi de mon bonheur a moi. J'ai trouvé l'épanouissement dans un nouveau boulot.. physique mais gratifiant.
Mes enfants vont bien.
Et mon deuil dans tout ça ?  Je pensais que c'était derriere moi mais ma psy m'a dit que ma recherche d'aventure n'avait ete qu'une fuite en avant.. et c'est vrai j'ai passe 3 ans a le chercher.. sans succes évidemment Je ne suis plus en colère. C'est deja ca
Il me manque toujours mais je me force a ressentir le manque de l'ami et pas celui de l'amoureux ( c'est pas facile)
Dernièrement j'ai ressenti sa présence dans mes reves mais j'avais beau chercher je ne le trouvais pas.
Je suis passée au colombarium quelques jours avant son anniversaire.  Ca faisait longtemps j'ai rallumé sa bougie..
Certains soirs j'zimerzi quand mrme voir son k***** debouler devant chez moi et qu il me sourit en me voyant. 




 


Hors ligne Ophelia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : je n'ai pas de titre
« Réponse #9 le: 01 octobre 2020 à 10:24:25 »
Merci
Ca me fait penser à la chanson " je t'en remets au vent" de Thiefaine.