Auteur Sujet: revolté  (Lu 1274 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne galaad

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 59
revolté
« le: 07 Novembre 2013 à 17:10:50 »
Bonjour, j'étais en ballade ce week end avec ma voisine et amie iranienne dans paris, et nous avons assisté à une conférence de mediums chrétiens; et bien je suis révolté car ces messieurs et dames réclament 130 euros pour une consultation médiumnique;B...Si ce don émanait de l'esprit saint ils oeuvreraient gratuitement,  à croire qu'ils sont inspiré par le diable..Je me suis trompé, consultant les dogmes chrétiens je viens de me rendre compte que l'eglise condamne le spiritisme qui est _pardon_ une forme de nécromancie.En tout cas cette conférence n'aura pas été inutile. La souffrance est le centre de l'existence, et la dignité de l'homme est de tendre vers l'acceptation de cette souffrance, voir l'aimer.De toute manière comme disait BLOY Satan est le geolier de l'irrevocable. je m'apprête à un long voyage en Siberie vers le plateau de Manpupuner ,là vivraient parait il les dernières shamanes sorcières.

Hors ligne galaad

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 59
Re : revolté
« Réponse #1 le: 08 Janvier 2014 à 18:13:57 »
  de retour de sibérie ou il commence à faire trop froid pour un petit français je relie les notes prises au cours du voyage; Pour résumer je n'ai pas vu de sorcière shamane, le guide que j'ai dû payer cher m'a montré une vieille cahute abandonnée, à l'est du plateau, non loin d'une espèce de fagne gelée.D'après lui là aurait vécue une veille shamane, insensible au froid extrême, shamanisant de temps à autre pour qq familles des alentours. Sa fille l'aurait finalement convaincue de rejoindre une maison de retraite .
rentré en France je regarde internet et par hasard, cherchant des références d'un film américain je tombe sur le résumé d'un film qui relate d'étranges phénomènes psychiques dont ont été les victimes une famille américainE; CEST l'histoire d'une courageuse mère de famille et de ses fils, du nom de Carla Moran (Doris Bither je crois dans la réalité.