Auteur Sujet: Son acte... ma peine... ma culpabilité  (Lu 6222 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sarah1983

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Son acte... ma peine... ma culpabilité
« le: 20 Octobre 2016 à 14:31:54 »
Bonjour à tous.

Je viens sur ce forum car je cherche toutes les manières possibles pour pouvoir soulager un peu ma douleur..

Il y a 5 semaines, mon époux s'est suicidé... j'étais sur le point de le quitter. Il avait 61 ans et j'en ai 33. ça faisait plus de 15 ans que nous étions ensemble, l'amour était toujours très fort entre nous mais de mon côté je ne voyais plus la vie à deux et l'avenir avec lui (désir d'enfant, différence d'âge,...).

Il m'a laissé une lettre qui me traumatise... la première phrase "tu brises mon coeur, je brise mon corps"... cette phrase me rend coupable de son acte... j'ai du mal à vivre chaque jour dans cette douleur de l'avoir perdu et cette culpabilité parce que là... je n'arrête pas de me dire... et si je lui avais dit que je restais... et si j'avais du faire ça ou ça... il serait toujours là dans ma vie... car même si j'avais pris la décision de rompre notre vie de couple... j'avais besoin de lui dans ma vie... il le savait...

Je suis actuellement en autriche.. ce mardi nous aurions du fêter notre anniversaire de mariage et l'autriche est le pays où nous rêvions de vivre et nous y venions régulièrement. J'avais besoin de revenir ici pour retrouver une part de lui ici et m'apaiser mais je me trompe... depuis que je suis arrivée, et même déjà en m’approchant de la frontière, j'étais anéantie... je pleure et j'ai mal à chaque souvenirs qui ressurgissent...

En plus sa famille dès son décès m'a tenu responsable de tout... le jour de l'enterrement à l'église, une lettre à été lue, une lettre qui m'était destinée et qui m'incriminait... sans compter les insultes à l'église par ma belle mère qui m'a également repoussé du cercueil de mon mari.

Je me sens si seule même si des personnes me soutiennent malgré tout mais j'ai l'impression que personne ne pourra comprendra ma douleur.

J'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais... il était mon loulou... mon premier et grand amour.. je l'avais rencontré que j'avais 17 ans... il m'avait sorti de l'enfer... j'avais consacré + de 10 ans de ma vie... on vivait 24h sur 24 ensemble, on partageait tout ensemble...

Je ne lui en veux pas de son geste... enfin si quand même... je lui en veux d'avoir fait ça alors qu'il savait que j'étais perdue dans mes sentiments et mes choix et qu'il y avait une possibilité que je reste... mais pourquoi??? j'aurais pu rester dans sa vie et lui dans la mienne.

La veille de son départ, j'ai eu un mauvais pressentiment, j'ai fais demi tour sur le chemin du boulot et j'ai passé la journée avec lui ... on s'est promené main dans la main... c'était une douce et belle journée comme une bonne partie des années passées ensemble. Mais je lui avait dis que je devais partir pour être sur que je faisais le bon choix...
Il avait des soucis de santé mais c'était assez stable... je ne comprends pas...
Je m'accroche à tout ce qui se rapporte à lui... ici dans ma chambre... une urne symbolique st là avec sa photo... je lui parle à voix haute, comme s'il était là... j'ai l'impression de devenir folle.

Aidez moi, donnez moi des pistes pour m'en sortir...  j'ai envie de le rejoindre pour que tout s'arrête...


Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2712
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #1 le: 20 Octobre 2016 à 15:36:08 »

    Bonjour Sarah,

    Tu fais bien de rechercher un appui ...

    A ceux qui te jugent je voudrais dire:
   -personne n'appartient à personne
   -le suicide est peut-être comparable à une radicalisation.
   J'assume ma bêtise éventuelle de penser ça ...

   En fait je ne sais pas plus que les autres endeuillés du suicide, je ne fais que chercher, depuis 3 ans 1/2, pourquoi, et comment, et si ...
   Et à cause de quoi ... à qui la faute ...

   On n'a jamais compris mais faut jamais cesser de comprendre ...
   Comprendre c'est souffrir ... souvent ... mais s'il y a faute ... elle est toujours partagée avec toutes les interactions de celui qui a commis un geste auto-destructeur, et sa propre tromperie, peut-être maladive, peut-être accidentelle, peut-être immuno-déficiente ?

  Je comprends la violence que tu as ressenti ...
  C'est déjà ça ... et je comprends bien qu'il y ait trop, toujours trop, de choses à comprendre ... et la vie est un foutu désordre ... et l'ordre imposé n'est jamais un bon ordre ... mais un ordre paradoxal ...

  J'espère que tu parviendras à te reconstruire, que tu trouveras l'aide dont tu as bien besoin pour les prochains mois, voire années.
  Reçois ma douce compassion, Martine.
   

Hors ligne Sarah1983

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #2 le: 31 Octobre 2016 à 13:33:56 »
Merci Martine pour ta réponse et désolée de revenir si tard pour y répondre mais je suis partie 1 semaine dans notre chez nous... l'endroit où on rêvait de partir vivre,  l'endroit où on oubliait tout, qu'on pensait qu'à nous.

Le 18 octobre c'était notre anniversaire de mariage, je suis allée en Autriche dans l'espoir de me sentir "mieux" là bas, de le retrouver en quelque sorte.. j'avais aussi l'espoir de le sentir près de moi, d'avoir un signe ou l'autre.

J'avais pris ses cendres avec moi... sa photo.. il aurait aimé que je disperse ses cendres en montagne, je n'ai pas eu le courage... j'étais toute seule et c'était très douloureux. J'y retournerai pour le faire c'est certain mais quand je serai prête... parce que là je m'accroche à tout ce qui le concerne.

Mon séjour là bas fut très pénible, horrible, les premières heures, les premiers jours. Plus j'approchais la frontière, plus j'étais en pleur, à en hurler... arrivée là bas, je suis allée directement dans le village où on avait nos habitudes depuis 10 ans... nos années bonheurs... la douleur était aussi vive que le jour de l'enterrement, si pas + ... je lui parlais à voix haute, j'attendais quelque chose de lui mais rien...
Les jours ont passés, je me suis acclimatée à ce lieu sans lui... on m'avait conseillé de penser aux bons moments passés avec lui là bas... et pas penser qu'il ne serait plus là.. mais chaque beau souvenir était une attroce souffrance... et je n'arrive pas à avancer en me disant qu'il ne sera plus à mes côtés, qu'on ne vivra plus tout ça.

Oui j'avais fait le choix de le quitter pcq voilà, notre différence, mes attentes les siennes n'étaient plus en accord mais dieu que je l'aimais, l'aime et l'aimerai toujours.

Mon médecin m'a prescrit des anti dépresseurs mais que je n'arrive pas à prendre.. je les supporte pas... donc là je me bats chaque jour sans aide... mais j'ai quand meme pris rdv chez un psy et ce mercredi je reprends le travail à temps plein.

Je me raccroche à tout de lui... tout dans la maison est tel qu'au 15 septembre... ses vêtements, son gsm, ses essuies et gants de toilette dans la salle de bain, je ne sais pas y toucher... ça me "soulage" mais me fait mal en même temps.

il a son "coin" dans la chambre avec sa photo, ses figurines de chouette qu'il aimait temps, ses fleurs fraiches chaque jour ... puis j'ai fais un coin aussi là où il a perdu là vie, dans ce coin de la cour de la maison, des fleurs des bougies... j'ai l'impression d'être une folle à me raccrocher à tout ça... ça fait mal mais ça fait du bien... je suis perdue dans ma douleur.

Puis la maison... ses enfants veulent que je la vende et que je m'en aille... mais je n'arrive pas à imaginer le faire vite... déjà le fait de bouger à ses affaires perso me sont impossible actuellement et vendre la maison encore moins.
J'ai le droit de rester dans cette maison par la loi, nous étions mariés... mais je ne sais pas comment me sentir ici... l'impression de ne plus être à ma place car avec ses enfants ça se passe pas bien... pour eux j'avais fait le choix de le quitter alors il faut que je m'en aille... mais tout à tellement changé depuis ce 15 septembre... quand je ne suis pas ici, j'ai hate de le retrouver dans nos murs et quand j'y suis, quand je n'ai plus d'occupation pour me changer les idées, je me sens mal... perdue dans cette grande maison sans lui... je ne sais pas quoi faire.

J'ai décidé de faire un tatouage en hommage à lui... envie d'acheter la voiture qu'il aimait tant... envie de faire tout ce qu'il aimait faire ou aurait aimé faire comme si à travers moi il pourrait en "bénéficier"... même en autriche j'ai pris un téléphérique jusqu'à  3000 metres d'altitude, une chose qu'il aurait aimé faire mais vu ma peur du vide je n'avais jamais osé, et ici je l'ai fait seule...

J'ai l'impression que je n'y arriverai jamais... on me dit que je suis jeune, que ma vie est devant moi mais ça me parait si impossible.

Il était mon pilier, mon premier et grand Amour... il était mon mari, mon père, mon ami, ... mon TOUT.

Je m'en veux... et si j'avais fait marche arrière et dit que je restais il n'aurait pas fait ça...

mon loulou me manque...

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #3 le: 02 Novembre 2016 à 16:37:29 »
Courage Sarah

Prends soin de toi et sois douce avec toi même

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2698
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #4 le: 02 Novembre 2016 à 21:58:07 »
Mon long message en réponse s'est perdu...déconnexion intempestive... zut...je reviens dès que je peux ...
Sarah,je t'ai lue, je t'ai répondu ...mais je dois le réécrire ...

Hors ligne Sarah1983

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #5 le: 04 Novembre 2016 à 06:08:21 »
merci Eva Luna et Cabrau...
J'ai repris le travail... ça me change les idées ... mais quand je me retrouve seule au bureau les pensées me reviennent et le retour à la maison est dur... je lui parle tout haut dans la maison comme s'il était là.
Pour le moment j'ai l'impression que mes larmes ne veulent plus sortir... qd l'émotion me monte, j'ai une pression dans la gorge et poitrine mais je n'arrive pas à pleurer.
Hier soir j'étais en colère contre lui...  ça n'a tellement pas de sens ce qu'il a fait... il avait ses enfants, ses petits enfants... moi ... pcq il savait que j'étais pleine de doute sur le choix que je faisais, il savait que je l'aimais toujours alors pourquoi? avec le bénéfice du doute... ?
j'aurai jamais de réponse et je dois m'y faire.


Hors ligne Shazam

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Son acte... ma peine... ma culpabilité
« Réponse #6 le: 12 Novembre 2016 à 15:42:18 »
Allo Sarah !!
Je vis sensiblement la même histoire que toi ..! Moi et mon mari étions en couple depuis 22 ans moi 40 ans et lui 52 ans , 2 enfants  ensemble .  Moi aussi je voulais quitte mon mari  il a pris la nouvelle durement ,  il avait ses problèmes de sante qui l'empêchait d'être bien dans son corp et moi qui  voulait partir. C'était  trop souffrant pour lui , je me rend compte a qu'elle point j'étais son support , son encouragement , j'étais tout pour lui . Je l'aimait...!  mais plus. Comme avant !

Tu te sent coupable et les gens ignorant autour de toi te font sentir leur. Culpabilité à eux meme ..! Car l'être humain veut trouver un coupable ..!
Tu dit que tu aurais peut être du restee et qu'il n'aurait pas fais le geste !!? J'te comprend !! Mais moi j'avais finalement décidé de restee avec lui et d'essayer encore ..! Et 1 mois plus tard ..! Il a fait geste  quand meme .,! Il etait deja trop cristallise  dans son mal ..!  Peux etre  ..! Peux etre .. et peux etre !! Va toujours nous envahir ..!et avec le temps ,,cela va s'adoucir .

Ca fait un an qu'il nous a quitté , moi et les enfants travaillons très fort , on se supporte et on essaye de vivre du bonheur à chaque jour sans oublier tout le bon qu'il nous à léguer  de la bonne personne qu'il etait ...! Ma vie doit continuer et  je me dois  d'être , DE vivre et de laisser les gens vivre leurs deuil à leur facon et moi vivre mon deuil à ma facon , les gens juges car ils ne savent pas ..!  C'est  triste , mais c'est la réalité !! 

J'esssie DE ne plus m'en faire avec eux , meme si ca  a ete difficile , aujourd'hui je suis plus resilliente face à son suicide et face aux gens qui mon et me juges . Car DE toute facon , essayer DE Se battre à vouloir. Changer l'idée de quelqu'un , c'est comme essayer de changer un fleuve DE place ..!

Je te souhaite que la vie t'apporte tout le bien etre que tu merite , lache surtout pas ..! Sa donne rien !! Avance et focus aux bonnes places ..

Xxxooo