Auteur Sujet: conférence Xavier Pommereau  (Lu 12218 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : conférence Xavier Pommereau
« Réponse #30 le: 15 Août 2012 à 16:41:44 »
Bonjour Isa,

Moi aussi j'avais écouté votre témoignage en arrivant  sur ce forum fin novembre 2011... Et je venais de vous réécouter peu avant
que vous n'écriviez votre premier post.... Nous connaissons votre visage et votre voix et votre récit m'a  profondément émue....

Pour ma part, je ne connais pas d'accalmie, je ne cesse de pleurer chaque jour depuis que ma fille s'est suicidée le 10 juillet 2011... Suite à des ruptures lourdes de conséquences pour elle, une dépression majeure non diagnostiquée, une hospitalisation qui n'a fait que l'affaiblir davantage, elle a passé ses dernières semaines chez moi croyant s'en remettre et repartir vers sa vie avec ses deux enfants et un soir où elle s'est sentie abandonnée, elle qui espérait mon aide, a mis un terme à son calvaire... je n'avais pas perçu son immense détresse...

Depuis la vie s'est arrêtée pour moi,  ma culpabilité me ronge,  c'est mon seul enfant. Je lutte pour  tenir debout pour deux petits-enfants que je vois très peu, (ils sont plus entourés chez les grands- parents paternels qui eux ne sont pas en deuil d'un enfant).... A l'inverse d'Anjélik, je reste figée dans la souffrance... je m'enferme de plus en plus et me  laisse couler en réalité...
Je viens également de traverser une période "anniversaires", de décès, de sa naissance (en 64) et à la fin du mois ce sera le dixième anniversaire de sa fille... Ce chagrin génère une douleur qui me déchire, une plaie à vif qui ne cicatrisera jamais....

Voilà, je n'ai pas eu de mots réconfortants, par contre je peux comprendre le drame qui est le vôtre, les émotions que vous
éprouvez et j'ai admiré la force  que vous avez eue de témoigner sur ce site, avec autant d'authenticité. Je souhaite de tout coeur
que vous puissiez allez vers ce mieux auquel vous aspirez après ces douloureuses années pour vous et votre famille.

Mes affectueuses pensées.  
La Mamm' de Cath.


« Modifié: 17 Août 2012 à 07:19:54 par Mammj »

Hors ligne Isa

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
Re : conférence Xavier Pommereau
« Réponse #31 le: 17 Août 2012 à 22:40:56 »
Bonsoir Mammj,
Je comprends votre douleur, un an parait si long quand on souffre tant, mais c'est court pour cicatriser, abandonner la culpabilité et vivre plus apaisée. Votre participation au forum, votre écoute aux autres vous aident sans doute beaucoup, je vous admire je ne pense pas que j'aurais pu écrire si facilement la première année. Peut être êtes vous accompagnée dans cette traversée par un psy, moi ça m'a paru indispensable, c'est ma bouée de sauvetage.
Je pars quelques jours en stage, j'ai l'impression d'avoir moins besoin de solitude.
Je vous souhaite de bons moments avec vos petits enfants.
Elisabeth


Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : conférence Xavier Pommereau
« Réponse #32 le: 24 Août 2012 à 09:21:33 »
Bonjour Isa, bonjour à tous,

Au lendemain des obsèques de ma fille j'ai vite cherché le secours  d'un psy que je rencontre une fois par semaine (en vacances actuellement). Un an c'est en effet bien court pour moins se culpabiliser, trouver un peu d'apaisement, l'envie de sortir de son isolement.... En ce moment, mes larmes sont de nouveau intarissables, la plaie est toujours  à vif, l'absence de ma fille restant inconcevable ! Je n'arrive même plus à lire (après avoir lu et relu les grands classiques du sujet),   je me contente des nombreux articles de diverses associations, que l'on trouve sur Google,  ayant trait à l' "après suicide pour ceux qui restent" !
Les témoignages, le forum, les groupes de paroles, nous aident à dire l'indicible, à évacuer progressivement la douleur au contact d'autres qui la partagent, la  comprennent... Certes,  chacun la ressent et l'appréhende différemment,  chacun avance à son rythme sachant qu' il n'y a pas de recette-miracle hélas ! Bref, les béquilles qui m'ont aidée à tenir debout sont usées, la blessure est intacte...
D'abord pétrifiés, au fil du temps nous devenons presque des "apprentis-sorciers" s'ingéniant dans la recherche  de  tout ce qui sera possible pour souffrir moins, trouver des phases de répit,  peut-être une issue, une motivation pour poursuivre notre  route, suite au traumatisme subi, une réalité tellement cruelle à intégrer si on l'intègre un jour....
Je souhaite que votre stage vous ait été bénéfique Isa et que vous parveniez enfin à veiller à votre bien-être....
Chaleureusement.  Mamm'j
 
 
« Modifié: 24 Août 2012 à 13:49:34 par Mammj »