Auteur Sujet: ce deuil pour les autres  (Lu 117293 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #15 le: 28 Juillet 2015 à 12:19:52 »
Bonjour Martine,
Ce "deuil pour les autres". Moi aussi je connais ce deuil qui "efface" "éteint" tous les autres deuils, le seul dont on ne puisse jamais se relever, le deuil d'un enfant.
Mais ce deuil pour les autres aussi, tous les endeuillés de ce forum et d'ailleurs. On reconnait bien là  ta générosité, petit Souci, de nous envoyer un peu d'air frais, de la poésie si tendre...
Un gros bisou pour toi

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #16 le: 30 Juillet 2015 à 18:42:15 »

    Bonjour et bisou tout le monde !

    J'ai mal dormi mais j'ai écrit un poème ...
    en repensant à ce qu'a écrit Oiseau de pluie, les dernières paroles de Solenn, "Je vous aime mais je n'aime pas la vie " ...
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


    Pamphlet de suicide incomplet.
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

"  Aux atomes crochus : de me dire les âges , enfin !

    Lapis lazuli de bleu est voûté le ciel ...


    Au triste inconnu : de livrer message , de rien !

    L'air frais du jardin sur ma page n'arrive point ...


    N'aimer bien la vie : en soi tout est dit : au Loin ...

    Certes je péris , mon corps me le dit : " J'ai faim ! "

 
    Que rage demeure , en loi à toute heure , et rie !

    A mille opales noires , mon collier vous éblouit !


    Il n'est pas de foi , que ventre qui bat : Folie !

    L' oreille sur un coeur , la fine merveille , sans bruit ...


    Liberté gagnée , au but de saigner : je fuis !

    Je suis un cercueil , c'est triste et plus rien , ne dis ...


    Rester dans ce corps , attendre dehors : j' oublie ...

    Un peu dans tes bras , un peu hors de moi , unie ... "


    Martine.

   
J'aime donc je suis !

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #17 le: 30 Juillet 2015 à 19:21:13 »
@ souci

Je ne suis pas très douée en poésie ..... Mais juste une phrase quand ça souffle un peu fort:

"Quand le soleil se couche regarde le ciel il est tout étoilé ".. ....

Je t'embrasse

Hors ligne Stefy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 848
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #18 le: 30 Juillet 2015 à 20:03:21 »
J' aime bien quand t' écris Souci
le p'tit poème du jour
Chacun le lit a sa facon
Chacun y met les images qu' il souhaite

Ces étoiles Fleur....qu' est ce que je les regarde aussi.....
Souvent quand je les observe, je me demande comment c' est quand tout s' éteint.....

Une qui brille plus que les autres j'me dis elle est pour moi...........  :oui je sais comme tout le monde, mais je suis prete a partager... :)

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #19 le: 30 Juillet 2015 à 20:10:11 »

  C'est gentil, vous êtes chaleureuses et mimi !
J'aime donc je suis !

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #20 le: 30 Juillet 2015 à 21:05:43 »
Quand tout s'éteint c est le levé  du jour qui chasse la nuit ...   


Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #21 le: 31 Juillet 2015 à 00:54:29 »

Qui chasse la nuit,
Les nuits sans sommeil,
Les nuits blanches,
Les nuits sans lune,
Les nuits sans,
Les nuits avec,
Les nuits sans rêves,
Les nuits sans repos,
Bref, la nuit tout court.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #22 le: 31 Juillet 2015 à 14:00:35 »

  merci ...
  trouver la paix, oui, la garder, c'est autre chose : toujours la révolte gronde ...

  La nuit nuit, le soleil les étoiles brillent et nous émerveillent, justement peut-être, par contraste avec le néant sans lumière ...

  Hier soir justement, j'ai lu un passage de l' Hypérion de Friedrich Hölderlin (écrit vers 1795) : j'ai pensé à vous et à NOS "astres de lumière" ...

  " Hélas !
     Sous le poids de la malédiction qui nous accable, même la beauté d'un rêve ne peut s'épanouir.
     Pareil au vent hurlant du nord, le présent dévaste les jardins de notre esprit et flétrit ses fleurs, à peine écloses.
     Pourtant, quel jour doré, ce jour-là, sur le Cynthe !
     La nuit s'achevait quand nous atteignîmes le sommet.
     Parut alors, dans sa jeunesse éternelle, le vieux dieu Soleil; avec la sereine aisance de toujours, le Titan immortel prit son essor couronné de toutes ses joies, souriant à son pays désolé, à ses temples, à ses colonnes abattues sous ses yeux par le Destin, tels ces pétales fanés qu'un enfant arrache au rosier et répand distraitement sur le sol.
   " PRENDS MODELE SUR LUI ! " dit Adamas en me saisissant la main pour la tenir levée en face du dieu.
   Il me parut que les vents du matin nous emportaient, nous mêlaient au cortège de l'être sacré qui montait maintenant sur les rives du ciel, fraternel et noble, nous dispensant miraculeusement, comme au monde autour de nous, le pouvoir de son esprit.
   Je pleure, je me réjouis encore au plus profond de moi pour chaque parole qu' Adamas me dit alors, et toutes les fois que je remonte à l'altitude où il devait être, je m'étonne de ma présente détresse.
   Qu'est-ce que perdre, si l' Homme peut se trouver ainsi, à l'intérieur de ses limites propres ?
   Toutes choses sont en nous.
   Dès lors, pourquoi l'homme se soucierait-il de perdre un cheveu de sa tête ?
   Pourquoi aspire-t-il si passionnément à l'esclavage, quand il pourrait être un dieu ?
   (....)
   Si riches soyons-nous, Bellarmin, ce qui nous appauvrit, c'est l'impuissance à être seuls, la persistance en nous, aussi longtemps que nous vivons, de l' Amour ................."
   

   
 
J'aime donc je suis !

Hors ligne Stefy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 848
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #23 le: 03 Août 2015 à 11:24:21 »
Eh Souci!!
J espère que tu nous pondras bientôt un p´tit poème du jour
Je t' embrasse Madame...

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #24 le: 11 Août 2015 à 23:18:24 »


   Poème pas fastidieux.

"  J'ai vu deux fantômes
   Ce soir ...
   Nul semblable à toi.

   L'un d'eux me ressemblait,
   Il mangeait une orange.

   Si je t'avais connu,
   J'aurais l'air moins étrange. "

   Alors là, j'me suis pas foulée ... Martine.

   
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #25 le: 17 Août 2015 à 18:45:30 »

"  Mon petit papillon de nuit
    Papillons de nuit toujours gris
    Ils se cognent à la fenêtre
    Où la lampe luit
    Ils veulent sortir du gris
    Du gris triste de la nuit
    Petit papillon de vie
    Petit coeur je t'ai compris
    Tu ne demandais qu'à aimer
    Contre la vitre t'es brisé
    Tu as quitté tout ce gris
    Dans le jour du grand amour
    Je te rejoindrai toujours
    Et de naître à la clarté
    D'un coloré jour d'été . "

    tata Martine.
 
J'aime donc je suis !

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #26 le: 18 Août 2015 à 00:15:15 »
Merci Martine pour  ce "papillon de nuit"
Nos enfants envoles sont  pour moi des "papillons de la vie" une jolie expression  de Fleurdecoton
Je t'embrasse

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #27 le: 18 Août 2015 à 14:57:58 »

    Merci Gero,

    L'autre soir à la salle de bains, j'avais remarqué un pauvre papillon de nuit qui s'obstinait, maladroitement, à venir vers la lumière ...

    On est tous plus ou moins comme ça ...

    Certains renoncent sagement à cette foutue lumière, d'autres pas, ils s'acharnent, à quel prix ...

    Je comprends la "violence" des suicidaires ... quel dommage qu'ils ne l'expriment pas autrement qu'en se détruisant, et du même coup, ceux qui les aiment ...

    Mais la vie est âpre, c'est la vérité ...

    Bien du courage à tous les mexicains ... je vais un peu gambader dans le désert de cactus ... sentir les déchirures des épines ne me fait pas peur ...
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #28 le: 21 Août 2015 à 13:35:58 »

   Ben moi, j'aime bien la déconnade parce que c'est mon moi "d'avant TOUTES les souffrances" ...

   Et on faisait des choses interdites par les "adultes", eh oui, c'était le bon temps ...

  Amis un jour, amis toujours, c'était comme ça, ce temps-là, on n'avait pas besoin de se censurer, on pouvait tout se dire car on était les premiers à se foutre de sa propre gueule, et à en RIRE, et c'était jamais fini !

  Ah, NE PAS SE PRENDRE AU SERIEUX, quelle infinie sagesse ...

  Et mon grain de folie est TRES CREATIF, et n'est en rien "perturbateur" pour le metteur en scène, ce n'est pas comme si je m'entourais de personnes psycho-rigides ...

  Pauvre société, pauvres humains formatés à la discipline !

  Je m'exprime comme je veux, quand je veux, et où ça me chante.

  Kalahan, tu as bien des fois été déçu par des "amitiés virtuelles", des gens qui semblaient beaucoup t'apprécier et puis qui savaient couper tout contact avec toi du jour au lendemain, sans que tu saches au juste pourquoi, peut-être un avis sur une question mal éclairci, et hop, tu n'existais plus, corbeille-poubelle.

  Ce qui est dommage sur ce forum, c'est que de cette petite "maison", mon sujet, tu ne puisses me taper des réponses, même une seule par an ... ou alors, une ligne par mois, je pourrais décliner à l'infini toutes les pensées de tendresse et d'humour et de choses positives qui viendraient à la suite ...

  Je me demande si "là-haut" les gens ronchonnent autant qu'ici-bas pour juste une mise au point des valeurs ... on dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse, cela doit être pour ça que j'ai tant de blessures.

   "Pour se faire des ennemis, pas la peine de déclarer la guerre : il suffit de dire ce que l'on pense" dixit Martin Luther King.

   Je vais pas me priver de faire le clown ni de "squatter" les proprios, je SUIS une "sans domicile fixe" ... qu'on m'aime ou pas, je m'en tape, qu'on me houspille, je m'en tape, qu'on me tue, je reviendrai en fantôme.

   Bonne journée Mexico, haut les coeurs et à bas l'ego !

   
J'aime donc je suis !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #29 le: 21 Août 2015 à 16:50:07 »

    Un peu de paix dans cette maison ouverte aux quatre vents.

    Et des portraits aux murs, de beaux enfants, Quentin, Cindy, Emmanuelle, Sophie, Xavier, Raphaël, Kalahan, et le fils de Stellarose...

   Et puis des amis de la maison, de toute façon, tout le monde est le bienvenu, pas besoin de s'essuyer les pieds ou d'ôter ses bottes, c'est à la bonne franquette, il pousse même du trèfle entre les pavés ...

   Oh, tous on a nos humeurs, et puis des fortes personnalités, y en a, et puis on dit ce qu'on pense sans se rendre compte qu'on n'a pas toujours la maîtrise de la perception par les autres des paroles émises ...

   C'est PAS GRAVE, on s'en va pas pour ça, on vire personne, on ouvre une infirmerie pour les égratignures ...

    C'est quand même que des égratignures, les égos froissés, dans un deuil, non ?

    Bien sûr que ça va aller, et que le Mexique, il va pas tourner en institutions plus fédéralo- bandito-magouillardes que notre bonne Belgique !

   Gardons notre humour ... notre calme ... notre place ici, TOUS, sachons nous fréquenter ... sans tout monter en tête d'épingle ...

   Federico, je n'avais pas bien saisi le sens de ton message ci-dessus, mais c'est clair, maintenant, tu es un super Ami, et je te GARDE.
   Et j'espère que les tensions d'hier, auxquelles je n'ai pas assisté, vont retomber, et surtout que personne ne va décider de partir ...
   Il est malheureusement humain de retenir le négatif, c'est à cause du cerveau hyppotalamus, le danger, réflexe reptilien ... mais pas d'hippopotame en vue, tranquilou ...
  Alerte levée, j'vous l'dis !
J'aime donc je suis !