Auteur Sujet: Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...  (Lu 71435 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #180 le: 17 Juillet 2012 à 10:12:50 »
Bonjour Maman de Carlos, bonjour à tous,
Vous avez raison, on ne se remettra jamais de la perte de notre enfant....
Comment faire en sorte que cette blessure ne nous gangrène pas l'âme,  pour ceux qui restent ?
Moi je la cherche partout depuis un an, je me lève en pleurant, je me couche en pleurant ! C'est infernal
et ce n'est pas ce que ma fille aurait souhaité... mais elle aussi aurait  souhaité vivre autrement !
Le seul effort que je réussisse à fournir c'est de rencontrer ses deux petits quand c'est possible !
Oui, pensées d'amour pour nos enfants que nous voudrions tant chérir encore...
Affectueuses pensées .  Mamm'j
« Modifié: 18 Juillet 2012 à 05:21:40 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #181 le: 17 Juillet 2012 à 23:10:46 »
Accrochez-vous, Mammj, dans le souvenir de votre Cath et pour ses enfants pour qu’ils puissent faire leur chemin. Cela pourrait être votre but maintenant que vous avez mené vos procédures à bout avec beaucoup de courage.
Affectueusement et en pensées toujours avec vous, même si j’ai moins écrit ces derniers temps
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #182 le: 18 Juillet 2012 à 12:58:24 »
Merci Méduse,
Sur le chagrin, la volonté a peu de prise... il sera moins handicapant par la suite je l'espère... sinon c'est la sempiternelle question qui revient "qu'est-ce que je fais-là" ! Quoi qu'il en soit,  bien sûr que je ne dois pas ajouter à la  peine de mes petits-enfants.... même si  je ne les  vois pas souvent ! L'ambiance de leur famille paternelle leur permet de prendre de la distance par rapport à leur drame.... Dans leur for intérieur, comment ou quand pensent-il à leur maman ? Ils sont si "pudiques" dans l'expression de leur émotion, pour s'en protéger inévitablement....  Avec moi, ils ressentent certainement davantage le manque de leur mère tant aimée.
Vous avez j'imagine bien avancé vos travaux de jardin... Que tout se poursuive au mieux pour vous et votre fille et  que vous profitiez
de cet été et de vacances.
Meilleures pensées.
Mamm'j
« Modifié: 18 Juillet 2012 à 13:11:12 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #183 le: 18 Juillet 2012 à 13:55:34 »
Mammj, je sais qu’on n’a pas d’emprise sur son chagrin, mais je crois aussi que c’est important que vous vous disiez inlassablement, qu’il faut essayer de tenir coûte que coûte pour vos petits-enfants. C’est ce que « vous faites encore là ». Mais je sais que c’est dur et le temps long.
Votre petite-fille vous a bien parlé de sa maman. Je suis certaine qu’elle ne l’oublie pas et votre petit-fils doit peut-être se battre contre des remords. Rien que le fait que vous soyez là, que vous teniez, tant bien que mal, c’est important pour eux. Mais ils devront bien essayer de faire leur chemin sans leur maman.
Comme je le disais déjà, je suis complètement épuisée et ne fais pas grand-chose. C’est la raison aussi pourquoi j’interviens moins sur le forum. Mais j’ai sans doute besoin de me laisser aller. Je sais depuis peu que mon manque de vitamine D a entraîné de l’ostéoporose et en ce moment j’ai une bronchite et une tension à 6/9.
Il y a une semaine, ma seconde et moi, nous sommes allées chercher une petite teckel croisée de 10 ans à la SPA. Elle s’adapte très bien et nous nous obligeons pour elle de faire des promenades quotidiennes. En même temps, cela me remuscle un peu. C’est vrai que ce changement nous fait du bien et nous occupe l’esprit. Ma fille a tondu un peu pour que nous puissions marcher aussi dans notre jardin. Cela prend du temps car l’herbe est très haute. Mais il y aurait tant à faire encore et l’énergie nous manque. Il nous faut laisser le temps au temps.
Affectueusement
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #184 le: 21 Juillet 2012 à 07:43:16 »

Après une période bien éprouvante pour vous et votre fille Méduse, il est important que vous puissiez enfin prendre soin de vous... pour vous, pour la mémoire de vos êtres chers, pour votre continuation à vous deux; peu à peu l'énergie reviendra...
Cette petite Teckel que vous venez d'adopter ne peut que vous aider à retrouver  le tonus nécessaire à vos projets à toutes deux...
Je vous le souhaite de tout coeur. Merci encore de vos encouragements.
Affectueusement.  Mamm'j
« Modifié: 22 Juillet 2012 à 19:26:40 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #185 le: 24 Juillet 2012 à 00:02:45 »
Merci Mammj

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #186 le: 27 Juillet 2012 à 11:33:17 »
Pas trop tard pour d’autres... nombreux sont ceux qui nous lisent...

J’ai pour ma part trouvé plus “générales” les interventions du Dr VAUR
celle des Dr Mauriac et Mallat qui mettent l’accent sur l'importance de la  mobilisation des familles, et de l'urgence de
trouver le moyen de rompre l’isolement pour celui qui val mal !

Voilà ce qui a fait défaut pour ma fille que sa dépression faisait fuir...qui a dû lutter seule, elle qui voulait  “s’en sortir” (ses mots)
dont on ignorait les risques liés aux ruptures qu’elle traversait, dont on ignorait la gravité de sa dépression !
Tout cela parce qu'on n'a pas jugé utile d'abord de la prévenir, puis de prévenir ses proches.... alors qu'elle voyait une psy deux
fois par semaine, qui a manqué de clairvoyance et d'empathie... ; une désinvolture lourde de conséquences que je m'abstiens de
qualifier !

Meilleures pensées.  Mamm'j
 
 www.observatoiresuicides.fr
 
http://www.observatoiresuicides.fr/non-classe/face-a-la-crise-solitaire-ou-solidaires-colloque-du-11-fevrier-2012.
« Modifié: 27 Juillet 2012 à 12:07:18 par Mammj »

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #187 le: 03 Août 2012 à 11:53:59 »
Deuxième anniversaire sans toi ma Chérie... L'an dernier c'était 25 jours après que tu nous as quittés mais...  pas pour toujours....
tu es parmi nous....
Tu auras 48 ans demain, tes enfants partent en week end avec leur père et penseront à toi "avec pudeur" comme c'est souvent
le cas.... ils ont fait des choses très intéressantes tu sais cette année, et je rappelle souvent que tu y as largement contribué....
leur père compense le plus possible ton absence... mais jamais il ne pourra te remplacer dans leur vie et dans leur coeur...

C'était lourd tous ces bouleversements auxquels tu as dû faire face et tu as surestimé tes forces... par contre dans ton désarroi
tu as sous estimé l'amour que nous te portons, parce qu'on ne te l'a pas dit assez, parce qu'on n'a pas compris que tu allais
vraiment très mal et que tu avais davantage besoin qu'on te le manifeste.... Comme tu as dû en souffrir...

Ce qui est le plus douloureux, c'est d'avoir pris conscience trop tard des lourds problèmes et de la dépression sévère que tu  subissais ma Cath au moment où tu es revenue frapper à ma porte pour de l'aide.... Comment pouvais-je mesurer la gravité de la situation ? Moi qui croyais que tu avais juste  besoin d'être logée en attendant que les travaux de ton logement soient terminés.....
Comment pouvais-je savoir ce qu'il fallait faire.... ?
Depuis je ne vis plus... j'essaie de tenir debout le temps de terminer certaines démarches, ce que j'ai redit à ma psy hier...

Chaque nuit, je me réveille et pendant des heures, tout haut,  je refais notre programme à toutes deux : voilà quelle est  la priorité selon toi ? Aménager ta maison...  rechercher un emploi pas maintenant vu ton état dépressif.....
Mais nous allons mettre en place des visites plus fréquentes avec tes enfants, il ne faut pas que tu restes dans cet hôpital où l'on te transforme en petit légume, tu es majeure sors.... on va se faire conseiller par plusieurs médecins... il faut que tu parles, par contre les autres : les critiqueurs,  on va leur clouer le bec... Je vais, pour ce qui me concerne, me faire guider par quelqu'un de neutre pour mieux te comprendre, être à ta seule écoute, viens assieds-toi au lieu de tourner en rond et de ruminer, pleure sur mon épaule, je ne te juge pas... accorde-toi le temps de te soigner, d'aller mieux...  mets ta honte de côté, tout doucement, tu prendras le temps, mais tu y arriveras... et puis si parfois je m'impatiente, parce qu'on ne m'a pas parlé de ton ralentissement psychomoteur, fais-le moi observer car de l'énergie j'en ai encore pour deux ; sache que je t'aime, que tes enfants t'aiment, nous allons les impliquer dans ta guérison.... Dis-toi que tu n'es pas seule, nous sommes avec toi. Nous avons besoin de toi.

Et puis,  la réalité cruelle reprend sa place,  je ne peux plus dormir, étouffée par mes sanglots, mes regrets et ma culpabilité... de ne pas avoir pu mettre en place tout ce qu'il aurait fallu pour l'accompagner dans sa lutte, car elle luttait. Je la vois encore portant simplement ses lèvres à mon verre de vin, pour ne pas mélanger médicaments et alcool... Elle avait décidé d'arrêter la cigarette et veillait à manger sainement, tout cela dans l'espoir d'aller mieux et puis... un soir tout a basculé parce qu'elle s'est retrouvée seule dans une crise de panique ou/et suicidaire ?

Ma Cath, nous avons été à a côté de la plaque et tu t'es cru abandonnée ; maintenant  il me faudra  te survivre encore combien de temps ? Toi, si jeune de caractère, si joyeuse, si créative, avec tant de ressources en toi quand tu allais bien, tu t'es laissée atteindre par ces ruptures, trop, puis la maladie a eu raison de toi.... Comment veux-tu que je me fasse à cette réalité, nous t'aimons tant... mais avons été si nuls pourtant !
Ma souffrance ne s'arrêtera que lorsque je t'aurai rejointe... Je t'aime, nous t'aimons ma Chérie...
« Modifié: 15 Août 2012 à 22:47:52 par Mammj »

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #188 le: 08 Septembre 2012 à 08:14:20 »
Réveil brutal ce matin après avoir ruminé des heures,  sans pouvoir me lever.... La réalité  m'assaille de plein fouet : non  tu n'es pas quelque part à ta vie, non je n'aurai ni un petit SMS, un petit coup de fil me disant "maman, nous partons avec les enfants ce week end, je t'appellerai dans la semaine, bisous" ! Une journée de plus qui commence en larmes... qui sera déchirante.. comment est-ce possible ma Cath, quel profond désespoir s'est donc emparé de toi ?
Pourquoi avons-nous été aussi aveugles face à ta souffrance ? Je ne me le pardonnerai jamais, toi qui étais venue chercher de
l'aide... qui a lutté pour t'en sortir jusqu'au dernier moment ! Je n'ai jamais soupçonné que tu aurais ainsi perdu toute ton énergie
que tu pouvais, face à la dureté de l'existence, penser à une telle issue.... que nous n'en étions pas à l'abri ! Nous aurions pu, nous aurions  dû, parler davantage....
Ma Chérie, je donnerai ma vie pour que tu sois là, avec tes enfants, pour te serrer fort et te dire : "sois heureuse ma Cath"....
« Modifié: 08 Septembre 2012 à 09:42:13 par Mammj »

Hors ligne saram

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 62
  • Benjamin - 14 février 2012 - 33 ans
Re : Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #189 le: 09 Septembre 2012 à 15:55:47 »
Pas trop tard pour d’autres... nombreux sont ceux qui nous lisent...

J’ai pour ma part trouvé plus “générales” les interventions du Dr VAUR
celle des Dr Mauriac et Mallat qui mettent l’accent sur l'importance de la  mobilisation des familles, et de l'urgence de
trouver le moyen de rompre l’isolement pour celui qui val mal !

Voilà ce qui a fait défaut pour ma fille que sa dépression faisait fuir...qui a dû lutter seule, elle qui voulait  “s’en sortir” (ses mots)
dont on ignorait les risques liés aux ruptures qu’elle traversait, dont on ignorait la gravité de sa dépression !
Tout cela parce qu'on n'a pas jugé utile d'abord de la prévenir, puis de prévenir ses proches.... alors qu'elle voyait une psy deux
fois par semaine, qui a manqué de clairvoyance et d'empathie... ; une désinvolture lourde de conséquences que je m'abstiens de
qualifier !


Mon fils a voulu téléphoner plusieurs fois au centre anti-suicide Belgique : 1 ligne et chaque fois occupée !!! je leur ai dis que 1 ligne n'est pas assez ...
Que pèse ma demande ??? de toutes façons, c'est trop tard et je hais ce monde et les psys et les cliniques et les centres de santé mentales et finalement tout le monde ... Saram .
Nous sommes si seuls, tu nous manques terriblement, j'ai mal

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #190 le: 14 Septembre 2012 à 08:19:09 »
Bonjour Saram, bonjour à Tous,

Je constate que pour l'urgence rien n'est vraiment organisé.... ma fille a demandé de l'aide, à plusieurs reprises, personne n'a entendu,
et cela s'est passé pour d'autres (je l'ai réalisé dans le groupe de parole de Vivre son deuil ainsi qu'à Jonathan Pierres Vivantes) ! Dans le domaine psychiatrique, il y a beaucoup à faire, on tâtonne...  et quand je pense qu'on annonce de plus en plus de dépressions, il y a de quoi se préoccuper !!! En attendant il nous faut chaque jour tenter de tenir debout malgré toute la détresse de nos enfants, toute la violence subie....
Chaque matin, je promets à ma fille de faire tout ce que je peux pour y parvenir, par amour pour elle, en souvenir de tout ce que
nous avons traversé ensemble, joies, bonheurs, caps difficiles, tant de  tendresse, tout ce qui reste vivant à jamais... même ses derniers jours de chagrin et de désespoir de ne pas s'en sortir... qui me hantent !  Il le faut  aussi pour l'amour qu'elle a porté et porte à ses enfants (qui dépendent de mon ex-gendre aujourd'hui...) que j'arrive à rencontrer quelques heures de temps à autre...
J'écris ces mots en larmes, comment trouver un peu d'apaisement, comment accepter le manque et l'absence définitive ?
Mes affectueuses pensées.
« Modifié: 14 Septembre 2012 à 12:39:00 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #191 le: 15 Septembre 2012 à 13:22:43 »
Oh que vous avez raison, chère Mammj, il y a tant à faire dans le domaine psychiatrique. Il faudrait aussi parler beaucoup plus des différentes maladies psychiatriques afin que l’on puisse les reconnaître et trouver de l’aide à temps. Notre société devrait retrouver les vraies valeurs au lieu de ne courir qu’après l’argent. J’espère que dans une société plus humaine, il y aurait moins de dépression et les maladies psychiatriques se « déclencheraient» moins souvent.
Mammj, les changements sont imperceptibles, mais l’idée fera son chemin. Portons ces idées.
Je vous envoie de la force pour tenir jour après jour jusqu’à l’apaisement.
Je vous embrasse
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #192 le: 17 Septembre 2012 à 12:05:01 »
Bonjour Méduse, bonjour à Toutes et Tous,

Merci pour vos mots, moi je n'en ai plus en ce moment, happée de nouveau par une multitude d'émotions et le vide.....
Le manque et l'absence de ma seule enfant se font sentir terriblement... Il m'en faut passer par ces phases douloureuses !
Oui que de regrets concernant l'ignorance dans laquelle on nous a laissés ! Ces dépressions devraient être prises au sérieux
dès le départ sans compter qu'on dit de plus en plus que les proches peuvent être des aidants alors qu' on les laisse à l'écart
de tout,  jusqu'à ce que la catastrophe se produise sans qu'on ait rien vu venir, c'est affreux !Tous mes projets pour ma Cath et ses enfants se sont éclipsés avec elle....
Je pense à vous et votre fille pour qui les choses semblent se concrétiser, après avoir conjugué tous vos efforts  vous l'avez toutes les deux bien mérité....
Mes affectueuses pensées.  Mamm'j

« Modifié: 17 Septembre 2012 à 16:19:32 par Mammj »

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #193 le: 17 Septembre 2012 à 22:59:31 »
Bonsoir mammj,

Je pense à vous souvent, très souvent ...

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne Claudahoa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 334
  • Ma Loulou,douleur indicible,plaie à jamais ouverte
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #194 le: 18 Septembre 2012 à 19:26:33 »
Bonsoir Mammj',
Je viens de t'écrire longuement et à cause d'une mauvaise manipulation j'ai tout perdu et là je suis très fatiguée alors juste te dire que je pense très fort à toi,que j'ai beaucoup d'estime pour toi et que je t'écrirais plus longuement plus tard.Sache que je ne t'oublie pas!
Tendres bises
Claudia
Une maman qui s'est battue tant d'années pour élever ses enfants et dont la dernière ,abandonnée par son père,soignée par des incompétents, lui a glissé entre les doigts une nuit de fête des pères!!!!