Auteur Sujet: 28 ans après ton suicide, maman  (Lu 3670 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne PourElle29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
28 ans après ton suicide, maman
« le: 02 Janvier 2012 à 23:46:46 »
Aujourd’hui c’est le 2ème jour de l’année 2012, bientôt 28 ans que tu n’es plus là, j’en ai 36, je t’ai connu pendant 8 ans, j'ai appris ton suicide à l'age de 22 ans...
C’est la fin des fêtes et j’ai beaucoup pensé à toi tout ce temps. J’ai redemandé à mon père l’histoire de cette tragédie, l’acte de décès le 10 février 1984, de crémation, le certificat du médecin qui conclut à un suicide.
Je t’ai fait un petit autel avec une photo de toi et moi, un cierge ainsi qu’une bague gravée avec l’initiale de ton prénom ‘M’… J’ai aussi relu la lettre que tu as laissée…

Cela fait 5 ans que je vis des périodes  dépressives empreintes de beaucoup d’angoisse et j’ai réalisé aujourd’hui que cela devait avoir un rapport avec une phase de deuil que je n’ai pas pu vivre à l’époque.
Je comprends aujourd’hui que ta mort, que tu avais savamment programmée et organisée, est le résultat d’une grave maladie dans laquelle tu t’étais enfermée. Tu étais seule avec tes souffrances, les mêmes sans doute que j’ai pu vivre récemment. Moi je me soigne, je suis suivie je fais tout pour m’en sortir. Je pense avoir choisi le tourbillon de la vie à un moment donné mais n’ai pas pris le temps de vivre ce deuil, qui me rattrape aujourd’hui.

Aujourd’hui j’ai du mal à trouver des projets à me sentir bien, je fais donc un stop sur cette histoire. Bientôt je vais rencontrer une personne de l’association ‘Vivre son deuil’ j’espère que cela m’aidera.
Peut-être trouver du sens à ce mal être qui m’envahit parfois… Le secret m’a empêché de vivre ce deuil en temps et en heure… Ce secret, c’est toi qui l’a voulu puisque tu as laissé dans ta lettre ‘dis aux filles que c’est un accident, je suis à la maison, seule, j’ai acheté un fusil je ne sais pas m’en servir et c’est tout’. On est fidèle à la parole d'une morte, n'est ce pas?

Mon quotidien ne me remplit pas à la hauteur que je souhaite et je sens cette plaie béante qui se ravive alors... Je vis un mal être très intense et pense qu’il est grand temps de s’en occuper. Tout me parait sans importance, sans sens, je crois que je suis en train de changer mais n’ai pas encore les clés de ce cheminement.

Je recherche des récits, vos témoignages de personnes qui ont vécu la même chose que moi, à savoir la perte d’un parent par suicide, le secret qui a suivi, pouvez vous m'aider?

Merci de tout coeur...

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : 28 ans après ton suicide, maman
« Réponse #1 le: 03 Janvier 2012 à 12:22:17 »


Bonjour,
C'est ma petite fille de 9 ans qui n'a pas encore été mise au courant du suicide de sa maman -par pendaison- son frère ainé
-16 ans 1/2-  qui l'a découverte et appelé les secours, n'est pas autorisé à le révéler à sa petite soeur pour l'instant.
Il semblerait que son psy et le mien ne soient pas du même avis....Toujours sous le choc, j'attends que leur père en prenne la décision !
J'insiste cependant  les rares fois où je les rencontre  pour qu'ils sachent que leur maman était vraiment malade et mal soignée
(une dépression majeure suite à une rupture familiale qui aurait pu mieux se passer si mon ex-gendre l'avait voulu...).
Ma fille adorait ses deux enfants dont elle a été séparée pratiquement quatre mois à cause de sa maladie "invalidante" comme
elle le disait elle-même, elle a eu peur de ne plus guérir "de ne plus être comme avant" (des mots ça et là qu'elle a laissés...) !
L'ainé parle peu.... moi je suis sous le choc après la perte de mon unique enfant dont je n'ai vu la détresse que trop tard !
Bref, une tragédie pour tous....
Vous ne ferez certes pas l'économie d'un(e)  psychiatre ou psychologue.... mais vous aurez quelques réponses aux questions
que vous vous posez en lisant tout l'article ci-dessous....  "sans tout prendre pour argent comptant" bien sûr.
Je vous souhaite beaucoup de force et de persévérance dans votre démarche pour aller mieux.  Mammj

 Les enfants en deuil par suicide - Cairn.info
www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ESLM_127_0101
de C Paesmans - 2005 - Autres articles
Résumé. Cet article aborde le thème du deuil de l'enfant après le suicide d'un de ses parents et tente d'étudier, dans une perspective systémique, les conditions ...

Hors ligne angel78

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
Re : 28 ans après ton suicide, maman
« Réponse #2 le: 03 Janvier 2012 à 14:52:50 »
bonjour pourelle29
je comprend ta souffrance,cela fait trois semaines que mon papa s'est pendu et nous l'avons retrouvés cela est difficile je me demande si je vais reussir a avancer sans lui.il nous a aussi laisser une lettre malheureusement son travail la detruit.
je vais voir un psy,je n'ai fait qu'une seance mais sa ma fait beaucoup de bien peut etre cela pourrais t'aidé?!!! beaucoup me parle aussi d'un livre qui s'intitule "apres le suicide d'un proche"de christophe fauré je vais allé l'acheter il decrit toutes les etapes du deuil se qui nous attend a vivre peut etre qu'il sera de bon conseil aussi pour toi.enfin voila pour le moment je ne peut t'aider plus car je n'ai pas encore commencer mon deuil cela est trop recent.
je te souhaite beaucoup de courage et une pensée a ta maman et mon papa.
a bientot.

Hors ligne PourElle29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Re : 28 ans après ton suicide, maman
« Réponse #3 le: 03 Janvier 2012 à 23:12:22 »
Chère Mammj,
Je suis suivie par une thérapeute et par une psychiatre (pour le traitement médicamenteux) depuis 4 ans. Ces deux référentes m'aident beaucoup dans ma démarche, l'une pour calmer l'angoisse (les médicaments) l'autre pour mettre des mots.
J'avoue qu'avoir publié ce post et  trouver vos réponses m'a fait un bien fou! (cela a t-il levé l'oppression du secret?)
Concernant ta petite fille, je ne suis surtout pas là pour juger mais je ne peux que constater que le secret a empiré les conséquences de la disparition de ma mère. En effet, à l'époque, j'ai du percevoir des choses 'qui ne collaient pas' et ce sentiment obscur et flou a généré des angoisses très fortes, un abcès sur lequel je me suis (mal) construite. La vérité est plus simple et plus structurante.
Et puis, nous n'avons pas pu cultiver la mémoire de ma mère (elle aimait ces fleurs, cette musique etc...) et du coup, je me suis vue également dépossédée de son souvenir.
Je vais avoir bientôt le même problème (révéler la nature de sa mort) à ma fille de 6 ans, j'attends d'aborder le sujet avec une personne de 'Vivre son deuil' pour savoir comment lui présenter. J'imagine qu'il faut que je lui dise que ma mère avait une grave maladie qui fait qu'on se tue.
Merci pour l'article sur le deuil des enfants, je vais le lire attentivement.

Chère angel 78,
Merci pour la référence de C.Fauré, oui je l'ai lu et il est effet très instructif.
Il t'aidera à traverser les différentes phases et émotions qui composent ce deuil si particulier. Personnellement le secret a retardé mon travail de deuil. Ne pense surtout pas que cela dure pour tout le monde autant de temps.

Merci à toutes deux,
Bonne nuit et courage




Hors ligne PourElle29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Re : 28 ans après ton suicide, maman
« Réponse #4 le: 05 Janvier 2012 à 13:24:25 »
Bonjour à tous,
J'ai appelé mon oncle (le frère ainé de ma mère) qui m'a appris qu'il avait fait construire un caveau familial sur lequel on peut lire le nom de ses parents, et celui de ma mère.
Cette nouvelle m'a fait beaucoup de bien, ceci va me permettre d'avoir enfin un lieu de recueillement, ces cendres avaient été dispersées dans le jardin de la ferme de ses parents habitée par de nouveaux locataires (donc impossible de s'y promener tranquillement).
Le fait de voir son nom sur une tombe dans un cimetière est très important, il me permet d'ancrer cette mort dans la réalité et non dans un fantasme angoissant.
Je pense y aller prochainement pour y déposer une plaque.
Je vous embrasse, courage à tous...

@Mammj, j'ai lu l'article que tu m'as conseillé, il était en effet très enrichissant j'ai appris bcp de choses, merci!