Auteur Sujet: vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort  (Lu 195077 fois)

0 Membres et 4 Invités sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #285 le: 06 Octobre 2013 à 17:19:29 »
il faut travailler pour que ça ne reste pas des concepts, des histoires, des élucubrations intellectuelles, des théories ou des curiosités d'un cerveau qui se malaxe avec des connaissances interminables pour regarder partout sauf en lui-même.

Blaise Pascal disait: " tout les problèmes de l'homme viennent du fait qu'il est incapable de rester seul, assis tranquillement dans une chambre"


Encore sous le traumatisme de la mort de ma seule enfant, je ne vous tiendrai pas pour autant rigueur de vos propos SAM.... une "maladresse" (un euphémisme...) de plus qui confirme que vous en êtes toujours à vos  théories...

J'ai ouvert le Livre de la Vie et de la Mort (qu'en dix ans je ne suis toujours  pas parvenue à lire ...) ainsi  la page 168 "l'Ego sur le chemin spirituel" puis la  page 172 "les trois outils de la sagesse" ont-elles attiré votre attention ?

........ Donc sam stp fait attention dans tes mots parce que  ce que tu dis n'est pas une vérité absolue gravée dans le marbre moi je suis pas du tout d'accord avec toi ................   Encore une fois sam fais attention prend conscience de ce que tu dis et l'impact sur les autres car cela aussi est ton karma , le karma existe  mais il y aussi cette Force au dessus de toi ...........

Sam serait-il  le seul à dire des choses perçues comme  blessantes par ceux encore dans une extrême souffrance ?.... On en revient à l'altruisme... Proposer des pistes à des personnes endeuillées destabilisées en quête de réconfort pourquoi pas,  se donner en exemple, vouloir "convaincre" de ses propres orientations, des solutions adoptées, ne comporte-t-il pas un manque de respect, un risque ?
« Modifié: 10 Décembre 2013 à 13:30:40 par mam'deCath »

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #286 le: 06 Octobre 2013 à 18:50:09 »
en tout cas, moi, il y a une personne que je n'aimerai mais vraiment pas croiser dans le bardo, si vous voyez ce que je veux dire  :-X :-X :-X
sinon, là c'est sûr, je me sauve à toutes jambes ou à tire d'ailes  :o       
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne Dédale

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #287 le: 06 Octobre 2013 à 18:54:50 »
" Sans même nous en rendre compte nous nous améliorons, car ici même nous travaillons sur nous même.", dis-tu Petite fée.
Et pour moi...c'est vrai.

Et pour moi...vous amenez tous quelque chose au débat, comme écrit dans un message, vous éclairez tous un peu ma lanterne.

Mais sûrement vaut-il mieux, pour moi encore..., porter une vraie attention à ne pas trop poser nos mots en en faisant des affirmations d'une vérité seule et unique, et surtout à ne pas ajouter de la souffrance à la douleur.

J'aime cette citation de Gandhi :

"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon; nous ne verrons qu'une partie de la vérité, et sous des angles différents."

Sous des angles différents...

Merci pour ce fil magnifique

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #288 le: 06 Octobre 2013 à 18:59:17 »
La conscience continue, vous avez tous raison ici. La mort n'est pas un mystère comme on peut le croire, on l'a traversé des millions de fois. Tout le monde peut savoir ce qui se passe après par une introspection qui va loin, aussi loin que le bouddha l'a fait ("Mara lui disait toi qui est allé là où personne n'a jamais osé encore allé") plus loin que la psychianalyse, les NDE, l'hypnose, le magnétisme, la voyance, plus loin que la physique quantique etc...comment est-on arrivé dans ce corps? Si on croit à la loi du karma, le hasard n'existe pas. Notre destin est inscrit déjà dans notre structure mentale, corpaorelle, psychologique ce qu'il faut c'est le changer pour être libre de la souffrance.



Sam , j'aimerais comprendre cette contradiction : le bouddhisme ne croit pas à l' Atman mais croit dans la réincarnation ? Alors si il n'y a pas d' Atman qu'est ce qui se réincarne ?


je laisse ce si beau  texte de Platon  il a été  proposé pour explication de texte au bac  il n'y aucun risque à le lire .  

Aussi longtemps que nous aurons notre corps et que notre âme sera pétrie avec cette chose mauvaise, jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir. Or cet objet, c'est disons-nous, la vérité. Et non seulement mille et mille tracas nous sont en effet suscités par le corps à l'occasion des nécessités de la vie ; mais, des maladies surviennent-elles, voilà pour nous de nouvelles entraves dans notre chasse au réel ! Amours, désirs, craintes, imaginations de toute sorte, innombrables sornettes, il nous en remplit si bien, que par lui (oui, c'est vraiment le mot connu) ne nous vient même, réellement, aucune pensée de bon sens ; non, pas une fois ! Voyez plutôt : les guerres, les dissensions, la bataille, il n'y a pour les susciter que le corps et ses convoitises ; la possession des biens, voilà en effet la cause originelle de toutes les guerres, et, si nous sommes poussés à nous procurer des biens, c'est à cause du corps, esclaves attachés à son service ! Par sa faute encore, nous mettons de la paresse à philosopher à cause de tout cela. Mais ce qui est le comble, c'est que, sommes-nous arrivés enfin à avoir de son côté quelque tranquillité, pour nous tourner alors vers un objet quelconque de réflexion, nos recherches sont à nouveau bousculées en tous sens par cet intrus qui nous assourdit, nous trouble et nous démonte, au point de nous rendre incapables de distinguer le vrai. Inversement, nous avons eu réellement la preuve que, si nous devons jamais savoir purement quelque chose, il nous faudra nous séparer de lui et regarder avec l'âme en elle-même les choses en elles-mêmes. C'est alors, à ce qu'il semble, que nous appartiendra ce dont nous nous déclarons amoureux : la pensée ; oui, alors que nous aurons trépassé, ainsi que le signifie l'argument, et non point durant notre vie !
« Modifié: 06 Octobre 2013 à 19:04:11 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #289 le: 06 Octobre 2013 à 21:47:03 »
bravo et merci Willy, enfin une question pertinente au milieu de tant de critiques : "Sam , j'aimerais comprendre cette contradiction : le bouddhisme ne croit pas à l' Atman mais croit dans la réincarnation ? Alors si il n'y a pas d' Atman qu'est ce qui se réincarne ? "

Mais malgré tous mes posts tu n'en as pas un petit aperçu? En gros il y a quelque chose qui s'appelle "La conscience qui est la base de tout" où tout ce qu'on vit de la naissance à la mort y est stocké, toutes nos actions effectuées par notre corps, notre parole et notre esprit (ce qu'on pense),  ce n'est pas le cerveau, ni l'amygdale, ni l'hippocampe, c'est invisible, c'est peut-être ce que Jung appelle la "Conscience individuelle"(mais pas sûr), tant que cette conscience n'est pas purifiée on renaitra, on prendra forme sous l'influence de tout ce qui s'y trouve. C'est cette conscience qui se manifeste dans les rêves, sauf que dans les rêves on se laisse aller sans faire d'effort pensant que c'est irréel par opposition au réveil qui est la réalité. C'est faux. Pour l'instant on croit que le rêve n'a aucune incidence sur notre avenir, mais quand on sera mort, sur toutes les visions qu'on aura il faudra faire absolument attention à ne pas les suivre. Mais ça vous parait loin tout ça, des croyances, des théories mais pourtant vous et moi l'avons traversé, la preuve nous sommes là. On a souffert dans cette contrée du bardo où on a tant erré et traversé d'épreuves avant, en étant seul, tout seul, avant de trouver une matrice, c'est pour ça qu'on est une grande famille humaine, que le bouddhisme met autant d'accent sur l'altruisme, l'empathie, la compassion, l'amour (pour Jésus). Ce n'est pas un devoir, ni un choix, c'est une necessité si on veut être heureux et aider les autres.       

"Je ne veux pas en parler pour le moment mais la destruction de soi est quelque chose de terrible", je l'ai dit. 



Rose Enchanté, tu as dit ce que je n'ai pas dit (ci-dessus). En gros, ce qui est grave c'est simplement que quand on est encore en vie quelque soit la difficulté de la situation, les fautes aussi graves soit-elles qu'on a commises, on a le moyen de se guérir par la confession, le pardon, la psy, les amis etc...pour nous soulager de notre fardeau ce qui n'est évidemment plus possible après l'acte.
Tu à 100% raison, c'est un chemin beaucoup, beaucoup plus long. Je ne souhaite ça à personne, aussi dure que la vie puisse être, c'est pour ça que j'avais commencé mon précédent par "je vous mets en garde"!



Dans la vision que vous avez, du grand tout, de notre chemin pour arriver enfin au "paradis", on peut alors passer plusieurs vie "difficile" (le mot est faible), dont l'une où on se suicide. Ca ne nous mène pas "à mes yeux" à l'enfer direct, mais entraîne un chemin plus long...
Ou peut être que cela corresponde, au début du chemin... Je ne sais pas...



bonne soirée

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #290 le: 06 Octobre 2013 à 22:13:57 »
Ah  ouais d'accord sam   !  la conscience   ... ok    En fait on joue  drôlement  sur  les mots ,    :P    Pour moi ta conscience c'est simplement mon   Atman parce que , si tu as remarqué  ,  même dans les rêves ,  tu as  la  conscience d'être toi , c'est toi qui  vis  ce rêve , qui a peur ou qui est heureux  et qui forme ces images   , d'ailleurs pour le cerveau les images formées dans les rêves et les images de la réalité en éveil  ça ne fait pas de différence ,   la conscience c'est ton être profond ,  c'est ton âme , tout ça c'est pareil  ,  c'est kif kif bourricot sacrebleu !!    .  Le cerveau n'est qu'un support de la conscience  ou de l'Atman (pour moi c'est pareil)  mais l'Atman se passe bien du cerveau  ,  la conscience  phénoménale n'est pas un processus physique ou matériel  en cela  l'excellent David Chalmers   ou le professeur Dominique Laplane  de la Pitié et bien d'autres  ...  la liste est longue ,  l'ont bien  montré  . En voilà une histoire  :P Mais Platon l'avait déjà expliqué aussi .
« Modifié: 06 Octobre 2013 à 23:02:34 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #291 le: 06 Octobre 2013 à 22:40:14 »
sam, ce que j'ai dit, c'est un ressenti purement personnel...
Je n'ai rien lu ou recherché sur ce sujet, c'est juste "ce que je me dit"...

Ca m'amuse quand je lis ici des choses telles que "ça en ai bien la preuve" ou "machin chose l'a démontré" etc...
Tain mais si ya des preuves, euh... pourquoi on se pose encore des questions?! ^^

Le fait que je sois là aujourd'hui où je suis, ça me prouve que dalle rapport à l'existence de mon chemin dans le bardo (faut que je cherche ce que c'est ça...). Et c'est quoi la matrice qu'on trouve? Notre corps? Pardon, je suis novice...

Et tu semble dire que toute fautes peut être pardonnée etc...
Mais d'où on met fin à sa vie car on se trouve en faute?! Ca peut, mais je ne pense pas du tout que ça soit la majorité...
Guérir une âme est si difficile...
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #292 le: 06 Octobre 2013 à 23:31:13 »
non pas du tout Willy:


mais bon, je te l'expliquerai une prochaine fois.



Une petite vidéo sur la méditation;


 http://www.youtube.com/watch?v=wjay2829YL0




Bonne soirée

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #293 le: 06 Octobre 2013 à 23:55:26 »
Willy, tu dis que dans nos rêves on a la conscience d'être soi, qu'on sait que c'est nous qui vivons le rêve...
Mais si dans le rêve, on sait effectivement que c'est nous qui le vivons, mais qu'au réveil on se rend compte qu'on était pas nous dans le rêve?

Comme si on était une autre personne, mais qu'au moment du rêve, on était réellement cette personne...
Alors, il fait quoi l'inconscient là? Ils s'emmêlent les pinceau?
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #294 le: 07 Octobre 2013 à 00:05:03 »
heu j'ai pas compris ? ce que je dis c'est que quand on rêve on est pas une autre personne la preuve quand tu fais un cauchemar c'est toi qui a peur c'est pas une autre personne OK ? donc ta conscience est bien là , tu ressens la joie , tu rigoles tu a peur (si tu fais un cauchemar) etc .. c'est toi tout le temps et quand tu te réveilles tu dis j'ai fait un rêve j'étais là et ensuite là  etc ..  c'est toi qui est en scène tu racontes pas ton rêve à la troisième personne du singulier . 
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #295 le: 07 Octobre 2013 à 00:11:37 »
Yep exact Willy!
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #296 le: 07 Octobre 2013 à 11:44:32 »
le thème de ce fil est bien "vision philosophique et spirituelle de la vie et de la mort ?"
notamment, quelle vision avez vous de la vie et de la mort, et non , la vision unique de telle ou telle courant spirituel ou religieux.
l'homme n'est il que enchaîné derrière une philosophie ou religion ? (égo)
nous avons des tas d'exemples dans le passé,quand une doctrine devient LA doctrine, voir un idéalisme aveugle et arbitraire. (égo)
regardons derrière nous, les guerres de religions.
quand l'homme s'accapare la connaissance d'écrits saints et la remodèle à son besoin bien humain (égo).
le fanatisme n'est pas loin, lorsque l'intransigeance et l'intérêt s'infiltrent. (égo disproportionné)
et cela crée la mort de millions d'innocents...

sans même parler de religion, voyons les modes de comportements de l'homme face à ces semblables !
racisme, xénophobie, intolérance quand l'autre ne pense pas comme soi. (égo)
dès l'instant ou nos modes de croyance sont remis en cause (égo)

bref, incapacité à s'ouvrir, incapacité à se remettre en question .
ne serait ce pas ici, le fameux jeu de l'égo ?
celui que nous citons dans ce fil ?

vous vouliez de la pratique, en voilà en voili.
et regardez comme d'un simple point de vue différent, l'esprit se renferme.
au lieu de se nourrir des différences, nous défendons constamment notre territoire bien illusoire, des utopies.

est ce ici, l'instinct de survie qui prédomine ! cet instinct qui vaille que vaille, s'infiltre dans nos sens, dans nos veines depuis la nuit des temps.
qu'à l'homme (l'humain) à perdre, à lâcher une croyance, quelles soit spirituelle ou d'ordre plus personnelle ?
l'homme ne va t'il pas perdre alors un certain confort à rester dans ses modes de fonctionnement ?
que risque t'il ?
la perte de sa stabilité.
l'obligation alors de se remettre en question, parfois de reconnaître un entêtement, un manque de compassion, un égoïsme, de l'intransigeance, de l'ignorance......(égo, égo, égo)

"connaissance sans sagesse, égale ruine de l'âme !"

la mort nous renvoie alors aussi à cette insécurité de nous même.
tout s'écroule autour de nous, instinctivement nous avons alors besoin de nous raccrocher aux parois de la vie.
mais celle ci a perdu un sens à nos yeux.

nous sommes face à un grand vide, une grande inconnue, nos repères sont faussés, brisés, nos conceptions s'écroulent.
est ce alors un drame ou une chance !
tout dépend alors de notre positionnement, notre capacité à nous ouvrir ou nous refermer.
nous nous refermons et pouvons le faire, et restons victime de nos modes de fonctionnement.
nous nous ouvrons, élargissons, partageons, nos point de vue, cela ne nous rend pas peut être plus heureux au début, mais nous acceptons de laisser tomber pour un temps nos idéaux.
nous nous reconsidérons, reconsidérons la vie, nos valeurs,  nos attentes transmutent, s'ajustent aussi entre elles.
les prises de conscience se font jour, et nous changeons à l'extérieur comme à l'intérieur.
nous nous enrichissons, et de cet enrichissement nous pouvons alors fortifier une certaine liberté ou indépendance.
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #297 le: 07 Octobre 2013 à 13:06:53 »
" .........vous amenez tous quelque chose au débat, comme écrit dans un message, vous éclairez tous un peu ma lanterne.

Mais sûrement vaut-il mieux, pour moi encore..., porter une vraie attention à ne pas trop poser nos mots en en faisant des affirmations d'une vérité seule et unique, et surtout à ne pas ajouter de la souffrance à la douleur.

J'aime cette citation de Gandhi :

"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon; nous ne verrons qu'une partie de la vérité, et sous des angles différents."

Sous des angles différents...


Merci Dédale pour ces paroles qui reflètent bien ce que nous venons avant tout chercher sur ce site d'endeuillés... Pour approfondir certaines réflexions les sites sont pléthore... à chacun de poursuivre sa route,  d'abord "comme il l'entend".
« Modifié: 07 Octobre 2013 à 13:09:08 par mam'deCath »

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #298 le: 07 Octobre 2013 à 13:31:20 »
Oui petitefée je suis ok .  La mort renvoie toujours  obligatoirement  au sens même de notre  vie et de celle de nos proches et  du Monde qu'on s'est forgé  dans notre tête  avec notre éducation , notre milieu   etc ..  Mourir  c'est quitter tout ce que  pourquoi nous avons vécu  , c'est quitter radicalement et absolument tout le Monde qu'on s'est créé   ! Alors si  on pouvait recadrer les priorités d'une vie  on laisserait   les sornettes  , la  course futile  aux  biens matériels ,  à l'apparence qu'on se donne  , le regard des autres , les jugements ,  les possessions de toutes sortes , les addictions mentales etc .. comme disait Platon . Toutes ces illusions qui n'apportent que souffrances . Évitons d'être le geôlier de soi-même et ton chemin , petitefée , est une belle leçon de liberté et cela est une grande aide dans notre tragédie . 
« Modifié: 07 Octobre 2013 à 14:22:21 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #299 le: 07 Octobre 2013 à 14:00:07 »
pour ceux intéressés par les rêves je laisse

2 liens  

http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/savenir/jouvet/jouvet.php

" Michel Jouvet : Vous allez sourire, mais c'est une idée que j'ai rencontrée pour la première fois dans les upanisad de la mythologie hindoue. On trouve dans ces textes sanskrits, vieux de plus d'un millénaire, l'idée que le cerveau humain subit l'alternance de l'éveil, du sommeil sans rêve et du sommeil avec rêve. Ce qui revient à affirmer que le rêve serait un état aussi distinct du sommeil que ce dernier l'est de l'éveil. Et bien, c'est précisément ce que la neurobiologie a découvert vers la fin des années 50."  ... etc

et une conférence  audio http://www.canalacademie.com/ida10189-Reve-et-conscience.html

Rêve et conscience
Par Claude Debru de l’Académie des sciences dans le cadre du colloque Naissance, émergence et manifestation de la conscience



Voir aussi http://www.canalacademie.com/ida9533-Les-etats-modifies-de-conscience-et-les-phenomenes-paranormaux-dans-l-histoire-le-regard-de-la-metapsychique.html


Les états modifiés de conscience et les phénomènes paranormaux dans l’histoire : le regard de la métapsychique
Introduction de Bérénice Tournafond et communication de l’historien Bertrand Meheust, lors du colloque Les états modifiés de conscience
La conscience humaine dont la véritable nature demeure encore inconnue, est au cœur des réflexions de cette deuxième journée de colloque, organisée par l’association « Être humain », avec le concours de l’Académie des Sciences et de l’Académie des sciences morales et politiques, le 21 mai 2012. Canal Académie vous propose d’écouter ce deuxième colloque, six conférences au total seront retransmises sur notre site. Pour commencer, retrouvez ici l’intervention de Bertrand Meheust, historien et philosophe, dont le propos s’intitule : "États modifiés de conscience et phénomènes paranormaux dans l’histoire : le regard de la métapsychique".



Écoutez Bérénice Tournafond, présidente de l’association « Être humain »
« Modifié: 07 Octobre 2013 à 14:45:06 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"