Auteur Sujet: une nouvelle relation...mais elle ne veut pas entendre parler de mon passé  (Lu 11167 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lya

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour Fidelio,
J'ai perdu mon mari,cela fera 4 ans en octobre, j'ai rencontré un homme en août 2014,notre histoire à duré 6 mois. Je parlé trop de mon mari sois disant, pas facile c'était plus fort que moi, il a préféré mettre un terme à notre relation. Mes proches m'ont dis que se n'était pas la bonne personne.
Mais pour moi pas facile de refaire ma vie,je me sentais prête, mais désormais j'ai un doute.
Sur la tombe de mon mari j'y vais toute seule ou avec ma fille.
Pensez à vous et à vos besoins du moment. Sincèrement.
Lya

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Oui ,la relation entre un veuf (ou veuve) et une divorcée peut être plus dur qu'entre veufs ou divorcés ,mais je pense que c'est suivant l'état d'esprit des personnes ,pour les divorcés envers les veufs(veuves) ,il faut de l'amour ,de la compassion et du temps .
Je connais un monsieur qui a perdu sa femme après 40 ans de mariage ,il s'est remarié avec une personne qui était divorcée (très dur divorce ) ,même si lui parlait beaucoup de son épouse décédée pendant les randos  etc ,elle l'a compris (elle travaille dans une maison de retraite ,donc peut-être plus à même de comprendre ,la mort est malheureusement très présente).
Ils se sont épaulés chacun à leur manière ,et le temps a fait le reste .
Moi,je suis divorcée et je vois que dès que je dis que j'ai perdu mon fils et que j'en parle ,ça gêne l'autre personne que je rencontre ,comme je suis très proche de ma fille ,ma petite-fille et sa maman ,je sens que les personnes que je rencontre ont peur que je ne sois pas disponible à 100 % ,mais j'estime qu'à 55 ans ,on a une vie ,un passé ,il faut faire avec ,ils font partie de nous .
J'ai rencontré un monsieur veuf (il y a 8 ans )  et qui a perdu son fils (il y a 10 ans ),on s'est tout de suite compris ,mais nous sommes trop éloignés , nous sommes amis ,on se raconte nos illusions,nos désillusions ,c'est réconfortant aussi .

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4571
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ally

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
Je pense qu'il faut y mettre chacun de la bonne volonté Fidelio. Toi de ton coté, comprendre que ce n'est pas facile pour elle de se sentir peut être dans une comparaison inégale. Mais à coté de ça, quand on rencontre une personne veuve, on doit s'attendre à ça. 20 ans, ce n'est pas rien. Tu peux sans doute éviter d'en parler autant en sa présence, mais si tu te sens jugé ou bridé, quel tendresse vas-tu garder pour elle. Tu le sais, on début d'une relation l'amour ou l'attirance fait que l'on pardonne. Qu'en sera t'il lorsque cette attirance sera moins forte et que les rancœurs vont s'accumuler.
Moi je me dis simplement que si tu parle encore autant de ton épouse, c'est peut être que c'est toi qui n'est tout simplement pas prêt pour une nouvelle relation. Tu n'en a certainement pas conscience, et il est si doux de se sentir aimé. Mais pose-toi la question quand même, au risque d'un jour la détester pour sa maladresse. Courage.
Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4571
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne fidelio737

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
bonjour a tous,

je suis ému de tant de réponses,
il y a un soutien , une empathie ici, çà fait du bien

oh pardon de ne pas avoir répondu, je suis déçu que le site n'envoie pas d'alertes pour les réponse, et puis j'ai été malade deux mois et demi, non pas a cause de cette relation, a cause du travail...

merci de vos retours...çà fait du bien, de deux choses l'une ou, je disais tout de suite que çà ne va pas auquel cas elle va surement partir, ou je le dis a cause homéopathique, ce que j'ai choisit...

Il y a eu le moment d'aller pres de ma famille, elle a acceptée, mais le cimetière, je me suis dit, j'y vais, meme si on me dit ta femme ne t'en voudra pas , si tu viens pas une fois, mais la prochaine fois se reposera le pb....

mon amie n'a rien dit est restée dans la voiture, et a accepter...

C'est vrai comme dit l'une de vous, le deuil, c'est qc d'incompréhensible pour les autres, en particulier pour une nouvelle rencontre!!! vous devez comprendre ce que je dis...

oui, on peut aussi voir les choses comme çà: si elle ne veut pas en entendre parler, c'est que c'est pas la bonne personne, mais j'ai joué la patience et finalement c'est en train de payer...

mon amie m'a quand même demandé: "çà ne te fais rien de retourner sur les lieux de ta femme? j'ai dit non, c'est un certain apaisement (allez comprendre...) et puis c'est la vie , la réalité...

çà fait 6 mois qu'on sort ensemble avec le désir de vivre ensemble espérons que çà continue ainsi, si un pb: pour les fêtes de fin d'année? ben je ne me sens pas d'aller dans sa famille, je lui ai dit, nouvel an c'est acceptable , c'est différent...

voila merci encore de vos témoignages que je vais lire encore une fois doucement...
et pardon encore de ne pas etre venu vous répondre plutot...







Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4571
Contente Fidelio de voir que du positif entre dans ta vie malgré des ennuis de santé ...
puisses tu trouver ton équilibre, de la paix et de l'accomplissement réconfortant
 ;) simple pour les notifications
tu cliques sur ton nom
tu vas sur modifier le profil bouton rose du centre
tu sélectionne notifications et emails et tu fais ton choix ...
c'est ainsi que depuis le début je lis les contributions sur mon téléphone portable ...  ;)
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char