Auteur Sujet: Sevré du manque de l'autre.... comme une seconde mort..mais sans douleur  (Lu 4459 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Bonjour à tous,

Je sors d'une période très dure et difficile, une des plus grandes, des plus fortes, un vrai cyclone depuis la mort d'Alexandre...
Une crise si forte que j'ai bien cru perdre pieds. Mon gamin avec toutes ces fêtes de mai et juin a lui-même craqué et l'un et l'autre avons traversé une étape bien terrible et douloureuse. Tensions, incompréhensions à l'extrème... Vous étiez là dans mon coeur et heureusement certains du forum m'ont vraiment aidée en pensées et par  leur soutien, merci d'avoir été aussi présents car j'étais vraiment paumée.. incapable de le voir ni d'entendre le message des amis, les vrais : "occupe toi de toi... préserve toi" . Aujourd'hui... je leur dis de tout coeur MERCI...
Grâce à eux j'ai pu prendre enfin du recul et prendre des décisions pour nous sauvegarder et aller vers l'avenir de façon bien lucide.
La crise semble enfin passée... Peut-être était-elle nécessaire pour arriver à ce que je ressens d'étrange depuis ...
L'impression d'être sevré du manque d'Alexandre... Les petits mots que je retrouve de lui  ne me font plus rien... plus aucune émotion en les relisant... de la tendresse, même pas une larme. Je jette même certaines notes sans état d'âme...
Alors peut-être fallait-il traverser cette crise pour arriver à cet état là... je me sens complètement détachée des choses le concernant...
A travers ces derniers évènements, j'ai compris que j'étais seule vraiment toute seule face à ma vie, mon enfant et que plus jamais Alexandre ne serait là.  
je mes suis retrouvée dans les mêmes conditions qu'à sa mort... tous les proches et connaissances en vacances pendant 15 jours..        
A son enterrement nous étions 4... et à nouveau j'étais seule face au monde, à la vie...
C'est un peu comme une seconde mort... mais sans douleur et définitive.
Il est là certes dans mon coeur mais bien derrière moi maintenant. Je me sens plus légère... très difficile à décrire avec des mots...
Je voulais partager cela avec vous !  
Je vous embrasse très fort et bien sur vous serre 3 fois la main !
Martine-tititou
« Modifié: 02 Juillet 2013 à 23:45:18 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne germinou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 486
Allo Martine.. :D

Quel bonheur de te lire ce matin.. (suis au Québec, il est 10h30am..)

Je te souhaite de tout cœur, que ce nouvel état d'âme (en paix), reste en toi, et ce pour toujours!!
Quoi qu'il en soit, tu sais que nous sommes toujours là, heureux de t'accueillir, et recevoir de tes nouvelles.. :D

Que ton ange vous protèges tous les deux :)

Au revoir et toute mon amitié.. ;)
Sylvie :-* :-*

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Martine,


je vais te répondre sur les deux fils, je souhaite que l'état dans lequel tu te trouves, aujourd’hui perdure, nous sommes toujours là pour toi, tu le sais ,je crois....

je pense beaucoup à toi et je rejoint Marie, bien que je te l'ai déjà dis," tu es un sacré bout de femme forte, oui" ,sois en sure.

j'admire ta persévérance et je suis heureuse que tu te sentes enfin en paix, avec toi et Timinou,avec la vie qui continue, tu es décidée et tu suivras sur cette voie. :)

enfin, après tant de larmes un rayon de soleil, la lumière sur le chemin caillouteux, tu n'en marcheras que mieux.....

Prends soin de toi,c'est si important. ;)

Je te serre la main 3 x. :-* :-*
TENDRESSES
zabou

PS: un petit coucou à Sylvie Germinou en passant :-*
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne LILI0824

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 170
Bonjour Martine,
Votre message est plein d'espoir pour nous qui sommes encore derrière, plein d'espoir d'un futur apaisement .
Je suis très heureuse pour vous et votre petit garçon qu'après le grand chagrin, la paix s'installe enfin, petit à petit.
Je crois que c'est Ephémère une fois qui m'a dit quelque chose comme : il faut vivre sa peine, et la peine finit par s'user.
Ouf. Cela nous arrivera donc aussi.
Merci beaucoup de nous faire partager ce mieux-être, et cet espoir de jours plus paisibles.

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Lili0824,

Merci pour ce petit mot. Je me suis toujours promis d'écrire quand cela irait mieux pour donner à mon tour tout l'espoir que j'ai reçu en lisant les messages permettant de croire en une avancée certaine vers un avenir plus serein...

Il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer... la vie est une grande aventure encore pleine de surprise..
Un ami m'a dit : ne pas être inquiét mais vigilant ! Je le remercie aujourd'hui... la nuance est subtile mais m'a permis d'avancer de façon plus lucide et de chasser toute culpabilité... L'amour intact que j'ai pour Alexandre me permet de continuer à vivre et l'on ne peut vivre sans aimer...
je t'embrasse et te serre 3 fois la main (code d'amour avec mon garçon quand les mots sont impossibles pour le dire..)
Martine    
« Modifié: 05 Juillet 2013 à 02:58:02 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne Sophia

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 115
Bonjour titi  :o

Merci du fond du coeur pour ce courageux message qui me fait un bien fou car j'éprouve moi aussi  une sorte de détachement; une insensibilité. Comme une indifférence. Mais, contrairement à toi, je culpabilise à fond car je me dis que je suis la dernière des dernières. Une dégénérée infâme.

C'est toi qui a la bonne réaction et moi encore du chemin à parcourir.

Mais, sûrement, que les circonstances de la mort de mon mari sont différentes des tiennes  et me rendent coupable pour la fin des temps de n'avoir pas été présente au moment le plus atroce qu'un être vivant puisse vivre. Donc, je suppose que le restant de ma vie lui sera dédié comme un dû, une juste punition pour n'avoir pas été là car, s'il y avait une seule chose importante à faire dans ma vie, c'était bien d'être là pour lui. Et je n'y étais pas.  >:( >:( >:( >:( >:(

En même temps, je me dis que cela valait peut-être mieux car j'aurais tellement paniqué que cela ne l'aurait sûrement pas aidé.  ???
« Modifié: 22 Août 2013 à 19:18:57 par Sophia »

Hors ligne N@t

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 164
Il y a encore 2 mois de cela j'étais même incapable de lire les messages de cette section, pensant qu'il serait impossible de me reconstruire après ce que j'avais vécu. Et pourtant ...
Pourtant depuis 3 semaines je me sens mieux, je n'ai vraiment pleuré que une fois et cela était surement plus du à l'accumulation de fatigue (reprise du travail) que à une véritable peine, du moins pas la même peine que avant.
Tous mes amis, toute ma famile, tous m'avaient dit que je m'en sortirais et je refusais de les croire, j'étais tombée tellement bas, c'était tellement dur, tellement injuste, ma vie me semblait tellement sombe que je ne voyais pas comment je pourrais vivre.

Dans 6 jours cela fera 4 mois que mon grand nous a quitté, que mon coeur s'est brisé. Je sais que je ne serais plus jamais la même, quelque chose s'est cassé en moi, mais je ne suis plus envahie par la tristesse. J'évite enore de trop en parler, j'ai peur que cela ne soit pas vrai, que cela ne dure pas et d'une certaine façon aussi j'ai honte, honte d'aller déjà mieux, cela ne fait même pas 4 mois.

Pourtant je sais que cela ne veut pas dire que je l'oublie, chaque jour je continue à allumer une bougie pour lui, chaque jour je continue de penser à lui, comme à mes autres enfants ... sans aucune douleur
Natacha, maman de Tristan, emporté par un lymphome foudroyant le 28 Avril 2013 peu avant ses 13 ans, après 7 semaines de combat acharné contre la maladie.

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
bonsoir Natacha,
Je suis contente de lire que tu arrives à te surpasser. Cela est bien pour toi et tes enfants. Surtout pas de honte à aller mieux. Toi seule connait le fond de ton coeur. On ne peut vivre dans la tristesse et ceux qui nous ont quitté sont heureux, je suis sur de voir que nous surmontons notre peine et retrouvons l'énergie de continuer au mieux cette vie malgré tout si précieuse...
Pour ceux qui restent, pour l'amour de ceux qui nous suivent d'en haut, nous devons profiter pleinement des petits moments que nous offre la vie car nous savons maintenant leur importance.
Je t'embrasse de tout coeur Natacha.

Sophia,
Il ne faut pas culpabiliser, être là ou pas ne change rien... Alexandre est mort d'un infarctus... J'étais dans l'escalier quand je l'ai entendu tomber... J'étais là mais je n'ai pas réussi à le retourner et je ne savais même pas faire un massage cardiaque. Je ne saurais jamais si il m'a entendu l'appeler.. J'ai interpelé quelqu'un dans la rue qui a commencé le massage... Peut être le minutes perdues sont celles qui ont fait qu'il n'a pu être sauvé... Pourtant j'étais à côté mais impuissante... je ne pouvais même pas lui tenir la main pendant que l'équipe du samu tentait l'impossible.. Tu vois, il n'y a pas de meilleurs moments ... Bien sur, on tourne et retourne mille fois le scénario ... pour savoir si on n'aurait pas pu faire quelque chose... Je viens d'apprendre seulement que mon garçon pense que j'aurais pu le sauver et que lui aussi peut-être..Il vient seulement de pouvoir en parler au nouveau psychomotricien qui le suit.....
Je pense sincèrement que les êtres que nous avons aimé si fort sont hereux et en paix quand il nous voit enfin nous ouvrir à nouveau à la vie et abandonner la culpabilité...
Bise et 3 fois la main
Tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)