Auteur Sujet: Une deuxième vie  (Lu 5202 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Une deuxième vie
« le: 21 Décembre 2014 à 02:08:31 »
Bonjour, bonsoir à tous,

Deux années se sont écoulées depuis le décès de mon seul grand frère. Je ne sais pas si je suis bien dans le bon topic, mais je souhaiterais vous faire partager le fil de ma vie qui s'ensuivit après le drame.

Ce fut une longue et douloureuse période. Malgré le temps, la douleur, bien présente, n'a pas pour autant disparu. Je dirais plutôt qu'après toutes ces années, j'ai pu avoir le "contrôle" sur elle.

Au tout début, elle me consumait à l'intérieur et chaque fois, j'ai eu l'impression de crever à petit feu. Les heures défilaient, son absence se ressentait davantage, le vide était énorme, creusant de plus en plus le trou dans mon coeur. En plus de cela, j'avais cette haine, cette colère qui rendait mes jours difficile. Mon frère était décédé d'une façon brutale. "Décédé" est un bien grand mot. On me l'a plutôt cruellement arraché. Il a tellement souffert et au lieu de le croire, ils l'ont ignoré et ont empiré sa souffrance ! Et cela, je n'ai jamais pardonné. Je ne pardonne d'ailleurs toujours pas. Peut-être que mon frère est en paix, mais moi, je ne le suis pas, du moins pas encore. Encore aujourd'hui, ça me fait mal de penser qu'il ait dû souffrir avant de partir ! Je pleurais tout le temps, je criais à tout va, je déprimais je ne sais pas combien de fois. Il y a même eu une petite période où je n'en avais aucun souvenir : le trou noir ! On me racontait ces moments là, mais rien ne me venait en tête. Je me suis tapée des crises, on m'a conseillé un psy, mais il était con (désolée pour le mot, mais je le pensais vraiment !). J'étais grossière contre toutes ces personnes qui ressemblaient trait pour trait à ceux qui m'ont arraché mon frère alors qu'ils n'y étaient pour rien. Les premiers mois ont été très difficiles, puis vinrent les nuits où il apparaissait dans mes rêves, comme un lointain souvenir, une impression de déjà vu, cette certitude que tout n'était qu'un cauchemar, qu'il était bel et bien là. Chaque réveil est une torture. Avec les larmes aux yeux, le soleil, le ciel, les bruits, tout m'était agressif. J'étais une boule de nerfs, prête à exploser au moindre faux pas.

Mon frère continuait à apparaître dans mes rêves, mais dans des moments cruciaux, comme pour me dire que demain, tout se passera bien. Tu verras, tout se passera bien... Puis sous différentes formes. Je ne sais pas si c'est mon subconscient qui veut qu'il en soit ainsi, mais je le vois sous forme de papillon. Ce papillon qui virevoltait autour de moi chaque fois que je lui rendais visite. Ce papillon qui, contre toute attente, venait vers moi, les ailes frétillantes, pendant mes moments de doute. Ce papillon qui, plusieurs fois, avait volé au dessus du pare-brise de ma voiture, sa voiture, en mouvement ! Ce papillon qui, trois fois, avait filé devant ma voiture et dans les minutes qui ont suivis, j'ai failli avoir un accident que j'ai heureusement pu éviter ! Il était là, tout le temps, qu'il pleuve, qu'il tonne ou qu'il vente, il était toujours là. Je suis allée le voir aujourd'hui, et il est venu. Ce papillon, j'en ai fait mon tatouage.
Puis il y a eu les merveilleux arcs-en-ciel ! Plus rares, plus beaux à chaque fois, lorsque j'ai eu l'occasion de ressentir un énorme bonheur, je vois, par magie, ces arcs-en-ciel, tantôt petits, tantôt géants ! Et à chaque fois, j'en ai le souffle coupé et j'en pleure de joie. Je n'ai jamais manqué de les prendre en photo en souvenir de ce bonheur et je note ! Enfin, les étoiles filantes, beaucoup plus rare, mais qui apparaissent aux bons moments !

Je crois qu'avec tous ces signes, j'ai pu m'en sortir petit à petit. Je m'accrochais à chacun d'entre eux et je me dis que tout va bien, il est là. Il veille. Je ne suis pas seule. C'était comme si j'étais sous anesthésiant. Je ne pensais plus à souffrir, mais à être plus réceptive, ce qui me pousse à ouvrir les yeux autour de moi, à apprécier chaque petite chose qu'il m'ait été donner de voir.  J'ai même "accepté" qu'il ne soit plus là physiquement, car dans mes rêves, j'avais cette conscience que quand je voyais mon frère, je lui disais toujours "Mais tu n'es pas parti ?". Je me rendais bien compte que cela ne pouvait pas être réel, j'avais pris conscience de sa "mort". Mais j'étais toujours heureuse, car dans mes rêves, il gardait ce visage si souriant. Et quand je me réveillais, ce ne sont plus avec les larmes aux yeux, mais le sourire aux lèvres et le coeur chaud !

Et depuis un bon bout de temps, je ne rêve plus de lui. Je me suis toujours dite, puisque je vais "mieux", qu'il doit penser qu'il n'est plus nécessaire qu'il vienne me rendre visite dans mes rêves, qu'il est maintenant temps de continuer mon chemin. Je ne sais pas comment cela fonctionne là-haut, mais rien que d'y penser, je me dis que mon frère est très fort ! Même à six pieds sous terre, même à l'infini de nuages qui nous sépare, il n'a pas arrêté de me protéger, de veiller sur moi, de faire en sorte que je puisse prendre les choses en main avec ou sans lui.

Avec lui, j'ai perdu ma vie. Toute cette vie bâtie autour de lui n'est plus. Je l'ai coffré quelque part au fond de moi, bien protégée. Et j'ai démarré une deuxième, tout en douceur. Dans cette vie, j'ai eu enfin un travail, j'ai rencontré de merveilleuses personnes, j'ai retrouvé ma vieille passion qu'est la danse, j'ai voyagé également. La présence de mon frère y est tellement forte. Sa présence est dorénavant ma force. Il est ma force tout simplement. Tantôt je pleure, tantôt je souris, mais je vais bien. Tout va bien. Il fait partie de moi. Si j'ai mal, j'ai mal et rien ne pourra réparer cela. Si je suis heureuse, tant mieux. J'embrasse chaque bulle de bonheur. J'ai même l'impression de plus profiter de la vie que d'habitude.

Je me relis et ce que c'est fou de voir que j'ai dû faire un bon bout de chemin ! S'il y a une chose qui ne changera pas, c'est qu'il me manque beaucoup beaucoup ! Il manque à mon coeur ! Et que je l'aime fort fort fort !

Merci à vous de m'avoir lu jusque là, j'avais juste besoin de m'exprimer. J'espère que dans votre côté, tout ira "mieux" aussi.

Bientôt Noël, j'ai fait en sorte de préserver la magie de Noël que nous aimions tant ! Le temps passe, les souvenirs demeurent !

Avec tout mon Amour, je vous souhaite de douces fêtes de fin d'année.


---
Riata

"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne Oriane

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Une deuxième vie
« Réponse #1 le: 21 Décembre 2014 à 15:03:25 »
Merci d avoir partagé ton parcours

Douces pensées au papillon

Le malheur de t’avoir perdue ne doit pas me faire oublier le bonheur de t’avoir connue

Hors ligne Stefy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 849
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une deuxième vie
« Réponse #2 le: 22 Décembre 2014 à 18:48:03 »
Bonsoir Riata
J ai lu ton histoire, tant de choses me parlent....
Tu vois malgré tout cela, tu es dans la vie, meme si des moments sont bien sur évidemment douloureux. Le manque de ton frère sera toujours la, mais toi, te voila maintenant...
Merci d etre venue nous raconter...
Merci

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Une deuxième vie
« Réponse #3 le: 24 Décembre 2014 à 00:02:26 »

Contente de te lire à  nouveau Riata et que tu aies pris la bonne décision :  tantôt  tu pleures, tantôt  tu souris, mais tu vas bien.
Ton témoignage  nous prouve que l'on peut reprendre goût  à  la vie même  si le manque est toujours là, "ils nous accompagnent " tout au long du chemin et font partie  de nous. Le lien ne se rompt pas.

Bonne route à  toi et merci.  ;)

Hors ligne Charlie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 98
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une deuxième vie
« Réponse #4 le: 04 Janvier 2015 à 20:56:25 »
un message qui laisse de l'espoir..... mais le chemin est long
merci pour ce partage

Hors ligne fabisa02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 482
  • Pour toi ma Cindy d'amour ," go and see my love"
Re : Une deuxième vie
« Réponse #5 le: 04 Janvier 2015 à 22:02:10 »
De l'espoir, on en a tous besoin.
On a envie d'aller mieux, de relever la tête, mais pour moi, c'est trop tôt.
Je dis qu'il va falloir faire ci ou ça, mais j'en suis incapable pour le moment.
Mais c'est bien de savoir qu'à un moment, on aura un peu de "répit" ....émotionnellement.
"être forte pour toi ma fille, pour que tu sois toujours fière de moi.  tu voulais que je sois bien, heureuse, mais sans toi c'est si difficile., voir  impossible.
Je lutte jour après jour pour tenir le coup pour toi, pour tout le monde pour moi.
Je te promets je ne lâcherai pas...je t'aime  Cindy

Hors ligne cory22

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 22
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une deuxième vie
« Réponse #6 le: 14 Janvier 2015 à 02:35:06 »
Salut Riata,
Ton histoire m'a beaucoup touché et j'admire ta façon de passer au travers ton deuil. Je voix que tu es très courageuse. Bravo! Je suis avec toi xx