Auteur Sujet: réaliser que tout ne sera jamais simple et acquis pour nous et nos enfants  (Lu 6252 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Bonjour,

Un cap franchi... un autre arrive déjà plus fort, remettant tout en cause, tout en question à nouveau...
Pourtant le chemin parcouru est immense... Que d'énergie dépensée... Que de forces cachées nous possédons...

L'être humain est étonnant, riche de ressources, de pouvoir d'adaptation, de désir de vivre au delà de toute espérance.

Le constat aujourd'hui est d'autant plus terrible... Jamais plus nous ne serons les mêmes, nous voici fragiles et forts à la fois, face à nous même, cet inconnu que nous redécouvrons, que nous apprivoisons pour continuer à aimer, à avancer...

Fragiles car tout ne sera jamais simple et acquis pour nous et nos enfants. Toujours, nous devrons veiller et être vigilant.
 
Forts car nous avons pu mesurer et mesurons encore les forces que nous décuplons pour en sortir et défendre ceux que nous aimons.

Fragiles car une part de notre insouciance s'est envolée, forts d'en être conscient à l'avenir...
Forts car une force invisible nous pousse à réagir, à avancer même quand le moral n'est plus...

Fragiles car à la merci d'un souvenir, même inconscient, nous plongeant sans prévenir à nouveau dans la nostalgie...
sachant que cela peut resurgir sans évènements précis à tout instant.
Marqués à jamais au plus profond de notre être par cette souffrance indescriptible atténuée au fil du temps, imperceptible parfois et cependant toujours présente.

Forts de cette fragilité nous rendant plus humains, plus ouverts, plus attentifs... plus altruites... plus aimants et plus aimables...

Le plus dur est de trouver maintenant l'équilibre entre cette fragilité et cette force, si déstabilisantes quand l'une prend le pas sur l'autre..
Entre l'euphorie et le plus grand désespoir... mon coeur balance...

Je vous embrasse tous mes amis de coeur et  vous serre 3 fois la main pour vous dire que je vous aime, que vous comptez pour moi et que je ne vous oublie pas...

Martine-tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne Tinou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 241
C'est vrai Martine que nous ne serons plus jamais les mêmes... Mais malgré le chemin parcouru, je préfère aujourd'hui ne pas trop penser à l'avenir car cela me fragilise trop.

Ma solution est de vivre au jour le jour et de ne faire qu'un minimum de projets à moyen terme.

Et je te rejoins totalement dans ta phrase "Entre l'euphorie et le plus grand désespoir... mon coeur balance..."

Martine

Hors ligne Tinou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 241
Merci Marie, Merci...

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Oh oui Marie.. inoubliable...

Que de mains tendues...

Aujourd'hui, les pseudos ont changé... Le temps a passé mais Le même désarroi, la même souffrance se lisent sur ce site...  je ne peux plus les lire...
Trop de douleur... plus de sens aux mots ...
La sérénité ? bien grand mot inaccessible encore..

bise
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
tout est dit !
« Réponse #4 le: 13 Juin 2013 à 02:13:39 »


" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)


" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
bonjour Tititou,

J'ai déjà eu l'occasion de te lire, mais nous ne partageons pas sur le même fil, ayant perdu des proches différents. Je tenais simplement à te dire que je me suis retrouvée à merveille dans ton post du 11 juin. Toutes ces fluctuations de l'âme, je les vis quotidiennement aussi. L'essentiel étant, lorsque nous faisons le bilan de nous dire que malgré les épreuves, nous évoluons de façon positive, sans aigreur surtout, et avce quelque part, l'espoir chevillé au corps.

Bonne journée à toi,

Madâme

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Oui, moi aussi, j'ai eu l'occasion de te lire... et quelque soit le fil ou nous écrivons, nous nous retrouvons car nous partageons le même périple...
je t'embrasse aussi et te remercie pour ta réponse...
Oui avancer, sans aigreur, l'espoir chevillé au corps ! image parfaite !
Bon week-end
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Tititou, Marie,Tinou, et vous tous,

Un petit coucou, nous sommes arrivée sur ce forum quasi en même temps et nous avançons quasi au même rythme avec des émotions
identiques.

nous avons toutes changées, la vie ne sera plus jamais comme avant et nous non plus.

Fortes oui, très fortes et si fragiles à la fois.... bizarre non?  >:(

Mais finalement si l'on réfléchie c'est le propre de l'humain, le vrai!!! celui qui est capable de donner, de recevoir , de dire oui, mais aussi NON, d'empathie, de compréhension et d'amour.

Tinou, notre regard aujourd'hui encore ,ne nous porte pas très loin, mais ça viendra petit à petit, comme tous les pas que nous avons fait sur ce chemin de douleur.

Marie, nous avons et sommes toujours là les un pour les autres et inversement, une nouvelle famille réunie par un désastre, mais unie pour longtemps............................

Tititou tes mots sont les miens quoi dire d'autre???????

Je vous aime, on ne le dis jamais assez, nous avons besoin d'être rassasiées.

Regardons nous, prenons soin de nous, aimons nous, nos amours ne sont plus là pour le faire, alors un peu d'égoïsme pourquoi pas? surtout si on le partage, donner et recevoir, recevoir et donner.

Tendresses
zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
zabou nos amours souhaitent notre bonheur avant de les rejoindre pour l'éternité alors ton optimiste nous booste  et c'est bien !

"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Re : sevré du manque... Etrange ???
« Réponse #9 le: 29 Juin 2013 à 16:23:56 »
Je viens d'ouvrir un fil  reprenant en partie ce message...

Bonjour à tous,

Je sors d'une période très dures et difficiles, une des plus grandes, des plus fortes, un vrai cyclone depuis la mort d'Alexandre...
Une crise si forte que j'ai bien cru perdre pieds. Mon gamin avec toutes ces fêtes de mai et juin a lui-même craqué et l'un et l'autre avons traversé une étape bien terrible et douloureuse. Tension, incompréhension à l'extrème... Vous étiez là dans mon coeur et certains du forum m'ont vraiment aidée en pensées et par  leur soutien, merci d'avoir été aussi présents car j'étais vraiment paumée.. incapable de le voir ni d'entendre le message des amis, les vrais : "occupe toi de toi... préserve toi" . Aujourd'hui... je leur dis de tout coeur MERCI...
Grâce à eux j'ai pu prendre enfin du recul et prendre des décisions pour nous sauvegarder et aller vers l'avenir de façon bien lucide.
La crise semble enfin passée... Peut-être était-elle nécessaire pour arriver à ce que je ressens d'étrange depuis ...
L'impression d'être sevré du manque d'Alexandre... Les petits mots que je retrouve de lui  ne me font plus rien... plus aucune émotion en les relisant... de la tendresse même pas une larme. Je jette même certaines notes sans état d'âme...
Alors peut-être fallait-il traverser cette crise pour arriver à cet état là... je me sens complètement détachée des choses le concernant... A travers ces derniers évènements, j'ai compris que j'étais seule vraiment toute seule face à ma vie, à mon enfant et que plus jamais Alexandre ne serait là. Un peu comme une seconde mort... mais sans douleur et définitive.
Il est là certes dans mon coeur mais bien derrière mois maintenant. Je me sens plus légère... très difficile à décrire avec des mots...
Je voulais partager cela avec vous !  
Je vous embrasse très fort et bien sur vous serre 3 fois la main !
Martine-tititou
« Modifié: 01 Juillet 2013 à 01:46:43 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne Claudia

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 98
Je suis encore loin derrière vous ( 2 petits longs mois ) mais vous lire me réconforte dans ma pensée au bout du très long chemin il y aura un peu de douceur , beaucoup d amour a offrir aux autres et après les retrouvailles avec mon amour pour l éternité . Donc dans ma vie du beau , du moins beau ,de nouveau du beau et pour finir du magnifique.   MERCI