Auteur Sujet: ma reconstruction pas à pas  (Lu 4215 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #15 le: 11 Juin 2017 à 13:03:48 »
Bonjour Qiguan,

Je suis également sur le site dont tu parles depuis 3 ans . J'y fais quelques sorties. Bien sur depuis  1 an, j'ai lévé le pied.
On y rencontre de belles personnes mais aussi d'autres qu'il faut  éviter ou remettre en place.
Participer à des sorties culturelles (expo, visites de sites)  ou randos nous permet de ne pas etre seule et d'échanger meme si parfois c'est superficiel. Mais tant pis c'est quelques heures de lacher prise.
L'une de mes filles insiste pour que je prenne un rdv chez une de ses collègues infirmière qui depuis qques mois a  une deuxième activité  (déclaréé) et qui propose des soins energétiques chinois et de l'hypnose ericksonnienne.
Je ne sais pas si cela m'apporterait quelque  chose , j'hésite encore.
Toi qui es  de la partie  tu vas me dire mais bien sur vas y. 
Interessant ce forum et  tous ces échanges. Bon dimanche sous une chaleur écrasante

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #16 le: 11 Juin 2017 à 17:24:35 »
Alors coucou amiezienne ...  ;)
bien sûr comme partout il faut réguler ses relations sur amiez ...
oui teste avec l'amie de ta fille en gardant ta vigilance, rien ne doit t'être imposé ... les choses doivent passer par toi et tu dois sentir que c'est "juste" adapté pour toi
un jour j'ai faite une rando avec une copine que je me suis faite sur amiez et qui vit une situation de couple très difficile
et là j'ai vu mes progrès car j'ai pu parler sereinement avec elle des similitudes/deuil et des différences dans les séparations.

Du lien social, familial, amical, de la réflexion, de la légèreté, du physique, du culturel, et du partage ici permettent un environnement bienveillant sur la cicatrice avec laquelle il nous faut dorénavant vivre.
« Modifié: 29 Juillet 2017 à 20:52:29 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #17 le: 21 Juin 2017 à 22:08:21 »
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg87338/#msg87338
De la philo par des cafés philo avec l'envie de participer vraiment, de m'investir, des cours conférences d'histoire de l'art moi qui ai fait un bac art, des randonnées (un peu moins avec la canicule), des jeux de coopération, d'affrontement, de stratégie etc , du Qi Gong, des causeries sur des poèmes, etc ... tant de nouvelles activités plus de 100 personnes croisées en si peu de temps, des échanges mais le manque avec !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1959
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #18 le: 21 Juin 2017 à 22:52:19 »

   Ben dis donc, Qiguan, c'est quasi de l'hyperactivité ...
   Autre chose que ma "glandeuillerie" hébétée ...
   Ch'uis baba ... mon Caramel aussi, baba ...
    ;) Solidairement, Titine.
J'aime donc je suis !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #19 le: 26 Juin 2017 à 13:52:47 »
questionnements
en lisant un article voir ci dessous, ce jour, jour anniversaire de notre anniversaire de mariage ce 26 Juin,  je m'interroge
"L’amour se construit initialement à partir d’échanges interpersonnels intenses, marqués par une attente de réciprocité. Plus précisément, il consiste en des «remises de soi», des cadeaux venant de soi destinés à «toucher» l’autre, à produire de l’effet sur lui et à l’amener à s’abandonner également.
On se «remet» en paroles, par les secrets sur soi que l’on révèle, par les gestes, par des objets qui circulent, par son corps, par le temps que l’on passe avec l’autre, par les amis ou les lieux que l’on présente.
Cet échange entre partenaires crée un espace d’intimité, qui peu à peu se stabilise, mais où les places de chacun ne sont pas équivalentes.
"
Quand est on prêt à cela ?
comment le deuil interfère t'il ?
Si des frères et soeurs de deuil passent me lire ici et vivent la reconstruction affective peut être pourront ils apporter des témoignages qui aideront à réfléchir.
 
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #20 le: 26 Juin 2017 à 16:10:33 »
Je suis passée, je t'ai lue...  et j'aimerais lire  sur ton fil des témoignages de reconstruction.
  Pour moi, ça me semble impossible. J'en suis encore à ne pas m'imaginer ma vie sans lui. Je suis incapable de me projeter dans un avenir plus lointain que quelques mois. Je suis devenue une nomade , je vais, "vide" où le vent (des obligations) me porte. En partant, il a emporté "mon moi intérieur".
Il est beau ton article sur la construction de ce lien d'amour qui se tisse entre deux personnes.
Douces pensées pour vivre cette date anniversaire.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #21 le: 07 Juillet 2017 à 21:37:48 »
je n'ai pas eu de réponse à mes questionnement
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/ma-reconstruction-pas-a-pas/msg87470/#msg87470

je continue mettant un message relatant un constat de mieux vu dans une expérience récente, espérant que ce témoignage donne de l'espoir ici.
ça aurait pu me plomber plus après
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg87689/#msg87689
mais finalement non c'est donc la un constat de mieux !
J'ai vécu, ce que beaucoup peuvent traverser comme ennuis : une crevaison d'une roue de ma voiture, découverte à un moment compliqué, éloignée de chez moi.
Je n'ai pas senti de panique, de l'agacement oui, je ne me suis pas sentie enfoncée, ni au bord des larmes
pourtant il faisait canicule et c'était pas le moment ...
certes j'ai eu en premier le réflexe de demander à ma fille qu'est ce qu'elle me conseillait ... hélas rien de directement concret utile
ensuite j'ai entamé les appels, mon garage (ils ne se déplacent pas, ne remorquent pas), mon assurance (je n'ai pas le contrat assistance 0 km ...) un garage de marque qui m'a donné les coordonnées d'un dépannage 24 h/24.
J'ai pu sans larmoyer, pendant le trajet de remorquage, verbaliser certaines choses au dépanneur dont une émotion forte : 3 jours avant l'hospitalisation en urgence pour sa leucémie aigüe de mon aimé défunt, j'avais eu une crevaison et déjà sa fatigue ne lui avait pas permis de réparer il avait appelé notre fille et était mal du coup psycho émotionnellement/ce que cette fatigue anormale de plus en plus l’empêchait de faire ! ...
J'ai senti des égards, de la déférence dans les propos et attitudes du garagiste cela m'a fait du bien !
Je n'ai pas ensuite en rentrant chez moi ressenti un besoin de craquer comme cela aurait bien pu être, ou aurait été il y a peu ...
conclusion je vais mieux cela me le prouve !
est ce de côtoyer dan,s mes sorties de reconstruction toutes ces personnes seules , non veuves, qui subissent les difficultés de faire seul(e)  qui m'ont aidé, le temps qui continu à passer, les deux ?
je ne sais
mais voir ce mieux est réconfortant même si je ne crierai pas victoire sachant qu'une vague viendra encore plus ou moins prochainement.

Autre expérience j'ai reçu les matériaux pour faire une mini rénovation d'une pièce de vie où les travaux étaient stoppés par les maladies de mon époux, depuis ni l'argent, ni l'énergie de tout vider pour de vrais travaux ... peut être un jour cela vendra ...
mais j'ai eu envie de faire un minima seule à peu de frais
et à réception j'ai avec énergie, sans larme pu attaquer les travaux
là aussi preuve d'un mieux !

Autre mieux le courage d'aller à des concerts divers, courage que je n'avais pas jusque là !

Autre signe de progrès j'ai pu pour la première fois depuis Avril 2014 mener au bout en un trait une réparation de couture mais ... Ce grâce à la présence de ma petite fille sans cela j'ai conscience que je n'aurai pas réussi à le faire
voilà le petit témoignage
Pour être juste et nuancer, je dois ajouter que dans la même période j'ai craqué en larmes en revenant d'une sortie de reconstruction ...

douces pensées pour vous
 
« Modifié: 08 Juillet 2017 à 02:26:41 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Christi13

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #22 le: 12 Juillet 2017 à 16:31:04 »
Bonjour à tous et surtout à toutes,

Je suis venu témoigner sur ce fil, comme me l'a suggéré Qiguan, vous retrouverez donc quelques bribes d'un texte que j'avais écrit sur le sexe après le deuil qui était le sujet que j'avais commenté.
Ma reconstruction est passée par la recherche de l'amour, donc le sexe en fait partie.
D'abord, pour moi, je préfère parler d'amour que de sexe, même si je suis encore demandeur à 62 ans.
Pourquoi l'amour me direz-vous, eh bien simplement parce que, que ce soit il y a plus de 40 ans, quand j'ai trouvé à 20 ans mon épouse Christine, décédée d'un cancer il y aura bientôt 4 ans, ou maintenant, j'ai toujours cherché "la femme", pas des femmes...
Après un deuil éprouvant, une dépression que j'ai heureusement fait traiter, au bout d'un an m'est venue l'envie de trouver celle qui pourrait continuer et terminer le chemin avec moi...
Alors bien sûr, le sexe faisait partie et fait toujours partie de l'histoire. Auparavant avec mon épouse, avant le début de sa maladie, nos rapports intimes étaient encore au bout de presque 38 ans... doux, intenses, fusionnels car ils faisaient partie intégrante d'une entente globale toujours équilibrée et ceci pour tous deux.
Alors oui, depuis 3 ans, à mon grand regret, j'ai connu plusieurs femmes, car toujours à la recherche de celle avec qui je pourrais partager ce bonheur physique et psychique...
Je dis grand regret, car, inscrit sur un site de rencontres, j'ai souvent été approché par des femmes qui au bout de plus ou moins longtemps, faisaient marche arrière, des veuves qui avouaient ou me faisaient comprendre qu'il n'y en aurait qu'un seul dans leur cœur... le mari ou compagnon décédé... Pour d'autres, pour être honnête, le manque d'atomes crochus me faisaient fuir...
Je vous avoue que j'ai eu mal, surtout avec une personne avec qui l'histoire avait duré plus d'1 an et demi car j'avais des sentiments pour elle, mais j'ai préféré couper court à notre histoire plutôt qu'être un intérimaire de l'amour, un substitut, une pâle copie d'un conjoint (idéalisé) décédé... et j'ai continué de souffrir après, mais que pouvais-je faire d'autre...
Aujourd'hui, je pense et j'espère avoir fait la bonne rencontre, son mari est décédé aussi, mais elle avait divorcé de lui plusieurs années auparavant et même si elle était resté en bon termes avec lui, c'était sans amour et sans sexe (ils avaient 2 enfants ensemble). Je la connaît depuis 4 mois et notre entente est complète sur tous les points, sexuellement mais aussi dans tous les autres aspects de la vie.
Voilà mon histoire, j'étais très présents sur ce site au début de mon veuvage, surtout avec ma dépression et plusieurs personnes m'ont bien aidé et soutenus à cette époque (zabou, Qiguan, Eva Luna et bien d'autres).
Voilà mon histoire, ma quête de la compagne du reste de ma vie, surtout pas un clone physique de mon épouse décédée car je trouverai cela malsain, mais quelqu'un qui possède les mêmes qualité de vie, la douceur, le partage, l'envie de projets commun,... Avec aussi un point très important, ne pas oublier ou laisser de côté nos enfants respectifs qui font partie de notre vie...
Et dernier point, mon épouse est toujours présente dans mon cœur et mon âme, et rien ni personne ne changera cela. Par contre, quand je suis avec ma compagne, c'est d'elle et moi qu'il s'agit, bien entendu.

En espérant avoir pu aider, j'ai essayé d'être le plus complet possible mais si des précisions sont nécessaire, je suis à votre disposition.

Christian

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #23 le: 12 Juillet 2017 à 21:07:01 »
merci pour ton témoignage
j'avais écrit
questionnements
en lisant un article voir ci dessous, ce jour, jour anniversaire de notre anniversaire de mariage ce 26 Juin,  je m'interroge
"L’amour se construit initialement à partir d’échanges interpersonnels intenses, marqués par une attente de réciprocité. Plus précisément, il consiste en des «remises de soi», des cadeaux venant de soi destinés à «toucher» l’autre, à produire de l’effet sur lui et à l’amener à s’abandonner également.
On se «remet» en paroles, par les secrets sur soi que l’on révèle, par les gestes, par des objets qui circulent, par son corps, par le temps que l’on passe avec l’autre, par les amis ou les lieux que l’on présente.
Cet échange entre partenaires crée un espace d’intimité, qui peu à peu se stabilise, mais où les places de chacun ne sont pas équivalentes."
Quand est on prêt à cela ?
comment le deuil interfère t'il ?
Si des frères et soeurs de deuil passent me lire ici et vivent la reconstruction affective peut être pourront ils apporter des témoignages qui aideront à réfléchir.
... ton avis ?
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Christi13

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #24 le: 12 Juillet 2017 à 22:36:56 »
Merci à toi de m'avoir permit de faire ce témoignage,

Effectivement, l'amour se construit, que l'on ait 20 ans ou plus... les échanges, l'attente de réciprocité, les petits cadeaux destinés à toucher et à prouver l'intérêt qu'on porte à l'autre.
D'accord avec toi, on se "remet", j'ajouterai qu'on se "donne" à l'autre en paroles, en secret sur soit qu'on révèle, en actes et bien sûr avec le temps qu'on se donne l'un à l'autre, même si des obligations nous séparent parfois...
Oui, tu as raison quand tu dis qu'on crée un espace d'intimité avec des différences, chacun apportant sa personnalité, sa manière d'être, mais au final, même si on donne différemment, il se crée un équilibre.
Pour la question "quand est-on prêt à cela"... j'ai apporté quelques éléments de réponses dans mon texte précédent... je pense que chacun et chacune avance à son rythme... et parfois n'avance pas du tout...
Je vais peut-être être dur dans mon propos, mais pour avancer, encore faut-il le vouloir consciemment et donc bien avoir analysé la situation que l'on vit et ce qu'on est capable de supporter...
Le deuil, on ne l'a pas voulu, il nous est tombé dessus sans qu'on puisse s'en défendre... donc, que nous reste t'il comme choix ensuite, la mort rapide par le suicide, la mort lente par la prostration ou enfin se battre pour vivre et continuer de donner du bonheur autour de nous, car c'est bien de cela dont il s'agit...
Vois-tu, dans un de mes premiers textes, je racontais que mon épouse, se sachant condamnée, m'a fait promettre de "ne pas me laisser aller" pour mes enfants car c'était déjà assez dur pour eux... et c'est ce qui m'a fait réfléchir et décider de continuer car, crois moi, cela me paraissait plus facile d'abandonner...
Non, ce n'est pas facile, et il faut dépasser cette culpabilité qu'on a d'être encore de ce monde alors qu'eux ont du partir...
Non, ce n'est pas facile car redécouvrir une autre personne est toujours un risque car on peut se tromper...
Oui, le deuil interfère, mais il ne faut pas infliger nos moments de faiblesse à la personne qu'on aimerait aimer...

Voilà, que dire de plus, oh pourtant oui, il y a encore beaucoup à dire...

Christian
« Modifié: 16 Juillet 2017 à 22:10:07 par Christi13 »

Hors ligne marijo

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 74
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #25 le: 13 Juillet 2017 à 00:07:19 »
Merci pour ce témoignage, c'est exactement ce que j' avais besoin de lire. Je ne me sens pas prête encore, mais j'avais besoin de lire que la vie peut continuer. On ne tourne pas la page mais on peut en écrire d' autres., différentes.

Hors ligne Christi13

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #26 le: 14 Juillet 2017 à 15:51:07 »
Bonjour Marijo,
Evidemment, j'ai plus de recul que toi, mon épouse étant décédée de son cancer cela fera 4 ans le 2 septembre...
En tous cas, si je peux te donner un peu d'espoir dans l'avenir, cela me fera immensément plaisir.
Comme tu as pu lire dans mes écrits, le chemin est long et rien n'est jamais acquit, mais l'espoir demeure et c'est le plus important.
J'en ai eu des moments de désespoir, et tu sais, même au bout de 4 ans, il m'arrive encore de pleurer quand je suis seul, plus rarement qu'avant bien sûr, mais on n'efface pas de sa vie tout le bonheur qu'on a partagé avec la personne qui n'est plus et le chagrin de perdre celle (ou celui) avec qui on ne faisait qu'un...
Aujourd'hui, je m'accroche à la vie, j'ai encore envie de vivre en aimant et envie de me sentir aimé, c'est tellement agréable et tout parait plus beau, plus intéressant, les soucis plus supportables et les projets encore réalisables...

Prends bien soin de toi Marijo,

Christian

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2779
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #27 le: 14 Juillet 2017 à 21:50:50 »
Merci
C'est un beau cadeau d'espoir que tu nous fait en nous expliquant ces processus qui nous intriguent car nous n'en avons aucune référence mais franchement à te lire même si j'ai bien perçu tes souffrances dans tes expérience successives je pense que l'on peut souhaiter à chacun(e) ici de connaître ces nouveaux chemins qui n'effacent rien mais permettent de se sentir aimé (e) et d'aimer.
Je retiens aussi la qualité de ce que tu recherches à partager
Belle continuation
Amitiés
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne arfaca

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #28 le: 20 Juillet 2017 à 08:41:32 »
Oui christian tu as raison et tu as tout dit dans ton message...il ne nous reste pas d autres alternatives ..que de trouver un autre chemin sans oublier tout cet amour reçu  et donné.Car au final une de mes competences est d avoir vécu 25 ans de bonheur...il serait agreable de pouvoir profiter encore de cette expérience. ...alors merci pour l espoir que tu apportes avec ton message.....malgre tout ce nouveau chemin est semé d embûches ...et semble long.
Bonne journée à tous et bon courage sur le chemin de la reconstruction !

Hors ligne Juju1234

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #29 le: 27 Juillet 2017 à 12:21:15 »
J'ai lu avec intérêts vos échanges et témoignages sur la rencontre de l'amour après un veuvage.. J'ai l'impression au travers de ces témoignages (et autres lectures) que des personnes veuves se rapprochent plus facilement.
Pensez-vous que ce soit le cas ?
C'est vrai qu'il me parait plus simple de se rapprocher de quelqu'un ayant connu un deuil, une compréhension mutuelle de la blessure peut-être..

"au final une de mes competences est d'avoir vécu 25 ans de bonheur"   cette phrase me plait beaucoup, elle me fait pleurer et rire à la fois !