Auteur Sujet: Et après...  (Lu 1650 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Byuti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Et après...
« le: 08 Mars 2018 à 17:32:17 »
Bonjour à toutes et à tous

Je viens vers vous aujourd'hui pour des questions sur le quotidien, le boulot, etc.

J'ai perdu mon compagnon brutalement le 30 octobre 2015 alors que j'avais 23 ans. J'ai été très suivie sur le plan psy et énergétique (et le suis encore). Après mon hospitalisation de 2 mois et demi, j'ai repris le travail à 50% puis 70% et une fois diplomée et ayant changée d'entreprise je suis revenue à 100% en septembre 2016.

Voilà pour le contexte...

L'an dernier en juin, j'ai été arrêtée 2 semaines et demi (suite au procès pour homicide involontaire de celui qui a tué mon homme. Je n'y ai pas assisté). Je ne tenais plus debout tellement j'étais fatiguée, ma mère a du revenir quelques jours chez moi car je ne pouvais rien faire. J'ai l'impression que travailler à temps plein est trop pour moi. Je me sens toujours fatiguée (physiquement et psychiquement), j'ai du mal à avoir la motivation pour aller voir mon cheval, pour sortir promener ma chienne. Je rentre chez moi je suis une loque, je ne profite ni de mes soirées ni de mes congés ni de mes week ends.
J'ai commencé une formation en parallèle ce qui n'arrange pas la fatigue mais j'ai trouvé ce que je voulais vraiment faire, ce qui me donne envie de me lever et de travailler. Je ne supporte plus la fatigue et la pression que je subis par mon travail actuel. Cependant je ne peux me permettre de diminuer mes heures au vu de mon salaire...

Avez vous réussi à reprendre à temps complet ? Avez vous aussi ces ressentis de fatigue intense ?

Besoin de vos expériences
Merci
♪ Nothing Else Matters

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3951
Re : Et après...
« Réponse #1 le: 09 Mars 2018 à 21:42:22 »
mon "expérience" est très différente de la tienne mais je témoigne simplement : 
J'ai mise la fatigue sur le compte des années (pour moi) d'accompagnement de mon époux malade, du stress de l'épée de Damoclès qui était là des années et qui est tombée ...
de mon âge aussi ...
du manque de sommeil lié à mes réactions émotionnelles
je pratique méditation et Qi Gong, j'utilise la gelée royale, l'acupuncture, les plantes safran, rhodiola et mucuna
j'utilise aussi le bol d'air Jacquier ...

il m'est arrivé de me sentir épuisée et en consultant ,en ayant des analyses tout était pourtant ok ... donc j'ai compris que le ressenti était physique mais une origine psychique si je puis m'exprimer ainsi ...

Les baignades en centre thermo ludiques sont ce qui me revitalise le plus ...

bien chaleureusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #2 le: 10 Mars 2018 à 11:52:51 »
Bonjour Byuti,

Marc, l'amour d'une vie , est mort le 11 février 2015, alors 3 ans d'insomnie, d'épuisement, je connais.
Je n'exerce qu'une activité de chambre d'hôtes depuis quelques années car j'ai préféré me consacrer entièrement à mon mari en pleine dépression, suicidaire,  et maintenant je m'occupe de ma maman qui habite à côté, 88 ans atteinte d'un début d' Alzheimer. Tout cela pour dire que même si, vis à vis de la société, je "ne travaille pas", mes journées sont bien remplies.

Ce qui m'épuise le plus , c'est le manque de sommeil, depuis 3 ans. Insomnies, pas de cauchemar, mais dès le début impossible de dormir plus de 2 heures de rang, sans compter les crises d'angoisse de ma maman qui me vident de toute énergie et d'envie de vivre. J'ai essayé des tas de trucs de grand mère, de gadgets ... Et depuis 3 à 4 mois, je ressens un mieux .

J'ai essayé le dodow,  la lithothérapie   ( j'ai placé des géodes d'améthyste, de la magnésite, de l'hématite sous mon lit ), sans trop de résultat.

Je n'ai pas voulu me lancer dans les médicaments et somnifères .

Alors ce qui me réussit depuis 3 ou 4 mois autant sur l'énergie que pour le sommeil :

- cure de magnésium
- et surtout boire de l'eau magnétisée : je m'explique, je mets dans une carafe en verre de l'eau non calcaire, et autour un bracelet aimanté, les aimants sont assez puissants, je l'ai acheté dans une galerie marchande , mais on doit pouvoir  se le bricoler soi même, maintenant je parviens à dormir 6 h d'affilée et pour moi c'est énorme !!

Prends bien soin de toi
loma
« Modifié: 10 Mars 2018 à 13:20:54 par loma »
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Byuti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #3 le: 10 Mars 2018 à 21:36:15 »
Merci Qiguan pour ton message.
Je comprends le manque de sommeil. Je fais beaucoup de cauchemars, et je pense que mon sommeil est moins récupérateur. J'ai fait des analyses pendant mon arrêt l'an dernier et tout allait bien aussi... L'émotionnel joue un grand role dans notre épuisement...
Je me demande si un cadre de vie plus confortable, notamment sur le plan du stress ne me serait pas bénéfique. Cependant je ne sais pas comment faire le temps de finir ma formation. Il y a des avantages futurs à ce que je reste à ce travail pour le moment. Là je crois que j'ai grandement besoin de vacances, de changer d'air ^^' Je ne suis jamais partie en vacances, dépaysée, depuis que je n'ai plus mon Florian. Et je crois que je culpabiliserai encore de le faire.
A gérer toutes ces émotions, c'est même pas étonnant que l'on soit fatigué en fait... ><

J'avoue que j'écris comme ça me vient, je suis encore crevée ce soir. Parfois laisser les mots sortir comme ils le veulent peuvent permettre de mettre des choses en lumière.

Merci Ioma pour tes mots.
Ta surcharge émotionnelle est encore bien lourde, prends bien soin de toi aussi en plus des gens que tu aimes.
Il faudrait que je teste ce que tu as décrit, ça a l'air d'avoir fait beaucoup de bien pour toi ! Merci pour le partage
♪ Nothing Else Matters

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 659
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Et après...
« Réponse #4 le: 11 Mars 2018 à 09:03:54 »
Bonjour Byuti,

J'ai aussi perdu mon compagnon il y a 3 ans, et l'épuisement, je connais aussi.

L'épuisement émotionnel pendant et après l'avoir accompagné pendant les 4 mois de sa maladie, un cancer très agressif qui l'a dévasté rapidement, physiquement et psychiquement.

L'épuisement professionnel puisque depuis 3 ans, étant fonctionnaire mais en équipe " volante ",  j'ai eu des postes de travail éloignés de mon domicile, entre 70 et 120 km, trajets  que j'effectue en voiture.
Depuis septembre, je travaille à 100 km de chez moi, 2 h 30 de trajets quotidiens, départ à 7H le matin, retour à plus de 19 h30, et comme toi une loque en arrivant, plus de vie sociale, plus le courage de faire quoi que ce soit.

Mes nuits ont longtemps été ponctuées de réveils toutes les 2 heures, cycles du sommeil léger, mais aussi réminiscences de la maladie de mon mari puisque je mettais mon réveil à sonner toutes les 2 heures pour lui donner ses médicaments.

J'ai retrouvé un sommeil "presque normal" après avoir déménagé. Le changement d'environnement a été très salutaire et ma maison m'apporte beaucoup d'apaisement. C'est mon refuge et le seul lieu où je n'ai jamais pleuré, même si j'y ressens fortement à la fois la présence, et l'absence, de mon amour . Et même s'il n'y a jamais habité.
Un jour, une amie " veuve" ( je n'aime pas ce mot ) m'a dit  : les murs ont une mémoire. 
Et je suis particulièrement sensible aux lieux.

L'épuisement professionnel, le stress, la pression... C'est mon quotidien, même si j'aime mon travail, et un vecteur d'angoisses.
Je n'ai pas trouvé beaucoup d'échappatoires, seulement mettre quelques personnes de confiance de  mon environnement de travail ( y compris mon chef ) dans la confidence, et leur demander ponctuellement de m'épauler, de me soutenir, de partager avec moi certaines tâches.
 Même quelques minutes par jour suffisent parfois. Et ce n'est pas un aveu d'échec, mais des preuves d'honnêteté, de sincérité et de lucidité qui ont été appréciées.

Et j'ai demandé à bénéficier du télétravail, ce qui m'a été accordé une jour par semaine. Cette journée me permet, non seulement d'échapper aux trajets, mais de m'organiser et de me poser un peu, de faire quelques pauses en écoutant un peu de musique, en regardant mon jardin, une revue etc ...

Je n'ai pas pris de médicaments, au début un peu de fleurs de Bach pour calmer mes angoisses.

J'ai d'énormes problèmes de concentration, " depuis ", je ne peux plus lire, voir un film en entier...

Alors j'essaye de pratiquer la méditation pleine conscience, mais dans mes gestes quotidiens puisqu'elle s'y adapte bien: en faisant la vaisselle, en prenant ma douche, en conduisant, en mangeant, en jardinant ... : s'ancrer sans le réel, dans le moment présent, être à ce qu'on fait, sans se laisser envahir par les pensées. Et j'y trouve beaucoup d'apaisement.

Quelques pistes, peut être pour toi.

Prends soin de toi.

Nora





Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3951
Re : Et après...
« Réponse #5 le: 11 Mars 2018 à 12:13:37 »
dans boite à outils ces liens pour les médiations
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg57305/#msg57305
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Byuti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #6 le: 19 Mars 2018 à 21:44:33 »
Nora,
Merci pour ton message.

Ca fait énormément de route, et donc de fatigue. C'est bien que tu aies pu accéder au télétravail. Ca doit te soulager un peu, au moins pour une journée...

J'ai déménagé 2 fois depuis la perte de mon homme. La maison où je suis est très agréable mais on ne peut pas parler de refuge pour autant. Il doit être un peu salutaire pour toi d'avoir trouvé ce lieu où tu peux être au calme.

Au travail tout le monde est au courant (le bouche à oreilles...) mais le soutien c'est pas vraiment ça. Une seule collègue comprend car sa cousine a vécu la même chose. Une autre est réceptive à ma douleur. Les autres ça sonne dans le vide. J'avoue que ça n'aide pas à rendre les choses plus faciles. Surtout que je suis régulièrement confrontée à la mort dans mon métier, à l'inquiétude et l'angoisse des clients et ça devient très dur à gérer pour moi.

Je comprends les problèmes de concentration, c'est très présent pour moi aussi. L'hypnose, passer du temps avec mes animaux et la musique me font beaucoup de bien.


Aujourd'hui j'ai pris rdv avec mon médecin pour la semaine prochaine. Je veux lui demander de repasser en temps partiel, voir ensemble ce qu'il y a de possible. Je sens ma santé et mon corps qui commencent à en patir et je ne veux pas attendre trop comme je l'ai fait les fois d'avant.
Il faudra ensuite que je vois avec mes employeurs et là ce sera une autre paire de manche...
Mon psy m'a conseillé sinon de me mettre en arrêt, mais j'ai bcp de mal. Surtout que je sais que ce sera dur pour mes collègues si je suis absente.

Voilà le cheminement actuel. Moralement c'est mieux depuis ma séance avec mon psychologue, il y a encore pas mal de choses qu'on travaille.
J'envisage mes premières vacances depuis que Florian n'est plus là. Départ pour l'Italie en juin normalement, seule avec mon sac à dos. Une première ! Hate de changer d'air...

Merci Qiguan, il faudra que je me penche sur tes liens.
♪ Nothing Else Matters

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1021
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Et après...
« Réponse #7 le: 31 Mars 2018 à 17:43:10 »
Personnellement, la fatigue est ma compagne depuis 1 an1/2, si je puis dire : cette fatigue m'épuise
j'ai aussi fait des analyses, tout va bien de ce côté là
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Byuti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #8 le: 12 Avril 2018 à 15:03:14 »
Merci Mononoké pour ta réponse.  Je comprends quand tu dis que cette fatigue t'épuise, c'est tout à fait ce sentiment là.

Pour donner quelques nouvelles :
Je suis en arrêt pour surmenage : j'ai repris que 2 jours après mes vacances et mon corps se bloquait complètement, notamment le dos. J'ai rendez vous avec la médecine du travail lundi pour voir comment peut se passer la suite au boulot car là l'ambiance, la pression, la charge de travail, ce n'est plus gérable...
♪ Nothing Else Matters

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #9 le: 02 Mai 2018 à 14:33:11 »
Bonjour à tous

Et après. .. voilà 4 ans ..et grande fatigue.En fait j ai du mal à croire que le futur sera mieux. Bien sûr au debut ,je savais que ce serai dur ,qu il fallait que je m accroche .Je l ai fait pour les enfants la famille les amis,j ai été super forte pour terminer nos quelques projets,gerer son entreprise qu' il me laissait. ..des hauts des bas ,j etais consciente que ce serait difficile  et que j y arriverait.Je devais faire mon deuil avec ce manque terrible ,j ai bcp donné aux autres (ma joie de vivre ma combativité. .),les autres amis famille m ont aussi bcp donne. ..j ai franchi les étapes. Et puis un jour une belle rencontre est venue à moi,c etait bien je revivai cette fois pleinement pour moi,sans culpabilité ;j ai encore bcp donné et cette rencontre m a donné aussi .Mais voilà aujourd'hui tout semble s arrêter ;cet homme ne reussit pas à s engager avec moi.Je peux comprendre ;ce n est pas facile à la cinquantaine ,il y a bcp d obstacles venant de toute part pour l un comme pour l autre. Je n ai plus la force de me battre et croire  encore à  une vie douce avec qqun à mes côtés,je pense sincèrement que la reconstruction est difficile qu il y aura tjrs qq chose qui ne conviendra pas....la vie seule à venir m angoisse... je suis anéantie et comment ne pas faire de mal à ceux qui m entourent!
Ce deuil qui m épuise et cette vie sans goût.
Tristes pensées
Arfaca

Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 184
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Et après...
« Réponse #10 le: 02 Mai 2018 à 15:54:24 »
.la vie seule à venir m angoisse... je suis anéantie et comment ne pas faire de mal à ceux qui m entourent!
Ce deuil qui m épuise et cette vie sans goût.
Tristes pensées
Arfaca

Je ne sais trop que dire, je ressens à peu près les mêmes choses : une vie fade et sans intérêt qui s'ouvre devant moi, pour probablement bien trop longtemps.

J'avais juste envie de te laisser un petit mot de compassion.

Amicalement.

Hors ligne nathT

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 204
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #11 le: 02 Mai 2018 à 17:09:17 »
Bonjour,

Nous sommes tous fatigués d'être fatigués !
Le travail de deuil est épuisant .
Sans parler de tout le reste : métier, proches ,.....

Est ce qu'il faut arrêter de travailler?
J'ai choisi de ne jamais prendre de congé maladie ....
J'aime ce que je fais mais je rentre épuisée!

Tout prend plus de temps:difficultés pour se concentrer, plus envie de rien .....

Et ...... Que dire des jours de congés ?
Encore pire de rester seule à la maison pendant que tout le monde est en week end prolongé .
Et...... Retour au travail :tout le monde raconte ses joyeuses petites vacances !
Et .... Que leur dire ? Par pudeur on ne raconte pas les pleurs , les angoisses, ni la douleur !

Alors ici on se lâche !
Oui .... nous avons très mal, nous sommes  très mal,
Non, non, nous ne sommes pas joyeux,
Mais nous sommes solidaires, nous lisons et comprenons et partageons !

Haut les coeurs!
Nath

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #12 le: 02 Mai 2018 à 21:36:03 »
Merci eric 38
C est vrai cela risque de prendre du temps..et c est ça qui m epuise,je trouve que j ai assez souffert et j aimerai un peu de répit. .
Tu as raison Nath..que dire de ces congés ;ces vacances d été qui arrivent,je n en ai même pas envie,mais je n ose le dire aux collègues. ..ils ne comprendraient pas....seule et aller où,pour qui?pour quoi??

Tous dans la même galère et il faut ramer pour affronter toutes ces tempêtes émotionnelles.
Douce soirée à tous

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3951
Re : Et après...
« Réponse #13 le: 03 Mai 2018 à 07:20:03 »
Arfaca
La poursuite dans la vie est très difficile, nous y sommes  avec un handicap très lourd mais non visible spontanément ...
Pour ta déconvenue affective j'imagine ...
C'est pour cela et j'en ai parlé plusieurs fois que je m'interroge beaucoup sur quel type de relation, comment la vivre
Travailler beaucoup sur soi pour s'engager ensuite, si un possible vient dans une relation mais très différente de celle que j'ai vécu avant est un nouveau défi pour moi, je pense que c'est très compliqué et que l'on doit avoir dans un coin de la tête le potentiel de déconvenue c'est mon idée
Se reconstruire est très difficile
Reçois mes affectueuses pensées
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et après...
« Réponse #14 le: 06 Mai 2018 à 22:25:31 »
Bonsoir qiguan
Merci tu as raison il faut bcp s interroger sur ce nouveau défi qu est de continuer sa vie,la reconstuire..
Amicalement
Arfaca