Auteur Sujet: ET MAINTENANT  (Lu 1899 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
ET MAINTENANT
« le: 10 Mars 2013 à 09:55:12 »
Bonjour à toutes et tous,

Je viens du site, après le suicide d'un proche, Chrisam faisait la proposition que je poste ici, me voici donc.

C'est étrange en ce moment, plusieurs fois il a fallu que je me dise que mon mari était mort, j'avais le sentiment que ce n'était pas vrai, qu'il allait revenir. Mon cadet dit que cela lui arrive aussi. Ce n'est pas triste, c'est juste que pendant un instant on ne sait plus...

Cette semaine, "mon mari est venu se blottir dans mes bras" c'était beau, pas triste du tout. Je n'ai pas l'impression de rêver quand cela arrive, c'est tellement vrai. Le réveil n'est pas triste non plus.

D'autres pages s'écrivent, la vie est bien là et elle est belle quand on veut bien l'accueillir même avec nos blessures. Il appartient à nous seul(e)s quand nous sommes prêt(e)s d'en décider.

Si cela peut aider certain(e)s à avancer, autorisez vous à faire des choses, prenez soin de vous (se maquiller, se regarder dans la glace et se trouver joli(e), aller chez le coiffeur), faites vous douceur (ambiance chaleureuse à la maison, fou rire avec les enfants, baguette chaude avec barres de chocolat le matin, un bon resto, réunion entre amies, cinéma, un bon livre au coin de la cheminée...), félicitez vous quand vous avez fait quelquechose.

Il y a quelques temps, il me fallait une énergie phénoménale pour vider un lave-vaisselle, cela pouvait durer deux jours avant que je m'y mette. J'ai pris le parti de me dire : Bravo, tu l'as fait et je fais de même pour plein de petites choses du quotidien, nettoyage, lessive, paperasse que je n'ai pas envie de traiter, etc....c'est une façon très simpliste d'aborder les choses, j'en ai bien conscience mais cela m'aide à avancer et petit à petit l'énergie revient et les choses se font plus facilement...

Douce journée à vous toutes et tous

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau