FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Après la grande souffrance, la reconstruction => Discussion démarrée par: arfaca le 30 Juin 2017 à 20:41:55

Titre: Comment faire
Posté par: arfaca le 30 Juin 2017 à 20:41:55
La reconstruction apres la grande souffrance...je ne pense pas qu il y ait une suite logique.On ne peut pas attendre de ne plus souffrir pour se reconstruire. Malheureusement il faut accepter de souffrir encore et se reconstruire en même temps. ..car la souffrance est tjrs là et ce mal être  n est pas tjrs compatible avec le fait de vouloir s en sortir...trop de souvenirs ,trop d envies d accomplir et finir ce qui etait prévu avec l être aimé,trop peur de faire mal aux autres et se faire mal..encore plus....mais pourtant une envie de vivre!!
Pensée du soir
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Marina Saboya le 30 Juin 2017 à 21:05:10
La grande souffrance, c'est cette période où plus rien n'a d'importance en dehors de notre chagrin.  Ces mois, ces années ou plus rien ne semble possible, où il faut avancer, alors que la seule "envie" qui nous taraude : s'assoire par terre, et disparaître de ce monde.
Et puis, je ne saurais dire ce  qui se réveille, mais au travers des larmes, une petite lueur accroche notre regard.  Un parfum nous ouvre l'esprit sur un souvenir,  et puis une envie, un rien qui nous pousse à nous lever.
Et la reconstruction commence et ce n'est plus la grande souffrance aveugle, c'est LA souffrance.

La souffrance, elle varie, elle monte, redescend, elle écrase et puis il y a une rémission, avant un flot de désespoir qui nous lamine à nouveau... On vit.
La souffrance elle est incrustée en nous. Mais la vie aussi.
Une cicatrice qui se fait oublier et soudain nous brûle épouvantablement.
Alors on apprend à  vivre comme cela.
Ça vaut ce que ça vaut, c'est acceptable, parfois même le bonheur de nouveau semble possible.
Titre: Re : Comment faire
Posté par: arfaca le 04 Juillet 2017 à 23:27:44
Je te rejoins s..c est très bien dit. .peu de  choses à rajouter..juste continuer à dompter cette souffrance et ne pas laisser la cicatrice se réveiller. .er croire en la vie qu ils nous ont laissée. .
Bonne nuit à tous
Titre: Re : Comment faire
Posté par: baltique bzh 1988 le 06 Juillet 2017 à 15:51:27
Comment fait-on ? C'est une question que je me pose depuis plus de vingt ans Un cousin avait perdu sa fille de 16 ans quatre ans après le décès de son premier bébé, une fille à la naissance ; je m'étais toujours demandé mais comment font-ils pour continuer ?  Je n'ai toujours pas la réponse aujourd'hui après le départ de Hélène et je ne l'aurai sans doute jamais.
Titre: Re : Comment faire
Posté par: arfaca le 16 Août 2017 à 22:11:46
Moi non plus ..je crois que je ne saurai jamais comment se reconstruire. ..pourtant la volonté  je l ai...mais parfois cela ne suffit plus...j ai beau lesté des choses je n arrive pas à m elever..dans ma nouvelle vie sans lui...comme si ma montgolfière avait un gros trou.....et la chute risque d etre fracassante...garder l espoir!
Titre: Re : Comment faire
Posté par: tony36 le 23 Août 2017 à 13:41:10
J'essaye bien de me reconstruire, je fais des projets, j'avance.

Mais il y a toujours la douleur. Je suis comme devenu handicapé sur le plan émotionnel et c'est très dur à gérer. Je ne supporte plus la pression, le stress, les mauvaises nouvelles... A suivre.
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Juju1234 le 28 Août 2017 à 14:54:33
acceptable, le mot est juste, la vie paraît acceptable, pas de grande joie plus que de l'acceptable, et seulement, seulement s'il n'y a pas le moins grain de sable sinon c'est la chute assurée . Équilibre précaire.
En ce moment, on me dit de fêter certaines décennies "tu ne vas pas te laisser aller" "XX aurait voulut que tu ailles de l'avant". Je ne vois pas ce qu'il y a fêter, il n'y a vraiment pas de quoi rire
Titre: Re : Re : Comment faire
Posté par: qiguan le 28 Août 2017 à 22:40:31
acceptable, le mot est juste, la vie paraît acceptable, pas de grande joie plus que de l'acceptable, et seulement, seulement s'il n'y a pas le moins grain de sable sinon c'est la chute assurée . Équilibre précaire.
En ce moment, on me dit de fêter certaines décennies "tu ne vas pas te laisser aller" "XX aurait voulut que tu ailles de l'avant". Je ne vois pas ce qu'il y a fêter, il n'y a vraiment pas de quoi rire

tu ne te laisses pas aller
le curseur n'est plus à fêter quoi que ce soit ... et tu vas de l'avant à chaque seconde
nous ici le savons ...
mais "on" ne sait pas, ils vivent tranquilles ... tant mieux, ils ne savent même pas imaginer une perte ...
tes enfants, vos enfants t'apportent malgré tout ...
un jour ils t'apporteront des joies
je viens de raccrocher d'une conversation avec la cousine dont je parle dans mes posts qui le jour des obsèques de mon aimé, où elle était veuve elle depuis 35 ans et nos filles ont le même âge, m'avait dit tu verras des jours tu croiras être sortie du marasmes mais un autre jour sans savoir pourquoi des années après tu te croiras retournée aux premiers mois ...
là elle venait me partager ses difficultés 38 ans après donc à vivre la naissance de sa petite fille ...
et à supporter avec l'immense joie d'enfin une petite fille ...
oui nos enfants nous apporteront, nous apportent dans notre veuvage, des joies ça arrivera pour toi juju même si c'est long de supporter l'acceptable, juste acceptable
douces pensées à tout le monde
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Juju1234 le 29 Août 2017 à 09:37:49
L'acceptable me paraît par instant presque idyllique lorsque je lis la souffrance si vive de certain(e)s, lorsque je me remémore mon état l'année après le décès et les mois de maladie où la terreur, la douleur, l'angoissse, la puanteur règnent et la mort qui rôde sans relâche
Alors finalement peut-être qu'on attend trop de la vie, elle nous a déjà beaucoup apporté, le bonheur ne peut pas etre permanent. L'acceptable est peut-être un bon compromis, qui sera rythmé par des joies qui auront un goût amer certes mais des joies tout de même

je vous souhaite une journée acceptable avec qui sait peut-être une petite joie, même toute petite
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Titenam le 10 Septembre 2017 à 14:37:14
Incohérence... vivre est une incohérence... pas de logique possible... mais je veux bien les solutions, si il en existe
Titre: Re : Comment faire
Posté par: arfaca le 27 Novembre 2017 à 04:16:09
Vivre avec l acceptable,vivre des joies avec un goût amer,vivre petitement avec cette cicatrice qui ne fait que s ouvrir de nouveau.....est tu as raison une veritable incohérence. ..je veux bien aussi des solutions. ..car j ai perdu le courage et l envie...il va me falloir  puiser ailleurs..il me reste mes enfants..heureusement..mais cela peut il suffir sans les detruire aussi ?
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Vanille le 09 Décembre 2017 à 21:19:14
comment faire ...sans toi a mes cotés... c'est la question que je me pose tous les matins ...comme vous ,je suppose
et puis j'ai trouvé ce petit texte qui traduit assez bien mon état d’âme et dans lequel je me suis retrouvée a cet instant de ma vie ... je cite
"Je fais ce que je peux .
avec mes silences ..et le reste.
avec mes peurs de bête.
avec mes  cris d'enfants qui ne débordent plus ..
je fais ce que je peux .
dans ce petit bain de cruauté et de lumière.
dans les éclats de sucre et de mensonge .
dans la délicatesse.
dans la violence du temps qui piétinent nos rêves .
dans nos petits pataugements précieux .
un matin après l'autre .
un oubli après l'autre .
un mot sur le suivant ..
je fais comme tout le monde ..
THOMAS VINEAU ...
c'est ça un  jour après l'autre , je fais ce que je peux ...et ce soir alors que je pensais avoir passer le+ difficile avec les 1 an de ton départ , c'est le tsunami des émotions qui a nouveau me submerge et ton abence qui me parait a nouveau  tellement insurmontable ...
mais bon ...je fais ce que je peux ... comme vous ,
tendres pensées a tous
Titre: Re : Comment faire
Posté par: Mononoké le 10 Décembre 2017 à 16:28:13
..peut-être ne rien faire ?... laisser faire ?