Auteur Sujet: l'appel de la Vie  (Lu 6626 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
l'appel de la Vie
« le: 05 Septembre 2013 à 14:51:12 »
23 mois que te voilà partie.
d'un effondrement, au cataclysme, même le mot me semble si petit.
un tsunami, l’apocalypse, la fin de mon monde et du monde.
la traversée du désert, anesthésiée, engourdie par ma douleur de mère endeuillée.
je ne savais plus que nous pouvions verser autant de larmes, de tripes, de douleurs, d'idées macabres......
je me suis laissée portée, je ne pouvais plus lutter et ne voulais plus,
j'ai lâché les armes pour les larmes, m'en suis même saoulée de cette douleur qui me donnait l'illusion d'être encore avec toi, accrochée à toi.
vaste illusion.
et d'illusions en désillusions, j'ai revu ma vie et mes croyances, j'ai essoré ma vie comme on essore une serpillière.
je suis allée chercher cette douleur et les sentiments qui m'y raccrochaient.
les épurant une par une de la conception nouvelle et plus saine de ce que je pense de la vie.
une introspection vitale et animale à la fois.
je me suis traînée, roulée dans la boue de ma douleur.
puis au fond de moi, le travail s'accomplissait, la guérison déjà faisait son oeuvre.
de la culpabilité, à l'abandon, de la souffrance extrême de ne plus avoir, au pardon, j'ai cheminé sur la route cahoteuse du deuil.
j'ai écorché mes genoux et mon âme et mon coeur en abandonnant toujours plus ce que je pensais être vrai.
puis lamentablement et maladroitement j'ai essayé de reprendre la barre de ma vie.
je me dirigeais à l'aveuglette, prenais la barre quand je pouvais, l'abandonnant souvent pour me réfugier dans les cales et pleurer, extirper ma douleur, mon envie d'en finir.
d'heure en heure, de minute en minute, de seconde en seconde, le temps imprimait sa marque, la guérison et l'appel de la vie toujours en profondeur continuaient leur travail en sous marin.
puis, j'ai eu moins mal, un peu moins mal, parfois je m'en offusquais même, préférant me retourner dans ma douleur, seule situation acceptable à ce que je vivais.
sans même m'en rendre compte j'allais de moins mal à mieux.
jusqu'au jour où je ne t'ai plus vu derrière, mais devant moi.
je savais et j'intégrais qu'en avançant je me rapprochais de toi surement.
de petites guérison en petites guérisons, mon coeur s'est allégé.
je commençais à pardonner. à la vie, aux Dieux, à toi, à eux, et enfin à moi.
alors la vie a repris ses droits et sa place.
oh bien sur ce fut des soubresauts, des prémices, des pousses fragiles qui s’agrippent à la vie, des sursauts.
5 mns de sursauts sur 24 heures de désespoir.
la vie avait de nouveau trouvé une faille pour s'y introduire et se développer malgré et contre tout.
Je me suis révisée, réajustée, lâchant de fausses idées, les malaxant comme on travaille une pâte à pain, les laissant reposer et gonfler.
elles se fortifiaient en même temps qu'elles se transformaient.
puis, ce fut il n'y a pas si longtemps, une journée complète à faire des projets, à vivre non pas de douleur mais d'espoir.
j'avais repris la barre de mon esquisse. les voiles gonflant au vent d'été, comme on se gorgent du jus d'un fruit bien mûr.
j'ai re-goutté la vie plus vraie, plus simple, plus vitale.
lâchée mes peurs, car après un cataclysme, la peur n'est plus de mise, semble un bien piètre adversaire.
sans même m'en avertir, la vie à repris ses droits légitimes, gagnant toujours un peu plus tous les jours, du terrain.
elle est aujourd'hui en force et je me suis rangée auprès d'elle telle une alliée.
aujourd'hui je vous le dis : "malgré nos épreuves, malgré les douleurs, la vie est là et nous appelle à vivre avec espoir"
a goûter ces joies simples et essentielles, nous n'avons qu'à nous pencher pour recevoir le rayon du soleil.
accepter de ne pas tout savoir, accepter de vivre aussi et surtout pour que ceux qui de la haut, voient comme nous pouvons être vivants. 
une personne est morte et définitivement morte ce jour ou tu as décidé de faire le grand saut, c'est mon ancien moi.
par ton acte, tu m'as obligée a mourir à moi même, puis à renaître de mes cendres.
et de par ma renaissance te voici immortelle.

Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #1 le: 05 Septembre 2013 à 17:39:28 »

une personne est morte et définitivement morte ce jour ou tu as décidé de faire le grand saut, c'est mon ancien moi.
par ton acte, tu m'as obligée a mourir à moi même, puis à renaître de mes cendres.
et de par ma renaissance te voici immortelle.



je trouve cela très beau petitefée

Bonne journée

Willy 
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #2 le: 05 Septembre 2013 à 23:51:18 »
Oui moi aussi, ces phrases  sont vraiment fortes...
Des phrases dites avec le coeur...
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #3 le: 09 Septembre 2013 à 11:22:40 »
J'aime comment tu exprimes ce parcours qui est aussi le mien.

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #4 le: 09 Septembre 2013 à 13:09:22 »
merci à vous.
cela me semblait tellement impossible, et tellement involontaire de ma part, même injuste à un moment, qu'il m'a fallut m'y habituer.
habiter de nouveau des moments de plus en plus stables, de plus en plus longs d'apaisement, sans toutes ces émotions submergeantes.
l'être humain puise bien au fond de lui même, des ressources, des capacités à guérir, bien souvent impensables et méconnues.
n'est ce que l'instinct de survie et de préservation, je n'en suis pas si sûre.
bien à vous tous et toutes. :-*
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne Dédale

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #5 le: 09 Septembre 2013 à 15:06:57 »

Je ne crois pas que je vais y arriver, je me répète aujourd'hui que je ne vais pas y arriver.
Et je trouve ton si beau texte,  je vais le lire encore et le relire , j'ai tellement mal et tellement besoin d'aide, tu m'en apportes aujourd'hui. Merci, je n'arrive à rien d'autre que te dire merci.

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #6 le: 09 Septembre 2013 à 16:36:24 »
et c'est énorme Dédale, un grand merci à toi.

alors pleures, blotties toi comme j'ai pu le faire, va à la rencontre de ta douleur, ta tristesse.
laisses la s'exprimer, elle est juste.
une émotion ne demande pas à être expliquée mais juste exprimée.
raccroches toi aussi à ce formidable site, tu auras tjs une main tendue, une écoute bienveillante, une compassion, une histoire similaire, nos douleurs sont les mêmes, il y a juste le temps qui nous différencie parfois.

moi non plus je ne pensais pas pourvoir un jour regarder le passé avec plus d'apaisement, vivre le présent en prenant soin de moi, penser à moi avant l'autre, me projeter dans l'avenir avec une énergie naissante.
et pourtant .
je n'existais plus qu'à travers ma douleur, j'ai été lamentablement écartée par ma famille et formidablement bien accompagnée par mes amis, ma nouvelle famille.

De tout coeur avec toi, Dédale
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne lapuce

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 535
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #7 le: 10 Septembre 2013 à 00:07:39 »
la fin de mon monde

juste cette phrase, je l'avais écrite au mail envoyé à mes cousins, mes proches juste aprés Noël ( ils sont tous loin, ne pouvaient pas venir à l'enterrement donc je n'ai pas voulu leur gâcher leur Noël)
je suis loin d'être à ton stade mais beaucoup de phrase du début de ton trés beau texte me parlent, elles décrivent si bien mon chemin, merci, un grand merci de me donner l'espoir d'un peu de douceur sur celui-ci
il t'a fallu beaucoup de courage pour accepter d'aller mieux, pour le mettre en mot et nous l'écrire, c'est un beau cadeau que tu nous fait, un beau cadeau que tu fais à ton enfant
merci petitefée

lapuce

Hors ligne mirele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 142
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #8 le: 11 Septembre 2013 à 00:17:23 »
bonour, Dédale

tu ne me connais pas car je suis une "ancienne", de retour ici ce soir après un gros coup de chagrin... Je voulais juste te dire que si, tu vas y arriver. Tu vas y arriver, je te le promets. Ton deuil est encore très récent tu sais. Mais les plages de ciel bleu vont s'élargir, peu à peu, et un soir tu te coucheras en te disant : Tiens, aujourd'hui j'ai passé une journée somme toute agréable...
j'aime bine ton pseudo : Dédale, c'est tellement l'incarnation de ce que nous ressentons tous, ce chaos incontrôlable d'émotions et de sentiments, ces chemins contradictoires de la peine, de la culpabilité, de la solitude, de la douleur. Quand nous sommes en deuil, Dédale s'incarne en nous, nous devenons notre propre labyrinthe à traverser..
Bonne nuit à tous
Muriel

Hors ligne Dédale

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #9 le: 12 Septembre 2013 à 00:27:18 »
Bonsoir Muriel,
de tout mon coeur merci. c'est tellement dur ce dédale en moi, je m'y perds et m'y reperds , tellement impossible de croire en un ciel plus clair, tellement l'impression que la vie me m'intéresse plus.
Ton message me fait une petite lumière dans la nuit, cela compte quand il fait tellement nuit

Petite fée, j'ai imprimé ce que tu nous as écrit le 5 septembre, c'est une des choses les plus belles que j'ai lues. Et tu sais....j'ai beaucoup lu...

Je vous serre dans mes bras, vous que je ne connais pas mais qui partagez tant

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #10 le: 13 Septembre 2013 à 13:16:05 »
 :-* :-* :-*
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #11 le: 14 Septembre 2013 à 00:13:19 »
Je sais ce que veux dire renaître désormais, ce que je ne savais pas il y a quelques mois.
Renaître c'est simplement vivre avec le défunt dans notre coeur pour toujours, en se levant, en marchant, en mangeant, en parlant, etc...un clin d'oeil à l'intérieur de nous qui apaise. Car comment douter de l'amour du défunt aimé? Vivant la personne nous aimait, morte elle ne nous aime plus? Non c'est nous qui doutons, elle, est, dans un amour perpétuel, si on se branche dessus on renaît.


bonne nuit   

Hors ligne Tinou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 241
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #12 le: 30 Septembre 2013 à 12:11:04 »
J'ai été très touchée par ce que tu as écrit petite fée...

Martine

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : l'appel de la Vie
« Réponse #13 le: 01 Octobre 2013 à 22:17:44 »
 :-* :-* :-*
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.