Auteur Sujet: ..."Emerger"...  (Lu 10949 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #15 le: 26 Décembre 2012 à 14:07:08 »
Bonjour à toutes et à tous,
Noël est passé.
Avec toutes ses contradictions profondes ... Essayer de partager un peu. Mais c'est si difficile de recevoir et d'ouvrir son coeur à nouveau.
Je vous souhaite d'avancer, chacun, chacune sur votre chemin et parvenir à ...
révéler ce qui est encore caché, et qui ne demande qu'à s'épanouir

Je vous embrasse

Angela
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #16 le: 28 Décembre 2012 à 15:53:29 »
Bonjour Angela,

Oui Noël est passé, mieux, bien mieux que ce à quoi je m'attendais, en grande partie parce que je me suis battue et ai décidé de ne pas gâcher un moment de retrouvailles avec ceux qui restent.
J'ai revu ma belle-famille, et nous avons versé des larmes en évoquant nos disparus (il y en a eu en 4 ans, malheureusement, enfant, soeur, compagnon, la liste est longue), mais nous avons ri et souri aussi, conscients que notre chemin continue, malgré tout, et que notre vie ne s'arrête pas. Elle continue différemment, mais n'est pas stoppée. Elle s'arrêtera au moment de notre mort, peut-être après d'atroces souffrances comme celles de ma soeur ou d'autres. Je suis choquée quand je lis certaines personnes qui ont hâte de mourir pour cesser de souffrir. Ont-elles pensé à tous ceux qui sont partis après des mois de souffrance? La délivrance ne viendra pas de notre mort. La délivrance viendra de notre désir et notre volonté de faire en sorte que la vie surmonte la mort.

A tous je vous souhaite de trouver le courage de surmonter votre chagrin et de "révéler ce qui est encore caché, et qui ne demande qu'à s'épanouir." Chacun d'entre nous méconnaît sa capacité à se renouveler. C'est à nous-mêmes de nous surprendre…

Madâme

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #17 le: 28 Décembre 2012 à 19:50:59 »
Bonsoir,

Madâme, je suis heureuse pour toi que tu aies pu partager un Noël avec ta belle-famille, entre larmes et sourires.
Merci de ton message de force et d'espoir. Force et espoir qui sont en nous mais dont nous n'avons pas conscience, que nous ne percevons pas ... que nous ne pouvons pas ressentir, je crois, tant nous sommes accablés de douleur.
Et puis ... La cicatrisation s'opère ... L'intensité de la douleur diminue ...

C'est vrai qu'il faut aussi "oser" ... le moment venu ... J'ai l'impression qu'il est temps ;-)
Et ceci après être passée par la volonté de fuir et de disparaître "corps et âme"! Comme quoi le chemin est plein de surprises, aussi ardu soit-il.
Ce n'est pas simple ... Appréhension maximum ...

J'espère juste ne pas être dans l'illusion d'un "mieux-être" (tout étant relatif).


Prenez tous bien soin de vous en ces derniers jours de l'année.

Bien affectueusement

Angela
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne lilas52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #18 le: 29 Décembre 2012 à 06:45:24 »
Bonjour,
Je viens de vous lire et oh combien vos messages m'interpellent!!! et m'encourage.

Jusqu'à ce jour je ne voulais même pas comprendre le terme de "restructuration" et petit à petit cela se met en place.
Comme toi Angela  je me suis posée la question si je n'étais pas dans l'illusion du mieux-être, malgré mes peurs je sens que la douleur diminue.
TENTER AU JOUR LE JOUR, JUSQU’À LA FIN DE NOS JOURS, DE NE PAS ESSAYER DE REMPLACER CE QUI MANQUE, MAIS DE METTRE EN AVANT CE QUI RESTE....."

Cela résume ce qu'inconsciemment j'essaye d'atteindre.
Je vous embrasse
LYDIA

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #19 le: 29 Décembre 2012 à 12:01:56 »
Bonjour Angela, Bonjour à tous,

Je ne sais pas Angela depuis combien de temps tu es en deuil, mais depuis suffisamment longtemps peut-être pour ressentir enfin cette pulsion de vie qui se manifeste à nouveau. Moi aussi, j'ai ressenti cette volonté de "fuir et disparaître corps et âme". L'image que j'ai utilisée pendant des mois, c'était me retrouver dans une anfractuosité (alors que je suis claustrophobe!) et ne plus exister, cesser de vivre sans mourir… Avec ma soeur, quand on s'imaginait notre mort respective, on arrêtait très vite, tellement ça nous paraissait insurmontable après la mort de nos parents. Ma soeur qui n'avait pas d'enfants, me disait "plutôt moi, parce que je n'ai plus que toi et Tatie, je ne pourrais pas te survivre". La vie a choisi que ce soit moi qui reste. A moi la douleur insurmontable qu'il faut surmonter pour ceux qui restent et … pour moi aussi. Nous nous devons d'être doux avec nous-mêmes, parce qu'en nous dorlotant, nous pouvons mieux dorloter les autres. Lorsque je vais mieux, je peux aider les autres, et comme je sens que je les aide, ça me fait du bien aussi. Je suis heureuse de t'avoir fait du bien et de te donner de l'espoir :)).
Puissions-nous faire une longue chaîne d'espoir, nous qui avons de "l'avance" sur ceux qui sont nouvellement endeuillés.
Ce site n'existait pas quand j'ai perdu ma mère, puis mon père. Je me rends compte qu'il m'aide énormément.

Bonne route à vous pour 2013, qu'elle soit l'année de la restructuration pour ceux qui sont prêts, et de la maturation pour les autres.

Madâme

Hors ligne mirele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 142
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #20 le: 31 Décembre 2012 à 17:49:11 »
Voici ce que j'ai écrit fin octobre et qui correspond encore assez bien à ce que je ressens en ce 31 décembre: ce n'est pas encore la reconstruction, mais déjà une certaine forme d'acceptation.


Ce matin, j'ai refait notre première promenade sur les bords de l'Huisne. Je me suis retrouvée dans l'allée, sous les grands peupliers, à l'heure exacte où, la semaine dernière, tant de gens en pleurs se rassemblaient à l'entrée du cimetière ...

Après la pluie diluvienne d'hier, le ciel était vif, dégagé. Le vent, dans les hautes branches, bruissait de chants venus d'ailleurs. Hier, de ton neuvième étage, j'ai vu l'eau s'abattre du ciel. Un rideau dense d'un jaune opaque qui tombait sur la ville. Toute cette eau sur la Terre et le ciel qui pleure.
Mais ce matin, les grands arbres m'ont raconté des histoires venues de hautes terres et d'un temps où nous savions écouter le vent.

Tu as marché à mes côtés, mon chéri.

Arrivée à la passerelle, comme je me demandais si j'aurais la force de poursuivre jusqu'à la presqu'île, j'ai vu que le pont était noyé.
Tu aurais adoré ! Des cataractes d'eau bouillonnante, le vacarme des embruns... La première fois que nous sommes venus là, l'Huisne était à sec et tu t'étais amusé à traverser sur les pierres. A la presqu'île par contre, l'eau nous avait cueillis dans toute sa puissance. Coupés du monde par cette barrière sonore, longtemps nous avions écouté le chant de l'eau, blottis l'un contre l'autre, silencieux...
Alors, cette passerelle noyée, j'ai pensé que c'était le juste cours des choses.
La rivière à sec qui devient un torrent rugissant : ta force de vie retenue tant d'années, ta source tarie et asséchée qui rejaillit de l'ancien volcan. Cette soif de vivre, cette avidité dont tu m'as abreuvée tout l'été.

Mais l'eau était trop forte. Contenue depuis trop longtemps, elle a rompu les digues, les tiennes et les miennes. Puissante et belle, elle court maintenant à la mer. Ce n'est pas la fin : l'eau coule, elle va ailleurs comme tu continues ton chemin, Emmanuel, grondeur, libéré, rugissant et avide de grands vents.


en 2012, j'ai connu l'amour et la mort. J'ai côtoyé l'au-delà et des pensées qui m'étaient lointaines, sur l'immortalité de l'âme, la présence de nos amours disparus. je me sens un peu bête de dire cela, mais je ne regrette rien,ni l'amour, ni la mort.

Muriel





Hors ligne africantal

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 15
Re : Re : ..."Emerger"...
« Réponse #21 le: 21 Mai 2013 à 08:54:58 »
Christian,

10 jours "avant", j'ai "croisé" son médecin par hasard, qui m'a dit : Ah, vous tombez bien (!!!), je voulais vous voir.
Dans son petit bureau, lui, coté "médical", blouse blanche et lunettes, moi coté "patient", les mains sur mes genoux et le dos raide.

Bon (!!!), a-t'il dit, le foie a lâché, plus de rein, plus de foie, il faut simplement espérer que "cela" arrive vite, pour lui et pour vous.

"Cela", c'est la mort de mon mari!
Oui, une bombe qui explose, le sol qui se dérobe, le ciel qui nous tombe dessus ... et ce petit médecin en face qui essuie ses verres de lunette pour ne pas avoir à me regarder m'emietter, me casser, me briser. Ouf, il soupire, je n'ai pas hurlé, je ne me suis pas évanouie, il me raccompagne d'un seul pas jusqu'à sa porte.
Pour lui, voilà, ça, c'est fait.
Pour nous, cela commence.
Mon mari qui m'attend dans sa chambre au bout du couloir, qui va me demander si j'ai vu le médecin, ce qu'il m'a dit...

Au fond de moi, je savais depuis longtemps. Peut-être même depuis l'annonce du diagnostic, mais j'ai rejeté, enfoui, écrasé, laminé cette idée. La force de notre Amour, de ma volonté, de son courage allait vaincre la maladie.

Dans ce petit bureau, dans l'urgence de rejoindre la chambre des douleurs, c'est une autre volonté qui a pris le dessus, celle de mentir à Pierre et de l'accompagner au bout du bout avec tout ce que je pouvais lui donner, de tendresse, de douceur, de soins, de présence, d'attention, d'Amour bien sûr, sans faillir.

Comme vous tous, j'ai tenu.
J'étais tellement sûre que son dernier souffle posé sur le drap blanc et anonyme de l'hôpital, je m'allongerai à coté de lui et cesserai aussi de respirer, j'en étais tellement sûr !
Quelle atroce déception, mon corps que je maltraitais pourtant depuis longtemps, tenait le coup, resistait à la suplique de mon cerveau, mon coeur pourtant tellement écrasé de douleur, continuait de battre, le s... !

Programmé pour survivre, pour respirer malgré le poids démesuré de la souffrance, malgré les yeux aveugles, gonflé de tant de larmes, malgré l'épuisement de tant de questions, de tant de solitude... Ce corps que l'on supplie de lâcher, d'abandonner, au contraire se met en position de résistance, pour nous "aider" à tenir, un jour, deux jours, un mois... Programmé pour survivre.

Impensable Christian d'imaginer un avenir pour toi, apaisé et presque serein. Impensable.
J'avais envie de leur dire, à ceux qui m'en faisaientt la promesse : Pas moi, vous ne pouvez pas savoir, moi, jamais, je ne pourrais pas accepter la vie sans lui!

Et bien si.

Même à ne rien faire, que regarder les jours passer, le deuil s'accomplit, imperceptiblement, par vagues, colère, épuisement, nuits blanches, nuits noires, abandon, et reprise du combat... C'est un combat, toi, dans ton monde de souffrance et d'obscurité, contre la vie car tu n'en a pas envie de cette vie que l'on t'impose. Et puis, elle prend le dessus, petit à petit, jamais complètement KO, malgré ton refus. La vie reprend.

Un jour, un jour tu admets qu'elle est la plus forte. Ce n'est pas un renoncement à cet Amour qui t'unit à jamais à AM, c'est cet Amour, intact, mais avec une perception différente, qui accepte l'absence, mais sublime l'Amour au fond de toi.
Elle a changé, la vie, elle n'est plus insouciance, avenir, joie, elle est calme et réfléchie et c'est déjà une victoire.
Demain est un autre jour...

J'en suis là, et je te donne rendez vous dans quelques mois, si tu es d'accord, pour en reparler.

Marina


Je suis abasourdi par  la beauté de ce texte chargé d'émotion.
De la belle littérature.
J'espère que tu as émergée..

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #22 le: 31 Décembre 2013 à 14:34:46 »
Après une période de deuil toujours trop longue toujours trop douloureuse, réussir à s'orienter vers un nouvel équilibre de vie, c'est bien ce à quoi la plupart d'entre nous aspirent !
Investir de nouveau des projets, établir un lien d'amour différent avec l'être cher disparu,  n’est en aucun cas l'oublier, surtout pas...

Merci à celles et à ceux qui sur le chemin de la  "reconstruction" - avec des hauts et des bas - viennent et viendront nous en parler,  que ce soit sur ce fil de discussion ou un autre qu'importe, c'est votre message d'espoir qui nous est d'un grand réconfort. ...

Que l'Amour, l'espérance, la force,   soient avec nous tous.
« Modifié: 03 Janvier 2014 à 18:35:35 par mam'deCath »

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #23 le: 07 Janvier 2014 à 23:32:43 »
je n'ai pas compris: elle va où MALAU?

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #24 le: 08 Janvier 2014 à 00:08:14 »
Ah oui l'Afrique.


Moi aussi j'ai envie de tout laisser tomber et vivre dans un monastère tibétain ou autre...Parce que plus la vie passe plus je vois qu'on ne peut rien y attendre à part de la déception, c'est surement de ça que le bouddha parlait lorsqu'il dit que le monde où on vit c'est le samsara, un monde souffrance sans fin, perpétuelle

Hors ligne germinou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 486
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #25 le: 08 Janvier 2014 à 18:44:18 »
Bonjour.. :)

Merci Mam'deCath de nous faire partager ces très bonnes et belles nouvelles de Malau..
C'est très généreux de te part, cela me touche et me fait vraiment plaisir pour elle..

"Investir de nouveau des projets, établir un lien d'amour différent avec l'être cher disparu,  n’est en aucun cas l'oublier, surtout pas..."
Et bien oui, Dieu Merci j'y suis parvenu moi aussi.. Aucune idée de ce qui à pu se produire en moi, mais je suis revenu de deux semaines de vacances, libérée de la douleur, en paix avec moi-même et ressentant une acceptation totale de l'envolée de mes parents...
Et non jamais, jamais je ne pourrai les oublier.. Non.. ce que je ressens est un degré d'amour encore plus fort qu'avant!!
Aucun mots ne peut exprimer "cette si forte poussée d'amour".. Mais elle est bien là en moi :)

SAM ne perd pas espoir.. Si tu croix que de te retirer dans un monastère tibétain est la solution qui peut t'aider à t'en sortir.. et bien vas-y!!
Mais pour te faire du bien.. pour te retrouver avec toi même.. pour faire le point sur la continuité de ta vie.. pour retrouver la paix intérieur.. Ca c'est bien!!
Mais pas dans le but de continuer à vivre avec la souffrance.. la déception.. ne crois pas en cela!!
Accepte pour l'instant la tristesse en toi, provoqué par le départ de ta grand-mère chérie.
Mais tu ne dois surtout pas cesser de "CROIRE" que la paix intérieur et le bonheur reviendront vers toi!!
Puisque pour toi aussi, il y a une lumière au bout du tunnel.. Il faut y croire Émile ;)

Au revoir
Sylvie :-*

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #26 le: 09 Janvier 2014 à 01:28:18 »
faut remarquer qu'au Québec les gens sont moins méfiants entre eux, d'où tu donne ton vrai prénom, par contre je ne sais comment tu as pu connaitre le mien, je ne l'ai jamais écrit. Mais c'est pas grave...merci beaucoup pour tes encouragements, et surtout merci pour cette pensée pour ma tendre grand-mère, vive le Québec!!!

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : ..."Emerger"...
« Réponse #27 le: 20 Janvier 2014 à 11:58:48 »

Merci Germinou d' avoir apporté votre message d'espoir....

Douceur et  paix à toutes et tous.

Mj