Auteur Sujet: Chanson enfant ayant perdu sa maman. calogero: le portrait  (Lu 2126 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Chanson enfant ayant perdu sa maman. calogero: le portrait
« Réponse #1 le: 22 Mars 2015 à 13:01:56 »
Très belle ,quand tu l'écoutes tu l'as toute la journée en tête ,il a une belle écriture .
Bonne journée autant que possible .

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Chanson enfant ayant perdu sa maman. calogero: le portrait
« Réponse #2 le: 01 Juin 2015 à 09:59:02 »
Bonjour Eva,
J'ai également découvert cette magnifique chanson, il y a un peu plus d'un mois.
La première fois que je l'ai entendue, je roulais avec la voiture de Corinne, mon Ange,  est-ce un hasard ? Je n'ai jamais crû au hasard.
Elle me fend le coeur.
Mon petit, notre petit, à fêté ses 5 ans le jour des funérailles de sa Maman, décédée le 14 février dernier, jour de la St Valentin.
Notre petit Clément m'aide beaucoup dans mon deuil. Quand je le prend dans mes bras, le soir au coucher,  je suis submergé d'émotions et j'ai du mal à retenir mes larmes à l'idée que je suis seul à pouvoir lui faire des câlins.
Je me reconnais dans tous les messages, nous subissons les mêmes souffrances, nous traversons les mêmes épreuves douloureuses.
La grande différence est que l'on peut s'exprimer dans ce forum librement sans que quelqu'un ne porte de jugement.
Ils sont si nombreux, amis, famille, qui ne comprennent pas pourquoi je n'ai pas repris mon travail, pourquoi je ne fais pas ceci ou cela. Qu'est ce qu'ils y comprennent ? RIEN !
Ils ne peuvent pas comprendre. Ils n'ont pas vécu ce que nous vivons.
Le temps passe, de nouveaux repères apparaissent, on sourit un peu plus, les projets renaissent, la douleur est omniprésente, elle va, elle vient, mais l'essentiel est de tenir le cap.
Pour nos petits, pour celui (celle) qui est parti(e), il (elle) ne voulait pas partir. C'était écrit.
Affectueuses pensées,
Patrick